12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 16:36

handbalm1.jpg

 

J'ai toujours trouvé la recherche d'une excellente crème pour les mains très ardue. 
Parce que j'ai les menottes qui miment des moignons qui tentent péniblement de survivre au froid, entre le moment où je quitte mes appartements et rentre chez moi, j'ai le temps de perdre 9 doigts sur dix, ma dignité (les peaux mortes que tout le monde voit, surtout le conducteur, quand tu lui présentes ton titre de transport) et le confort au bout des bras.

Crois-moi, avoir des paluches hydratées prend autant de temps que d'essayer de rattraper des babines en lambeaux. Mais je m'accroche.

J'avais adoré utilisé le baume du jardinier du couvent des minimes, juste bien comme il faut pour mon niveau de sécheresse, impression de lover ses mains dans les poignées d'amour d'un ouvrier qui coupe tes haies (celles du jardin), mais JE ME SUIS MISE A AVOIR HORREUR DU CITRON CETTE ANNEE.
Je le veux léger, pas surdosé, j'en peux plus de le croiser à tous les coins de pots de soins, c'est devenu une ritournelle qui m'agace.
Surtout quand ça mime le sugus citronné.

J'ai donc mis en place le sniffage efficace, tu prends le bidule en main dans la boutique, tu sens (checkes quand même la compo), et si ça te plaît, tu prends.

 

Le beurre à l'Amande The Body Shop

Pour la petite histoire, je me suis d'abord énervée toute seule dans le magasin parce que j'avais jeté mon dévolu sur leur crème main en tube au parfum de rose et qu'après analyse des ingrédients, je me suis rendue compte que la version pour sac à main n'avait pas DU TOUT la même formule que celle en jarre.
WHY.

Quasiment toutes les autres crèmes mains ont une déclinaison similaire du big au mini size, mais là, nenni.
Du coup j'ai râlé.

J'ai été renifler la version amande que je m'étais généreusement swatchée sur la paluche. Odeur OK, packaging OK. Prix OK. Achetée right away OK.

handbalm2.jpg 
Si vous traînez chez The Body Shop, de manière générale, je vous conseille de choisir les pots (moins hygiéniques, mais quand tu prends soin de toi, NORMALEMENT, t'as pensé à laver tes petits doigts avant), ils sont plus riches et neutres que leurs confrères à "emporter". Just Sayin.


Dedans il y a :

Aqua, Glycerin, Coco-Caprylate, Prunus Amygdalus Dulcis Oil, Propylene Glycol, Myristyl Myristate, Cetearyl Alcohol, Butyrospermum Parkii, Glyceryl Stearate, C12-15 Alkyl Benzoate, PEG-100 Stearate, Glycine Soja Oil, Panthenol, Ceteareth-20 (Emulsifier), Bertholletia Excelsa Seed Oil, Cera Alba, Potassium Sorbate, Sodium Benzoate, Citric Acid, Parfum, Xanthan Gum, Hexyl Cinnamal, Linalool, Disodium EDTA, Hydroxycitronellal, Limonene, Coumarin, Tocopherol, CI 19140, CI 15985. 


De l'eau, de la glycérine, huile d'amande douce, plusieurs émollients (comme le beurre de karité), de l'huile de soja, de noix du brésil, de la cire d'abeille (protectrice), entre autres.
La composition n'est pas entièrement naturelle mais les actifs dedans sont au service de l'assouplissement de la couenne, un basique.

La texture se rapproche de celle de mon beurre corporel au karité de la même marque, avec une substance un chouilla plus légère. On prend le temps pour se tripoter les mains, masser ses ongles et autour, et puis surtout les jointures (là où le carnage est le plus terrible).
Elle fait partie des crème légères pour l'hiver, donc qui deviendra trop lourde au printemps, mais qu'il faudra réappliquer de peu à souvent si vous êtes en crise.

J'aime énormément son odeur qui me rappelle la plage en Sardaigne, un mélange d'eau salée et crème solaire, j'ai pas trouvé mieux comme comparaison.
Je l'ai utilisée sans arrêt pendant quelques jours jusqu'à découvrir un nouveau précieux made in Karmameju.

 

Le Balm 01 Luxe par Karmameju

Va falloir que tu retiennes ce nom imprononçable qui fera rire ton petit cousin lors des réunions familiales, ici on touche au nirvana de la popote cosmétique danoise.

L'autre jour, mes sabots m'ont amenée chez Kroonen - ...oui bon, JE SUIS DEMASQUEE ! - Oui ENCORE - et j'ai succombé comme un gosse devant un pot de crème glacée.

C'était surtout le gommage pour le corps (en pot de 450ml !!!) que je m'étais jurée d'acheter, il me gratifiait d'une danse du ventre sur le bord de son étagère à chaque fois que je passais devant.

Après avoir lancé des "rooooh" et des "je veux", j'ai fini par acheter une crème de jour qui me faisait loucher et une huile pour le corps complètement divine.

Au passage, deux autres produits sont "tombés dans le sac" (merci Ioana), le fameux scrub et le Luxe Balm.

Je ne vais pas me lancer aujourd'hui dans une tirade sur "pourquoi je serais capable de prendre l'avion juste pour voir si mes précieux de chez Karmameju agissent mieux sur le sol danois", mais clairement, c'est de la bombe (tu m'en veux déjà).

L'idée du baume multi-usage utilisé sur n'importe quelle zone en demande traîne dans ma tête comme une ritournelle depuis quelques lunes.
Et s'est renforcée quand, il y a quelques semaines, j'ai commencé à me cogner partout comme une gosse de 4 piges pas fort sûre de l'équilibre de ses guiboles.

J'ai fini par me retrouver avec des griffes/coups/bleus sur les patounes, me demande pas comment.

 

handbalm4-copie-1.jpg


L'avantage d'un baume sans cible particulière (main-fesses-pieds-visage) se trouve dans la formule : ce type de produit est toujours, ou presque, gras comme le fond d'une poêle, pas moyen de sortir de l'expérience avec une peau encore à la dérive.
On est dans l'intensif.

Dedans il y a :

Du beurre de karité, de l'huile d'olive, un émulsifiant naturel, un émollient naturel, de la cire de tournesol, huile de limnanthe (riche en antioxydants), de calendula (pour apaiser), d'argousier (anti-âge puissant), d'argan, d'églantier, entre autres. Puis viennent les huiles essentielles, de genévrier (tonifiante), d'orange douce (bien-être), d'ylang-ylang (relaxante), de géranium, de clou de girofle pour contrer les tensions, de ravintsara (cicatrisante), de vetiver (aussi pour le côté zen), patchouli pour l'odeur, de canelle (pour le réconfort, la chaleur), et ENFIN de gingembre. 
Rien à redire.
 

handbalm5.jpg

Sur le site, la composition a quelque peu changé, possible qu'une nouvelle édition soit sortie, si c'est le cas, je vous préviendrai par un édit. Au vu des ingrédients, on a une meilleure balance huiles essentielles/huiles végétales. A voir !

ºººOlea europaea oil, ºººcera alba, ºººbutyrospermum parkii, ºººsimmondsia chinensis seed oil, calendula officinalis  flower oil, theobroma cacao, punica granatum oil, argania spinosa oil, rosmarinus officinalis leaf extract, ºjuniperus virginiana, styrax benzoin, ºpelargonium roseum asperum, ºcinnamomum camphora, ºpogostemon cablin, ºsyzygium aromaticum, ºcitrus sinensis, ºvetiveria zizanoides (vetiver), ºcinnamomum zeylanicum (cinnamon leaf), ºzingiber officinale (ginger), ºcananga odorata (ylang ylang), ºcitrus aurantium spp amara (petitgrain). ººbenzyl cinnamate, ººcitronellol, ººgeraniol, ººlinalool, ººcitral, ººlimonene, ººeugenol, ººisoeugenol, ººbenzyl benzoate, ººcinnamal, ººcinnamyl alcohol, ººbenzyl salicylate, ººfarnesol. 
/ ºNatural pure essential oils, ººpotential allergens, ºººcertified organic ingredients. 

EDIT : la composition qui se trouve sur le produit est toujours la version la plus récente.

Tu connais mon addiction pour le gras, je suis un caribou qui aime la glissade épidermique, surtout sur le corps, ou quand je me démaquille.
C'est donc tout naturellement que je me suis mise à vouer un petit culte à ce baume de luxe.


Rien que la texture est hyper fondante, et qui dit matière cocoon dit Mona qui en prend bien trop pour son usage.

Du coup, ça ne rate pas, à chaque fois j'ai les paluches brillantes comme un costume de fanfare, je passe mon temps à tout faire pénétrer, des mains aux pieds, en passant par le décolleté, toutes les zones fragiles ont droit à un traitement de faveur et un massage qui pète.
 

handbalm5-copie-1.jpg


Je serais bien incapable de décrire l'odeur, juste qu'elle est du côté plantu "qui peut plaire à tout le monde", avec de l'épicé et du floral (comme je les aime) sur un lit de plantes bien nourries.

Au niveau de l'efficacité c'est assez fulgurant. Tu me diras qu'une bonne dose de beurre de karité nature peut tout aussi bien faire l'affaire. Oui, sûr, mais je préfères un plat travaillé avec de bons légumes qu'un ingrédient brut, si j'ai le choix.


 

A ce rythme là, et en à peine 48h, j'ai récupéré des mains de Cléopâtre, et pourtant je partais de LOIN (genre, l'Afrique). Pas sûre que le prochain conducteur de bus saura apprécier le contrôle du billet de transport autant que moi, mais je lui collerai mes doigts sous le nez en hurlant "t'as vu ça, je brille des mimines bourdel!".

Faut que je me calme, mais la team "mains sèches toute l'année" SAURA, quand une petite dose de soulagement se trouve dans un pot à portée de menotte, on hésite pas.
TARTINAGE intégral ! 


Des bisous les caribous ! 
Balm 01 Karmameju 26 euros / 100 ml

reçu par Kroonen & Brown (possibilité d'envoi à l'international)
(dispo ici aussi, FDP à 6,5 euros environ)

Et beurre à l'amande mains & ongles the body shop  15,50 euros / 100ml

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 13:22

hauschka1-copie-1.jpg

 

Quand je vous dis que parfois je me limite au niveau des textures, je me sens comme une mamie qui ne jure que par la même laine depuis 15 ans, et dont l'écharpe ne varie pas d'un iota entre chaque tricot.
Parfois, c'est aussi bien d'acheter de la soie pour voir si l'étoffe apporte quelque chose de plus.


Bref, j'ai découvert un nouveau genre de nettoyant, le granuleux, et depuis, mon monde vacille.


Il y a 15 ans

Sur le marché européen, quand t'étais jeune, t'avais droit à un bon vieux gel (limite visqueux)(limite imitation de la bave du Saint-Bernard de ta voisine)(limite tu trouvais ça tendance) avec un décapage de ton film hydrolipidique en bonne et due forme - y avait plus rien à voir.
A part tes pores ouverts pour un concerto, le derme ravagé par le sec - le "ça gratte"- bordel faut que j'hydrate.
Mais tout le monde était au même régime, pourquoi chercher plus loin ?


Il y a 10 ans

On a eu les mousses. Légères, aériennes, côté barbapapa à l'odeur de frais, petit nuage qui se fait la malle dès qu'il touche ton minois mais tu t'en branles : ça nettoie bien, ça tire moins, tu pense avoir touché le graal.


Il y a 5 ans

On commence le ramdam sur les crèmes nettoyantes et les baumes démaquillants (même si ça existe depuis une plombe), c'est toujours mieux de dégoupiller quand la grenade se fait chaude, histoire d'exploser sur le marché "RIGHT ON TIME". Je m'engouffre dans la brèche quelques années plus tard, je suis fan.


Il y a un mois

Mona découvre la crème purifiante Dr Hauschka. 

 Hauschka2.jpg


J'avais toujours juré ne jamais m'approcher de cette marque : un peu dans le style bobo, qui touche les trentenaires en recherche de naturel mais qui savent y mettre le prix. Un packaging un peu trop écolo à mon goût, un rituel à la limite de la secte dermo-cosmétique, très peu pour moi.


Mais comme je fais mes courses seule en général, je me suis encore une fois retrouvée dans le rayon à chercher un nettoyant comme un chien creuse la terre pour y trouver un trésor. J'ai à peine hésité (pendant 20 bonnes minutes), et pris une cleansing cream d'Hauschka et un dermo-nettoyant très bien noté de chez Jonzac.

J'ai directement regretté l'achat de ce dernier le soir-même, quand le cocktail "plaque rouge et picotements" s'est installé, j'ai préféré ne pas renouveler l'expérience.
En même temps, j'aurais du pressentir qu'un gel n'était pas la texture la plus adaptée à ma sensibilité de peau. Mais je suis une testeuse née.
J'aurais mieux fait de garder ma monnaie.

Le lendemain de ce malheureux incident, je dégaine le tube de la crème purifiante, je me renseigne un chouilla en regardant les vidéos sur youtube avant, parce que la manipulation n'a pas l'air TOTALEMENT intuitive.


 

La madame semble apprécier le palper-rouler de la menotte, même si ça a l'air plus facile à voir qu'à exécuter.
Une fois postée devant mon lavabo, je me sens un peu penaude.

Disons que le coup de main vient assez vite, faut juste comprendre le schmilblick.

On prend plus ou moins deux centimètres de la pâte au creux de sa main, on l'imbibe avec un peu d'eau, et on appuie les paumes en les déroulant sur le visage humide sans jamais FROTTER. 
Grosse révélation dans mon monde de Caribou, je me dis que tous les exfoliants devraient même s'utiliser de cette manière, on entraîne les peaux mortes qu'il faut sans agresser la peau sensible.
La base.

Je restais sceptique sur le côté nettoyage mais faut bien admettre que ça marche : rien qu'avec les pressions on permet aux huiles d'agir pour purifier, les grains s'amusent entre eux comme des billes sur une surface plane. Une fois le visage rincé, non seulement il est doux, clair et pas rouge, mais il reste super confortable.

J'ai combattu l'effet tomate de la réactivité rien qu'avec ce régime épidermique (avec le temps de Mr Freeze qu'on se tape, ce n'est pas du luxe !). Soit je me démaquille au cleansing balm avant soit avec de l'eau micellaire ==> donc oui, double nettoyage in da place mais pas de crise en vue.
 

hauschka3.jpg


Dedans il y a  (à part de l'amour et de l'innovation) :

De l'eau, de la poudre d'amande douce (pour exfolier), de l'extrait de calendula (apaise), de l'extrait de trèfle jaune (très bon contre les plaies, les peaux qui crient "j'ai mal"), de l'huile d'arachide (émolliente, assouplit la couenne), de camomille (doudou des peaux sensibles), de l'extrait de millepertuis (anti-inflammatoire), de l'huile de tournesol (adoucit), de l'hamamélis (astringent, régulateur des peaux mixtes), acérola (détoxifiant, reminéralisant), entre autres.
 

Water (Aqua), Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Seed Meal, Calendula Officinalis Flower Extract, Anthyllis Vulneraria Extract, Alcohol, Arachis Hypogaea (Peanut) Oil, Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract, Hypericum Perforatum Flower/Leaf/Stem Extract, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Hamamelis Virginiana (Witch Hazel) Bark/Leaf Extract, Triticum Vulgare (Wheat) Germ Oil, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil, Fragrance (Parfum), Citronellol*, Geraniol*, Malpighia Punicifolia (Acerola) Fruit Extract, Xanthan Gum, Lecithin, Algin.


La composition est impeccable et se balade entre un nettoyant huileux et un exfoliant doux, l
es grains ne sont pas du tout abrasifs et permettent de mieux exécuter le mouvement au moment du nettoyage.

Au niveau de l'odeur, ça m'évoque une promenade plantue et fruitée (sans le côté sucré écoeurant), le genre de parfum qui ne plaira pas forcément à tout le monde mais qui n'est pas trop présent et s'en va assez vite après le wash-wash.


Je pense que, de tous les soins qui se proclament "purifiants", celui-ci est de loin roi en son royaume. Même si on perd la détente d'un massage à se faire claquer les tissus, on prend son temps pour bien faire le rituel made in Hauschka, et rien que les pressions-relâchements des mains apportent d'autres sensations relaxantes comme je les aime.

Un peu comme le jour où j'ai découvert qu'un sérum huileux était plus bénéfique quand on l'appliquait par tapotements, on apprend à gérer le palpage.

Que du bonheur sur mon petit visage.


hauschka4.jpg 

La seule chose qui me chagrine VRAIMENT, c'est la vitesse à laquelle le type se vide. J'utilise ce produit depuis trois-quatre semaines et j'ai déjà descendu la moitié du tube environ.
Mais je l'emploie quasiment deux fois par jour (matin et soir), ce qui m'arrive rarement en temps normal, étant plutôt une adepte du sans eau au réveil.

Dans l'absolu, je voterais POUR la sortie d'un format plus important.
Mais à part ce "mauvais point", ce nettoyant me rend complètement zinzin.

Une lectrice m'avait suggéré le même genre d'usage avec le nettoyant Angels on bare skin de Lush (texture similaire), et de se la jouer paume baladeuse la tête par-dessus le lavabo; si vous l'avez dans vos stocks, pourquoi ne pas essayer ?

 

Pour en revenir à la crème d'Hauschka, ne vous arrêtez pas à la mention "purifiante", cela reste un soin qui peut s'utiliser sur tous les types de peaux, même sèches. On a les huiles, l'exfoliation quotidienne, et la garantie d'une couenne au paradis rien qu'avec un peu de pâte brune. 

Le plus dur c'est de ne pas frotter. 
Le plus intelligent aussi, à vrai dire. 

 

Des bisous les Caribous !

Achetée 20 euros les 50ml chez Desmecht, Bruxelles 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 17:24

peelingenviron1.jpg

 

J'ai toujours eu une peau qui te monte des pustules en une nuit, c'est toujours plus rapide que moi quand j'essaye de construire un meuble Ikea en tenant le mode d'emploi à l'envers.

Il reste, sans faute, une pièce qui ne sert à rien alors que l'armoire tient debout. D'où le stress. D'où le bouton en plein sommeil.


Du coup, quand arrivait la vague douloureuse, je laissais le monstre vivre sa vie de son côté, moi du mien, et parfois, par un miracle appelé "lotion cicalfate + niaouli" à temps plein, j'en dézinguais un en mimant l'air d'un judoka un peu trop fier de son massacre.

Je dois dire que depuis plusieurs mois, je n'ai pas eu de kystes. Je suis sortie de l'été avec un tube entier de cleanance expert, et, à part des petits boutons de temps en temps (hey, la portion une personne de tarte brésilienne m'attends toujours sagement dans son rayon), t'en as pas un qui est venu me demander comment j'allais.

Ils ont tous déserté comme des voleurs, les bachi-bouzouks, sans demander leur reste, en laissant l'appartement vide et rempli de souvenirs. Pire qu'un ex qui tourne les pieds, quand un kyste vient te rendre visite, la guérison est longue et pénible à la fois, et rien ne se soigne à coup de Bridget Jones ou de Diable s'habille en Prada.

Faut du costaud, du lourd, tu vois.

 

L'après peeling pads philosophy s'est passé avec des hauts et des bas, quand mon épiderme n'est pas en constant "traitement", il a plutôt tendance à mal gérer le vin-la bonne bouffe-le manque de sommeil. J'en fais directement les frais, mais j'y peux rien (faut vraiment que j'envisage une cure de plante).
Du coup, j'ai eu un gros moment sans remous, puis j'ai recommencé à avoir des zones qui rougissaient plus sur le menton, le froid aidant, ça n'a pas arrangé mes affaires et ça a fleurit comme ça jusque 
fin novembre

 


La découverte de la marque


peelingenviron5.jpg


ENCORE UNE FOIS, j'étais chez Kroonen & Brown, je me faisais maquiller par Sybille et, d'une oreille attentive, j'écoutais ce que Ioa
na racontait à une cliente.

"Un nouveau masque qui fait un effet lifting, peau de bébé, truc de fou, tu vas te taper les cuisses à terre" (elle a plus ou moins dit ça)(hihi), j'avais du mal à me concentrer sur le makeup sublime qu'on me tapotait sur les mirettes, je voulais SAVOIR quel était ce produit miracle.

Comme d'habitude, le temps que je me renseigne, elle avait déjà vendu le dernier exemplaire du FAMEUX GRAAL.
Je hais tout le monde quand ça arrive, mona la pwasse le retour en mode hulk.


J'ai donc, par défaut, commencé à inspecter la marque; j'avais besoin d'un peeling pour un peu refaire peau neuve après l'expérience Philosophy vu qu'il me restait beaucoup de vieilles cicatrices mêmes si mon teint, de manière générale, était au top.

Du coup, j'ai misé sur un peeling à l'acide lactique et un toner à l'acide glycolique. Deux favoris déjà rencontrés par le passé, why not ?

      


 Alpha Toner Forte, la lotion miracle    

Achetée 54 euros/150 ml chez Kroonen & Brown


Acheter des produits Environ, c'est comme investir dans son capital peau : ça coûte cher, mais les produits durent longtemps et il est PHYSIQUEMENT IMPOSSIBLE de n'obtenir aucun résultat.

C'est certain que si vous êtes une personne lambda, qui n'a qu'une cicatrice perdue en plein milieu de la pomme, je vous conseillerais plutôt de vous diriger vers du naturel, histoire de vous éviter de payer 55 euros pour traiter un cm carré de peau.

T'achètes pas une tondeuse pour un jardinet de la taille de ton pied, right ?

 

L'alpha toner forte, c'est la fameuse lotion que je cherchais depuis des lustres (à la manière d'un foufou qui traque un spécimen rare à flanc de montagne et déniche la dernière fleur de l'espèce). 

Elle permet d'acidifier le pH de la peau, donc de potentiellement : 

  • mieux cicatriser
  • réduire les boutons
  • optimiser l'effet nouvelle peau/l'hydratation/l'action des soins qu'on applique par après
  • faire peau neuve de manière progressive

Elle contient 10% d'acide glycolique et son pH est de 3,5.
Au niveau de la composition, on peut difficilement mieux faire, il y a de l'eau, de l'acide glycolique et de l'hydroxyde d'ammonium, TROIS INGREDIENTS qui permettent d'aller à l'essentiel, je dis bingo.

Au quotidien, cette lotion est un petit génie, vu que je l'utilise aussi les jours "off" où je ne fais pas de peeling intensif, elle me permet de garder une belle peau sans boutons et d'entretenir un terrain exfolié chimiquement pour ne pas perdre les bénéfices déjà acquis jusqu'ici.

 
peelingenviron2.jpg
 

Je l'utilise depuis deux petits mois maintenant et je suis à peine à 1/4 de la bouteille. A raison d'au moins 5 applications par semaine (uniquement le soir), je trouve ça très économique. J'insiste surtout sur la zone T, zone où je garde le plus de cicatrices depuis la nuit des temps, et le lendemain, les boutons inopinés font la gueule.

Bien fait. 


 

LACM1, le peeling à l'acide lactique    

Acheté 43 euros / 25 ml chez Kroonen & Brown 

 

Pour rappel, l'acide glycolique et l'acide lactique on une action un peu différente même s'ils sont frères dans une même famille, celle des acides alpha hydroxylés (AHA). Quand le premier a tendance à vraiment pénétrer profondément dans la peau et bien stimuler tes petites usines épidermiques (garantie d'un teint jeune à 50 ans, easy), le second a un poids moléculaire un peu plus important, donc il exfolie un peu plus en douceur.

D'où, en général, une meilleure tolérance de celui-ci, il est d'ailleurs souvent présent dans les produits pour peaux matures pour cette raison (glycolique pour les peaux épaisses, lactique pour les peaux sèches/sensibles), il permet de se débarrasser des rides et ridules progressivement sans s'exposer à une potentielle irritation.
 

peelingenviron7.jpg

 

Au niveau de la composition, pareil que pour le tonique, on est dans le minimalisme chimique : de l'eau, un alcool gras, un émulsifiant, de l'acide lactique (aucune idée du pourcentage !!!),  un humectant, un solvant, encore un émulsifiant, de la gomme xanthan et un conservateur.  

Aqua, cetearyl alcohol, glyceryl stearate, lactic acid, propylene glycol, peg-40 stearate, ceteareth-20, xanthan gum, disodium edta    

 

De tous les peelings en masque que j'ai déjà testés, celui-ci gagne haut la main la palme de la meilleure texture. En soi, c'est une crème qu'on applique en évitant les yeux (en ayant bien remué le produit dans le pot avec une spatule stérile), rien de plus facile ni agréable.

Il faut attentivement lire la notice, parce qu'il y a plusieurs contre-indications, dont certaines tiennent du bon sens (pas appliquer sur peau irritée, sur une affection de peau type eczéma, sous traitement roaccutane) d'autres de la mise en garde de base à l'usage des AHA (pas d'exposition au soleil sans protection, ne pas continuer si la peau devient sensible, sur une peau récemment épilée, si on est adepte des gommages à grains).
Pour les peaux noires, l'application de ce soin n'est pas non plus conseillée sans l'avis d'un spécialiste.

Pendant un mois et demi je l'ai consciencieusement appliqué tous les 3 soirs :

  • on laisse poser le produit pendant 20 mn sur peau propre et sèche, juste après la lotion alpha toner forte
  • ne pique pas, on sent juste que ça agit
  • aucune rougeur, même pas à la première application
  • la peau est DIRECTEMENT plus douce, et au fur et à mesure on observe un teint toujours plus éclatant
  • malgré les 25ml, comme il faut appliquer une fine couche, j'en ai vidé que deux tiers
  • très très bonne tolérance !! Même quand j'ai passé la journée dans le froid, je ne me dis pas "rah putain, allons m'arracher l'épiderme avec mon peeling"   

 

Pour sa douceur et son action visible après seulement une semaine, je lui trouve un petit côté "peeling pour débutant", à conseiller aux personnes qui n'en ont jamais fait. Il est ultra simple à utiliser et le côté crème évite les irritations sur le court comme le moyen terme.

Ceci étant dit, mieux vaut préparer le terrain un mois avant, mais comme je n'ai quasiment fait que des traitements AHA (légers) depuis la sortie de l'été 2014, ma peau était habituée.

 

 

Le best of the best, le revival masque

Reçu par Environ, 60 euros / 50ml, selon les vendeurs   

 

J'ai commencé à l'utiliser un mois après les deux premiers produits, à raison d'une fois par semaine d'abord, puis en alternance avec celui à l'acide lactique selon mes besoins.
Faut dire que je ne réponds de rien quand je reçois un masque "à se taper les cuissailles et le fessier à terre", rien que les avant après sur le net faisaient énormément envie.

Autant qu'un plat de ramen/oeuf mi-cuit bien présenté.
 

peelingenviron9.jpg 

Dedans il y une vraie synergie pour dynamiter ses problèmes cutanés (relâchement/pustules/teint terne/ridules) : le début ressemble plus ou moins à la compo du LACM1, suivi plus bas d'acide mandélique et asiatique.

Aqua, pentylene glycol, cetearyl alcohol, lactic acid, glyceryl stearate, propylene glycol, peg-40 stearate, xanthan gum, mandelic acid, asiatic acid, ceteareth-20, disodium edta


Entendons-nous bien, l'acide asiatique n'est pas pompé des cellules des habitants d'Asie, mais bien de la centella asiatica, une plante qu'on rencontre dans les gammes pour peaux déshydratées chez Kiehl's notamment.
Son pouvoir est grand (Ô grand est son pouvoir) : elle permet une meilleure cicatrisation et un assainissement cutané, il s'agit aussi d'un excellent actif antioxydant et anti-âge, de quoi balayer la plage des 25-30 ans jusqu'aux cougars. 

On trouve aussi l'acide mandélique, issu de l'amande amère, dont la molécule est plus grosse que les autres, donc on obtient un effet sur les couches supérieures et de manière progressive. On le recommande pour une action éclaircissante générale (j'ai vu passer que les peaux mates ne devait pas craindre son usage, mais renseigne-toi quand même), comme traitement alternatif contre l'acné (exfolie en surface, action directe sur les pores), 

 

De mon point de vue de gosse de 27 ans, ce masque est une révélation.
Pourtant, il sent l'hôpital, il a une texture gélifiée pas fort agréable, une fois sec et pénétré dans la peau, il laisse une sensation de "machin pas confortable sur la couenne". Mais alors, utilisé en masque de nuit - QUAND ON A LA PEAU HABITUEE AUX AHA - c'est une vraie merveille.

UN TRUC DE GUEDIN.

Systématiquement, chaque lendemain d'utilisation de ce pot, j'ai des compliments sur mon teint et ma peau en général, alors qu'à mon âge, on devrait juste voir un mieux sur la pigmentation ou encore sur l'effet "je te défroisse aussi le steak en passant".

Mais non, i'm a princess. 


A l'usage :

  • la peau est moins douce qu'avec le LACM1 après usage mais juste un peu
  • même avec les pads philosophy je n'ai pas eu un tel rendu au réveil
  • il en faut vraiment peu, tu vas voir comment je vais les chouchouter mes 50ml
  • j'ai toujours du mal à passer au dessus de cet odeur de propre
  • mes cicatrices les plus vieilles s'affadissent déjà, et pourtant JAMAIS je n'avais espéré ça

 

Environ1

 

En deux mois, le changement est significatif, je suis tentée d'en faire plus, mais faut que je me calme, je suis juste enjouée quand on compare mon front au lisse cul d'un bébé. 

A part le kyste en plein milieu du menton (merci l'huile de chanvre mal dosée) qu'on voit encore un peu sur la deuxième photo, et le bouton tout à droite (pas loin de mon point de beauté au bord de la bouche)(oui, j'ai pas eu le courage de faire des petits ronds), mon menton a perdu l'aspect "je suis une oeuvre pointilliste dès que t'as un peu chaud".

JAMAIS je n'ai eu un résultat pareil avec quoique ce soit depuis le début du blog à part sur les lésions récentes, même les cicatrices anciennes commencent à foutre le camp.

Encore plus fou, autour des taches résiduelles la peau est revenue à sa couleur initiale. 


peelingenviron11.jpg

(Photo today no makeup)(et oui j'ai le même pull, c'est mon doudou pour dodo) 

 

Donc voilà, je suis con comme une truite parce que j'aurai bientôt un menton blanc partout (du moins j'espère), et que je suis dans la phase d'action intense des peelings (le premier mois c'est toujours plus ou moins pour rire, après ça devient sérieux).

L'autre point qui me rend heureuse c'est qu'avant, quand je rougissais avec le froid/le chaud/les blagues salaces, le menton devenait criblé d'inflammations rien qu'avec l'afflux sanguin. Maintenant, je le vois directement, j'ai le bas du visage bien moins rouge quand je m'énerve.

YEAH ! 

Pour celles qui demanderont :

  • à choisir : j'aime les trois produits d'un amour inconditionnel. Personnellement, je ne garderais que l'alpha toner et le revival masque, mais le LACM1 me sert énormément quand ma peau a quand même besoin de douceur. Dilemme à trois têtes
  • avec les pads en septembre, j'avais eu un mieux, mais si on regarde bien les photos de l'article sur Philosophy, il restait ce qui me dérange depuis des années, la toile de fond pas très "nette", comme des ombres un peu partout sur le bas du visage, impossible à camoufler. Donc, les pads sont géniaux, très belle texture de peau et amélioration visible, mais les produits Environ sont vraiment un cran au-dessus
  • si vous avez la peau très sensible, je vous conseille le LACM1
  • oui le toner coûte cher mais c'est très rare de trouver une concentration pareille en lotion par chez nous

Renseignez-vous bien, la gamme de produits est TRES étendue, et va des soins à la vitamine C, à ceux au rétinol, en passant par ceux contre l'acné ou pour les peaux matures.

Il y a énormément de choix et comme, a priori, il s'agit d'une marque de soins esthétiques, vaut mieux que vous demandiez conseil à un professionnel.

Par contre, si vous connaissez le sujet, et que vous savez quels acides/actifs vous vont le mieux, GO FOR IT.

 

Dans l'absolu, je ne pense pas m'arrêter là avec les produits Environ, parce qu'ils sont très techniques et que le produit fait toujours exactement ce qu'il dit, tout ce que j'aime. J'ai déjà eu des retours en lisant des revues sur le net comme de clientes chez Kroonen qui étaient vraiment fana-dingues de cette marque, je suppose que ça tient à la très grande qualité des formulations.

Tu penses bien que je vais m'y accrocher comme une moule à son rocher.

 

 

Où trouver la marque ?

En belgique, vous pourrez trouver la marque un peu partout dans des spas, mais surtout chez Kroonen & Brown à Bruxelles où on vous en parlera comme il se doit.

Il y a quelques sites sur le net qui la vendent mais je ne préfère pas m'avancer sur ce terrain-là. Le mieux, si vous n'êtes pas belge, c'est d'envoyer un mail à Environ ou de consulter la carte des points de vente. K&B livre à l'international aussi, au cas où.

 

Désolée pour la longueur de l'article, j'avais encore plein de sujets à aborder, mais j'ai essayé de faire court dans la longueur.

Bon peeling hivernal, et si tu n'as pas tout saisi, y a des articles de base sur les AHA par ici.

Enjoy !



Des bisous les Caribous ! 

Site Environ Skincare

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 11:22

oils-copie-1.jpg


Je ne suis pas une fanatique du démaquillage à l'huile pure et dure, pourtant tout ce qui a une consistance épaisse et collante répond à mes attentes,
je me balade plutôt du côté baume nettoyant de la force que de la traditionnelle première étape du millefeuille.

Et ça m'éclate.

Mais alors, quand il s'agit de sérum, envoie la sauce Ginette : je veux du gras, des lipides qui dégoulinent et s'insinuent dans le creux des doigts.
Une petite goutte pour réveiller l'éclat par-ci et ton sourire au matin par-là quand tu auras remarqué que "raaaah purée, on dirait qu'on m'a lissé le faciès, mes joues sont devenues de petites pêches".

J'avais déjà abordé le sujet ICI (et à d'autres endroits perdus dans le blog), le fait d'utiliser une huile végétale n'est pas contre nature et même plutôt adapté à tous les types de peaux.
Il faut juste faire attention quand on dirige son choix et ne pas prendre une tourte quand on veut juste manger une carotte.

  

Un moyen pour s'y retrouver dans les huiles végétales (HV)


J'ai découvert hier qu'il suffisait simplement de savoir d'où venait la plante d'origine. Sur le site d'oleassence, très complet, on définit les zones de cultures puis on dispose des trésors de la terre selon ses besoins :

  •  si on a la peau sèche ou sujette à de grosses déperditions d'eau  : on mise sur l'oléine de karité, l'avocat, tamanu, tout ce qui issu des régions chaudes
  •  si on la peau sensible et sujette aux rougeurs , ou encore agressée par un élément extérieur : ce sont les plantes du nord qui sont précieuses, comme l'huile de lin, de chanvre, de cameline, ou encore périlla
  •  si on la peau qui perd de son hydratation mais a besoin d'une couche protectrice moyenne,  ce sont les huiles des régions méditerranéennes qui sont recommandées, l'huile d'olive, abricot, amande douce, argan, avocat, elles sont grasses et permettent le massage, donc conviennent aux peaux sèches
  •  si on a besoin d'une huile qui pénètre vite et reconstitue la peau en profondeur,  il y a l'huile de tournesol, de pépin de raisin, de noisette, de carthame (souvent utilisée en cosmétique !!), etc. elles conviennent aux peaux normales/mixtes

L'idée, c'est donc de se baser sur le végétal et ses conditions de "vie" et de pousse pour avoir un achat plus malin. Si après tout ça vous êtes encore largués, il y a un petit tableau sur le site d'aromazone qui pourra toujours vous aider à faire un meilleur choix. Y a qu'à suivre les petite croix.

Sans rentrer dans la complexité des compositions des huiles végétales, j'ai toujours eu mon système de reconnaissance général : ce qui est riche en oméga 3 et sec vient d'en haut, les omégas 6 plutôt des régions tempérées (donc pas trop épaisses mais mollo), et l'acide oléique d'en bas, et je m'y retrouve comme ça. 

 


Une histoire de mélange


Quand j'ai commencé à utiliser des huiles végétales (en mode "je découvre un vaisseau spatial, laisse-moi toucher à toutes les manettes, didju"), j'avais un visage ravagé, guerre des boutons en cours sur le menton, des microkystes à foison, le printemps sur le visage mais je faisais de mon mieux pour ne rien cueillir.

A la dérive, j'ai changé d'objectif : ma première HV a été l'huile de nigelle.

Qui m'a brûlé la peau.
J'avais l'épiderme tellement asséché que j'ai mis du temps à faire le lien, mais après trois jours, j'ai compris d'où venait le massacre. J'ai arrêté le traitement pendant une semaine, puis l'ai repris en mêlant la nigelle à de l'HV (huile végétale) de jojoba, et là, plus aucun problème.

Du coup, à chaque fois qu'une grassouillette ne passe pas pure, je m'acharne, et prend une huile basique pour "atténuer" ses effets, mais tout de même en profiter.
Il m'arrive aussi de réduire la fréquence d'application. 

 Et en général, dès que fais ce compromis, je n'ai plus aucun problème (ça m'évite surtout de baquer un soin précieux).

 

 

Les sérums huileux de nuit 

 oils2.jpg


Dans la catégorie des sérums avec une synergie, mon préféré a toujours été celui de Kiehl's : une merveille à étaler, une peau de bébé au matin, l'odeur de lavande plus forte que les autres qui m'emballait pendant le massage.

Un moment relax.

En passant chez The Body Shop, j'ai soulevé l'étiquette d'un soin à la vitamine E (me suis acharnée dessus oui, les vendeuses se demandent toujours ce que je branle à tout décoller), et ce que j'ai lu m'a plu.

Cela faisait quelques mois que je cherchais un soin riche en antioxydant pour un effet anti-âge parfait, et je misais sur l'huile de germe de blé pure.
Sauf qu'elle est grasse, je la traquais donc "coupée" avec une autre.

Du coup, de la trouver là, après de l'huile de coco fractionnée et un émollient comme dans le midnight recovery, c'était SYMPA.
Dedans il y a : de l'huile de germe de blé, d'amande douce (adoucit), de tournesol (pénétrante), de sésame (pareil), de jojoba (aide à faire comme une sorte de manteau en surface de peau), de marula (cicatrisante, riche en vitamine E aussi), de soja (vitamine E), et des composants parfumés 

 

Midnight recovery

Caprylic/Capric Triglyceride, Dicaprylyl Carbonate, Squalane, Rosa Camina Fruit Oil, Oenothera Biennis Oil/Evening Primrose Oil , Simmondsia Chinensis Oil/Jojoba Seed Oil , Coriandrum Sativum Oil/Coriander Seed Oil, Tocopherol, Lavandula Angustifolia Oil/Lavender Oil, Pelargonium Graveolens Flower Oil, Linalool, Rosmarinus Offininalis Leaf Oil/Rosemary Leaf Oil, Citronellol, Geraniol, Lavendula Hubrida Oil, Cucumis Sativus Extract/Cucumber Fruit Extract, Curcuma Longa Extract/Turmeric Root Extract, Limonene, Citral, Sclareolide, Rosa Spp/Rose Flower Oil, Jasminum Officinale Extract/Jasmine Extract, Helianthus Annuus Seed Oil/Sunflower Seed Oil.

 

Overnight serum-in-oil The Body Shop

Caprylic/Capric Triglyceride, Dicaprylyl Carbonate, Triticum Vulgare Germ Oil/Triticum Vulgare (Wheat) Germ Oil , Prunus Amygdalus Dulcis Oil/Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil, Helianthus Annuus Seed Oil/Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Sesamum Indicum Seed Oil/Sesamum Indicum (Sesame) Seed Oil, Simmondsia Chinensis Seed Oil/Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil, Sclerocarya Birrea Seed Oil, Glycine Soja Oil/Glycine Soja (Soybean) Oil, Parfum/Fragrance, Tocopheryl Acetate, Benzyl Benzoate, Geraniol, Linalool, Limonene, Citronellol, Benzyl Salicylate, Eugenol, Citral, Anisyl Alcohol, Citric Acid
 

oils3.jpg 

Quand on regarde les deux compos, celle du deuxième est bien plus basique et va à l'essentiel, je me dis même qu'elle ferait une bonne base pour toutes les personnes qui n'osent pas trop se lancer dans le milieu des Oils.

Seul "bémol", il est vraiment parfumé (pas naturel); l'odeur est très agréable mais pas sûre que cela passe sur une peau sensible aux fragrances cosmétiques. Par contre, comme il y a moins d'ingrédients que dans le Kiehl's, si vous n'aviez pas supporté le premier, le second fera sûrement l'affaire.

J'utilise ce sérum depuis plus de 3 semaines, et j'en suis ultra fan :  

  • l'odeur et le packaging rose, tout évoque le cocooning
  • la pipette est parfaite (je ne pensais ne jamais dire ça sur le blog)
  • le prix : j'en ai eu pour 14 euros avec réduction, en prix normal il est à 18-20 euros ici en Belgique (un peu plus cher en France), le tout pour 28 ml de produit
  • le rendu sur la peau : en l'appliquant, on sent que la matière est ultra fine, pénètre rapidement tout en laissant le temps de masser un petit peu
  • le lendemain, la peau est VRAIMENT comme de la soie : là où le kiehl's apporte surtout de l'éclat et de la détente des traits, le Body Shop apaise-lisse-adoucit-te fait couiner rien qu'avec 4 gouttes
  • il a complètement géré quand j'avais de toutes petites plaques sèches près du nez
  • ne donne aucun bouton : donc la balance de l'huile de germe de blé est bien pensée

Moi qui ne suis pas une grande fan de la marque (à part de leur beurre corporel au karité qui me rend chèvre), parce qu'il faut toujours fouiner dans leur stock pour dénicher des produits qui valent la peine, je suis quand même bien heureuse d'avoir touché à cette huile.

 

En ce moment, avec le froid, j'ai eu un petit retour de " hey, viens, je te transforme en dalmatien aux taches rouges", je te dis pas le regard que je lançais au double dans le miroir des magasins, je faisais peine à voir.
En même temps, j'ai qu'à rester chez moi plutôt que de traîner en ville dans le vent d'hiver.


J'ai TELLEMENT hésité entre l'huile de chanvre et de cameline, toutes les deux réputées pour faire des merveilles et calmer les peaux les plus réactives, que j'ai passé un après-midi à peser le pour et le contre.
Finalement, je suis repartie avec ma came (cannabis-chanvre-mona drôle), un peu trop fière de mon achat.

oils4.jpg

Durant les premiers jours, je l'ai utilisée pure - tant qu'à oser : gros problème, elle m'a déclenché deux énormes kystes sur le menton. Quand je dis énorme, c'est un cm de diamètre et de profondeur.

Du coup j'ai arrêté pendant 48h et repris son utilisation en la mélangeant avec le sérum Body Shop et là, NO PROBLEM.
J'ai la douceur du soin à la vitamine E couplée à une huile magique, revitalisante et préventive, qui hydrate ma peau à merveille (oui oui, une grassouillette hydrate, en comblant les espaces entre les cellules, elle fait office de bouclier contre l'extérieur). 
 

J'ai longtemps utilisé la noisette en été, histoire de réguler le sébum et de ne pas ressembler à une patinoire, et faut dire qu'elle avait très bien fonctionné. Et si on va par-là, j'aurais pu l'utiliser comme base pour l'huile de chanvre... 

J'ai voulu rester sur un chemin solide : en prenant un sérum qui m'allait pour le moment, je risquais moins des réactions étranges.
Quand on se traîne encore un hiver comme celui-ci, mieux vaut ne pas se la jouer TROP fantaisiste, et mon mélange plus la petite crème rose de weleda par-dessus, c'est mon nec plus ultra du soin de nuit.

La base.    

Des bisous les Caribous.

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 19:19

novexpert1.jpg

 

A mon avis, jeter le mot "acide hyaluronique" dans une conversation de non initiés peut donner lieu à des débats du style :

  • c'est pour les vieilles peaux/pommes ridées, j'ai que 25 ans, lâche-moi la béquille
  • c'est acide donc ça pique (hiroshima dans les pores, bombe atom-esthét-ique)
  • ça s'injecte à tout-va pendant des botox parties - entre les smoothies et les massages pour panards
  • c'est un rajeunissant instantané (style "t'en bois ou t'en appliques, et tu redeviens une gamine")


Dans les faits, je l'ai déjà expliqué, l'acide hyaluronique (AH) est un peu le couteau suisse de la peau, le petit plus qui va lui permettre de garder ses usines en bon état de marche, et de transformer un désert en framboise dodue.

Cultiver ce que l'on a de mieux dans nos cellules pour s'éviter des bajoues qui flottent au vent des années plus tard, c'est devenu mon dada.

 


L'investissement anti-âge et la formule


Dans la pratique, l'AH est un composant naturel de nos yeux, permet un bon glissement entre les articulations (pour qu'elles ne fassent pas trop "cric-cric" avec le temps), il est bio-like (donc très bien toléré en usage cosmétique) et surtout un élément indispensable à la bonne santé de la couenne.

De manière schématique, dans le derme, l'élastine et le collagène dansent la salsa avec Monsieur AcideHya, et plus il est présent sur le skin-floor, plus on aura une meilleure élasticité, vitalité, un teint plus frais, une capacité à cicatriser de moyenne à top, et surtout, un lissage progressif en surface de peau par un effet de colmatage de rides et ridules.

Quand on parle de comblement, c'est n'est pas un comblement mécanique à la manière des silicones et leur action manteau bouche-trou dans les fameux flouteurs-arnaqueurs, mais un comblement de l'intérieur qui se voit à l'extérieur.
Un peu à la façon d'un ballon mal gonflé qui, une fois rechargé en air, sera tendu et lisse comme un string XXS en latex.
Miam.

novexpert2.jpg

Il y a beaucoup de points communs entre le milieu culinaire et celui des cosmétiques : quand on passe en cuisine, on constate qu'un légume jeté entier dans une poêle n'aura définitivement pas le même goût que son compère finement haché et plus pénétrant au niveau des papilles. L'art de présenter ce que l'on va engloutir a toujours importé, on n'assimile pas de la même façon un légume coupé en deux et un autre gentiment transformé en rondelles.

Ici, l'acide hyaluronique est un grand mot qu'on utilise à tout va pour promettre monts et merveilles aux acheteuses matures mais crédules, qui pensent qu'un peu de poudre de perlimpinpin changera leur quotidien, mais s'il y a une chose à retenir sur cet ingrédient miracle, c'est que son secret réside dans son poids, donc la manière dont on l'a finement ciselé.

Quel que soit le soin, si la marque ne mentionne pas les différents niveaux, c'est qu'on reste dans une formulation basique à haut poids moléculaire, voire moyen.
Il faut viser les compositions qui en proposent plusieurs, garantie d'une action à tous les étages (de l'épiderme jusqu'au derme) et non pas d'une couche protectrice qui stagne en surface.

 

 

Le sérum Novexpert

 

novexpert3.jpg

Première chose à regarder, c'est la concentration nette (non diluée) en acide hyaluronique.
Certaines marques, comme Etat Pur, proposent une version avec 680mg/100ml de la molécule pure dans le flacon, chez Novexpert on atteint plus ou moins 1500mg/100ml, ce qui est plutôt conséquent.

D'autres, moins techniques comme ici, mentionnent un haut et bas poids d'AH sans précision supplémentaire, c'est déjà ça de pris, surtout quand on compare avec certains services promotionnels de skincare qui chantonnent un "je t'en ai mis un peu dans ton soin, mais je te dirais pas sous quelle forme, HA HA HA !". - Très drôle


Dans le booster repulp , tout est tourné vers l'hydratation, avec de la glycérine, du sodium PCA (excellent doudou repulpant), du sodium lactate (régulateur de pH et conservateur), de l'acide hyaluronique (sous 4 poids moléculaires différents), du parfum (sent très bon au demeurant), un antioxydant, du jus d'aloe vera, de l'acide phytic (stabilisateur), trois humectants, entre autres.

Aqua, glycerin, propanediol, sodium pca, arginine, sodium lactate, sodium hyaluronate, parfum, lactobacillus ferment, aloe barbadensis leaf juice, phytic acid, xylitylglucoside, anhydroxylitol, xylitol, galactaric acid, pca ethyl cocoyl arginate
 

Donc pas de silicone, pas d'huile minérale, pas de paraben, en gros on a droit à la soirée VIP sans emmerdeurs, le nec plus ultra qui baigne dans le champagne.

 


Ce que j'ai remarqué 

 

  • au premier usage, je sniffe toujours mes produits et celui-ci a une légère odeur fraîche et cocoon, rien d'entêtant
  • la texture est un vrai gel, TOUT CE QUE J'AIME PAS, mais faut ce qu'il faut, il n'est pas du tout pénible à appliquer (je garde de mauvais souvenirs du gel d'aloe vera, niveau texture, on approchait quelqu'un qui bave sur ton visage et laisse sécher ça à l'air libre), et pénètre presque trop bien malgré la grosse goutte biquotidienne que je me tartine
  • la peau est directement hydratée sur le moment, voire soulagée, le top après une journée dans le froid
  • cicatrisation à vitesse grand V. Qu'on ne me dise plus qu'un manque d'eau et santé de la peau ne sont pas liés
  • il n'en faut vraiment pas beaucoup donc t'as le temps de te faire pousser la moustache avant de finir le flacon
  • je n'ai pas encore cassé la pipette (record)
  • au fur et à mesure, la peau est vraiment repulpée en profondeur, je le vois surtout en fin de journée, je n'ai pas l'impression d'un amas peu ragoûtant sur mon visage, j'ai la couenne dodue comme une framboise
  • je me demande ce que ça donnerait avec le philtre de beauté de Nominoë, qui me fait exactement le même effet mais plus en surface
  • parfois ça laisse un petit effet collant quand j'applique trop vite ma crème par dessus


novexpert5.jpg

Le point le plus important, à part l'hydratation optimale directement observable, c'est que, le lendemain de la première utilisation, je n'avais plus le fameux pli nasogénien (ce connard qui met trois heures à se défroisser, juste parce que je l'ai un peu malmené en dormant dessus). Et par la porte ou par la fenêtre, ça devait faire au moins deux ans qu'il stagnait et se pliait et dépliait comme un accordéon du soir au matin.


Du coup, oui, grande nouvelle, même à 27 ans, l'hydratation peut donner lieu à d'autres miracles que le basique "ma peau est souple"; j'ai dit adieu à mon fer à repasser la couenne, rien qu'avec un gros petit pois de ce sérum, j'ai un soucis de moins sur la trogne et plus de temps pour me préoccuper d'autres emmerdements (comme casser mon ancien gsm dans une boutique, gérer des clients hargneux, devoir me retaper le primark pour un échange, que du bonheur en perspective).

 

 

De manière générale

 

Ne vous fiez pas à une mauvaise expérience avec l'AH, souvent, c'est la formulation qui foire, et il faut juste aller voir dans une autre crèmerie si le beurre y est meilleur.
Personnellement, j'avais testé des produits asiatiques qui en contenaient et la catastrophe était vite arrivée, allant jusqu'à m'induire en erreur face à cet ingrédient pourtant réputé pour être un des meilleurs hydratants cosmétiques (j'obtenais toujours une peau de parchemin pendant les tests, non sense).

Donc, ma peau tolère plutôt les formules européennes sur ce coup-là, sans aucun problème de réaction cutanée, ni bouton, ni plaques rouges, tout est passé comme un caribou canadien dans une forêt enneigée.

 novexpert6.jpg

 

Histoire de renforcer son action, certains soirs j'utilisais le midnight recovery de kiehl's, jusqu'à découvrir le overnight de The Body Shop il y a peu (le truc qui mime la patoune de lièvre, là), et rien à dire : enchaîner un sérum hydratant avec un huileux, puis rajouter juste une lichette de crème, c'est pour ainsi dire MA popote magique du moment.
 

 

Donc voilà, quel que soit votre âge, le meilleur moyen de renforcer votre peau et la manière dont ses cellules fonctionnent, c'est de lui donner de bons plats à manger avec de petits ingrédients qui font toute la différence, et entretiennent les NMF (natural moisturizing factor ou facteurs naturels d'hydratation) à un bon niveau.

Ces trois lettres désignent un complexe naturel qui participe au maintien de l'hydratation de base au sein de l'épiderme, composé d'acides aminés, d'acide hyaluronique, d'urée, de sodium PCA, de glycérine, d'acide lactique, de peptides, entre autres, mais la qualité de ce "mélange" varie d'une personne à l'autre, notamment si, en surface, la barrière protectrice est insuffisante.

Il faut alors viser ce qui permet de mimer la barrière naturelle de la peau et lui apporter un support en lipide (en se tournant vers les huiles végétales, que ce soit jojoba, huile d'amande douce, d'olive, tournesol, etc.)  

 

Du gras, de l'eau, toujours la même ritournelle, je te titille avec ça depuis le début du blog parce que "c'est de la bonne", j'espère juste que tu trouveras une bonne doudoune pour ton épiderme à force de lire mes conseils.
 

Des bisous les Caribous !

Sérum reçu par Novexpert (49,90 les 30ml)


 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 15:49

painettoyant7.jpg


J'aime beaucoup l'effet "love at first sight", que je le lise dans un bouquin qui décrit une romance naissante, ou que je le vive dans un MacDo à chaque fois que je vois un McFlurry à l'affiche, je suis transportée, je me métamorphose, passe du glaçon à la flaque, je fonds.

Et parfois, sans crier gare, alors que je mets un point d'honneur à tester des produits qui, SUR LE PAPIER, me conviennent à 100%, je me retrouve comme un rond de flanc lors du premier test.
Puis du second.
Et ainsi de suite.

Je suis peut-être une idéaliste, constamment à la recherche de l'étincelle, de "l'encore mieux que ce que tout ce que tu as déjà connu", mais là, j'avoue, je n'ai pas vécu le looping ni les papillons qui grignotent le ventre, j'ai été déçue.
 

 

Nettoyant Pai

 

painettoyant2.jpg


La marque cible directement toutes le peaux sensibles, sujettes aux irritations dues à des cosmétiques chimiques, à des conservateurs douteux et de l'alcool ; rien que pour les couleurs du packaging et la promesse du respect du minois, j'aurais pu craquer comme une gosse. 

Pour rappel : un produit naturel ou dont la majorité des ingrédients est d'origine naturelle NE GARANTIT PAS que le soin soit plus safe. N'importe quel ingrédient, quel que soit son mode de production,  peut vous déclencher une allergie ou une réaction.
On constate souvent, d'ailleurs, qu'une personne qui n'a pas la peau habituée à des composants très actifs (généralement issus de Mère Nature) peut très vite déchanter en entamant une routine 100% issue du cul des plantes.
Pour ça que je suis pour une balance intelligente entre le végétal et le chimique.

Dans la boîte on trouve un flacon pompe, tout ce qu'il y a de plus classique, et une muslin pour pouvoir ôter le nettoyant au rinçage.

Au niveau de la compo, on a de l'huile de camelia (émolliente, elle adoucit la peau), de l'huile d'amande douce (même chose, revitalise les peaux sèches aussi), un alcool gras, de la glycérine végétale (hydratante), du beurre de karité, de l'huile essentielle de rose de damas (régénération cellulaire), de géranium (astringente, anti-inflammatoire), de lavande (cicatrisante, apaise), de litsée citronnée (sûrement à l'origine du parfum), plusieurs antioxydants, entre autres.


Aqua, Camellia sinensis seed oil*, Ricinus communis (ricin) seed oil*, Prunus amygdalus dulcis (amande douce) oil*, Cetearyl alcohol, Vegetable glycerine*, Butyrospermum parkii (karité) butter* , Cetearyl glucoside, Rosa damascena (rose de damas) oil*, Pelargonium graveolens (géranium) oil*, Lavandula officinalis (lavande) flower oil*, Litsea cubeba fruit oil* - may chang oil, Mixed tocopherols (vitamine E naturelle), Sodium lauroyl lactylate, Sodium anisate, Sodium levulinate, Lactic acid, Glyceryl stearate citrate *Certifié Bio. Certifié par Soil Association (Ingrédients certifiés biologiques 80% du produit). Contient des huiles de noix

Je suis un peu chiffonnée par la présence d'huiles essentielles, sachant qu'elles sont les premiers allergènes potentiels dans tout la cosmétique bio, mais les Anglais ont toujours eu une vision très personnelle de ce qui convient à une peau sensible, isn't it ?

 
Sinon, de manière générale, la composition est équilibrée et surtout axée vers l'émollience et la nutrition passive, donc bien a priori.  

 

A l'usage

 paynettoyant3.jpg

C'est peut-être idiot de ma part de penser ainsi, mais un produit qui possèdent deux roses qui se dandinent sur le tube SE DOIT de sentir la fleur, un champ rouge et blanc, un parfum intense et floral, un artifice de pistils surexcités.

Eh bien non.

Je crois que je vais lancer une pétition pour la non-autorisation de mise sur le marché de soins qui sentent le Sugus citronné, mi-sucré mi-agrumesque, tout un univers qui ne me flatte pas les narines ni ne me donne envie de donner une chance au produit.
Le matin, ça me coupe toute envie de manger, le soir, j'essaie péniblement de retenir ce que je viens d'engloutir.

Amis du bon goût, viva la pasta. 

Sous les doigts, la texture est fluide, entre la crème et une lotion hydratante, et s'étale sans se faire prier. Il est mis de l'appliquer sur visage humide, mais tu me connais, j'ai pris des risques dès le premier nettoyage : paf, la tapenade blanche étalée sur la bouille, les yeux débarbouillés jusqu'au ras des cils, j'ai essayé d'ouvrir mes mirettes pour voir si la tambouille piquait la muqueuse, mais rien ne mimait l'acide.

painettoyant4.jpg 
A force, je me suis quand même rendue compte que de l'appliquer sur peau mouillée (comme conseillé) fonctionne mieux : sans ajout d'eau, la matière a tendance à filer dans la peau sans demander son reste, laissant moins de temps pour dissoudre le maquillage.

Premier bémol (après le "rah, ça chnouffe") :
 CETTE MOUSSELINE ARRACHE.

Il m'a fallu plusieurs essais avant qu'elle ne se ramollisse (un peu), sans vraiment approcher du niveau de douceur de mes liz earle, moyen pour une peau réactive. Pensez à avoir un back-up d'autres tissus, parce que le Pai joue du côté du papier à polir cotonneux.

Deuxième bémol : la crème enlève très bien le maquillage mais la mousseline enlève mal le nettoyant (tu me suis ?).
J'ai d'abord pensé que le fini à moitié grinçant (comme une surface un peu grasse) était du au produit, mais il s'avère qu'après avoir testé le combo magic mitt + le démaquillant, j'obtiens un bien meilleur résultat qu'avec le tissu de la marque. Et dieu sait que les baumes qui laissent une fine couche protectrice, ça me connaît, mais ici j'avais vraiment un sentiment de non rincé.


Avec les muslins liz earle, le ressenti est aussi complètement différent, ce qui me fait dire que OUI, le tissu Pai est très adapté pour polir la carrosserie de ta bagnole, moins pour gérer la doudouce au moment du rinçage.   
 

painettoyant6.jpg 

Par la porte ou par la fênetre, je n'arrive pas à me décider concernant ce produit : il démaquille bien, et finalement c'est ce qu'on lui demande de faire mais pour moins cher (30 euros les 100ml, on paye sûrement l'huile essentielle de rose, sinon I don't understand), j'ai trouvé le nettoyant crème de liz earle bien plus transcendant, relaxant, tout étant une vraie crème, alors qu'ici, elle est trop "fine" par rapport à ce que j'ai l'habitude d'utiliser.
Compte tenu de la richesse de la liste INCI, j'aurais voulu un peu plus ressentir le côté émollient qui manque un peu à l'appel quand la peau est sèche et nettoyée.

 

Du coup, le côté "pas grassouillet" inhérent à sa texture mis de côté, l'odeur ni le rinçage du nettoyant Pai ne me plaisent, ce qui est un petit comble vu qu'il démaquille très bien, et je perds également un peu du plaisir que je ressens quand je me débarbouille avec mes autres cleansing balms/creams.
 

Clairement, si vous cherchez du vegan, non testé sur les animaux et avec une bonne composition, why not, mais pour ma part, je suis devenue trop exigeante, et j'échangerais même un tube de Pai contre un Ultrasimple de Lush si je pouvais.

Oui ça va jusque-là.
 

Comme je suis toujours mon dicton " tu commences, tu finis", j'en ai pour quelques semaines avant de pouvoir enfin replonger mes mains dans mes autres pots chéris, qui n'ont pas une odeur sucrée et démaquillent en me faisant voyager.

C'est sûrement ça que je recherche, en plus du coup de foudre : de pouvoir fermer les yeux et de sentir le sol se dérober, pour enfin atterrir dans un champ en plein mois de printemps.
Et pas le cul sur un Sugus Citronné géant.


Des bisous les Caribous !
Reçu par Mon Corner B, 30 euros les 100ml
      

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 18:57

routine1
Autant je suis quelqu'un de très volontaire, autant dès que mes pieds entrent en contact avec des chaussettes moelleuses et que je mange un bout de chocolat, je suis transportée dans une grotte sans bruit où je me crée une hibernation temporaire (deux minutes max) histoire d'un peu plus toucher au quotidien de l'ours roulé en boule pendant la saison froide.

Plaisir d'hiver, fourrure et calme intérieur.


Bla bla bla et hurlements dans la salle de bains, peau qui tire, mains qui crèvent la dalle, je pense que plus le vent s'installe, plus on risque de finir comme la vieille feuille qui refuse de tomber et se givre puis dégèle d'un soir à l'autre.
Je subis tout comme elle, je ferme la bouche et les yeux (difficile d'avancer sans trébucher), mais j'emmerde les intempéries et les dégâts qu'elles causent.

J'ai toujours ce sentiment que les bourrasques ressemblent à des fantômes de gremlins qui viennent te picorer le haut des joues comme des morfals, une fois que j'en balaye un et le met à terre, un autre me grimpe dessus et s'accroche à mon cou en faisant glisser ses griffes sur mes pommettes.

Sale bête.

Contre eux, il n'y a rien faire, à part essayer d'endiguer les dégâts, les ignorer, ou les faire frire dans un wok.
Du coup je dépense mon argent en skincare en essayant de passer à travers les boules et les "jingle bells" sans casser la déco, en ayant dans la tête une ritournelle qui souhaite le supplice intense de ces monstrueux gâcheurs de Santa Time.
Je les épluche, les zigouille, je hais les gremlins ghosts qui me chatouille dès que je mets un pied dehors. 

 

 

Le démaquillage du soir

 

routine2.jpg


Je crois dur comme fer à la théorie du "ce qui passe en premier peut te dézinguer une routine" : en gros, croire que le pouvoir d'un démaquillant/nettoyant n'a aucun impact sur l'état de la peau parce que "tu sais, ça ne reste que quelques secondes/voire minutes", c'est comme se mettre une asperge sous le bras, ça n'a pas de sens.

Plus la peau est sensible, plus elle multiplie les contraintes.
Partant du principe que la mienne est mixte, réactive (surtout en hiver), et qu'elle a une tendance à la déshydratation intense, je ne suis pas servie avec le chaud-froid, les ongles des gremlins, et ma recherche de zone T impeccable.

Du coup, 

  • soit je pratique le sans eau, quand je sens que VRAIMENT, je ne peux rien supporter de plus (technique de la lotion micellaire + un pshiiit d'eau thermale, puis crème et basta)
  • soit je me rue sur un de mes baumes : je touche bientôt le fond du cleanser 27 comme celui du baume à la camomille. Vous qui râliez sur le prix, sachez que le premier je l'ai depuis 4 bons mois et que j'en ai encore pour 2 mois minimum, et que le lulu & boo n'aura pas fait long feu malgré son prix et son ultra-douceur. Alors c'est qui le winner ?

Dans un cas comme dans l'autre, je masse doucement, je ne me grouille pas, histoire de ne pas encore plus me stresser la bajoue. 

Je ne suis encore qu'en phase de test du nettoyant Pai à la Rose & Camelia, mais je n'en pense vraiment pas grand chose (disons que dans la même gamme de prix, j'ai déjà trouvé mieux, sorry).

 

 

Tone your skin

 

routine3-copie-1.jpg


J'ai carrément craqué sur ce coup-là, parce qu'au niveau lotion, j'ai toujours été une skincare addict raisonnable et qui se tient.

Ca faisait un petit moment que je traquais une formule idéale qui fasse peeling, mais avec un bon dosage et surtout une vraie garantie d'éclat du teint à l'usage.

Et quand j'ai utilisé et surtout décrypté la formule de l'alpha toner forte d'Environ, j'ai sauté au plafond, en mode "mon tamagotchi a évolué, je suis une warrior !" : trois ingrédients dans la formule (eau, acide glycolique, hydroxyde d'ammonium), 10% de dosage en AHA, le graal intégral.
Le petit précieux se cachait chez Kroonen & Brown - again - dans une vitrine qui ne m'attirait pas du tout, pour cause de packaging et philosophie très technique de la marque.

On en reparlera, parce qu'il y a tout un pan sur le pH de la peau qui est intéressant, mais clairement, malgré son prix de gros malade (54 euros pour 200ml, existe en version 100ml, sensiblement moins chère), c'est un des meilleurs toners spécifiques que j'ai pu m'appliquer sur la couenne depuis le début du blog.

Quant à l'hydrolat d'hélichryse, elle passe toujours très bien, tout comme son odeur, j'ai fini par m'y faire et apprécier son bouquet morbide. Je l'utilise plutôt le matin, ou certains soirs quand je veux faire un mini break avec mes peelings.

Donc je me balade toujours entre l'éclat et l'apaisement, admire la constance.

 


Hydrate 

 

routine4.jpg

Je trouve ça toujours compliqué de trouver de bons produits en hiver parce que : de un, je développe des plaques sèches même quand je ne fais que du sans eau pendant une semaine, de deux, tout ce qui rime avec "soin intense" est souvent trop riche pour une peau mixte.

Alors qu'une peau sèche prendra la version riche de son doudou d'été, je ne peux sensiblement pas faire la même chose.

Le midnight recovery concentrate est le revenant qui, chaque année, à la même période, débarque ni vu ni connu sur mon armoire et me soulage à la manière d'une tasse de thé lors de soirées difficiles.
Le problème est qu'à part venir à bout de mes plaques et d'un teint ponctuellement parcheminé, il n'hydrate pas EN SOI, même s'il permet à la peau de mieux préserver son capital aqueux.

Je ne l'utilise donc qu'en phase de crise, jamais vraiment en continu. 

 

Comme ma vie n'est qu'un heureux concours de circonstances, la semaine passée, j'ai reçu le fameux flacon du sérum Booster de Novexpert sur lequel je lorgnais depuis un petit moment (à cause des zouailles) et de la promesse d'une formule aux trois poids moléculaires d'AH - acide hyaluronique.

Rien d'occlusif dans le flacon, que du comblement "interne" par repulpage et donc pas avec des ingrédients flouteurs (OUT les gros menteurs !).
Le lendemain de ma première utilisation, mes petits plis habituels près du nez étaient partis et j'avais les joues d'une gosse qui emmagasine bien ce que sa grand-mère lui prépare comme petits plats.


Quant à la crème, le choix a été difficile car je finissais l'hydralba légère et je rechignais à acheter la riche, du coup j'ai jeté mon dévolu sur Weleda, crème rose - bio - confort absolu, suis mon regard.


routine5.jpg 

Dedans il y a :

Eau, huile d’amande douce, alcool, esters d’acide gras, glycérine, cire d’abeille hydrolysée, huile de noyau de prune, xanthane, acide lactique

Pour celles et ceux qui veulent du basique, qui n'a pas de parfum (à part celui des ingrédients), et qui respecte sa promesse, à savoir "prévenir du desséchement cutané", ce fluide confort est une merveille dans sa gamme de prix.

Il ne faut pas craindre l'alcool en troisième position (ça ne veut pas dire que cela compose 30% de la formule !!!), entouré de l'huile d'amande douce (très émolliente), de la glycérine (pour l'hydratation intense), de l'huile de prune (assouplissante, régénératrice) et de cire d'abeille (protectrice), il n'agresse pas et est surtout là pour assurer une bonne répartition cutanée des actifs.

Sur le papier, on s'attend à une formule assez épaisse, mais une fois étalée, le fluide se comporte comme une crème classique, qui pénètre instantanément - sent vraiment une odeur bizarre - et adoucit en un clin d'oeil.

Je l'utilise matin et soir depuis que je l'ai, et malgré les 30ml, je pense qu'elle pourra me tenir trois mois sans problème. Je n'ai noté ni boutons, ni rien d'alarmant (type RAAAAH MON DIEU ça me graisse la zone T), donc je note que l'huile d'amande douce passe très bien en hiver sur ma peau.
Comme un plaid cosmétique. 

 

 

Yeux & Peeling du visage 


routine6.jpg

 

Les peelings et le contour des yeux sont chez moi deux sujets qui répondent aux même exigences : application de temps en temps, en petite quantité, surtout sur la zone la plus touchée. On tapote, et on attend de voir les effets.

Pour mes mirettes, je n'espère rien, à part un bon niveau de chouchoutage, j'ai déjà abandonné l'idée qu'un petit tube (cher ou pas) pouvait CARREMENT changer mon tour orbital. 

J'ai donc continué à utiliser le SVR quand j'avais la paupière irritée, et le baume regard d'Avène pour le soin quotidien.
J'avais reçu ce dernier quand il faisait encore assez "chaud" (haha, chaleur, Belgique), et il ne me convenait pas du tout pour la saison.
Quand les températures aglagla ont débarqué, son utilisation avait plus de sens, vu sa texture épaisse.

Dedans il y a :

De l'eau d'avène (apaisante), de la paraffine liquide (très protectrice, pas remarqué de grains de miliums à l'usage), des huiles estérifiées, de la glycérine, des silicones et polymère (effet baume), et bien plus loin les ingrédients mis en avant pour décongestionner (sulfate de dextran), repulper (acide hyaluronique) et à l'action antioxydante (tocopheryl glucoside).

AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). MINERAL OIL (PARAFFINUM LIQUIDUM). CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE. ISOHEXADECANE. GLYCERYL STEARATE. PEG-100 STEARATE. GLYCERIN. DIMETHICONE. PEG-12. PROPYLENE GLYCOL ALGINATE. 1,2-HEXANEDIOL. CAPRYLYL GLYCOL. CARBOMER. DIMETHICONE CROSSPOLYMER. DISODIUM EDTA. GLYCERYL LINOLEATE. GLYCERYL LINOLENATE. GLYCINE SOJA (SOYBEAN) OIL (GLYCINE SOJA OIL). SODIUM ACETATE. SODIUM DEXTRAN SULFATE. SODIUM HYALURONATE. SODIUM HYDROXIDE. TOCOPHEROL. TOCOPHERYL GLUCOSIDE. WATER (AQUA)

Finalement, l'effet anti-poches et fatigue n'est vraiment pas flagrant, il convient surtout comme texture fine MAIS riche pour le contour de l'oeil, qui remplit son rôle de bouclier contre les golums extérieurs (froid, pluie, neige, orage). Rien de furieusement fou, juste un basique sans fioritures.

 

Concernant le peeling, je couple, un soir sur trois, la lotion Environ avec la crème LACM1 à l'acide lactique. Je touille, j'en applique une fine couche en masque, et après 20 minutes je rince et me fais des doudouces (forcément, ça rend la peau soyeuse !).
Un avant/après est prévu pour l'article à un mois et demi après le début de la cure avec ces deux produits.

Mais jusqu'à présent, je suis ravie, j'ai juste du réduire la fréquence du traitement, parce qu'avec le temps, la peau s'affine et devient plus sensible (forcément).

NDLR : Je porte toujours un écran solaire si je vois que la journée sera chargée en UV, et donc en général, soit j'utilise la hydralba UV, soit la daliy defense de Kiehl's. Comme d'habitude.


  

Tu remarqueras que les masques sont les absents de ma routine d'hiver, j'ai plutôt tendance à passer de l'hydratant apaisant d'Avène à la crème de massage Tsukika - et vice et versaetera.
Quand je voulais de la "vraie" hydratation, je raclais jusqu'à présent les bords du pot de mon overnight hydrating masque de Kiehl's.
Mais je l'ai fini.
Du coup je suis perdue, encore un nouveau produit à trouver, acheter, essayer, kill may.

Si tu as des suggestions, je les note avec plaisir.

Et sinon, j'espère que tu as aussi trouvé une parade pour envoyer paître les gremlins givrés, même avec une peau mixte, crois-moi, rien ne vaut ce qui donne du gras à la peau, crée une couche, protège et mime une polaire. De l'hydratation dessous, une bonne crème dessus, et c'est la combinaison parfaite pour passer un hiver tranquille sans ces tarées de bestioles.


 gizmpillow.jpg

 

Des bisous les Caribous ! 
(produits reçus : nettoyant Pai, Serenage Avène,
démaquillant lulu & boo, eau micellaire avène, sérum Novexpert)
 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 15:07

menard2.jpg


Cet hiver, j'ai décidé de ne pas lésiner sur les soins hydratants et relipidants, histoire d'avoir une peau bien plumpy et non un semblant de visage cartonné.


J'ai eu du mal pendant une à deux semaines à trouver ce qui clochait/ce qu'il fallait mettre en place pour ne pas trop subir les frimas.
Et finalement, le secret, c'était le massage de la couenne.

J'avais eu droit à une session de soin chez @Kroonen & Brown, petits tapotements et délicat tripotage du visage au décolleté, et une fois relevée (stone, air de "hey, laissez-moi dormir"), j'avais BESOIN de la crème tsukika, une sorte de base simple et efficace pour repulper la peau en moins de deux.

Jusqu'à présent, j'utilisais le masque apaisant hydratant d'Avène quand ma peau allait mal, mais autant dire qu'une fois que j'avais fait quelques mouvements circulaires, il y avait plus de produit DANS ma peau que par-dessus, du coup, peine perdue et Mona qui râle, quand ça ne glisse pas, on n'atteint pas le graal.


Massage de la couenne made in Menard


menard3.jpg


Je pense que ma découverte du "couenne massage" date de mes premiers pas dans le milieu du layering (avant mon centre d'intérêt était la lasagne italienne), tant de couches à étaler, il fallait bien qu'à un moment ou un autre, tout cela AGISSE au mieux.

Ce qu'il y a de bien dans le palper de l'épiderme, c'est que cela oxygène les vaisseaux, et qui dit meilleure oxygénation, dit minois en meilleure santé (et donc cicatrisation accélérée, optimisation de l'action des soins, fermeté des bajoues).

Sans compter qu'au-delà de ce que vous appliquez sur votre corps quotidiennement, rien que le geste et la manière d'étirer la peau permet de détendre les tissus, de paraître moins soucieux (la fameuse ride qui dit "merde je n'ai pas trouvé mon frometon préféré chez carrouf"), et d'avoir une meilleure texture (donc une couenne toute douce).

Il y a des femmes asiatiques qui ont l'air 20 ans plus jeunes rien qu'en se faisant claquer les cellules tous les matins et tous les soirs, autant dire que je voulais aussi goûter au plaisir de passer pour une gosse quand j'achetais une bouteille de vin au magasin.
Plaisir de dire "j'ai 26 ans, I CAN buy a bottle of wine, j'ai juste l'air d'une mineure grâce à la génétique et aux claques que je m'inflige pour mieux faire agir mes produits".

 

           

 

 

Entre Tanaka, Chizu Saeki, la méthode de la belle Lisa Eldrige, et les conseils de Juju, on a vraiment le choix en matière de tripotage, mais comme je connaissais celui de Menard depuis les débuts du blog, c'est celui qui a le plus retenu mon attention (vidéo en haut à droite).

 

Cette version-ci est plutôt courte, du coup je rajoute parfois des mouvements à ma sauce mais qui se basent toujours sur le principe de "suivre le réseau lympathique du visage", et rien qu'en quelques secondes, je deviens crème.
En moyenne, mon massage dure quasiment 10 minutes mais vous pouvez le faire durer plus longtemps, tout en gardant en tête qu'une longue séance n'est pas forcément plus efficace.

Si vous devenez rouge pendant le processus, pensez à gérer la pression de vos mimines ou vos mouvements, la zone du visage étant fine, il faut y aller douuuucement.

menard6.jpg

L'avantage de la massage cream de Menard, c'est qu'elle reste en surface très longtemps, du coup je n'ai pas à me soucier d'en rajouter une spatule en pleine course, une fois qu'elle est étalée, tu peux te masser pendant trois jours avec que rien ne pénètrerait.

Par contre, sa composition n'est techniquement pas intéressante au niveau des actifs : on a une base de parrafine (inactive donc) et de cire d'abeille, rien qui aurait pu retenir mon attention, mais qui reste "safe" et protecteur pour la peau. Une fois sortie du soin avec les produits de la marque, ma peau était tellement douce que je n'ai pas résisté (weak woman).
Et puis bon, son odeur fleurie m'a titillée.

Dans l'absolu, si vous voulez doubler le massage d'un soin qui est riche en actifs, rien ne vous empêche de vous faire une synergie d'huiles végétales, ou encore de vous concocter un baume maison huileux, l'idée étant d'avoir une matière qui pénètre le moins possible- donc on oublie les grassouillettes sèches, le fait d'avoir les doigts qui glissent sans à-coups permet aussi une meilleure détente.

Un baume démaquillant peut aussi faire l'affaire (pas en phase de démaquillage/nettoyage du coup !), l'ultrasimple s'y prête très bien tout comme celui de chez Lulu & Boo, essayez juste d'en choisir un qui ne s'émulsionne pas.


Une fois fini, je vais enlever l'excédent de ma massage cream (c'est celle de la gamme Tsukika, au cas où !) avec mon magic mitt, et ma peau reste douce et bien plus claire, le massage faisant surtout des miracles les jours où j'ai vraiment l'air fatiguée comme un cochon d'expo à la foire agricole.

 

 

Ce qu'il y a de bien

 

menard1.jpg


Je suis peut-être encore trop "jeune" pour être assidue et faire mon petit couenne massage tous les jours - même s'il faudrait !, mais il me sert effectivement très bien quand je sens que j'ai des plaques sèches à cause du rapport chaud/froid constant ou que j'ai une tête impossible pour cause d'abus de stress et de manque de sommeil.

C'est un peu comme pour une bonne recette : trois ingrédients jetés dans une casserole ne cuiront pas de la même manière qu'une bonne sauce qu'on aura pris la peine de remuer de temps en temps. Ici, rien que le fait de prendre mon temps pour bien détendre mon petit minois, pétrir et lâcher un soupir de soulagement, m'ouvre une porte qui donne sur un monde de paresse et de contentement.
The power of da couenne massage.

Je constate, de la même manière, que les produits d'une routine qu'on applique les uns à la suite des autres sans recherche de mouvement spécifique n'ont pas le même attrait, il faut lier la technique à des soins qui vous rendent heureux pour enfin atteindre le Nirvana cosmétique. Les petites choses font de grands changements.

Dans tous les cas, une fois que vous avez choisi un soin adapté à votre type de peau, amusez-vous, que ça claque sur vos bajoues et fasse vibrer votre précieuse couenne (n'oubliez pas le cou, très important de faire descendre le soin jusque-là !). 
Personnellement, j'en suis à trois massages par semaine pour le moment, possible qu'à force j'augmente le rythme, si je vois que ça améliore encore plus le grain de peau et la tonicité.


Quoiqu'il en soit, ça ne peut que me faire du bien, et à vous aussi, tiens !

 

Des bisous les Caribous !

Massage cream tsukika de Ménard (environ 32 euros / 80ml)
achetée chez Kroonen & Brown

 

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 17:02

eaumic5.jpg


J'aime bien évoquer la routine sans eau de temps en temps.

Comme on brandit un "OUAIS, JE SUIS UNE FEMELLE DES CAVERNES, y a des soirs où le robinet ne voit pas l'ombre de mon naseau, ni même mon pif de donzelle. Je suis au "sans water" et j'aime les omelettes. Rapport choucroute".

Je fais partie de celles qui varient les repas cosmétiques, je ne m'astreins jamais à une routine cadenassée, j'écoute mes pores, je suis mes pores. Je deviens pore.

Donc, à force de faire des petits allers-retours jusqu'au boulot, à vélo ou en bus, j'ai recroisé madame la bourrasque pas mal de fois (c'est moi la bossue qui grogne sur son tricycle quand elle a le vent de face tout le long du trajet) et lui ai à peine serré la main - faudrait pas non plus qu'on copine de trop près.

Résultat, avant chaque automne, je marmonne "fais gaffe à la claque des températures", et dès qu'arrive la saison, tintin sur le chapiteau, j'ai des plaques sèches qui apparaissent, et même le plus simple des baumes démaquillants serait de trop.


Peau fatiguée, Caribou qui veut dormir, mon minois demande une diète de temps en temps.


Le principe de ma routine sans eau


Je l'avais déjà évoqué dans certains billets :

  • je me démaquille à l'eau micellaire
  • je passe un spray d'eau thermale
  • je tamponne
  • j'applique directement ma crème de nuit ou mon masque apaisant hydratant Avène (quand VRAIMENT, j'ai la bajoue qui mime une escalope de dinde sans vie)

Et basta.

Jusqu'à présent, mon eau micellaire préférée (5 ou 6 bidons vidés, hihihi) était celle au bleuet de Klorane. Une vraie lotion douce, juste efficace, pas irritante, avec un bon rapport qualité prix et un flacon pompe qui me ravissait.
Puis Avène a voulu m'envoyer un flacon de leur nouvelle version : plus hydratante (bio-mimétique)(qui mime ta biologie)("coucou on est potes avec ton pH et tout le toutim") et plus efficace encore. 

Dedans il y a  : de l'eau thermale, un hydratant synthétique, un émulsifiant/émollient, du parfum (peut mieux faire, surtout pour les peaux sensibles), un tensioactif, un conservateur, entre autres.


AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). PENTYLENE GLYCOL. PEG-6 CAPRYLIC/CAPRIC GLYCERIDES. DISODIUM EDTA. FRAGRANCE (PARFUM). PEG-40 HYDROGENATED CASTOR OIL. SCLEROTIUM GUM. SODIUM BENZOATE. SODIUM CHLORIDE.


Pour être claire et PRECISE, je trouvais que l'ancienne version était nullissime : elle ne démaquillait pas, elle frôlait l'indécence en me donnant l'impression d'imbiber mon coton d'une simple eau, aucune sensation de bien-être.
Elle pouvait servir en rafraîchissement le matin (et encore), mais clairement pas pour se pré-démaquiller ou, seule, se charger du nettoyage du visage.

eaumic2_Fotor_Collage_Fotor.jpg


Ici par contre, avec la nouvelle version, je suis toute crème : la texture n'est pas du tout pareille, on se balade du côté des eaux légèrement gélifiées, qui accrochent au coton, et démaquillent les liners les plus chiants en trois passages.

Puis bon, ce qui m'intéresse surtout, c'est l'eau thermale qu'il y a dedans.

Pour le rinçage, j'en rajoute encore avec le spray, ça dégouline de partout sur mon pijama de caribou, puis la plupart du temps je termine le combo avec un masque de nuit.

Et rien que comme ça, on ne chamboule aucun pH, on laisse la peau tranquille pendant une nuit et on récupère par la même occasion.

Ca ne fait aucun mal de faire ce genre de "routine" once in a while, même quand on a une peau acnéique. On s'évite des sur-inflammations quand il y a des poussées, et surtout l'eau chaude du robinet qui a tendance à exciter le flux sanguin du visage.

On reste tranquille, on passe le coton sur le visage, assis sur un pouf couleur nuage, j'aime bien aussi mettre un frein quand la peau ne supporte rien, ça fait du BIEN. 

 

Des bisous les Caribous !
Eau micellaire Avène, reçue, dispo en parapharmacie 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 17:26

immortelle1.jpg

 

Ca faisait un petit moment que je traquais les produits Essenciagua, chaque rayon d'eau florale étant inspecté par mon regard de lynx, et pourtant, pas moyen d'en trouver depuis des mois.


Puis quand j'ai réussi à dégoter la gamme dans une herboristerie bruxelloise, je me suis muée en puce au carnaval de rio, complètement aux anges et montée sur trampoline dans la boutique, à couiner des "hiiii" appuyés à chaque saut.


La marque propose des lotions qui ont une particularité unique : un procédé de distillation lent comme une tortue qui permet de récolter un hydrolat très chargé en actifs mais également stable sur la durée.

Donc pas de conservateur, ni d'alcool, juste un hydrolat aromatique qui "s'auto-conserve" mieux que la plupart, un vrai graal dans ce genre de soin où la recherche du produit le plus pur est un Must.


L'immortelle version Hydrolat
Par Essenciagua

 

immortelle6.jpg

 

Si vous avez toujours pensé que l'immortelle était une odeur délicieuse (genre fraise tagada sur moult crème fraîche), vous pourriez déchanter : elle fait partie des ces plantes auxquelles on s'habitue lentement, comme on apprécie l'atmosphère chaleureuse d'une vieille voiture qui transpire le diesel.


A la première utilisation, j'ai failli suffoquer sur mon pouf banquise, le liquide coulant le long de mes bras et m'arrachant une plainte ; je pensais m'être roulée dans du foin empli de purin (légèrement floral le purin), un parfum vraiment intenable qui m'a outrée avant même de sauter dans mon lit.


Il semble que cette caractéristique soit surtout propre à l'hydrolat, la version huile essentielle ou même la plante elle-même ne donnant pas des haut-le coeur en phase de reniflage du goulot.


J'ai persévéré, ne m'avouant pas vaincue, je voulais MOI AUSSI connaître les joies du dégonflage de couenne avec la petite fleur jaune.

En bon âne têtu et pragmatique, m'est avis que, dans l'univers des produits naturels, il existe des niveaux d'apprentissage pour le nez, et que cran par cran, tout finit par se tolérer au fond des naseaux.
Il faut juste bien s'accrocher pour le premier rodéo, mordre sur sa chique, et penser aux bénéfices.

Puis tout passe.


immortelle23_Fotor.jpg    

 

Propriétés / Usage

 

Elle est reconnue comme la reine des bobos : elle agit sur la circulation (varice, couperose), a une action anti-inflammatoire et décongestionnante (acné, cerne, bleus). Elle est également un excellent cicatrisant et astringente (pompompom, viens-là avec tes pores dilatés !).

Je ne sais pas si c'est du à son mode de production ou à la très grande qualité de la fleur, mais je trouve - sur le même genre de terrain - que l'hélychrise est BIEN PLUS efficace que le bleuet. WAY MORE !

  • j'avais encore passé quelques jours dehors pour le boulot : le soir, un bon masque de coton imbibé d'immortelle, suivi du masque apaisant hydratant avène, et le lendemain, je n'étais même pas mordue par des plaques de sécheresse à cause du vent
  • sur les piercings : awesome ! J'avais profondément dormi sur mon tragus, et le bougre avait un peu enflé. Du coup j'avais fait une compresse un soir et le lendemain, nada, plus de rougeur sur mon oreille d'elfe
  • sur les cernes : mais uniquement celles dues à une mauvaise circulation locale : on se colle deux chenilles remplies d'hydrolat sous l'oeil et on vaque. Très efficace sur moi ! En cure si vous ne faites pas souvent de bonnes nuits
  • sur toute zone rouge ou inflammée :  elle dégonfle en très peu de temps, et je me demande si l'huile essentielle ne serait d'ailleurs pas une bonne piste pour les kystes (?), à voir (mais le prix, hum !). En tout cas, en deux trois jours, un mont monstrueux a voulu pousser, mais chaque soir je restais avec un "patch" d'immortelle, et aujourd'hui j'ai le bas du visage tout lisse sans rien demander

 

Evitez les cotons pour l'application en lotion, comme pour n'importe quel hydrolat, au plus vite il touche la peau, au mieux c'est. On peut s'armer d'un spray ou en en mettre une dose dans les mains, en les tapotant ensuite sur les bajoues.

La meilleure technique pour que ça ne coule pas, c'est de se mettre en position lavabo, tête penchée vers les mimines, et pas les menottes qui se mettent à la verticale pour se coller au visage (la gravité, mireille).

 

Si votre peau mime une calculatrice (scientifique, la calculette) ou se retrouve rougeaude avec les bourrasques, essayez un maximum tout ce qui apaise les inflammations (hélychrise donc, mais aussi calendula, camomille, fleur d'oranger, avoine, lait, etc.), rien qu'avec ça, votre visage paraîtra moins bardé de petits bubons rouges ou d'irritations et il sera moins sensible avec le temps.


De tous les hydrolats déjà testés, celui-ci se place au même rang voire au-dessus de l'eau de rose dans ma caribou-caboche : ils apaisent tous les deux à merveille et défatiguent le teint sans trop lever le petit doigt, mais il y a ce grand plus qui se VOIT directement au niveau circulatoire qui me fait plus aimer l'immortelle en ce moment. 

 

PS : L'huile essentielle d'immortelle a de très grandes propriétés raffermissantes qui se retrouvent moins dans l'hydrolat. Donc si vous avez la peau mature, jetez-y un petit coup d'oeil, et pensez à bien la diluer !

Re PS : si vous êtes allergique (genre gros oedème) en présence d'une fleur de la famille des astéracées, comme la marguerite, le tournesol, le pissenlit, alors l'immortelle est à éviter.

 


L'Immortelle version Cologne
par Atelier Cologne



immortelle5.jpg
 

J'en profite pour aborder un autre aspect de la plante, son bon rôle en parfumerie.
J'ai reçu un échantillon d'Atelier Cologne, une maison artisanale, et je pensais ne jamais l'utiliser ni le sentir, rapport à l'esprit qui caractérise ce genre de parfum et me rappelle un univers capiteux et vieillot à souhait.

Puis j'ai mis une goutte sur un poignet, une dans le cou, et j'ai eu un énorme coup de coeur qui a duré plus d'une journée entière (record de longévité sur ma peau). 
 

Rien à voir avec l'hydrolat, ici on sent une autre version, une facette plus ténue, plus accessible, de l'hélychrise .    

 

Notes de tête :

bergamote de Calabre, mandarine d’Italie, mimosa de Grasse

Notes de coeur :

immortelle absolue de Corse, jasmin sambac d’Inde, rose absolue de Turquie

Notes de fond :

cœur de patchouli d’Indonésie, vétiver d’Haiti, bois de santal d’Australie

 

 

 


En le portant, je trouve Blanche Immortelle très frais au début, et au fur et à mesure des heures, il se fait plus fort, suave, cosy. Un vrai parfum qui change d'allure sans tourner, et m'impressionne (un peu).


Il paraît, selon Dominique, que Sables de Goutal me ferait tomber dans les vapes, les jupons en l'air dans un champ d'immortelles.
Mon nez a déjà hâte de sentir cette merveille. 

 

 

Pour en revenir à l'hydrolat d'hélichryse, il serait idiot de s'en passer ! Surtout si vous êtes du genre à avoir du mal à dégonfler le ballon pendant la nuit (entendre par-là que votre réveil en catastrophe rime avec visage bouffi), et à rechercher la peau douce et en bonne santé.

Le mode hibernation, ça va deux secondes, on veut du boogie woogie dans les bois glacés.


Si vous trimez pour trouver de bons hydrolats, parce que vous réagissez aux conservateurs, ou que vous tombez sur des "lotions naturelles" de mauvaise qualité, pensez à la marque Essenciagua. Les produits sont plus concentrés et possèdent donc, une plus grande part de molécules aromatiques.
Vu qu'on reste dans les hydrolats, on garde la douceur du traitement, mais la bonne qualité de l'ingrédient de base.

A Bruxelles, on trouve la marque chez Desmecht (l'herboristerie rue de l'écuyer, pas celle de la place sainte-catherine, je l'aime moins). Pour la France, demandez directement les points de vente à la marque, parce que les frais de port sur leur site coûtent 10 euros... 

 

Des bisous les Caribous !
Hydrolat d'immortelle acheté 7,50 euros les 250 ml (!!!) 
Chez Desmecht 

Rappel sur les hydrolats


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie