24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 09:29

dd-copie-1.jpg
Cet article risque d'être très larmoyant émouvant pour la troupe de caribous que vous êtes autant que pour moi, mais IL FAUT BIEN PASSER PAR-LÀ, un anniversaire ce n'est pas seulement souffler des bougies, c'est aussi se rappeler et remercier ceux qui participent à cette aventure.


Rose Cocoon est sûrement mon sixième ou septième blog, je suis donc, à proprement parler, un dinosaure de la blogosphère, même si j'erre depuis des années plus que je ne m'installe.

En mars 2011, j'ai eu un besoin de légèreté, mes études d'art me prenaient la tête, et mon (trop long) traitement orthodontique se terminait enfin, il me fallait une porte de sortie, un univers dans lequel je pourrais parler de choses douillettes, cocoon, où tout le monde se sentirait comme à la maison.

Je savais que je voulais faire des articles en rapport avec la beauté et même si l'idée a mis du temps à mûrir, j'ai de plus en plus pu me concentrer sur ce sujet.

Mais je n'ai jamais eu cette envie de faire dans le jolies photos sans fond, je voulais écrire des articles précis, complets, faire des recherches poussées, apprendre un peu plus sur le monde des cosmétiques mais surtout partager la vérité.

Les plus fidèles le savent, ce n'est pas seulement des revues produits qu'on vient chercher par ici, mais une réelle interrogation sur le bio/la cosmétique traditionnelle, ce que l'on peut trouver de mieux dans les deux camps, et surtout une manière d'être plus au courant avant d'aller acheter un produit qui rend bien en boutique mais qui au final n'offre pas grand chose à part un rêve inaccessible.

Donc merci du fond du coeur, pour le soutien indéfectible de certaines, les critiques constructives des autres, d'être toujours là et de permettre au blog, chaque année, de passer un nouveau cap.

Merci à tous ceux qui me font sourire chaque matin, ou prennent la peine de m'écrire un mail à m'en donner la larmichette.
Merci à tous ceux qui me lisent pendant leur pause au boulot, ceux qui trouvent un peu d'humour par ici à leur en redonner la banane.
Merci de faire vivre ce cocon rose depuis sa création et d'y croire encore (comme dirait Lara).

 

Je vous promets rien pour la suite, on verra comment tout roule et s'agence, mais il est certain que je n'ai rien perdu de mon exigence ni du désir de donner le plus d'informations possible à chaque nouveau post.
Et même si je ne suis pas une professionnelle de la beauté, j'espère qu'à mon niveau j'arrive à vous guider au mieux dans tout cet imbroglio.

 

UN BIG BISOU ET GRAND MERCI  À VOUS, LES PETITS CARIBOUS !

 


A l'occasion des 3 bougies du blog, les marques que j'apprécie le plus ont gentiment accepté de vous faire gagner des produits !

 

Et pour ce premier concours, c'est Avène qui va vous gâter (tu ne l'aurais pas deviné, hein ? :D ).

Avène c'est un peu ma source d'eau, mon doudou, des indispensables qui me suivront sûrement jusqu'à la fin de ma vie dans mes galères épidermiques comme mes déboires cosmétiques.

Toujours au taquet, je tiens à remercier la RP de la marque, Roseline, qui fait un travail incroyable avec les blogs pour répondre aux mieux aux attentes des lectrices et des testeuses, un vrai rayon de soleil !

J'avais dans l'idée de choisir pour vous des produits Avène que j'ai pu tester au fur et à mesure du temps et qui sont désormais des basiques ou soins que je conseille naturellement.


Let me introduce you to ze....



monavenebox-copie-1.jpg

 

UNE BOX est à gagner avec mes indispensables visage de la marque :

  • une eau nettoyante cleanance, un must have pour le matin !
  • une mousse nettoyante matifiante pour un nettoyage sans s'arracher le derme
  • une eau thermale pour apaiser la peau
  • une crème hydrance légère pour hydrater sans graisser
  • un masque apaisant hydratant pour remettre sa peau sur le droit chemin
  • un baume lèvres au cold cream pour des lèvres de déesse

Donc, avec tout ça, vous avez de quoi vous faire une routine simple mais qui tient la route, et a priori, les produits conviennent à  tous les types de peaux !

Pour gagner la MonAvène Box (Mona + Avène, oui j'ai osé), il vous suffit de répondre à cette question :

 

Un coq entre dans un poulailler dans lequel vivent 30 poules.

Chaque poule pond un oeuf par nuit, combien d'oeufs vient ramasser le fermier chaque matin ?

 

Le concours est ouvert à la Belgique, la France, les Pays-Bas et l'Angleterre et se terminera le 2 avril 2014 à 18h (le gagnant sera tiré au sort).
N'oubliez pas de laisser une adresse mail valide sinon pas de gain !


PS : Je n'accepte que les commentaires SOUS CET ARTICLE, pas de réponses sur les réseaux sociaux/mon mail/instagram/twitter ;)


 

CONCOURS TERMINÉ,

la gagnante eeeeeeeeeeest....
na.jpgBravo Nawele, je te fais parvenir mon mail par pigeon voyageur !

Et merci à vous tous pour avoir mis tant d'ardeur à compter les oeufs, c'était juste une blague pour Pâques, tout le monde a eu sa réponse validée évidemment, parce que oui, une poule à la retraite ne donne pas autant d'oeufs qu'une poule naine, et puis le coq, on ne sait pas quel âge il a, si ça se trouve il était stérile et homosexuel. Enfin, cocosexuel (nom de dieu).
Tu me suis ?

Merci énormément pour vos participations, et vos compliments ! Longue vie au blog, les zamis, longue vie !

Que la force soit avec vous, et pour de vrai, je vous aime beaucoup !

Bonne m**** les Caribous !

 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 12:56

cattier1.jpg
Psychopa-ta-te a encore frappé, après un tour en magasin pour me trouver une nouvelle mousse nettoyante, j'ai craqué il y a un mois et demi pour celle de Cattier.


Autant vous dire que la marque rimait fortement avec "doute" dans mon esprit, parce que je sortais d'une cure de quatre mois avec celle de Nominoë (tu sais bien, celle qui rend foufou), et que j'avais besoin de BEAUCOUP de douceur.
J'étais en rade, il ne me restait que deux utilisations du nettoyant breton et il me fallait un remplaçant au plus vite sous peine de suicide épidermique.

 

J'ai donc acheté le Nuage céleste, et dès le premier soir je voulais en parler à la terre entière.
SAUF QUE
mes tests prennent en général un mois, donc j'ai mordu sur ma chique en attendant de pouvoir vous présenter mon précieux, et je vous jure que ce fut dur !

 

Cattier Paris et son Nuage Céleste

 

(Mire le nom, MIRE-LE)

Cattier est une marque créée en 1987 (aussi vieille que moi)(info à oublier) et qui propose des cosmétiques bio à des prix tout à fait raisonnables.

"Ils ne contiennent ni paraben, ni phenoxyethanol, ni colorant et parfum de synthèse, ni aucun dérivé d’origine pétrochimique".

 

Donc pas de paraffine, pas de silicones, des emballages non polluants et recyclables, tout est dirigé vers une éthique responsable et écologique et j'adhère totalement ! 



Packaging et composition

 

Le nettoyant se présente dans un flacon pompe classique avec lequel je n'ai jamais eu de problème (il y a des gens qui arrivent à se battre avec des pompes, et c'est toujours la pompe qui gagne, crois-moi).
Il délivre la juste dose de produit, donc pas besoin d'une double ration, on pousse une fois (sur la pompe)(non mais parce que tu pensais à autre chose) et on peut attaquer le nettoyage de façade.

 

cattier0.jpg

 

La composition de ce produit est juste parfaite, sans sulfates ni alcool : il y a de l'eau, de la glycérine, de l'hydrolat de rose (miamioum), de bleuet, et puis seulement après viennent deux agents lavants très doux, le benzyl alcohol comme conservateur, et de la protéine de blé en grande quantité (selon Cattier) pour hydrater la peau un maximum.

Aqua, Glycerin, Rosa Damescena flower water, Centaurea Cyanus flower water, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoamphoacetate, Lauryl Glucoside, Lactic Acid, Sodium Lauryl Glucose Carboxylate, Benzyl Alcohol, Sodium Benzoate, Potassium Sorbate, Parfum, Hydrolyzed Wheat Protein, Limonene, Linalool

 


Les promesses, mon ascension vers le ciel

 

"La Mousse Nuage Céleste nettoie en profondeur la peau délicate du visage. Sa texture ultra-légère se transforme en une mousse fine et aérienne pour le plaisir d’un nettoyage doux et sans savon. Riche en protéines de Blé, puissants actifs hydratants et nourrissants, et en Eaux Florales de Rose et de Bleuet bio, cette mousse, au parfum frais et délicat, hydrate, purifie et adoucit la peau tout en respectant son équilibre naturel. Parfaitement nettoyée, la peau est saine, nette et oxygénée."


cattier2.jpg

Flash Back : la première fois que j'ai utilisé cette mousse, j'étais sous la douche, j'ai laissé bosser la clarisonic pendant une minute sur mon visage.
Puis j'ai rincé.
Et j'en croyais pas la pulpe de mes doigts.


Il y a des nettoyants avec lesquels on ne voit le résultat qu'une fois la peau sèche, mais avec ce petit  bijou, je me palpais le visage trempé en hurlant intérieurement qu'il m'en fallait un stock d'avance vu la douceur incroyable de mon minois.

Un rendu comme celui-là, je ne l'avais connu qu'avec les cleansing balms jusqu'ici, donc j'avoue que depuis que je l'utilise, je suis scotchée, même si l'effet filmogène est moindre qu'avec ces-derniers (phrase trop longue).
Il y a un truc, quelque chose qui ne s'explique pas, une affinité particulière et addictive entre ma peau et ce nettoyant, ou peut-être que je me met la fièvre toute seule comme un alchimiste qui se tape des délires dans un sous-sol en transformant l'or en goudron fluo.

Autre point très positif, c'est son odeur.
Et là je m'adresse tout particulièrement aux personnes qui utilisent souvent des synergies d'huiles essentielles en diffusion, car le parfum est celui de l'HE d'orange douce.
Une vraie cascade d'agrumes à croquer, qui réveille le matin et stimule les naseaux le soir, rien à revoir de ce côté-là, c'est de la bombe.

Ce que j'ai le plus aimé  :

  • son odeur, sa douceur, les deux combinés laissent la peau propre et fraîche sans qu'on ait l'impression d'avoir utilisé un nettoyant - c'est tellement doux que ça passe comme un nuage dans le ciel)
  • l'effet très hydratant sur la peau : je n'avais jamais connu ça, même pas avec la mousse Nominoë, qui nettoyait et laissait la peau juste bien, mais sans ce petit truc qui fait la différence et dirige ma préférence vers la mousse de cattier
  • le prix : 10 euros pour 150ml, après 1mois et demi j'en suis à la moitié, mais je l'utilise aussi le matin quelques fois, donc elle peut facilement durer 3 mois
  • l'accessibilité : je peux la trouver un peu partout en Belgique, ça joue en sa faveur

 

Ce que je n'ai pas trop aimé

  • la mousse se réduit un peu une fois au contact de la peau : elle est extrêmement légère, comme le décrit la marque, donc pour les fana de produit dense, il faudra aller voir ailleurs

 

 

Je recommande totalement cette mousse


A tous les gens qui recherchent un produit doux mais efficace pour l'étape du nettoyage, qui ont une peau réactive comme la mienne (même sensible), ou qui veulent un bon produit bio quotidien.
A tous ceux qui ont la peau qui tire après un nettoyage à l'eau, qui désespèrent de trouver un nettoyant compatible avec leur clarisonic, ou qui ne veulent pas dépenser trop d'argent.

Je pense que pour ce prix-là, c'est difficile de faire mieux, elle est devenue ma mousse préférée ces derniers-temps et peut être considérée comme un basique sans aucun problème.

Alors, prêts pour un nettoyage de printemps et un plongeon dans un nuage céleste ?

 

Des bisous les Caribous !

Achetée 9.99 euros chez Di en Belgique
Ici pour la France

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 09:12

j.jpgJe prends soin de mon visage depuis que je suis adolescente.
Bon c'était SOIN avec un grand S, je purifiais ma peau un peu trop violemment, j'avais des envies de produits anti-acné, sébo-machin brol-régulateur, tout ce qui pouvait m'assécher la peau me rendait heureuse.

Maso.

Toujours est-il que je ne prenais soin que de ma face.

Il y a sûrement un peu de "je suis au-dessus de la barre des 25 ans" et de "je ne veux pas finir ridée du décolleté" qui ont joué dans mon changement de mentalité cosmétique, mais c'est surtout le passage du coton dans cette zone un soir d'égarement qui m'a fait hurler et reconnaître qu'on ne prend pas assez soin d'elle.

Faites-le test.
Après une journée de shopping, de grande bouffe en famille, de balade en forêt, le petit disque imbibé de démaquillant va finir gris, sale, et ce, malgré la douche quotidienne.

 

C'est du aux cheveux qui sont des attrapes-poussières, aux écharpes qui captent tout de l'environnement direct, au passage des mains dans cette zone, à la petite sueur matinale.

 

Donc si vous êtes comme moi, et que vous ne prenez pas deux douches par jour en hiver, sauf en cas de nécessité impériale, il faut prendre le temps de s'attarder dans le cou voire le haut du buste quand on se démaquille, de rincer ensuite la zone avec un gant quelconque bien essoré (le magic mitt est parfait pour ça), et d'ensuite apporter une dose de crème remplie d'actifs.

Je préfère les huiles végétales, parce qu'elles m'évitent de faire descendre des crèmes jusqu'au décolleté et de voir s'envoler 40 ml en un rien de temps.

Deux trois gouttes d'huile d'avocat ou de noisette, l'amande douce fera également parfaitement l'affaire.
Et comme la zone est fine est fragile, prenez le temps de masser doucement, la friction énergique est totalement proscrite (non mais, ce n'est pas de la pâte à pain !).

 

Je suis toujours étonnée de voir que cette région du corps est l'une de celle dont on prend le moins soin alors qu'avec le visage, est l'est l'une des plus exposée, et donc une des plus promptes à révéler votre âge une fois que vous avez passé le cap de la trentaine.

Haut les coeurs, lavez et crémez ce dé-cou-lleté avant qu'il ne fripe, c'est pour la bonne cause brigitte.

(PS : la protection solaire quotidienne sur cette zone est également fortement conseillée)

 

 

Bon week-end les Caribous !

 

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 19:55

ki1.jpg

 

Vers la fin de l'été passé, je me suis tapée le front contre un mur, il me fallait AB-SO-LU-MENT une crème solaire quotidienne.
Malgré le temps belge, les frites d'eau qui tombaient du ciel à chaque déluge, j'avais une idée en tête et n'en démordais pas: j'avais appris que les UVA étaient méchants quelle que soit l'époque de l'année et il me fallait un bouclier rose fluo pour faire la guéguerre aux rayons.


La Daily, son packaging, sa compo

 

Cette crème solaire est un des best-seller de la marque.
Quand j'en étais encore au stade de dévorer les revues sur le net, je n'ai que très peu lu d'avis négatifs à son sujet (parce que trop adulée ?), les plus pessimistes rapportaient surtout une brillance qui apparaissait au fur et à mesure de la journée, rien de fifou.

Après avoir lu la composition, j'ai franchi le pas du test intensif, tête baissée, bras tendus. Je crois au pouvoir des formulations plus qu'à la lecture d'un ingrédient qui ne me conviendrait pas à priori dans la liste (le dimethicone qui me brouille le teint par exemple quand il est présent en trop grande quantité), donc je lui ai donné sa chance les yeux fermés, en serrant les fesses et priant fort pour ne pas pulluler.


Active Ingredients:
Mexoryl SX, Mexoryl XL,Vitamin E

Ingredients: Aqua/Water, Ethylhexyl Methoxycinnamate, Glycerin, Cyclopentasiloxane, Propylene Glycol, Terephthalylidene Dicamphor Sulfonic Acid, Titanium Dioxide, Drometrizole Trisiloxane, Alcohol Denat, Triethanolamine, Stearic Acid, Potassium Cetyl Phosphate, Nylon-12, PEG-100 Stearate, Glyceryl Stearate, Cetyl Alcohol, Dimethicone, Phenoxyethanol, Aluminium Hydroxide, Methylparaben, Sodium Cocoyl Sarcosinate, Caprylyl Glycol, Carbomer, Tocopherol, Tromethamine, Ethylparaben, Acrylamide/Sodium Acryloyldimethyltaurate Copolymer, Isohexadecane, Xanthan Gum, Disodium EDTA, Polysorbate 80

Dans la crème, on trouve le Mexoryl, efficace contre les UVA(SX) et UVB(XL) et utilisé dans les protections solaires Anthélios nottamment (ce n'est d'ailleurs pas étonnant, Laroche-Posay appartient également au groupe L'Oréal).
Il y a d'autres filtres chimiques et minéraux et de la vitamine E pour l'effet anti-âge renforcé, ainsi que de la glycérine pour bien hydrater.
Le reste est pas mal conventionnel, paraben et phenoxyethanol sont de la partie, la belle grosse fête pour tes pores !

 

Concernant les silicones, il y en a un volatil vers le début de la liste, puis bien plus bas, on retrouve le fameux dimethicone, sa position me suggérant une quantité plus que modérée de celui-ci, juste de quoi rendre le toucher très agréable sur la peau, sans plus.

 


La texture, la promesse

 

ki3-copie-4 

Kiehl's a bossé sur la texture et ça se sent : ils promettent une crème solaire ultra-légère et oil-free et si je pouvais retrouver le même plaisir sensoriel dans une crème de jour qu'avec ce petit bijou, je serai aux anges.

 

Elle s'étale comme un bonheur, ne laisse pas de fini blanc ni ne graisse. Je lui trouve même un effet matifiant très léger, ou en tout cas, son niveau d'hydratation est tellement bon qu'elle régule ma peau.

Aussi, il s'agit d'une excellente base de maquillage, et vu sa vitesse d'absorption, on ne doit pas attendre trois plombes comme avec une crème solaire classique avant de pouvoir enfin se plâtrer le visage se faire belle.


Le point sur lequel elle me plaît le plus, on s'en doute, c'est sa non-tendance à donner des boutons.
Systématiquement, en été, je me retrouve avec une protection qui me transforme en plate-forme luisante et criblée de micro-kystes. La faute au soleil sûrement, je le tolère de moins en moins, mais aux textures trop grasses de ce genre de produits aussi.

 

Ici, vu la légèreté, il faudrait vraiment avoir l'épiderme susceptible et qui en veut à la terre entière.

Après un week-end très ensoleillé, je n'ai pas pris un pet de couleur sur le naseau, preuve de son efficacité sur les UVB, pour les UVA, on verra dans 30 ans.

  ki4.jpg

 

La Ultra Light Daily Uv Defense (paye ton nom à rallonge) peut s'utiliser seule le matin après toute la routine de soins, mais, selon mon humeur ou l'état de ma peau, il peut m'arriver de mettre une crème avant.

Je ne l'utilise pas les jours de grosse pluie ou quand je sens que ne vais pas sortir des masses, mais sinon le reste du temps, elle fait partie de mes incontournables.

 

Si vous êtes psycho-UV-rigide, un solaire s'utilise même à l'intérieur, car les UVA passent à travers les fenêtres, et qui aimerait une demi-face pleine de rides pour avoir bossé tous les jours près d'une baie vitrée bien exposée ? (T'as déjà vu les parquet brûlés quand tu déplaçais un tapis qui n'avait pas bougé depuis dix ans ?)

 


Ce que j'aime le plus :

  • sa texture, encore et toujours, elle est géniale !!!
  • le fait qu'elle ne laisse pas de voile blanc
  • sa très haute protection contre les UVA et les UVB
  • le fait que la formule soit non grasse et très hydratante
  • elle ne bouche pas mes pores

Ce que j'aime moins :

  • son prix : même si je l'ai reçue pour test, elle coûte le prix d'une crème basique de semi-luxe. Ceci étant dit, comme avec tous les produits Kiehl's, on se retrouve avec un produit d'une très grande longévité (après 5 mois, il m'en reste un peu moins que la moitié)

 

Je conseille totalement cette crème à toutes les peaux normales à mixte du monde entier.
Pour les peaux sèches, il faut voir si un petit supplément type sérum ou crème légère ne suffirait pas à palier au manque de gras dans la formule.

Un must-have quoi, encore (haha, je vais tous vous les mettre dans le mois mes BEST, tu vas voir).
Sûr que vous pouvez trouver moins cher dans des marques de parapharmacie ou encore en bio, mais en tout cas, ce test m'a rendue moins frileuse à propos des soins qui protègent du soleil (froid-chaud, HAHA) qui, dans mon esprit, avaient toujours été des textures épaisses comme du beurre, ou en tout cas peu agréables à utiliser tous les jours.

 

Là j'avoue que la Kiehl's me réconcilie avec tout ce pan cosmétique que sont les écrans solaires, donc merci.


Des bisous les Caribous !

Produit reçu par Kiehl's / 37 euros les 60ml

En point de vente Kiehl's ou sur le site de la marque

A Bruxelles, dans la boutique Avenue de la Toison d'Or

 

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 13:59

Re1.jpg
Il y a un peu plus d'un mois, quelque peu perdue quand j'ai vu mon visage en feu dans le miroir d'une boutique, je me suis dit "hey, biquette, va falloir mettre les bouchées doubles".


Je n'ai jamais considéré l'aspect réactif de ma peau, parce que selon moi, à part mon menton qui a de temps en temps des sursauts quand je change de produit, et qui est mon baromètre perso pour savoir si oui ou non je dois garder un soin, le reste de mon visage n'avait pas de quoi m'inquiéter.

Jusqu'à ce que je passe par un test malheureux, puis une semaine de froid un peu plus intense, et j'ai découvert que toute cette popote ne me faisait pas un teint de poupée mais plutôt de pochtron accoudé au comptoir, trois choppes à la main.

 

 

Jonzac, la marque, son credo


Si j'ai choisi cette marque, c'est d'abord pour son côté universel, elle convient quasiment à tout le monde, une sorte de Avène version bio, sans fioritures ni artifices.


►100% des produits sont formulés avec de l’eau thermale de Jonzac
► Ingrédients végétaux sans risque allergique (suppression des ingrédients dérivés du lait, des arachides, de céréales…)
► Absence d’ingrédients soupçonnés nocifs
► Parfum d’origine naturelle 100% hypoallergénique sans huiles essentielles
►100% des soins sont non comédogènes
►100% des produits sont testés


J'avais conseillé une des crèmes à ma soeur, la Jonzac légère Réhydrate, et c'est devenu son chouchou de tous les temps : l'odeur lui plaît, la texture, et rien à faire, même en lui faisant essayer d'autres crèmes, elle n'aime que la JonJon.

J'ai voulu essayer leur eau micellaire il y a quelques mois, et là j'ai carrément déchanté : l'impression d'utiliser de l'eau sur le visage, complètement irritant, je finissais rouge comme une tomate et un peu énervée d'avoir misé sur la bouteille de 400 ml, au cas où y aurait la guerre (non mais, frappez-moi).


L'émulsion légère haute tolérance, composition, texture

En magasin, j'ai bien hésité dix minutes entre la version riche et l'émulsion en faisant des "pffft" appuyés pour m'aider à me décider (oui, moi je m'en fous, je suis capable de prendre un produit pour peau sèche si les ingrédients me plaisent, il ne faut pas s'arrêter aux "catégories").

J'avais peur que l'une soit trop épaisse et l'autre trop légère, donc j'ai tranché en me disant qu'il était plus facile de rattraper le manque d'hydratation avec un sérum que d'enlever les lipides un à un dans un soin trop nourrissant.


Et j'ai bien fait.

re2.jpg
En fait d'émulsion, il s'agit plutôt d'un fluide-crème, ni épais ni liquide.
En l'appliquant on a la sensation de protéger sa peau avec un bouclier de guerriers Lipidor et Hydrator, mais elle fait partie des crèmes un peu casse-bonbon à étaler : elle est bue très vite, donc il me faut parfois une pompe et demi pour être totalement satisfaite.

Au niveau de la composition, on a de l'eau thermale de Jonzac (apaisante), de l'hydrolat de feuille de mauve (apaisante et émolliente), de l'hydrolat d'hamamélis (anti-inflammatoire, astringent), de la Glycérine (hydratante), encore pas mal d'agents émollients, de l'huile de tournesol (anti-âge, anti-oxydante) et de la
phytosphingosine (antibactérienne et anti-inflammatoire).  


Jonzac Thermal Spring Aqua (Water), Malva Sylvestris Leaf Water*, Hamamelis Virginiana (Witch Hazel) Water*, Anthemis Nobilis Flower Water*, Dicaprylyl Carbonate, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Coco-Caprylate/Caprate, Cetearyl Alcohol, Arachidyl Glucoside, Magnesium Aluminum Silicate, Aqua (Water), Glyceryl Stearate Citrate, Sodium Stearoyl Glutamate, Arachidyl Alcohol, Sodium Levulinate, Cetearyl Glucoside, Sodium Cocoyl Glutamate, Xanthan Gum, Behenyl Alcohol, Sodium Benzoate, Cetyl Alcohol, Lactic Acid, Glyceryl Caprylate, Glyceryl Undecylenate, Tocopherol, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Phytic Acid, Hydrogenated Lecithin, Palmitic Acid, Phytosphingosine

 


Les promesses de Jonjon, mon avis

 

Jonzac promettait un apaisement immédiat de la peau et une prévention des réactions cutanées visibles de la peau.
Alors, honnêtement, j'ai la peau qui fait moins la guignole.

Est-ce que c'est du à la crème ? Sûrement, vu que je l'ai utilisée religieusement et en grande quantité pendant un gros mois et que j'ai vu que mes rougeurs diffuses des pommettes s'étaient bien calmées.

re0.jpg

 

Ce que j'aime particulièrement :

  • les rougeurs à cause du temps ou celles que j'ai par moment en journée (les fameux flushs) ne se manifestent plus ou alors très timidement 
  • le flacon pompe : crois-moi, tout le monde devrait se mettre au flacon-pompe, ça me facilite la vie et m'évite des bagarres agitées entre mes doigts et un capuchon récalcitrant

  • sa capacité à vite pénétrer ma peau qui plaira aux peaux mixtes les plus pressées (et ceux à qui elles appartiennent)

  • effectivement, il s'agit d'une bonne base de maquillage ! (mais ma crème solaire Kiehl's l'est encore plus)

  • sa composition est vraiment bien

  • il n'y a pas de parfum, ou en tout cas, juste celui des ingrédients

  • je n'ai pas eu de boutons, ni le teint brouillé, et encore moins de points noirs à cause d'elle

  • elle est parfaite pour un hiver pas trop rude qui tient déjà la main du printemps


Ce que je n'aime pas :

  • Depuis que je l'ai, j'ai l'impression qu'elle s'est très vite vidée, elle ne me tiendra que 2 mois et demi en utilisation bi-quotidienne à mon avis, le double si vous n'utilisez qu'une pompe

  • Sa capacité à vite pénétrer la peau : avantage mais inconvénient, vu que j'aime bien masser mon visage et que cette crème-ci ne m'offre pas vraiment ce plaisir.

 

Je te conseille l'émulsion haute tolérance

 

Si tu cherches une bonne crème qui ne t'oblige pas à vendre Mémé pour te la payer, si tu veux un soin qui apaise VRAIMENT la peau, si tes rougeurs sont réactives et apparaissent à n'importe quel moment de la journée, et enfin si tu cherches un bon basique mais que ta peau n'aime pas trop le changement (ici il se fera en douceur).


Un vrai "j'aime" qui me réconcilie avec Jonjon, comme quoi, remonter dans le wagon ça a parfois du bon !


Des Bisous les Caribous !

  Acheté à 13 euros (si je me souviens bien)

chez Desmecht, rue de l'Ecuyer, à Bruxelles,
Points de vente France

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 09:59

rv.jpg

 

Par ici pour le Tome 1


Depuis ce début d'année, par petits pics et cris d'hystérie se dégagent des tendances d'hurluberlus qui, loin d'avoir trouvé les idées du siècle, recyclent, répandent sur la toile des méthodes déjà pratiquées.


Si j'ai envie de l'ouvrir c'est :

Parce que ça me saoûle.
Parce que Jean-Michel en parle à longueur de journée.
Parce que les magazines vendent la même vache mais habillée avec une robe bleue au lieu d'une rouge (je parle pas des mannequins mais des maronniers)(non, pas de l'arbre Marcel !).

Les bovins du jours : le concept du blur et le reverse shampoo, ou comment rendre zinzin la moitié des nanas du coin.


De tout ce qui floute

 

J'ai déjà abordé ce sujet il y a très longtemps, mais le principal avantage de quasiment toutes les bases de teint du marché qui valent le coup, c'est leur effet peau lisse instantané.
Difficile à avoir en version bio même si quelques marques commencent à s'y mettre avec succès, le marché traditionnel utilise du silicone comme base...dans la base.

Qui dit silicone, dit flouteur, ce qui rend la perception de la peau tronquée : les pores sont comblés, tout comme les rides et les ridules, et l'aspect général de la peau est souvent beaucoup plus beau.

Un trompe-l'oeil version 3D qui s'est offert un nouveau nom pour la rentrée 2013, le BLUR.

 

Pas de panique, il s'agit du même principe, des bases siliconées qui font la parade et rendent votre peau potable en moins de cinq secondes. Souvent estampillé d'un attrayant "une belle peau en un clin d'oeil", ils font certes le boulot, optiquement parlant, mais ne vous garantissent pas une peau en bonne forme dans les jours qui suivent.

 

Donc Blur c'est l'effet photoshop de certaines crèmes qu'on connaissait déjà, rien de fifou, juste du flou.


Chez Lancôme, le 1 Minut Blur offre une description qui fait rêver :

Grâce à la technologie Photo Smooth, instantanément, Visionnaire [1 Minute Blur] permet d'atteindre son idéal de texture de peau. La surface de peau paraît plus lisse avec ses 5 bénéfices pour une peau qui paraît plus que jamais perfectionnée :

• Réduction de la visibilité des pores
• Les irrégularités de texture de peau paraissent floutées
• Le teint paraît plus uniforme
• La peau semble lissée
• La peau paraît éclatante

 
Mais plutôt que d'essayer de paraître en croyant trouver la solution miracle, les soins, les VRAIS, sont ceux qui préparent le mieux la toile de fond de votre maquillage, parole de fofolle.


Du shampooing (mais à l'envers)

Ah le reverse shampoo, tout le monde commence à s'agiter, on dirait qu'on brandit une sucette bien rouge au dessus d'un berceau rempli d'une centaine de bébés.

Soit disant parti de la gaffe d'une femme qui sous la douche a confondu l'ordre des soins et s'est retrouvée avec des cheveux comme elle n'en avait jamais vu de sa vie sur son scalp, il s'agit surtout d'une technique vieille comme le monde à savoir : donner à son cheveu la protection nécessaire puis rincer les excès, et crâner devant les mâles.

C'est ce que j'appelle l'imprégnation capillaire.
D'abord on gorge le cheveu d'eau et d'un après-shampooing, souvent doté d'un très faible pouvoir lavant, et ensuite, on nettoie les résidus avec son shampooing.

L'idée de tout faire à l'envers, c'est surtout d'éviter au cheveu qu'il ne se déshydrate à outrance en lui apportant la dose de gras dont il a besoin pour être gainé tout en conservant son hydratation naturelle.

Donc on donne à manger, et on fait le ménage après.

Cela se rapproche de la technique du bain d'huile version ULTRA light en somme, et sans grand intérêt quand il s'agit d'utiliser un après-shampoing classique, parce que, soyons honnêtes, la majorités des gens achète ceux issus de l'industrie cosmétique traditionelle.

Par contre si vous avez un AS sous la main qui contient des actifs à la pelle, il peut faire la parade, c'est moins contraignant que de passer une soirée avec les cheveux gras sur la tête et surtout, plus parfumé qu'une huile d'avocat.
Mais alors pourquoi ne pas simplement faire dans le No-Poo de temps en temps ? Les longueurs apprécient le geste en général.

Je ne garantis pas que ce genre de méthode (le "Je me gourre sous la douche") fonctionne sur des cheveux crépus ou carrément secs, ni qu'elle nettoie vraiment le cheveu.
Et m'est avis que son efficacité dépendra aussi pas mal de la qualité de votre chevelure.

 

Chez Grazia, ils se touchent en parlant d'une potentielle révolution capillaire, tout ce qui donne l'impression de commencer l'alphabet par B sans passer par le A devient tendance et navrant.

Quant à l'effet réparateur d'un AS, sachez que rien ne répare la fibre capillaire, une fois qu'elle sort du bulbe, elle est morte, l'idée c'est de l'entretenir pour qu'elle s'abîme le moins possible.
Sinon il faut couper (oui je sais, c'est rude de passer d'une perruque à un carré).

 


Si vous voulez un teint parfait sans en prendre soin, cherchez ce qui parle de "blur, optique, minute, lisse", et si vous voulez faire la guignole sous la douche, faites-vous de petites frayeurs en échangeant l'ordre de vos soins.

Et pourquoi pas mettre votre gel douche préféré en masque sur les pieds, ça sera peut-être le nouveau hochet de la blogosphère dans une semaine, qui sait ?

 

 

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:30

klo2-copie-1.jpg
Ca se saura, je ne suis pas du genre à me maquiller avec un pot de peinture waterproof, du coup, quand je recherche un démaquillant léger, je me dirige toujours vers les eaux micellaires.


JE SAIS que tout le monde n'est pas fan, parce qu'il faut passer par l'étape coton, que le produit est souvent froid au contact de la peau, il y a plus excitant comme texture.
Mais j'y reste attachée comme un ouistiti à sa branche, même si j'ai déjà trouvé plus efficace et doudou, les eaux nettoyantes sont ultra-simples à utiliser et pratiques.

Dans les eaux micellaires, j'ai déjà testé la sébium H2O de Bioderma (very good!), la Créaline (Ultra Beurk !), la Jonzac (grosse daube!), la Laino (mucho bueno !) et la Avène (inutile!).

 

Quand j'en achète une, je cherche toujours celle qui (attention, minute psycho-pathologique) permettra une certaine adhérence entre le coton et mon visage et qui glissera comme un snowboard sur la neige à chaque passage de l'ouate.

Moins facile à trouver qu'il n'y paraît, parce qu'une eau nettoyante ne crie pas "je fais tout ce que tu veux, prends-moi" quand tu cherches vainement la perle rare dans les rayons.

La seule raison qui m'a poussé à acheter celle-ci, c'était une promo qui a titillé ma facette de faiblarde consumériste.


L'eau florale démaquillante de Klorane

 

Grande découverte de l'année, Klorane fait dans le soin de la peau en mettant le paquet sur le trip "le bleuet est ton ami". 

 

L'hydrolat de cette fleur est réputé pour apaiser et décongestionner (effet équivalent à 10 baffes secondes, tu le sens le sang qui circule ?), et peut s'avérer TRÈS utile les jours de noyade affective, de gros rhume défigurant ou encore quand la veille fut rude à picoler en chantant du Tagada Tsoin Tsoin.

Flower Power.


klo3-copie-1.jpg


Ici il s'agit d'une eau florale démaquillante, donc on a injecté dans la formulation de base un peu d'eau florale de bleuet (pas d'extrait, c'est de la vraie !), mais cela reste une préparation dans laquelle se trouve des micelles (donc ça mousse), donc ça nettoie, donc on rince après si on ne veut pas se retrouver avec des résidus sur le visage.


Water (aqua), butylene glycol, centaurea cyanus flower water, poloxamer 184, PEG-6 caprylic (capric glycérides), cetrimonium bromide

La composition est classique pour un produit de pharma et étrangement courte, des tensioactifs dilués dans de l'eau, rien d'autre.
Quant au parfum, on est loin des odeurs fraîches de pharmacie qui évoquent la propreté, on ne sent que le bleuet en arrière-plan (ça ressemble de très loin à une odeur de vin selon moi).


La packaging de foudingue

 

S'il existe des flacons plus pratiques à utiliser dans la même catégorie, celui-ci demande un bac+5. J'ai vite compris l'affaire parce que j'avais déjà vu le bidule en action dans des vidéos américaines, mais certaines personnes de mon entourage essayaient de le dévisser par tous les moyens possibles.

Vwala Vwala.

klo1-copie-1.jpg
On place le coton sur la petite plateforme, on appuye deux-trois fois pour imbiber le coton, et c'est parti pour le démaquillage.

Gros bémol : la diffusion de l'eau est très concentrée, du coup, pour quelqu'un comme moi qui est habitué à répandre le liquide un peu partout sur le coton, ici c'est carrément emmerdant.


Mon mode d'emploi perso : coton+j'appuie, je le bouge, coton+j'appuie, etc. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour en avoir partout.


Donc même si je la trouve pratique parce qu'il n'y a pas de fuite et qu'il ne faut qu'une main pour l'utiliser, la bouteille a tendance à se vider plus vite parce que je contrôle moins la quantité que j'utilise à chaque utilisation.

Bon, il y a de quoi vivre avec pendant au moins 4 mois, mais j'ai vu mieux en terme de longévité.

 

Alors ça glisse ou ça crisse ?

Ah oui, ça glisse.
Ce n'est pas la plus efficace du monde sur les yeux, mais pour le reste,  elle fait son job sans broncher.

Deux choses me plaisent particulièrement, c'est sa capacité à ne pas me faire rougir à cause des frottements (tu vois l'importance de ma théorie adhérence-glissade ?) et surtout, même si on attend un peu avant de la rincer/nettoyer sa peau, en séchant elle laisse la peau douce et pas du tout collante.

Là j'avoue que je suis conquise.


Je conseille cette eau démaquillante

 

Aux caribous qui ont besoin de beaucoup de douceur mais à qui la Créaline de Bioderma ne convenait pas (hé oui, il y a eu des cas, moi compris, qui ont rapporté une irritation de la peau à cause d'elle), aux personnes qui n'ont qu'une main (ça arrive), à tous ceux qui ne se maquillent pas trop les yeux ou veulent une composition simple et efficace pour l'étape du démaquillage.
Elle conviendra parfaitement à ceux qui sont fanatiques du sans-eau (mais bon, pense au petit pshiiit d'eau thermale après, hein, dis ?).

Vu que j'en suis à ma deuxième bouteille, je peux considérer qu'il s'agit d'un bon basique que j'utilise avant de passer au nettoyage avec la clarisonic.
Rien de foufou, mais de la douceur et un prix plus que correct, "
What else ?"

 

Des bisous les Caribous !

Acheté en parapharmacie (environ 12 euros les 400ml)


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 15:40

clari1.jpgPremier Bilan et évolution à 1 mois et demi

Les outils d'aide au nettoyage de la face sont toujours, pour moi, un grand sujet de débat qui me met en joie.

Parce que d'un côté du panier il y a ceux qui s'insurgent et hurlent au scandale cosmétique, catastrophe épidermique, tu vas finir comme une vieille.
Et de l'autre celles qui jouent le jeu, et advienne que pourra.

Je suis une advienne que pourra.

La clarisonic fait partie de ces accessoires qui rendent le lavage à la main complètement has been (pourquoi utiliser ses mimines quand on peut mettre quelque chose dedans qui fait tout à sa place ?), mais ne me dédouane pas d'un démaquillage dans les règles avec massage du visage et tutti quanti.

Oui parce qu'il faut se démaquiller avant de nettoyer - les cleansings balms non émulsionnables ne sont pas concernés par cette affirmation

En cinq mois de temps, et un court passage par des températures hivernales, je me suis rendue compte que non seulement mon usage du bidule était totalement intuitif, mais qu'en plus de ça, ma peau n'est pas retombée à son ère primaire à savoir : boutons aléatoires, bouche et menton ravagés.

Tout est réglé depuis un moment (en mettant à part mes expérimentations cosmétiques, mais c'est une autre histoire) et je ne m'en porte pas plus mal.



L'usage intuitif

 

Loin des idéaux d'une routine militaire, qui admet un temps défini pour chaque étape et ne subit ni contraintes ni changement, vit la fille qui est confrontée à l'extérieur, qui mange du chocolat, qui affronte un vent plus froid que la veille, qui a mal dormi, est contrariée, qui a ses hormones qui lui brouille le teint ou eu une allergie dermo-cosmétique.

 

Mon utilisation de la clarisonic est totalement imprévue.

Certains soirs, je sentais que ma peau était plus agressée que d'habitude à cause du vent, hop, nettoyage à la main obligatoire.

Le lendemain, je touchais à du lait entier en mangeant une boîte de pralines et je me ruais sur ma Mimi

 

Je ne suis donc pas braquée, je l'utilise en moyenne 5 fois par semaine, uniquement le soir, mais il peut m'arriver de l'utiliser chaque soir pendant sept jours, puis de faire l'impasse dessus pendant deux jours. Ca dépend (ça dépasse), j'essaye d'écouter ma peau et aussi de faire selon mes envies.

Les jours sans/de diète, j'utilise le magic mitt qui démaquille et nettoie ma peau en douceur, sinon, j'utilise l'ultrasimple de Lush (et oui il m'en reste toujours !).


Du changement d'embout, des charges

cclari3.jpg
En voyant la tête que faisait ma brosse avant-hier, j'ai changé l'embout pour le delicate, celui avec le pourtour bleu et il s'avère que les poils sont beaucoup plus denses et serrés ce qui non seulement nettoie extrêmement bien, mais laisse la peau incroyablement douce. J'ai eu un gros coup de coeur, cela va sans dire.

Cela faisait donc 5 mois que j'avais l'embout de base et il commençait à devenir urgent de le changer, même si au ressenti, je n'avais pas l'impression qu'il était moins efficace qu'au premier jour.

Avec l'utilisation que j'en fais, cela me reviendra donc à 45 euros par an pour deux brosses, deux fois moins que ce que j'avais pu calculer avant d'avoir mis la main sur la clarisonic.

 

Concernant les charges, je tiens plus ou moins 24 jours avec un chargement, cela dépend, et le fait que cela prenne plusieures heures avant qu'elle ne soit à nouveau pleine ne me dérange pas : qui a besoin de sa clarisonic au réveil ?

 

 

De son intégration dans une routine/mes concessions

clari3.jpg


J'éprouve un amour inconsidéré pour ma Mia, mais ce que je ressens pour les cleansing balms est du même acabit.

Le problème, c'est que dans une routine de soins, les deux sont difficilement compatibles, à moins de faire comme je fais, à savoir, utiliser un baume démaquillant les jours où je n'utilise pas la clarisonic, histoire d'équilibrer les choses.

Le problème d'incompatibilité se pose parce que ce genre de démaquillant (pour les versions qui ne s'émulsionnent pas) est un agglomérat de différentes cires et huiles végétales et qu'en rinçant avec un tissu imbibé d'eau chaude, on n'ôte que les résidus. 

 

La peau reste couverte d'une sorte de film protecteur que laisse le baume, d'où mon refus de me débarrasser de ce manteau bénéfique en nettoyant ensuite à la Clarisonic (je ne suis même pas sûre que l'action sonique puisse "casser" les lipides en surface et ensuite nettoyer les pores en profondeur, il doit y avoir un effet barrière assez solide).

 

Du coup je jongle entre les deux techniques pour avoir un visage propre, et chaque démaquillage reste un vrai plaisir.


Le petit Bilan après 5 mois

 

  • L'effet waouw est un peu passé parce que la clarisonic et ma peau ont trouvé leur rythme de croisière et que, forcément, on voit moins le changement quand on est en plein dedans.

 

  • J'ai remarqué qu'elle n'a qu'un effet très modéré sur les points noirs quand j'en ai : l'arrêt d'un produit trop gras règle plus vite le problème que l'acharnement sur la zone concernée au moment du nettoyage.

 

  • La plus haute vitesse m'a été utile les jours où j'avais la peau très encrassée, type je me suis pris la poussière de l'aspirateur en plein sur le visage pendant la journée, c'est tout à fait adapté pour ce genre de situation. Sinon, elle ne m'est indispensable.

 

  • Le nettoyage de peau est bien plus performant sur peau humide que sur peau sèche : oui parce que moi je préfère souvent me laver le visage en appliquant la mousse sans avoir mouillé la peau au préalable, he bien, revirement de situation, j'imbibe la brosse à outrance tout comme mon visage, et roule ma poule.

  • Elle n'est pas exfoliante : grand constat, elle n'élimine pas les peaux mortes comme le ferait mon gommage miel+sucre, donc je ne compte plus sur elle pour faire ce boulot-là, c'est un appareil de NETTOYAGE et non de GOMMAGE, il est important de le préciser.


Après autant de temps à avoir tourné le sujet dans tous les sens, il y a encore certaines personnes pour s'offusquer, demander à ce qu'elle tonde le jardin et fasse pousser les plantes, mais sorry darling, la marque n'a pas menti sur la marchandise : elle nettoie six fois mieux qu'avec tes mains et puis c'est TOUT.

 

Ce que je retiens de ce second mais premier vrai bilan sur le moyen terme, c'est que malgré les a priori qui continuent à courir sur cet engin, la Clarisonic est un vrai favori pour moi.
Ce qui m'impressionne toujours c'est la rapidité à laquelle mes soins sont bus les soirs où j'utilise ma Mia, de là a dire que leur efficacité est doublée, il n'y a qu'un pas.

Comme d'habitude, je ne pousse pas à l'achat, j'essaye seulement d'expliquer en long et en large à quoi elle sert et ne sert pas, pour éviter les déçus, les épidermes en crises et surtout une mauvaise réputation qui est entretenue pas les milliers de réactions diverses qui répondent à un environnement particulier
.

L'important c'est de garder en tête, comme dit dans mon premier bilan, qu'il faut savoir jouer avec trois variantes, FREQUENCE-NETTOYANT-BROSSE, et qu'une fois qu'on a trouvé le bon équilibre, c'est un vrai bonheur.

PS : j'ai encore eu des questions concernant la tosowoong, pourquoi je l'avais lâchée au profit de mon nouveau joujou. Ma réponse est toujours la même : pas le même terrain de jeu, pas la même façon de "travailler" (il suffit de voir le diamètre des poils de la toso qui chatouillent plus profond dans le pore, quand la clarisonic le nettoie grâce à l'action vibration sonique + eau). Donc ce n'est pas pareil, mais surtout ça fait double emploi : se laver le visage le soir avec la Mia2, et le matin avec l'autre, pour ma part, c'est TROP et en contradiction avec ma routine sans eau du réveil.

Des bisous les Caribous ! 

La Clarisonic se trouve chez Ici Paris Xl en Belgique

Sephora en France
Et sur le net aussi 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 11:06

MM.jpg
Il arrive que je me provoque des crises cardiaques de manière semi-intentionnelle semi-dramatique (pour ajouter une consonance complètement folklorique à la situation).
Donc, je navigue sur l'ordinateur, je m'étrangle avec un jus de pomme pétillant (qui dit bulle ?), je fais "arglauglubu" tout en étant certaine d'avoir parfaitement dit ce qui me passait par le cerveau, et les joues rouges et le cerveau en feu, je finis par lâcher dans un souffle "ça, je veux", avant de m'évanouir.

Totalement out of control, mind, africa, une bête dans la jungle qui découvre une banane made in Valentino-rang-outang, depuis que j'avais vu le Magic Mitt de Jane iredale, j'étais devenu un bulldozer capable de décimer la terre entière.
Il me le fallait.

 

C'est donc dans un complet et heureux hasard que j'ai trouvé le précieux chez Kroonen & Brown, re-Arg et 16 euros de moins (tiens tiens, moins cher que sur mon site fétiche), j'étais tremblante comme une feuille dans le bus parce que j'avais acheté un gant de toilette.

Ca va pas la tête.


Introducing le Magic Mitt

"Le gant Magic Mitt élimine rapidement toute trace de maquillage et ne requiert AUCUN produit nettoyant. Il nettoie même le mascara ! Il respecte le pH naturel de votre peau tout en aidant celle-ci à se protéger contre des bactéries nuisibles et envahissantes."

MM2.jpg
En gros, à la surface de la peau, on a tous un manteau acide (oui, un top coat si tu es nailista, ou une doudoune en plumes d'oie si t'es esquimau), qui peut s'altérer lorsqu'on utilise des produits non adaptés et/ou trop forts.

En résulte un déséquilibre du pH, un épiderme qui a du mal à se protéger, et une agression totale pour les peaux les plus sensibles.

Bien entendu, même une virée dans le "Noooooooord", ou un pic-nic dans ta cave peuvent influer sur l'équilibre fragile de la peau, il s'agit donc de la protéger un maximum :

- soit en rétablissant après chaque nettoyage ce manteau à l'aide de crèmes au pH légèrement acide (des marques comme Eucerin indiquent la valeur sur la plupart de leurs crèmes)
- soit en étant le plus doux possible

Et c'est là que le bât blesse, douceur rime avec mauviette quand on ne sait pas comment s'y prendre.
Moi j'ai trouvé DA USTENSILE qui fait rêver mais tient ses promesses, rose en plus, j'avoue que la couleur a GRANDEMENT joué sur ma gagagitude.


Comment ça marche

Uniquement à l'eau tiède.
BAM !

MM4.jpg MM3.jpg

(1:Rouge + mascara sec + crayon sourcil / 2:après un passage de MM / 3:après 3 passages de MM)

  • J'imbibe le Magic Mitt avec de l'eau tiède à chaude

  • Je le passe gentiment sur tout le visage pour commencer, puis je m'attaque aux yeux

  • Une fois que j'ai quasiment tout retiré, j'utilise l'autre face du gant pour parfaire le nettoyage
  • Je rince mon visage et le sèche
  • Je nettoie le MM avec un savon doux : tout part en un clin d'oeil alors que je pensais que cela resterait collé au tissu
  • Une fois qu'il est impeccable, je le mets à pendre et il devient sec en une nuit


En fait, contrairement à un gant traditionnel, celui-ci me donne l'impression de se plaquer contre mon visage, l'adhérence est très impressionnante MAIS il n'en résulte aucune douleur.
Donc rien à voir avec la lavette de grand-mère, le magic mitt est une vraie technologie sous forme de gant rose qui accroche le maquillage et les impuretés comme personne.

Pas de démaquillage préalable, la bête est très forte, par contre je ne peux pas me prononcer sur le maquillage waterproof, je n'en utilise jamais.


Résultat et sensations

La première fois que je l'ai utilisé, j'avais une impression très étrange de "ça lave, mais sans nettoyant", du coup, certes il y a du plaisir dans la douceur du gant, mais pas d'odeur d'agrumes, pas de mousse qui enchante mes pores, pas de démaquillage avec un baume ou autre.

MM5.jpg
Une one-step-cleansing-routine, quoi de plus perturbant ?

Puis au fur et à mesure, je l'ai apprivoisé, ai commencé à l'utiliser les jours où je n'utilisais pas la clarisonic (une à deux fois par semaine), et je ne lui ai trouvé que des avantages :

 

  • c'est typiquement le gant du compromis, qu'on prend avec soi lors d'un week-end pour éviter de s'encombrer de toute sa routine de nettoyage
  • il est idéal les soirs de "peau qui a besoin de souffler" mais doit quand même être impeccablement nettoyée
  • le matériau m'avait l'air fragile (je voyais un peu ma main par endroits), mais il s'avère très costaud
  • il laisse la peau douce, mais sans les impuretés, un vrai miracle, vu qu'il n'y a que le gras qui enlève le gras dans mon esprit : la très forte adhérence casse la tension de surface et libère les pores et la peau de ce qui ne lui est pas nécessaire
  • il se nettoie en un clin d'oeil, ce qui fait que jusqu'à présent, je ne l'ai pas envoyé faire un tour en machine : je le nettoie avec un savon surgras et il en ressort comme neuf.



Je recommande totalement

 

Ce gant aux personnes qui partent souvent un week-end sur deux en famille/chez l'amoureux/au camping et doivent alléger leurs bagages, ou qui ont besoin d'une routine simplifiée quelques soirs par semaine.

Mieux qu'une solution d'appoint, je ne me retrouve pas avec plus d'impuretés qu'avant, donc j'estime qu'il s'occupe très bien de ma peau lors du démaquillage (le test du coton valide son efficacité).

Comme outil quotidien, je pense qu'on peut envisager son usage une fois par jours, deux fois ce serait faire l'impasse sur mes nettoyants et ma clarisonic et j'aime trop ces produits que pour les mettre au placard.


Deux petits bémols cependant

  • le Magic Mitt est vendu sur feelunique à 22 euros, soit 6 euros plus cher que chez Kroonen & Brown (sorry les frenchies)

  • même s'il est extrêmement doux, je ne recommande pas ce doudou aux personnes qui sont passées au sans eau pour cause de réactivité. Sinon, tout le monde sans exception peut l'utiliser


Voilà.
Je suis amoureuse d'un gant de toilette, je ne pensais pas que ça arriverait un jour, et pourtant on va bientôt se marier.
C'est beau l'amour, non ?

Des bisous les Caribous !

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 15:21

aderm0-copie-1.jpg
En hiver, faut du costaud, du lourd, de quoi envoyer un doigt d'honneur au vent sans finir avec un majeur en moins.


Il y a quelques temps de cela j'avais reçu une crème réparatrice de la marque A-derma (une énième oui, mais j'en ai jamais assez, c'est comme les orchidées, plus j'en ai mieux c'est), le genre de tube censé durer mille ans, qui fait très sérieux et invite au massacre juste pour voir si ça marche dans des conditions extrême d'acharnement épidermique.


La marque

 

A-derma fait partie des laboratoires Pierre Fabre (il m'arrive parfois d'acheter pleins de produits en para et de me rendre compte par après que c'est issu de la même maison mère. Karma ou pas, cette méga-cosméto-pole ne m'a quasiment jamais déçue), et est clairement une marque qui fait partie de celles qu'on voit en arrière-plan dans la pharmacie, mais qui attire bien moins qu'Avène ou Laroche Posay.

A-derma est une marque qui s'est fait connaître au début des années 1990 grâce à une crème directement inspirée de la préparation dalibour (avec cuivre et zinc, histoire d'aseptiser mais également d'apporter un soin efficace aux peaux les plus irritées) et a rapidement étendu ses gammes pour répondre aux attentes des peaux très sensibles.

Leur dernière nouveauté, c'est le développement de nouveaux soins qui contiennent de l'avoine rhéalba, réputée pour son action extrêmement apaisante sur la peau comme le cuir chevelu.


La marque possèdent également des flacons qui ont la même technologie D.E.F.I que chez Avène (un système ingénieux qui permet de garder le produit stérile tout au long de son utilisation).



La crème réparatrice Dermalibour +

aderm1-copie-1.jpg
De toutes les crèmes réparatrices que j'ai, celle-ci est la plus dense, épaisse, et collante.
Donc contrairement à la cicalfate qu'on peut appliquer de manière OCCASIONNELLE sur le visage entier pour remettre sur pied une peau complètement ravagée, la dermalibour+ sera à utiliser quand on cherche "une crème "à tout faire", pour les petits maux dermatologiques du quotidien : rougeurs, gerçures, écorchures etc.".

Au niveau de la composition, il y a une dominante d'eau et d'huile minérale, un agent émollient (assouplit!), de la glycérine, une huile végétale hydrogénée (donc pas pure), du zinc et du cuivre pour le côté antiseptique, de l'avoine sous forme de farine mais également d'huile, et enfin du sulfate de zinc pour le côté anti-microbien et l'astringence.
Deux PEG aussi comme émulsifiants.

Water (aqua), mineral oil (paraffinum liquidum), caprylic/capric triglyceride, glycerin, hydrogenated vegetable oil, zinc oxide, PEG-30 dipolyhydroxystearate, propylene glycol, Avena sativa (oat) kernel flour*, PEG-22/dodecyl glycol copolymer, Avena sativa (oat) kernel oil*, copper sulfate, magnesium sulfate, zinc sulfate.


Action, Usages

aderm.jpg


Rien de plus épais n'existe (sauf peut-être le vol au vent de ta grand-mère).
J'ai énormément utilisé cette crème, à tel point que je l'ai vidée d'un bon tiers, la préférant à la cicalfate pour certaines situations :

 

  • brûlures légères : totoche est maladroite et s'est crâmé le poignet dans le four. Résultat, après 3 jours de tartinage, il n'y avait plus qu'un léger souvenir de mon "raaaaaaah putain de sa mère CA BRULE"
  • les pieds qui grattent : je suis du genre à aller dehors, échauffer mes pieds en allant jusqu'au magasin, et à revenir parce que le froid du dehors ne cohabite pas bien avec mes petons en feu. Du coup je me gratte, du coup ça me gratte encore plus, du coup je tartine de Dermalibour et j'attends que ça passe (en 5-10 minutes c'est plié, une petite victoire)
  • les cuticules qui vivent leur vie : les cuti-en-culées oui. Celles qui poussent au ras de l'ongle et transforme le moindre mouvement de la main en une séance de tortue (j'ai du faire l'impasse sur le tricot pendant deux jours avant de penser à la dermalibour). Hop, on retire la cuti-en-culée, on masse le doigt avec beaucoup de produit, et le lendemain, plus rien, ni mal, les bords d'ongles sont comme neufs.
  • les cicatrices genre bouton en fin de vie : elle m'a beaucoup aidée pour ça aussi, vu le carnage que j'ai subi il y a quelques semaines. Comme elle est très épaisse MAIS qu'elle ne fond pas vraiment sous l'action de la chaleur de mon charmant visage, je dessinais des montagnes avec du menton à mon front et tout cicatrisait vitesse grand V.


Pas mieux ou moins bien que la cicaplast, la cicalfate ou la crème cicatrisante de Jonzac (bon elle, elle pourrait être plus grasse qu'elle me plairait plus), la dermalibour+ est très apaisante et je la préfère pour traiter de plus grands problèmes ou grandes zones.


Elle protège à merveille les mains du froid (par contre faut masser pendant un millénaire), peut s'utiliser comme crème de nuit pour les pieds (testé et approuvé) et apaise tout ce qui demande BEAUCOUP de réconfort en hiver.

aderm3-copie-1.jpg
Dans la même gamme, on trouve également un stick réparateur que je fourre systématiquement dans mon sac quand je ne suis pas chez moi.
Attention si vous l'utilisez comme soin réparateur express des lèvres, il est TRES blanc, donc plutôt à réserver pour la nuit quand personne ne  vous regarde dormir (à part les Gremlins qui ont pris un bain). Il est aussi efficace que le gros tube et peut réparer les zones les plus gercées en un rien de temps.


Définitivement, en hiver, plus qu'un soin vous avez besoin d'une PROTECTION : donc optez pour des ingrédients qui font barrière pour protéger des zones très irritées, comme le beurre de karité, de cacao, la paraffine liquide (qui n'apporte pas de soin en tant que tel mais protège) et les huiles végétales riches comme celle d'avocat ou d'amande douce.

Faites juste attention à bien choisir le produit qui convient à la zone touchée pour éviter des boutons, par exemple, si vous avez les joues très irritées mais une peau mixte, il vaut mieux éviter les éléments barrières qui n'apportent pas de soin (ceux qu'on appelle les éléments inactifs), ils peuvent s'avérer occlusifs sur le long terme.


Des bisous les Caribous !
Produits offerts par A-derma,
Stick 8gr et dermalibour+ 50ml à 10 euros en moyenne

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie