25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 09:50

cicalfate3.jpg
Il y a quelques mois, je vous parlais de mes zigouilleurs d'acné, ceux que je sortais à chaque crise de bouton, histoire de retrouver une face présentable en un rien de temps.

Maintenant que ma peau est plus ou moins stable,  je n'ai plus que de temps en temps des bubons qui se pointent (and I say HALLELUJAH mes frères).
Les derniers en date ont squatté mon délicat épiderme parce que :

- les menstrues sont venues parader

- et début d'une cure à l'acide glycolique avec une nouvelle crème aux aha

Je ne crois pas trop à l'effet purge, mais il faut croire que j'ai pas mal réagi à cette crème les premiers soirs.
Depuis je me traîne deux boutons en phase de cicatrisation parfaite.

Oui, parce que, c'est bien beau de savoir COMMENT traiter un bouton qui nous sort de nulle part, mais l'idée c'est d'être régulier pour le soigner sinon le cratère va mettre des années à disparaître.
J'avais déjà remarqué ça avec la cicaplast de Laroche-Posay, plus je l'appliquais, même en gros tas, plus ma peau se régénérait presqu'à vue d'oeil.

Certaines pustules ont d'ailleurs pu se faire oublier en 24h, un temps record pour une poussée-explosion-cicatrisation.

Tout ça pour dire que, depuis, je suis une grosse addicte de crème cicatrisante.
Je vouais déjà un culte à la cicaplast, donc, mais, comme je jugeais n'avoir pas encore assez de produits Avène dans mes cartons, j'ai été à la pharmacie au début de l'été pour me prendre un tube de Cicalfate.
Non sans ronflonflons, vu que Marty a décidé qu'il allait faire la fanfare au chien du pharmacien en pleine heure de pointe (il est interdit de courses avec ma personne, depuis, faut pas foutre la honte à mémère).


La cicalfate en lotion / La cicalfate crème

cicalfate.jpg
Souvent, les gens confondent les deux produits alors qu'ils n'agissent pas vraiment de la même façon.

Disons, pour résumer, que si vous avez un bouton qui mûrit, et qu'il a besoin d'être tué dans l'oeuf, il vous faudra dégainer la lotion.

Elle est asséchante, antibactérienne et cicatrisante et permet de bien cibler la zone.
Elle convient aux plaies qui sont suintantes.


La crème, quant à elle, est plutôt destinée à un "post-carnage", quand vous avez décidé de vous défigurer pour un minuscule bouton et que celui-ci a effectivement été éradiqué, mais que la croûte est moche à voir et qu'on souhaite la voir disparaître au plus vite.

Donc : la lotion assèche et purifie, la crème cicatrise et répare.

Ce qu'en dit Avène

 

Ses Bienfaits
Réparatrice : Le Sucralfate, actif original, favorise la réparation de l'épiderme.
Assainissante : L'association sulfate de cuivre - sulfate de zinc limite  le risque de prolifération bactérienne. 
Apaisante : Riche en Eau thermale d'Avène, elle apaise les épidermes fragilisés.

Est-elle faite pour moi ?
Cicalfate Crème réparatrice est particulièrement indiquée pour soigner les irritations sèches des adultes, enfants et nourrissons; elle peut être appliquée sur la peau comme sur les muqueuses.

Pour toute question sur une indication en particulier, veuillez consulter au préalable votre médecin.

Le Bon Geste
Nettoyez tout d’abord la zone irritée que vous souhaitez réparer.

Appliquez la crème une à deux fois par jour en massant légèrement.



Ses utilisations

 

cicalfate2.jpg

 

A l'achat, n'hésitez pas trop, et prenez le tube de 40 ml. Il paraît petit, mais il vous durera un bon moment. Celui de 100 ml est plutôt réservé à un usage particulier (grandes zones de dartres, gerçures, etc)

Cette crème est un peu ma crème à tout faire.
Pas spécialement hydratante, elle est surtout grasse, ce qui permet de bien ramollir les zones sèches et de contribuer au confort de la peau quand elle est fort irritée.

Nul doute qu'en hiver, elle sera toujours calée dans mon sac pour soigner mes menottes en sang à cause du froid (oui oui, malgré les gants).

  • Je l'utilise donc le soir qui suit celui où j'ai utilisé la lotion cicalfate sur un bouton.

Si le bouton a l'air sérieux (il a un bazooka et un abonnement au Mickey Club), je passe un peu d'huile essentielle de Niaouli, et je mets par-dessus un petit pâté de crème cicalfate, ce qui permet de doubler les effets sans avoir le côté asséchant de la lotion.

  • Il y a quelques temps, j'ai fait une réaction à un fard à paupière. Impossible de savoir lequel, dans le doute, j'ai directement arrêté d'en mettre.

J'avais les yeux secs, irrités, je n'arrêtais pas de me passer le doigt dessus pour essayer de soulager la sensation d'inconfort.
Et puis un soir, j'ai pris mon petit tube et je m'en suis appliqué sur les paupières. Dès que la peau avait tout bu, j'en remettais. Comme ça pendant quelques heures.
Le lendemain matin, quasiment plus rien.

  • Je sais que certaines personnes qui passent par des phases de grosses irritation de l'épiderme utilisent ce produit comme un masque de nuit.

Je pense que tant que cela reste occasionnel, il n'y a pas de problème.

Mais n'utilisez pas cette crème comme une crème quotidienne, la présence de paraffine liquide rend la matière assez lourde et cela pourrait devenir comédogène sur le moyen terme si vous avez les pores qui se bouchent facilement (mais il est possible qu'une peau sèche ADORE).

On peut aussi l'utiliser après une brûlure pour apaiser, sur le bout du nez après un gros rhume, sur des zones épilées qui grattent/piquent, et j'en passe.
(Ce produit peut s'appliquer sur les muqueuses)


Et comme cicatrisant ?

He bien comme cicatrisant elle fonctionne très bien.
Je lui regrette juste une chose : la cicaplast laissait un léger film sur la peau, comme un patch, alors que la cicalfate d'Avène est vraiment comme une crème, elle ne crée pas tellement cet effet "bulle" sur la plaie qui est pourtant très bénéfique pour avoir une cicatrisation rapide.

Il faut donc la ré-appliquer plus souvent, mais quand on prend la peine de le faire, les résultats sont au rendez-vous.
Elle a aussi une très bonne action émolliente, qui permet de ne pas avoir un aspect figé d'une croûte sous le maquillage.

J'insiste sur le fait qu'il s'agit d'une crème réparatrice, et non d'un produit magique pour faire disparaître vos cicatrices vieilles de trois ans.
Les crèmes cicatrisantes agissent sur les tissus superficiels et permettent de refermer des "plaies" et de régénérer la peau pour qu'il n'y ait plus de trace de l'incident.
Mais pour un résultat pareil, il faut s'y prendre dès que les dégâts sont là, se protéger du soleil (pour que la zone ne brunisse ou ne rougisse pas) et en appliquer tout le temps.

Il y a des solutions naturelles qui ont fait leur preuve sur les cicatrices, comme le peeling au citron, l'utilisation en local d'huile de rose musquée (qui agit plus profondément !!), ou encore les masques au miel.

Mais la clef de la réussite réside dans la RE-GU-LA-RI-TE, tout comme lorsqu'on entame le millefeuille ou qu'on essaye de maigrir en se mettant au sport.
Rien ne se fait en un jour.


Conclusion

On a toutes des basiques dans notre salle de bains (certains diront que nos basiques prennent trop l'aspect d'un stock de guerre)(je fais ce que je veux).
Il y a quelques années, c'était sûrement le bon vieux tube d'homéoplasmine qui était en tête de gondole (toujours efficace, si vous n'avez que ça sous la main), maintenant les soins réparateurs sont plus spécifiques et servent à peu près à soigner tous les petits bobos du quotidien.

Il en existe dans beaucoup de marques mais la plupart du temps ils se rejoignent sur leur action : ils apaisent, ils réparent et ils sont antibactériens.

Si je me tourne vers Avène, c'est parce que leur eau thermale agit vraiment sur les irritations de ma peau (du corps ou du visage) et que depuis que je marche à la plupart des produits de cette marque, je n'ai quasiment plus de soucis de gratouille ou d'irritations.

Ceci étant dit, la Cicaplast de Laroche-Posay est plus pratique à utiliser en journée, car incolore donc moins de risques de se retrouver avec une traînée de crème sur la moitié du visage.
Mais les jours où je ne vois personne et que je joue à la marelle avec mes pustules, je traîne dans toute la maison avec mon tube de Cicalfate.
J'ai un nouveau pote je crois.

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:43

nat.jpg

 

Depuis que je suis aux commandes de Rose Cocoon, je vous ai autant parlé de produits naturels que de produits issus de l'industrie cosmétique traditionnelle parce que tout simplement, j'ai eu des phases, et je suis bien contente de pouvoir à la fois profiter du soyeux des silicones sur ma perruque, mais également du pouvoir fortifiant d'une ortie.

Alors comment ce fait-ce ? Comment est-ce possible que dans ce monde des blogueuses "beautés", je n'ai pas choisi de vrai camp et suis encore une testeuse tout-terrain malgré les alertes du monde de la santé, de personnes trop critiques et surtout d'extrémistes du naturel (qui font pousser des courges sur leur tête pour être certains d'en connaître la provenance).

Je pense sincèrement comprendre la démarche des gens qui vivent du tout-bio (ou du tout naturel)(attention il y a une NUANCE, ce n'est pas la même chose)(j'étais sérieuse dans la parenthèse précédente) :

C'est plus sain en théorie, on sait ce qu'on mange, d'où ça vient, les labels permettent la traçabilité, ça fait vivre le fermier du coin et sa gonzesse et en plus on se sent fort comme un gardon parce qu'on a le sentiment d'avoir fait le plein de vitamines et détoxifié son corps.

Mais ce qui me dérange, ce sont les gens bornés qui ne pensent pas qu'une addiction pour les soins cosmétiques puisse forcément réunir dans une même routine des produits qui sentent la savane fraîche et d'autres qui évoquent plutôt un bonhomme michelin tout de plastique vêtu.
Pourtant c'est possible, j'en suis la preuve.

J'ai cependant quelques restrictions de base qui font suite à mes essais :

  •   je sais qu'en général ma peau ne supporte pas les silicones les plus lourds en début de composition
  • je sais que ma peau ne réagit plus bien à l'eau florale de lavande
  • je sais que mes longueurs adorent être chouchoutées avec des produits dégueulasses (mais mon crâne lui, a droit à un traitement totalement home made OU à des shampoings sans SLS si possible)(casse-couilles)
  • mes yeux ne supportent pas trop le gras, sinon c'est la fête aux grains de Milium, et je me retrouve avec une grappe de points blancs sur la paupière
  • pour mon corps, vaut mieux du surgras ou un bon nettoyant filmogène
  •   j'aime le coca
  • etc.
  • et etc.

 

Je pense qu'au début il faut surtout savoir POURQUOI on essaye de se diriger vers un camp plutôt qu'un autre.
A priori, dans ma démarche, pas de forte intention de devenir une bobo qui s'y connaît en huiles essentielles et qui gère toute la gamme Avène, je suis juste une grosse curieuse qui n'aime pas forcément nier qu'il y a des avancées technologiques, qu'une formulation ne vaut pas une autre, et qu'avant de cracher sur un produit, IL FAUT LE TESTER.


Enfin, je crachote quand même sévère sur des marques qui vendent des sérums remplis d'eau de robinet à 160 euros, et dont l'ingrédient qui fait les gros titres de leurs pubs n'est situé qu'en bas de tableau.
Je crachote aussi sur les marques qui font du greenwashing (type THE BODY SHOP, type YVES ROCHER) parce qu'elles induisent le consommateur en erreur, et que, finalement, certains acheteurs tombent de haut en découvrant qu'un produit qu'ils pensaient vraiment "nature" n'a en fait qu'un extrait d'une plante banale en si petite quantité qu'il vaut mieux passer son chemin.


Je crachote donc, mais parfois je succombe quand même.
Parce que je suis une fille (entendre par-là que j'ai des instants gaga en magasin), que j'aime bien avoir l'impression d'être un cake à la banane avec un gel douche pas trop réglo, et parce que je sais ce que je fais.

 

Je pense donc que la seule chose qui me différencie des gens qui choisissent le bio (voire simplement le naturel) ou qui se font des stocks de parapharmacie hauts comme ça, c'est juste l'impulsion réfléchie (oui ça m'arrive) plutôt que la conviction.

J'ai une charte d'ingrédients qui me posent problème, mais dans l'ensemble, je suis plutôt grand public parce que j'ai pris le parti d'être un test humain, que j'aime bien le faire, et que surtout, même si ça emmerde les gens et qu'ils ont l'impression que je plébiscite à la fois la nature et son enterrement, j'ai juste pris la décision de ne pas être une partisane radicale d'un type de cosmétique ou d'un autre.

C'est sûrement égoïste pour la planète, mais je n'éprouve aucun remords à m'acheter des produits qui contiennent de la paraffine liquide pour me les appliquer généreusement sur le corps, tout ça parce que ça hydrate ma peau du feu de dieu et que le rendu est soyeux sans devoir le travailler pendant mille ans.

Il faut se l'avouer, le naturel, c'est bien aussi, pour ça que j'y retourne régulièrement, mais au-delà des bienfaits qu'apportent les plantes, il y a une réelle contrainte : faire sa popote maison ça prend du temps et il faut être d'humeur pour s'y attaquer.
Certes il y a des marques bio qui valent vraiment le coup d'oeil, et ça m'évite de devoir me casser la tête à trouver une alternative naturelle à l'huile démaquillante l'Oréal pour une amie, par exemple (oui parce qu'essayer de de dénicher de la mousse de babassu pour faire son mélange maison, c'est un peu la galère en Belgicie).
Mais, ce que j'aimerais dans l'idéal, c'est une marque de la cosmétique traditionnelle qui place un bon ingrédient actif en haut de liste, histoire de me rendre heureuse à ne plus savoir comme je m'appelle.
(Je peux toujours rêver, hey.)

Enfin voilà, tout ce brouhaha pour dire que tant que vous êtes conscients de ce que vous utilisez, que vous voyez un effet sur la peau (le silicone qui donne l'impression de pores diminués ça compte pas), et que vous ne dépensez pas trop pour une crème, vous faites partie de la même catégorie que moi, à savoir les buyers-qui-savent.
L'idée c'est de choisir ses produits un peu avant de les acheter, en consultant des sites comme Beauté Test, ou des revues de blogueurs.

Faites ce que vous voulez avec votre peau, faite le juste en connaissance de cause, ça donne l'air moins idiot (j'aime bien rire en lisant le récit d'une fille scandalisée parce qu'elle découvre des ingrédients chimiques dans une marque avec des plantes sur l'emballage).
Moi, j'ai décidé de faire comme bon me semble, en tant pis pour ceux qui aimeraient que je choisisse un camp, c'est pas demain la veille que ça arrivera.

 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 07:51

luna1.jpg
J'en ai marre !

L'an passé, à la même époque, j'étais devenue une dingue à faire des recherches sans fin sur la clarisonic, à comparer toutes les revues, à rempir mon panier sur le Skinstore puis à fermer tous les onglets en me disant que j'étais ridicule.

Parce que oui, à moins de se la faire offrir, la clarisonic reste un investissement (de base, mais également pour les têtes qu'il faut changer tous les 3 mois environs) et comme j'ai vite raté le coche, je suis passée à autre chose avec la tosowoong.

OUI MAIS !
Depuis hier je suis gaga, j'ai vu la dernière vidéo de Tanya Burr sur une nouvelle brosse qui commence à lentement faire le buzz, la Foreo Luna, et les formes de l'objet n'aidant pas, j'ai eu du mal à aller me coucher sans regarder toutes les vidéos que je pouvais trouver sur le sujet.

luna2.jpg

 

Elle existe en plusieurs versions, il y a le modèle normal qui se décline selon les types de peau et promet une peau plus jeune et lumineuse en seulement trois jours, le mini plus compact et handy, le version deluxe et le luna pour homme pour optimiser son épiderme avant-rasage.

La bête fonctionne avec un système de vibrations transdermales soniques qui permet de désincruster la peau en profondeur ET en douceur.

La version mini a trois zones réparties sur son dôme pour répondre à toutes les problématiques et besoins de l'épiderme (il y a plus de 1300 picots quand même !) et il est recommandé de l'utiliser pendant 60 secondes seulement.
Par contre il n'est mentionné nulle part le nombre de pulsations minute.

On se situe donc un peu entre la clarisonic et la hada crie (pour faire de très gros raccourcis), mais avec une plus grande simplicité d'utilisation et un design kawaï à croquer qui rapelle vaguement un sex toy.


Les gros avantages de la Foreo Luna par rapport aux autres brosses soniques du marché ?
Le matériel principal utilisé est du silicone ce qui en fait un excellent support résistant mais aussi moins propice au développement des bactéries.
Autre bon point, il ne faut pas se couper la moitié d'un rein pour acheter de nouveaux embouts brosse...puisqu'il n'en faut pas !

Ca a l'air plutôt pratique à emporter et la marque parle d'une autonomie de plus de 300 utilisations  en moyenne entre chaque charge du joujou.

Autre avantage ++ : on peut l'utiliser pour optimiser la pénétration des autres produits de sa routine (crème, lotion, sérum !)

 

 

Donc voilà, sera gaga comme moi qui voudra, cette petite chose m'intrigue !
Le prix reste raisonnable pour un gadget du genre, 119 euros pour la small, 169 pour la normale (version homme ou femme) et entre 6000 et 8000 euros pour la version deluxe (autant dire que le nettoyage a intérêt à être efficace à ce prix-là).
Le tout est garanti 2 ans et avec une garantie qualité de 10 ans.

Je ne sais pas qui je vais convaincre pour m'acheter ce bidule, mais j'ai une campagne à mener.


Des bisous les Caribous !
Foreo Luna

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 13:08

US1.jpg

 
[Edit du 03/06/2014 : ce produit (la version 100 gr) m'a duré un an, à raison de deux à trois utilisations par semaine, selon les saisons, donc excellent rapport qualité prix.]

 

Ah les cleansings balms, des petites merveilles qui se cachent dans une texture aussi grasse que le fond d'une friteuse...

Ça donne envie, hein ?


Goumiche, il faut que tu retiennes ceci (si ce n'est toujours pas imprimé sur chacun de tes neurones) : plus un démaquillant est gras, plus il va ôter ton maquillage et les impuretés accumulées au fil de la journée pour te rendre un visage naturel, reposé et bien net.

Il y a un mois et demi, un peu en rade, et surtout, arrivant sur la fin de mon tube de Liz Earle, j'ai du faire une concession : acheter un produit qui vienne de Belgique.
Oui mais, trouver un baume dans mon pays, c'est comme qui dirait la GALÈRE internationale, j'avais un peu de mal à savoir vers quelle enseigne me tourner et je refusais de repartir vers les huiles démaquillantes.

Plus que larguée, je me suis mise à fouiller le site de Beauté Test de long en large, affinant les filtres jusqu'à arriver à une sélection de 20 produits, et dedans, TADAM, il y avait l'Ultrasimple de Lush.

J'ai quand même mis trois jours pour l'acheter (oui, en général je cherche des avis pendant un jour, puis le second je l'achète, mais là j'ai eu un bug) parce que les avis étaient soit totalement pour, soit totalement contre et pour trancher il fallait que je me jette à l'eau et mette ma peau en jeu.

Donc j'ai mordu sur ma lèvre, fait un petit gniiih, et je suis repartie avec un minuscule pot de 100 grammes et 17 euros en moins dans ma poche.

 


ULTRASIMPLE DE LUSH 

(Petite parenthèse sur Lush
Lush est une marque qui vogue un "chouilla" (sans le vouloir ?) sur la vague du greenwashing et vous vend des produits faits mains et à base de composants naturels.
Du coup les gens imaginent des gentils employés qui épluchent des bananes, pèlent des avocats, et mixent le tout avec un robot de troisième main.
Teuteuteuh.

CERTES, ils fabriquent les produits frais à la main et il y a des ingrédients bien cleans qui composent la majorité de leurs gammes de soin, mais LUSH n'a jamais prétendu se passer de SLS dans ses shampoings, ou encore de parabens dans ses toniques.

Donc, si vous voulez des produits qui ont tout de même de vrais actifs dedans, je vous dis OUI, allez faire un tour en boutique (les employés sont souvent déjantés, ça met de bonne humeur!), mais si vous pensez que c'est totalement nature et que vous achetez une marque bio 100% sortie de la gueule du lion de la savane, non, TRY AGAIN.

On referme la parenthèse)



Quand je vous parlais des revues que j'avais lues, les remarques négatives qui revenaient le plus souvent étaient :

  • ça laisse un film gras
  • ça ne nettoie pas bien
  • ça m'a donné des boutons
  • et c'est cher pour ce que c'est


Les trois premières constatations se rejoignent, mais je pense que quand on a la technique, on peut rarement se louper.
Tour d'horizon du bestiau pour les nul(le)s.

 


Démontage de la bête


Le pot est tout simple, bien hermétique, ce qui m'incite à vouloir le balancer un peu partout pour voir s'il peut résister aux chocs les plus violents. En soi, je trouve le format plus que pratique MAIS peu hygiénique.
Donc, on ne met pas ses doigts poisseux dedans, on se lave les mains avant de l'utiliser, ou on utilise une petite spatule pour prélever du produit.

US2.jpg

 

Dedans, il y a plein de bonne choses 
 

 De l'huile d'amande douce qui assouplit la peau et la protège, de l'eau de rose et de l'absolu de rose qui ont un effet astringent et calment les rougeurs, de la cire d'abeille cicatrisante et anti-inflammatoire également, du miel et de la glycérine pour l'hydratation, de l'iris pour apaiser, du benjoin pour empêcher la déshydratation de la peau, et enfin deux parabens (bon ça c'est pas des bonnes choses, mais ça empêche le tout de moisir).

 

Huile d’amande douce (Prunus dulcis), Eau de rose (Rosa damascena), Cire d'abeille (Cera alba), Miel, Extrait d'iris frais (Iris florentina), Glycérine, Absolu de rose (Rosa damascena), Teinture de benjoin (Styrax benzoin), Parahydroxybenzoate de méthyle (Methylparaben), Parahydroxybenzoate de propyle (Propylparaben)


Le produit se conserve pendant un an, mais à mon avis, au rythme d'une utilisation par jour, il peut facilement durer trois mois.

Au niveau de l'odeur, j'ai un peu eu du mal à m'y habituer mais je m'y suis faite : on est dans le vague, entre une odeur chaude et un reste de tapenade d'olive, en gros ça sent juste les joyeux lipides qui s'assument des pieds à la tête.

 


Comment on s'y prend ?


1. On prélève une noisette de produit (environ deux à trois haricots dodus), et on commence par chauffer la matière entre ses mains.

2. Une fois que le baume est bien travaillé, on l'applique sur visage sec en massant les zones à problèmes pour décoller un maximum de crapougniasses (on n'appuie pas comme une malade non plus, le but n'est pas de finir rouge comme une tarentule en feu).

US3.jpg

 

3. Une fois qu'on a bien démaquillé son visage (et qu'on ressemble à un mélange de fond de teint et de pollution sur pattes), on démaquille les yeux du bout des doigts comme avec de l'huile démaquillante classique.
On peut reprendre un peu de baume si on a un maquillage très chargé sur cette zone.

4. On rince ses mains avec un savon gras (sinon ça colle de partout avec l'eau, c'est désagréable), et on prend un tissu type muslin cloth ou linge en coton pour bébé (un gant de toilette ou une éponge en cellulose sont tout aussi valables)

5. On passe le tissu sur son visage en veillant à bien ôter tous les résidus du baume et du maquillage.

6. On rince son visage à l'eau froide pour bien refermer ses pores, on tamponne avec un essuie et on passe un coton imbibé d'une lotion au choix (pour moi, c'est de l'eau de rose)

Et c'est fini.

 


Mes recommandations, conseils, mon expérience du produit
 

J'ai la peau mixte et déshydratée qui s'est stabilisée depuis quelques mois et malgré quelques boutons passagers quand je suis stressée, je n'ai rien à signaler.

Les premières fois où j'ai utilisé Ultrasimple, j'ai remarqué qu'effectivement cela laissait un film sur la peau après nettoyage, mais rien de désagréable, au contraire.
Vu l'état du tissu après le débarbouillage, je savais que ce qui restait sur mon visage n'était autre que les fameuses couches de protection que laissent les huiles et la cire contenues dans le produit.


Une fois la lotion passée, vous avez la sensation d'une peau propre, fraîche, qui ne tire absolument pas, qui n'a pas spécialement besoin de crème (en hiver je pense que ce sera un très bon allié pour certaines d'entre vous), et qui est toute jolie.

Sur le pot, il est mis que ce produit convient plutôt aux peaux sèches et sensibles mais :

  • il faut tester : vu mon type de peau j'aurai très bien pu bourgeonner et je me retrouve avec une peau toute souple et sans imperfection, donc aucun problème
  • il faut utiliser beaucoup d'eau, ou une bassine : il est impératif que l'eau soit chaude pour faciliter le nettoyage, et il faut se passer plusieurs fois le linge humide sur le visage ===> je ne pense pas que ce genre de méthode convienne aux peaux les plus réactives et/ou qui ne supportent pas l'eau. Ceci étant dit, j'ai trouvé des revues youtube dans lesquelles les filles "rinçaient" Ultrasimple avec de l'ouate imbibée d'eau chaude, ou encore se passaient un coton imbibé de tonique pour tout retirer, peut-être est-ce moins agressif pour les épidermes gnangnans (ce sont les résidus qui font des boutons le plus souvent, donc prenez le temps de passer le coton partout sur le visage sans oublier les "coins", type tempes, ailes du nez, sourcils)


Je trouve que ce produit est une bonne alternative pour les personnes qui souhaitent une autre texture que les huiles démaquillantes, ou qui veulent un produit nomade qui fait bien son boulot (bon, nomade, mais ne le trimbalez pas en festival, ça ne colle pas avec cette ambiance-là).
Comme il fait le même boulot qu'un cleansing balm, il ne faut évidemment pas passer de nettoyant sur le visage après l'Ultrasimple et la crème pourrait s'avérer superflue.
Il fait donc office de démaquillant-nettoyant-crème tout comme le Liz Earle, J'AIME !

 

 

Conclusion 

 

Il y a sûrement moyen de faire un baume chez soi qui se rapproche de celui de LUSH, mais pour une première expérience d'un produit de soin de la marque, je suis conquise (j'avais testé leur henné, mais bon, j'ai connu mieux par après).
Ultrasimple c'est la simplicité d'un corps gras qui vous laisse la peau douce et hydratée comme une framboise dodue, on peut difficilement trouver plus...simple (oui, il fallait que je fasse la blague).

 

Si le prix vous freine, Lush vend aussi ce nettoyant dans un format de 45 grammes, un bon moyen de tester sans se ruiner.

Et pour celles qui doutent encore de l'efficacité du baume, voilà. Pour info, je n'étais pas maquillée du teint aujourd'hui (à part un peu de bronzer) :


US4.jpg

 

Des bisous les Caribous !

Lush Ultrasimple 100gr // 17.45 euros
45gr // 10.45 euros


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 10:24

Box faite pour les hommes et par les hommes (enfin ça, ça reste encore à voir), il était donc normal que l'article suivant soit, une fois n'est pas coutume, rédigé par une mâle plume. Je cède donc ma place le temps de quelques paragraphes au viril blondinet qui aura servi de cobaye test pour cette multitude de soins pour homme.

 

Il est fini le temps où l’homme viril ne prenait pas soin de lui, où ca faisait bien de rentrer du boulot les mains pleines de crasses ou de durillons, la peau grasse d’avoir sué toute la journée et surtout pleine de peaux mortes “parce que les trucs hydratants de gonzesses pour la peau douce ca fait P*** très peu pour moi j’suis un homme un vrai et si elle m’accepte pas comme je suis tant pis pour elle !“.

 

D'une part l’homosexualité est depuis longtemps très bien acceptée ou en tout cas finira par l’être (suivez le regard du Lion vers la France … ) et d’autre part il n’est même pas question de plaire à madame, mais bien de se rendre compte que si des produits dits “de beauté” existent pour homme c’est pour une bonne raison.

 

Laquelle consiste simplement à ne pas avoir l’impression de rencontrer un épouvantail à chaque fois que l’on croise un miroir.

 

Bon d’accord, plaire à madame joue quand meme un rôle finalement. Entre le "t'as la peau sèche", le "tu devrais changer de déo tu pues!" ou encore le fatidique "tu commences à perdre tes cheveux, ca se voit!", les raisons d’abandonner votre primordiale virilité “qui fait homme” sont légion.

 

Il faut suivre l’air du temps que diable !

Et, outre le fait qu’ici au royaume, l’air (enfin, son fond) est souvent frais, parfois orageux, chaud à ses heures perdues et pue de temps à autre la frite, l’air du temps messieurs, est au métrosexuel. Vous savez, ce concept vaguement vague britanico-britanique correspondant; paraît-il, à l’homme qui prend soin de lui, mais qui, au premier abord, suggère autre chose. 

 

Et c’est là, dans ce fatra de néologismes inutiles, que la Deauty box entre en jeu.

 

Madame, vous en avez marre de devoir vous battre avec votre mari pour qu’il achète une simple crème afin que sa peau ne soit pas en lambeaux lors du mariage de la cousine de l'ex de votre fille chérie, chose qu’il refuse sous prétexte que ca coûte trop cher ?

 

Et bien exit les excuses bidons, la deauty Box vous permet d’offrir à votre cher et tendre 8 produits donc 5 full size à moindre prix. D’emblée, le fait que ce soit un cadeau l’obligera au moins à l’ouvrir puis à (faussement?) s’ébahir et finalement à se plier au jeu en ayant l’herbe coupée sous le pied de l’excuse du "c’est trop cher j’en veux pas gnéééé j’suis un ours!".

 

Dans ladite box se répartissent, bien emballés et rangés à l’ouverture (après ca dépend de l’ordre de l’ours à qui vous l’offrez):

 

Un flacon de gel douche Dove Men + Care clean confort micro moisture etc...

 

http://www.be.dove.com/fr/TD/Images/bw_cleancomfort_lrg755-176233.png

Très bon gel douche, classique, basique, hypoallergénique, avec test dermatologique (et une autre série de trucs en "ique" dont l’insolente exhaustivité m’oblige à vous en épargner la lecture). Rien d’exceptionnellement nouveau, on connait tous les pubs de Dove, avec le gel douche ayant ¼ de crème hydratante pour respecter la peau de maman et de bébé.

Et bien là c’est pareil, mais pour mec.

 

Parfum pas trop mal (ca sent l’homme quoi), gros avantage sur les autres gels de douche qui est de ne pas devoir en utilise une tonne à chaque douche, ce qui permet de ne pas tuer trois flacons par semaine. La peau n’est pas sèche après rinçage, elle sent bon, en tout cas pas le gel douche bon marché A** par exemple … bref bon produit, pas trop cher et sympathique d’utilisation (qu’est ce qu’il veut dire par là ce mec?).

 


Du shampooing Klorane à la quinine, fortifiant full size

kloranequinine.jpg
(enfin, full size mais en version 100ml quand même au cas où vous devriez vous lavez les cheveux dans les toilettes de l’avion, et surtout parce que le 450 ml coute 15€ au lieu de 5 pour cette version là)

 

Après la déception (petite mais quand même) de découvrir que ce n’est pas un shampooing bio, il s’avère que ce shampooing fortifiant est très bien quand même. Malgré le fait que, comparativement aux autres shampooing chimiques, il faille procéder en deux étapes (une petite application vite fait pour habituer les cheveux, on rince puis on recommence pour vraiment faire mousser) ce shampooing est vraiment efficace. Heureusement vous me direz sinon inutile de l’acheter ! Mais sérieusement, les cheveux sortent doux, agréables au toucher, pas rèches du tout et ils sentent BON. Bref, je vais aller acheter la grande version quand la petite sera vide !

 


Le produit suivant est du gel coiffant fibersculpt L’Oréal professionnel homme

http://static2.beautydis.com:8080/17130-large/gel-coiffant-fibersculpt-homme-150-ml-l-oreal-professionnel.jpg
Ce gel, qui fait un authentique “flop flop” quand on secoue le pot a une texture qui rappelle vaguement celle d’un slime qui aurait passé trop de temps au congélateur.
 
A mettre entre les mains des hommes au cheveux par trop d’endroits absents et qui auraient soudainement décidé d’y remettre un peu de volume afin de donner le change encore pendant quelques temps, avant que la fatidique calvitie ne les prive de sa virée à 25 euros chez le coiffeur.

 

Autant vous dire tout de suite que L’Oréal ne se fout pas de la gueule du monde avec ce produit.

 

Ayant de part mes grands-pères maternel et paternel une tendance naturelle à l’hypertrophie de la touffe (crânienne, je précise), je ne serai jamais chauve (ou alors si ca arrive c’est que Doel ou Tihange aura explosé d’ici là).
J'ai décidé de respecter le mode d’emploi à la lettre : après m’être lavé les cheveux (deux fois, avec le Klorane), j'ai appliqué sur mes blonds cheveux une noisette (sic) du slime congelé.

 

Je les ai séchés, pour constater qu'une heure plus tard … (NONDIDJU!) je m’étais transformé en playmobil !

 

En effet, la gelée fortifiante sculptante épaississante faisait tellement bien son boulot, que je me suis retrouvé avec un effet masse sur le crâne!

Des cheveux tant et si bien épaissis que je voyais déjà mes mains former des U pour saisir des objets du monde merveilleux des figurines enfantines. Déjà que j’ai la méga touffe sur la tête, tartinés avec ce produit, mes cheveux ressemblent à un casque de cheveux complètement rigides … Je déconseille donc vivement et avec la plus grand énergie ce produit aux personnes n’en ayant pas l’utilité, sous peine de vous retrouver avec la même tronche de cake que moi pendant quelques jours.

 


Le rasoir, la pierre d’alun et le gel hydra energetic sans brillance L’Oreal Men Expert (pourquoi s’évertuent-ils toujours à sortir des nom compliqués ? ils ont une épiphanie sur le trône à chaque fois ou quoi ?  - comprenne qui pourra … -) !

 

Sans-titre-1-copie.jpg

Adepte des rasoirs deux lames, et désespéré de voir apparaître après chaque tentative de rasage une forêt plus ou moins dense de petits boutons dûs à des irritations, cela faisait bien longtemps que j’avais opté pour le triste rasoir électrique et délaissé les lames.

 

Jusqu’au moment où … tadaaaaaaam, un rasoir cinq lames qui fait office de vibromasseur à ses heures perdues est apparu entre mes mains !

 

Autant vous dire que mon sourire a percé mes tympans et le toit de ma maison en prime, depuis j’ai des fuites d’eau quand il pleut !

 

Le premier passage est parfait, je rince à l’eau claire et là, je passe la pierre d’alun un peu partout ou le “feu du rasoir” se fait sentir (séquence publicitaire dramatique avec the flying dutchman de Wagner en fond). Quelques picotements et un sèchage de peau plus tard, j’applique avec précaution le gel hydra energetic de L’Oréal.

 

Il faut dire que ma peau étant sujette à la sécheresse si je ne l’hydrate pas, j’avais pris pour habitude, à défaut d’avoir trouvé mieux, d’y passer après nettoyage, une crème pour cul de bébé avec comme crédo: si ca passe pour les bébés, ca passe pour tout le monde ! (Crème qui au demeurant sent très bon, mais très bon le bébé, quoi...)

 

Or, non seulement, ma peau ne souffre désormais plus d’irritations après rasage, mais en plus elle est hydratée et elle sent l’HOMME ! Je redécouvre donc le plaisir d’avoir à la fois une peau de bébé grâce au rasoir ET de sentir bon le mâle propre ! Trois produits à utiliser ensemble donc, pour le meilleur effet !

 


Le gel douche aqua fitness corps et cheveux de biotherm

http://cdn.agilitycms.com/shoppers-drug-mart/beauty/products_images/Biotherm-Aquafitness.png

 

Alors autant dire que lorsque je l’ai ouvert, rien que de savoir que l’odeur qui s’échappait de ce flacon allait me coller à la peau quelques minutes plus tard, j’avais envie de me lécher le corps.

 

Non sérieusement, là on approche le top du top, un texture un brin plus liquide que le gel Dove mais avec un je ne sais quoi en plus, un besoin encore moindre d’en mettre 3 couches, une odeur à tomber par terre, une formule qui respecte la peau et ca se voit dans les heures et les jours qui suivent (sensation de peau hydratée, pas sèche du tout, agréable au toucher).

 

Je vais m’abstenir de faire de long discours sur ce produit tellement il m’a convaincu ! Seul bémol, le prix: pratiquement 25€ les 200ml, autant dire que soit on alterne avec un autre, soit on ne se douche plus qu’une fois tous les 3 jours mais bon, vu qu’il fait chaud ces derniers temps …

 

Je n’en ai rien à redire … le top je vous dis !!!

 

 

Le Redken conditionner cool finish

http://c.shld.net/rpx/i/s/i/spin/image/spin_prod_723542801?hei=315&wid=315&op_sharpen=1&resMode=sharp&op_usm=0.9,0.5,0,0
Un produit à utiliser sans doute sur le long terme. Après s'être lavé les cheveux, gardez les humides et passez vous une noix dudit produit sur ceux-ci. Attendez une minute ou plus, le temps que cela fasse effet puis rincez la touffe.
A la première utilisation, et tant que les cheveux ne sont pas secs, le résultat est très agréable. Le poil est soyeux, doux au toucher, dégageant une agréable odeur de menthe. Bref, le clebard sent bon et est content de son pelage ! Ceci étant dit, une fois les cheveux secs, l'impression "royal canin, le meilleur pour votre toutou"  disparaît. Un peu comme une lessive bon marché perd tout son mauvais parfum synthétique une fois le vêtement sec - ou est-ce le contraire? et puis en fait on s'en tape vous avez compris l'idée -, on ne voit pas vraiment de différence entre l'avant et l'après.
Mais comme d'un petit gland sourd naît un grand chêne (expression fendard trouvée sur le net, j'avoue), il faut attendre la troisième voire la quatrième utilisation pour voir une évolution. Les cheveux paraissent effectivement plus nourris, en bonne santé, doux etc …

En soi donc, un bon produit, mais de nouveau, pas vraiment sûr de son utilité si on à déjà le pelage qui se porte bien …

 

En conclusion
La Deauty Box, est un bon investissement pour découvrir de nouveaux produits, ou les faire découvrir à quelqu'un d'autre, l'ours du début de l'article par exemple. J'aurais par contre aimé une Box un peu moins "inter-générationnelle". Car à force de vouloir mettre trop de produits dedans, on se retrouve à 26 ans avec des produits pour personnes de plus de cinquante balais (la gelée playmobil en l’occurrence!). Tout comme les quinquagénaires doivent sans doute se retrouver bien dépourvus face à certains produits. Par exemple, à cet âge là, on n'est théoriquement plus à la recherche de THE savon qui nous convient et qui convient à notre peau. Alors se retrouver avec deux gels douche différents, on en voit pas trop l'utilité …
Bref, à boire et à manger, à déguster ou à cracher …
Le tout fait quand même un beau cadeau, pour soi-même ou pour les autres.


http://www.deauty.be/wp-content/uploads/2013/05/packshot_manbox_1_m-e1371060106321.jpg

A conseiller vivement !
Deauty box homme // 27,95 euros
Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 18:27

Je parlais déjà ici de mes habitudes de démaquillage, et que, de manière générale, j'essayais d'être intransigeante là-dessus.

Je peux accepter de passer une ou deux nuit sans me démaquiller, mais pas plus.

Une journaliste britanique, Anna Pursglove, a poussé le bouchon un peu plus loin en acceptant le challenge de laisser du make-up sur sa peau pendant plus d'un mois.
A part le matin, où elle s'autorisait un nettoyage rudimentaire du visage sous la douche et un peu de crème pour hydrater, elle passait ensuite à l'application de son fond de teint, de son mascara ainsi que de son gloss.

Vers le dixième jour de son expérience, un de ses yeux a commencé à devenir si enflé qu'elle a du demander conseil à un ami opticien.
Rien de grave, sûrement un cil trop plein de mascara coincé quelque part sous l'oeil, mais elle a préféré ne pas se maquiller cette zone pendant deux jours, préférant voir plutôt que de devenir aveugle à cause d'une expérience cosmétique malheureuse.

Au fur et à mesure, sa peau est devenue de plus en plus obstruée, sèche, elle avait peur d'avoir fait de réels dommages à sa peau en ayant tenté cette aventure.

dailymailonemonth.jpg

 

 

Au début du mois, avant son challenge, elle avait été faire une sorte de prise de vue avec une caméra 3D de son visage, permettant de voir le niveau d'élargissement de ses pores, ses rides et les varicosités.

Une mesure du taux d'hydratation à trois points de son visage a également été faite.

Après 30 jours, l'état de sa peau avait empiré de 10 à 20% par rapport à son état initial, et de manière plus prononcée sur les zones du visage sur lesquelles elle avait l'habitude de dormir.

Ses rides étaient également plus marquées à cause d'un manque significatif d'hydratation.

La sécheresse a pu être aggravée par la pollution de son environnement qui, mêlée à son make-up, a causé du stress oxydatif là où la peau était attaquée par un trop grand nombre des radicaux libres.

Les rougeurs avaient également augmenté à cause de l'irritation consécutive au port permanent de maquillage, celui-ci créant une couche sous laquelle les composants irritants restaient prisonniers et au contact de la peau.

Ses pores avaient également une taille plus importante, ceci pouvant être expliqué par des pores bouchés, donc plus larges car contenant des impuretés.
Mais il était également possible que l'âge et la perte d'élasticité ai également joué un rôle, le tout accéléré par ce test.

On a estimé que sa peau avait, biologiquement parlant, pris plus de dix ans en un mois.
Heureusement, les effets sont réversibles, mais pour les personnes qui seraient du genre à se coucher sans se démaquiller, et de manière systématique, ce genre de pratique peut causer deux principaux dommages :

- le surdéveloppement de radicaux libres à cause de la pollution
- la perte d'élasticité de la peau

Après cette expérience, Anna jure qu'elle ne se couchera plus jamais sans se démaquiller.



Ma Conclusion

J'aime beaucoup les petites expériences de cette journaliste qui n'hésite pas à donner de sa personne pour ses rubriques.
De manière générale, et sachant que la grande majorité des femmes mettent du maquillage qui est plus chimique que minéral ou naturel, je vous encourage vivement à en prendre de la graine si vous êtes du genre à éviter plusieurs fois par semaine l'étape "je me scrogneugneuh le faciès".

Se démaquiller, c'est :

- laisser sa peau respirer librement

- lui permettre de se renouveler de manière optimale pendant la nuit

- éviter l'obstruction des pores, un teint brouillé, une gueule douteuse à 8h du matin

- garantir à sa peau une plus grande "longévité", même si la génétique joue beaucoup, autant optimiser son capital "peau de jeune"

- s'éviter des réactions allergiques inopinées à cause du stagnement de certains composants des produits de maquillage les plus couramment vendus

 

Si je mets un point d'honneur à essayer d'être la plus régulière possible dans ma routine de démaquillage, c'est aussi parce que quand je suis plus laxiste, j'ai vite l'impression d'être défigurée, que ma peau me gratte et que mes yeux en pâtissent beaucoup également.
Le mascara collé dans les cils, ce n'est ni glam, ni bénéfique pour le contour de l'oeil : c'est la meilleure voie vers une petite infection/irritation/danse de la veine éclatée. Pour le regarde de biche, on repassera..


Avec de l'huile, avec une eau micellaire, avec un baume, avec un lait, une gelée, il faut privilégier les produits avec une phase grasse dedans pour bien décoller les impuretés.
Et si vous ne vous maquillez pas, passez au moins un coton imbibé de lotion sur votre visage pour éliminer les traces de pollution accumulées pendant la journée.
L'important c'est de trouver des produits qui vous donnent ENVIE, et démaquillent en douceur.

 

Regardez un peu ce qui se vend, renseignez-vous, pour moi il est clair que les baumes et les textures extra-grasses sont celles qui me plaisent le plus, et sont les plus efficaces.


Alors, ce soir, tu laisses ton masque ou tu l'enlèves ?
Des bisous les Caribous !
Article Daily Mail what sleep in your make-up does to your skin

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 13:16

rose1.jpg


"Odeur de vieux schnock, ça pue la grand-mère".

Quand il s'agit d'eau de rose, il y a clairement deux camps qui se dessinent : ceux qui adorent l'odeur, et ceux qui ne peuvent la supporter sans évoquer leurs mauvais souvenirs d'enfance dans la maison de campagne des grands-parents.

C'est une lotion que j'adore et que j'utilise depuis des années de manière plus ou moins régulière, j'étais d'ailleurs tombée là-dedans quand ma mère m'avait offert un bidon d'un litre en espérant que mes problèmes cutanés se fassent la malle.

Bidon qui ne devait pas être très safe vu l'allure qu'avait le liquide, on se baladait du côté du rose fluo version techno-parade pour rendre mes soirées soin d'ado plus funky.

L'eau de rose...

[Précaution : malgré qu'elle soit en général conseillée pour les peaux sensibles et couperosées, testez sur une petite zone de votre visage si vous avez la peau réactive, car on a déjà observé des rougeurs chez des personnes qui souhaitaient au départ apaiser leur peau avec cette fleur.

Je suis occupée à faire des recherches pour répondre à ce mystère : Sherlock, here I come !]

 

Il y a plusieurs variétés de roses employées dans le monde cosmétique, mais celles qui sont le plus souvent utilisées sont la Rose de Damas et le Rosier Cent-Feuilles (Centifolia).

 

La rose a un effet astringent (qui permet de resserrer les pores des peaux les plus grasses), anti-inflammatoire (qui permet de réduire les rougeurs), cicatrisant, tonifiant et régénérateur (pour une peau qui se renouvelle plus vite et avoir bonne mine).
Elle adoucit les peaux les plus sèches et hydrate à fond l'épiderme, elle est également conseillée pour les peaux qui manquent de fermeté.

Dans un élan un peu "roso-phage", j'avais fait quelques virées dans mon magasin bio et en quelques jours, je m'étais retrouvée avec trois produits qui vendaient du rêve.
Pour rappel, j'ai la peau mixte et qui a une tendance à la déshydratation et je n'ai plus (à part une fois par mois) d'imperfections depuis le début de l'année.
Can we sing Hallelujah ?

 

Mon hydrolat de rose Florame

rose2.jpg


Si vous cherchez à acheter un hydrolat, essayez d'en prendre un qui a une liste d'ingrédients la plus réduite possible, et observez bien le flacon à la lumière pour voir s'il y a des boules de moisi qui se sont développées dedans, ça vous évitera de revenir à la boutique pour échanger le produit.

Pour être certain qu'il s'agisse d'eau de rose et non pas d'un extrait dilué, le nom INCI peut vous aider : il faut qu'il soit écrit WATER après le nom latin de la rose, comme ROSA DAMASCENA WATER, ou DISTILLATE (et que ce soit le premier ingrédient, et le seul, si possible).

 
Quand j'ai été en magasin bio pour en choisir un, j'ai rapidement fait mon choix, et je suis repartie avec celui de la marque Florame : uniquement de l'eau de rose dedans et un conservateur naturel à base de racines de radis.

J'étais assez fière de ma trouvaille.


Je l'utilise toujours après ma phase de nettoyage :

- le soir, après mon nettoyant Lush Ultrasimple, pour ôter les éventuels résidus de gras et pour bien hydrater ma peau

- le matin, après mon eau nettoyante d'Avène et le pshiit d'eau thermale, parce qu'elle me donne un coup de fouet et réveille ma peau toute froissée par un sommeil trop lourd

Elle peut s'utiliser comme tonique avant la crème de jour, si vous n'êtes pas adepte du nettoyage à l'eau, elle retirera en douceur les impuretés accumulées pendant la nuit.

Conseil général : un hydrolat se conserve au frigo pour le garder le plus longtemps possible, cela décuplera l'effet rafraîchissant de la lotion le matin (et oui, je sais, aller jusqu'à la cuisine, ça implique de marcher avec ses pieds).



Ma gelée Fraîche Désaltérante de Melvita


rose3.jpg
J'ai essayé de résister, mais à force de voir Coline en parler depuis une éternité comme "le must have de l'été", j'ai voulu moi aussi toucher un bout de paradis.


J'ai acheté cette crème quand il faisait caniculaire parce que même si mon skin rescuer de Kiehl's convenait pour la journée quand les températures étaient encore tolérables, passé les 25 degrés, il me fallait quelque chose de plus léger.


rose4.jpg

 

Je m'attendais vraiment à une gelée mais c'est un fluide tout blanc qui est sorti du tube la première fois (et les fois suivantes aussi, d'ailleurs), une texture assez étrange qui se change en gel et s'étale aussi vite qu'il est bu par la peau.

En gros, le matin, si tu n'as pas le mental de Chuck Norris, tu risques de devoir un peu t'activer pour tout faire pénétrer avant que cela ne s'évapore.


La composition est vraiment bien :
Ingredients : aqua/water - rosa damascena flower water* - aloe barbadensis leaf juice* - glycerin - squalane - sesamum indicum (sesame) seed oil* - cetyl palmitate - oryza sativa (rice) powder - oleic/linoleic/linolenic polyglycerides - hydrogenated argania spinosa kernel oil - hydrolyzed jojoba esters - bentonite - rosa canina fruit oil - rosa canina flower extract* - rosa gallica flower extract - helianthus annuus (sunflower) seed oil - rosa damascena flower oil - xanthan gum - behenyl alcohol - sclerotium gum - sodium salicylate - levulinic acid - lactic acid - hyaluronic acid - glyceryl stearate citrate - sodium levulinate - galactaric acid - lecithin - polyglyceryl-3 diisostearate - tocopherol - glyceryl stearate - cinnamic acid - glyceryl caprylate - sodium phytate - sodium benzoate - potassium sorbate - parfum/fragrance - geraniol** - citronellol** - linalool** - citral** - limonene**

De l'eau de rose ( et d'autres ingrédients issus de la plante), du gel d'aloe vera, de la glycérine, du squalane, de la poudre de riz (censée matifier, mais par grosse chaleur, tu luiras de toute façon comme un diamant sous projecteur) et quelques huiles, de quoi hydrater et nourrir le visage de manière équilibrée.

Au niveau de l'action, cette "crème" donne un vrai coup de booster à la peau en apportant une grande quantité d'eau et ce sur une longue durée (ma peau reste bien pulpeuse du matin jusqu'au soir, sans tirer).
Elle est impeccable les jours où le mercure grimpe assez haut, je valide son effet non gras !

Par contre, chaque pompe délivre beaucoup trop de produit à mon goût, et le flacon reste petit par rapport à ceux que j'utilise en temps normal (40ml contre 50ml).
De plus, il s'agit d'une crème de jour selon la marque, mais je ne pense pas que vous risquiez grand chose à l'utiliser également le soir (sauf si la poudre de riz matifie effectivement votre peau, et l'assèche un peu, mais c'est peu probable d'arriver).

 

Le Gel Frais Contour des Yeux de Melvita

 

rose6.jpg
J'avais abandonné le bougre à un moment.
Si je me souviens bien, c'était parce que je trouvais qu'il laissait un fameux effet collant et que je trouvais ça désagréable au possible...

Et puis, j'ai acheté la gelée de Melvita, et j'ai voulu ressortir ce produit de ma beauty case.

En fait, je me suis rendue compte que j'en mettais trop et que même la quantité d'un gros grain de riz était déjà conséquente.
Le gros désavantage de ce contour de l'oeil, c'est sa tendance à délivrer une masse de gel quand on veut l'utiliser (donc gare à toi si un soir, en rentrant bourrée, tu ne contrôle pas ta force).

 

Combien de fois me suis-je retrouvée avec la moitié du tube sur le doigt sans comprendre le pourquoi du comment ?
Il serait bon de développer un petit flacon-pompe, ou un gel moins liquide, trop casse-gueule pour les godiches du dosage équilibré.


rose5.jpg
Pareil que pour la gelée Melvita, la composition est de toute bio-té (allez, rigole):
Aqua/water - rosadamascena flower water* - centaurea cyanus flower water* - glycerin - caprylic/caprictriglyceride - helianthus annuus (sunflower) seed oil - magnesium aluminum silicate - cetearyl alcohol - polygonum fagopyrum seed extract - palmaria palmata extract - rosa canina flower extract* - rosa gallica flower extract - rosa canina fruit oil - olus oil/vegetable oil*** -cellulose gum - xanthan gum - levulinic acid - sclerotium gum -sodium levulinate - lauryl laurate - galactaric acid -hydrogenated vegetable oil - tocopherol - polyglyceryl-3diisostearate - lecithin - glyceryl stearate - glyceryl caprylate -cinnamic acid - sodium glycolate- sodium phytate - sodium benzoate - potassium sorbate.

On retrouve de l'eau de rose de Damas, mais aussi de l'eau de bleuet qui est décongestionnante, de l'huile de tournesol, des extraits d'algue rouge (pour stimuler la micro-circulation), de blé noir (tiens tiens, comme dans l'huile Nominoë), et plic ploc encore quelques extraits de roses diverses.

Quand j'ai compris qu'il ne fallait pas en mettre une truelle, j'ai commencé à apprécier ce contour de l'oeil :

- il est frais

- il sent bon

- il dégonfle mes yeux (et si je le mets au frigo, c'est assez probant !)

- on peut en mettre même SUR la paupière !

- il hydrate très bien

Je le place devant le Dioptigel de Liérac pour son efficacité sur les gonflements.
Je n'ai pas d'avis concernant les cernes, je n'en ai pas, ou très rarement, mais si vous êtes du genre à avoir les yeux gonflés comme ceux d'un caméléon, ce contour de l'oeil est un bon basique (qui ne coûte pas cher) et qui n'irrite pas les yeux.

Conclusion

Depuis que je me suis remise à utiliser de la rose régulièrement dans ma routine, je vois un changement significatif au niveau de mon teint : il est plus clair, plus sain, et surtout j'ai la peau douce comme un bébé !
Mes rougeurs sont aussi moins visibles qu'avant.

J'ai pris l'habitude de passer mon coton imbibé d'hydrolat sur mon cou et mon décoleté également, pour nettoyer ces zones fragiles le matin comme le soir sans les agresser (ne jamais arrêter ses soins au visage, le reste du corps révèlera votre âge avant que vous n'ouvriez la bouche..hé oui).

J'ai aussi testé l'eau de rose comme phase aqueuse du rhassoul (donc à la place de l'eau chaude), et c'était divin.
Peut-être bien que je vais aller m'acheter de l'eau de fleur d'oranger tiens, histoire de varier les plaisirs.

J'ai aussi bien envie d'essayer de me faire de l'eau de rose maison quand j'aurai le temps, mais là c'est dimanche, et LE DIMANCHE on reste immobile et on procrastine.
Avec joie.

Des bisous les Caribous !
Florame Rose Bio // 8 euros les 200ml
Gelée Melvita // 20 euros les 40ml
Gel Frais CDY Melvita // 18 euros les 15 ml
Le tout en magasin bio


Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 20:43

Encore plus loin que le nettoyage au savon, à l'huile démaquillante, ou naturelle suivie d'un savon puis d'une crème, il existe l'oil cleansing method.
Oui oui.
oil.jpg
 

C'est sur le forum du Millefeuille que ça a tilté, quand on a posté un article sur le "nettoyage à l'huile".
Plus fort qu'un cleansing balm, qui faisait déjà du deux en un en démaquillant et nettoyant, ici, avec cette méthode, on se nettoie le visage, on ôte le maquillage et en plus de ça on fait l'impasse sur le soin hydratant (dis donc, ça vous ferait gagner des sous ça, non ?).

La OCM base sa réputation sur cette simple affirmation : "oil dissolves oil".

 

Dans la technique du layering, l'huile permet effectivement de se débarrasser du maquillage et des premières impuretés afin de pouvoir mieux nettoyer après, et donc de bénéficier au mieux des soins qui suivront.
J'ai déjà beaucoup pratiqué le millefeuille, et suivant les produits que vous utilisez, normalement, tout se passe bien, et vous ne déplorez pas d'effets secondaires (peau qui grince, envie de tricoter des pulls avec les stries de déshydratation qui quadrillent votre visage, etc.).

 

Le secret c'est de toujours se diriger vers la douceur, et de rejeter en bloc les produits qui assèchent, irritent et rende la peau abominable (comme ton nettoyant anti-impuretés-extra-vanish qui t'envoie du bubon depuis que tu l'utilises).

Du coup je suis perdue, comme quand j'ai acheté le nettoyant Liz Earle il y a quelques mois et que j'ai découvert un nouvel univers pour la première fois.
Ici encore, je tangue.

En gros !
Il s'agit de prendre une huile végétale (en général c'est l'huile de ricin mélangée à une autre huile qui reviennent souvent sur la planète Youtube, mais selon moi, une bonne grassouillette riche en acides gras suffira).

On masse son visage avec pendant une bonne minute jusqu'à ce que tout le maquillage soit bien dissout.

On prend un linge mouillé, on l'essore, puis on le pose sur son visage jusqu'à ce qu'il soit froid, afin de bien profiter de la chaleur jusqu'au bout pour ouvrir ses pores. 

On répète deux fois l'opération, et on essuie son visage avec le linge jusqu'à ne plus avoir de résidus sur le visage.

OCM-copie-1.jpg
Et comme tout est une question d'équilibre, il faudra savoir trouver la fréquence à laquelle ce type de nettoyage conviendra le mieux à votre visage, il est évident que 7 fois par semaine ne sera pas une fréquence moyenne qui sera idéale pour tout le monde.
Il est également possible de rencontrer un effet purge et une augmentation de la production de sébum du fait du délogement intense de toutes les impuretés accumulées dans votre peau (mais ce n'est qu'un phénomène temporaire, a priori, qui amènera ensuite l'épiderme à se stabiliser).

 

"This deep cleansing method should be done regularly, but not too frequently. You'll know if you're deep cleansing too frequently by the dryness that your skin will exhibit. Don't be surprised if you find you've unblocked an oil flow for the first few days. Once you remove the plugs from your pores, they will begin functioning properly again. Perfect skin won't happen overnight and while it should take a few massages to achieve your goal, you should notice a huge difference in your skin after the first deep cleansing massage." Source


L'avantage de cette méthode, je l'avais pressenti, c'est que l'huile est utile à nos petites bouilles assoiffées.


C'est julien qui l'explique au top dans sa vidéo, elle pénètre plus profond dans l'épiderme et permet de recimenter les espaces intercellulaires pour ainsi éviter que la peau ne se déshydrate trop vite.

Dans cette revue, une blogueuse évoque le fait que le léger film que laisse une huile sur le visage après le nettoyage façon OCM donne aux glandes sébacées l'impression qu'elles ont fourni assez de sébum pour protéger la peau, et donc elles en produisent moins.

Moins de sébum, c'est se sauver de l'acné, car sa bactérie s'y développe toujours gaiement, donc au final, ce serait peut-être bien une solution miracle pour pas mal d'entre vous.
http://www.lush.fr/image/cache/data/8765396240_9f9cf23729-360x360.jpg
Je trépigne comme une gazelle, j'ai envie d'essayer, mais j'attendrai d'avoir fini mon nettoyant Ultrasimple de Lush pour m'y mettre.
Ultrasimple que j'utilise maintenant comme dans la technique du nettoyage unique à l'huile : je masse mon visage avec une noisette de produit, j'ouvre mes pores avec un tissu imbibé d'eau chaude, et je masse ensuite mon visage avec ce même tissu pour enlever tous les résidus.
Puis hop, un coup d'eau de rose avec un coton et c'est tout.

Après ça, j'ose le dire, j'ai la peau douce, mais douce ! Et surtout l'hydratant devient superflu (certains soirs, j'applique quand même une crème, mais c'est surtout parce que j'adore le faire plus que par réel besoin)(trulululu fait le pingouin).

 

Conclusion

Je ne sais pas du tout ce que vaut cette méthode, mais j'étais déjà convaincue des bienfaits de l'huile comme démaquillant : il s'agit selon moi de la méthode la plus douce et la plus efficace qu'on puisse trouver pour bien se débarbouiller.
Les seuls inconvénients, c'est qu'il faut être méticuleux au moment du rinçage (avec un essuie fin, un tissu, un gant de toilette), et surtout, qu'il faut bien choisir une huile qui ne soit pas potentiellement comédogène et qui convienne à votre type de peau (NB : cette méthode de nettoyage peut convenir à tout le monde !).
 


Je vous laisse avec un article de Crunchy Betty Ô combien précieux sur les choses à faire ou ne pas faire avec la OCM.
Une vidéo d'une frenchie pour mes lecteurs qui rament en anglais.
Et une autre revue sur les erreurs communes quand on se lance dans ce genre d'aventure.

 

Je ne sais pas ce que ça vous inspire, mais moi ça m'enchante !
Des bisous les Caribous !
 

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 14:16

SR1-copie-1.jpg

 

Je ne vais pas vous faire un schéma, on a toutes nos petits écarts et souvent ils agissent de manière incroyable sur la peau.
La petite contrariété de ne pas avoir atteint la banque avant qu'elle ne ferme, et PAF, une pustule.

Avoir pris un avocat à a place d'une aubergine au supermarché, et PIF, un teint brouillé.
Avoir passé une nuit blanche à dessiner des coeurs sur le mur, ET POUF, vive les rougeurs.

En gros, le mélange de tout ce qui fait de la vie d'une femme une épopée remplie de stress et de courage fait que, parfois, la princesse ressemble plus à la sorcière qu'à la donzelle qui a pu dormir 100 ans sans qu'on la dérange.

Donc quand Kiehl's a présenté ce produit, j'étais carrément emballée, mais aussi sceptique quant à son action.

Finalement ce qui permet de détendre, pallier à un teint brouillé et de revenir à une sorte de fraîcheur épidermique, ce sont plutôt le sommeil réparateur et l'hydratation ultime d'une crème.

Alors il a quoi de plus ce skin rescuer ?


SR2-copie-1.jpg


Le packaging

 

Ultra fan.
S'il y a bien une chose que j'adore chez cette marque, c'est leur tube/flacon/typographie, ça donne envie de leur faire confiance et surtout c'est toujours plus ou moins pratique.
Ici c'est un flacon pompe très agréable (oui, il est DOUX quand on presse l'embout pour avoir du produit) et le blanc et le vert donnent envie d'un cornet citron-pistache.

 

La composition

AQUA/WATER - GLYCERIN - SQUALANE - PROPANEDIOL - UNDECANE - CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE - BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER/SHEA BUTTER - TRIDECANE - PEG-100 STEREATE - GLYCERYL STEARATE - MANNOSE - LAUROYL LYSINE - CETYL ALCOHOL - PROPYENE GLYCOL - PHENOXYETHANOL - AMMONIUM POLYACRYLDIMETHYLTAURAMIDE/AMMONIUM POLYACRYLOYLDIMETHYL TAURATE - TRIETHANOLAMINE - CARBOMER - TOCOPHEROL - P-ANISIC ACID - ECTOIN - CENTELLA ASIATICA EXTRACT - XANTHAN GUM - CETEARETH-25 - ACETYL DIPEPTIDE-1 CETYL ESTER - ROSA GALLICA EXTRAC/ROSA GALLICA FLOWER EXTRACT - HYDROXYPALMITOYL SPHINGANINE - CERAMIDE NP - BEHENIC ACID - CHOLESTEROL - CERAMIDE NS - CHAMOMILLA RECUITA EXTRACT/MATRICARIA FLOWER EXTRACT - CERAMIDE AP - CERAMIDE EOP - CERAMIDE EOS - CAPROOYL PHYTOSPHINGOSINE - CAPROOYL SPHINGOSINE - CITRIC ACID - SODIUM HYDROXIDE FMLA 68560718 F.I.L. CODE D55612/1

 

La promesse de la marque


Notre formule légère diminue l'apparence des signes du stress comme la fatigue de la peau et la rougeur causée par la peau sèche, tout en renforçant la barrière cutanée au fil du temps pour la rendre moins susceptible aux effets du stress quotidien. Ce soin hydratant, contenant un extrait botanique de rosier de France et du mannose, aide à minimiser la réponse visible au stress de la peau tout en protégeant et en renforçant la barrière cutanée; avec de la camomille, la formule procure un confort instantané. Notre hydratant quotidien unique améliore la résistance de la peau et procure une hydratation durable pour une peau d'apparence saine, fraîche et revitalisée."


sr3.jpg
 

(Faudrait qu'ils engagent quelqu'un pour la description du produit, parce que même mon chien écrit mieux que ça)

Donc, on vous promet un soin qui calme la peau en lui évitant ainsi les rougeurs au quotidien, ce qui en soi est valable vu que la camomille est connue pour apaiser la peau et diminuer les inflammations. Mais étant donné sa place dans la composition, il ne faut pas vous attendre à des miracles. 

Pareil pour l'extrait de rosa gallica, qui, selon la marque, a été introduit pour "rompre le cycle du stress et minimiser la réponse inflammatoire".

Bon point en haut de liste, c'est du squalane végétal qui a été utilisé dans cette formulation (et non celui issu de requins, qui lui est mis en cause pour le moment) et ses bienfaits sont nombreux : un peu comme les silicones, mais sans l'effet occlusif, il permet d'apporter de l'hydratation à la peau, de la régénerer et offre un toucher soyeux.

 

Il y a aussi du beurre de karité, une valeur sûre en soin de la peau pour éviter la déshydratation avancée et se la jouer cocoon avec une nutrition de l'épiderme au top.

Le mannose, autre ingrédient mis en avant, est présent pour stimuler la peau, et lui permettre de se renforcer contre les agressions extérieures et donc d'être moins réactive. 


Le produit

 

Ce qui m'a dérangée dans un premier temps, c'est l'absence totale de parfum, je m'attendais à une odeur de lavande, quelque chose de relaxant et floral, mais rien ne faisait rêver de ce côté-là.
Je suppose que Kiehl's a voulu se la jouer basique clean et simple mais une senteur cosy aurait apporté un vrai plus.

SR4.jpg

Il suffit d'une pompe pour hydrater tout le visage, ce qui en fait une crème très économique (on a quand même droit à 75ml de produit, c'est plutôt rare !)

Elle ne colle pas après application, et se fond très bien dans la peau.

Au fur et à mesure des jours, j'ai surtout observé que ma peau était TRES hydratée, un peu comme quand j'utilisais la crème Nominoë, j'avais un effet splash sur mon visage mais sans lésiner sur l'apport de gras (l'équilibre parfait en somme).

Du coup l'hydratation est vraiment maintenue pendant toute la journée et je ne brille pas avec.

Ceci dit, en période de pleine chaleur, je ne l'applique pas car elle devient alors trop lourde pour moi mais c'est une crème parfaite pour les moments où il fait plus doux.

Concernant son effet sur les signes de stress cutané, je dirai qu'effectivement sur les rougeurs, elle apporte un vrai plus (j'en ai souvent en haut des joues et sur le contour de ma bouche, donc au menton et sous le nez). A ce niveau-là, je n'ai rien à redire.

Sur l'aspect teint brouillé par la contrariété, j'ai surtout constaté que ma peau paraissait plus détendue mais j'attribue ce bon point à l'extrême hydratation que procure le skin rescuer.

 

Ma conclusion

 

La marque recommandait une application biquotidienne du produit, mais surtout de le faire sur une assez longue durée (pas seulement quelques jours) pour que la peau puisse se renforcer lentement mais sûrement.


SR.jpg

 

Après presque deux mois d'utilisation, je peux définitivement dire que ce produit n'a pas sauvé ma peau du stress, mais il est quand même très efficace pour hydrater la peau sur la longue durée sans lui imposer un film occlusif qui donne parfois un aspect luisant à la peau.

La mienne est mixte et déshydratée à la base et je n'ai pas fait de réaction due à l'application de cette crème : je n'ai pas eu de boutons à cause d'elle, mes pores étaient toujours aussi resserrés, et aucuns points noirs n'ont colonisé mon scalp.

Le skin rescuer est vendu comme un soin que l'on peut appliquer avant une autre crème si on a plutôt une peau sèche qui a besoin d'un surplus de nutrition, mais il s'agit là de faire sa popotte maison et de voir si seul il vous convient ou pas. Personnellement, c'est l'unique hydratant que je mets, je ne me tartine même pas de sérum dessous.
Tous les types de peau peuvent l'utiliser sans risque, a priori, l'hydratation continue concerne tout le monde !

 

En tout cas, il est clair que ce produit est aussi un petit miracle dans ma salle de bains, car finalement, ce que je recherche à chaque fois intensément, c'est ce rendu "framboise dodue" qu'ont mes joues quand elles sont gorgées d'eau.

Il manque juste une odeur à tomber pour que le skin rescuer batte de peu le philtre de beauté de Nominoë, c'est dire (même si ce dernier a un rendu plus gras qui me convient mieux pendant l'hiver).

 

Mais si on s'en tient au discours de la marque, qui nous fait croire à un produit qui réduit les signes du stress, est-ce que finalement, le fait de s'appliquer un soin doudou qui nous procure du plaisir ne nous rend pas plus "gentille" et donc moins...tendue ?

A voir.

Des bisous les Caribous ! 

  En boutique Kiehl's ou sur le site internet
35 euros les 75ml

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 18:36

Oui parce que tout le monde sait bien que le corps et les mains sont des entités complètement différentes qui s'entendent sur le fait de se déplacer toujours ensemble, partout.

En tout cas moi je sors pas sans mes mains.

Le gars qui pelotte les filles dans le métro non plus d'ailleurs.

trio

Je voulais vous parler de crocodiles.

 

La peau croco, ça me connaît, j'aime pas trop ça, surtout en été, quand tu es censée avoir la peau durablement lisse et soyeuse et que parfois, dès qu'il y a un petit écart dans la routine corporelle, c'est la cata-tata-strophe.

Si j'oublie de me tartiner, je me retrouve avec les jambes qui distribuent de la peau morte comme on met du parmesan râpé sur ses pâtes.

J'avoue, même moi ça m'épate, mais c'est peu ragoûtant.

Certains produits m'aident au quotidien pour surmonter mon problème de peau sèche sur le corps :

- le gommage au savon noir, toutes les deux semaines environs, parce que ça prend du temps pour le faire

- le gommage Nominoë (sauf que là, en l'occurence, y en a plus, je peux commencer à pleurer)

- l'huile de douche Eucerin, que je sur'aime d'amour universel tellement elle reste un basique économique et redoutable contre les plaques sèches, les gratouillis et mon eczema léger (pour de vrai, je l'utilise aussi, sur peau sèche, pour me raser les jambes sans les irriter)

 

triodoccia.jpg

 

Donc voilà, il suffit en général de peu de choses pour entretenir mon corps c'est pourquoi j'aime bien faire confiance à des produits qui durent et sont souvent neutres et sans fioritures.

Il y a quelques temps, Avène m'avait envoyé un trio au cold cream et je ne savais pas trop à quoi m'attendre.

Déjà le nom ne m'évoquait rien, j'imaginais un baume froid qui m'expédierait en Alaska à chaque application.

 

J'ai quand même tenté l'expérience, parce que je n'aime pas rester ignorante et que surtout Avène, c'est mon talon d'achille.

Et pouf, bardaf, je suis encore une fois tombée dans le panneau.

 

tres.jpg

 

Pour info : la cold cream est une crème qui a une formule d'eau dans l'huile ce qui la rend très nutritive. Selon les marques, les produits proposés peuvent être plus ou moins épais, ils sont plutôt destinés aux personnes qui ont besoin de protéger leur peau de l'extérieur et de les nourrir intensément.



Le nettoyant au Cold Cream
gel.jpg

 

Le top du top, c'est un nettoyant que je place au même niveau que l'huile de douche Eucerin pour le rendu doudoux, même si la composition est plus proche de la cosmétique traditionnelle :

AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). WATER (AQUA). DISODIUM COCOAMPHODIACETATE. SODIUM COCOYL ISETHIONATE. COCAMIDE MIPA. GLYCERIN. SODIUM CHLORIDE. PEG-7 GLYCERYL COCOATE. ACRYLATES COPOLYMER. COCO-GLUCOSIDE. BEESWAX (CERA ALBA). CETYL ALCOHOL. CITRIC ACID. FRAGRANCE (PARFUM). GLYCERYL STEARATE. GUAR HYDROXYPROPYLTRIMONIUM CHLORIDE. MINERAL OIL (PARAFFINUM LIQUIDUM). PHENOXYETHANOL. POTASSIUM SORBATE. SODIUM HYDROXIDE.

Il est sans sulfates ce qui est un gros point positif vu que dès que j'utilise un gel douche avec des SLS, j'ai la gratouille dans les trois heure qui suivent.

La base lavante est douce et pas du tout agressive pour un sou, mais nettoie quand même comme il faut et ce qu'il faut.

 

Pour l'odeur, va falloir que vous demandiez des échantillons, parce que je ne suis pas sûre qu'elle plaise à tout le monde : ça se situe entre les produits pour bébé et l'odeur typique d'Avène.

En ce qui concerne la texture, cela ressemble à un gel crèmeux très fluide, vraiment agréable sous les doigts. Il en faut très peu pour se laver tout le corps, donc ce n'est pas nécessaire que vous remplissiez votre paume comme avec les gels douche de supermarché.

 

Sous la douche, il mousse plutôt bien (sans que ça soit la fête à la bulle non plus), et se rince sans peine, on sent déjà qu'on a comme un film protecteur sur la peau.

 

C'est quand on tamponne son corps avec l'essuie qu'on voit la vraie différence : la peau est toute douce ! Pas besoin de mettre de crème après si on veut se la jouer léger et qu'on a pas trop de problèmes de sécheresse intense.
J'avoue que parfois il ne suffit pas sur mes jambes, qui comme je vous l'ai dit, sont vraiment arides, mais si je l'utilise assez régulièrement, je vois déjà un gros mieux, surtout au niveau des mollets.


Je recommande ce nettoyant aux peaux fragiles qui veulent avoir une belle allure dès la sortie de la douche.


Le petit + : il peut également être utilisé comme un nettoyant visage pour les peaux irritées, sèches, ou sensibles.

Le lait corporel au Cold Cream

lait.jpg
Quand j'ai reçu cette crème, j'arrivais à la fin  de mon gros bidon de trixéra et j'avais un peu peur que, les températures plus clémentes arrivant, je me retrouve avec un corps dégoulinant de gras (ce qui est peu probable d'arriver, mais j'aime m'imaginer vivre dangereusement).


J'ai eu l'occasion de le tester avec ou sans utilisation du gel nettoyant avant, he bien, les effets sont clairement décuplés quand on les utilise ensemble.

 

C'est quasiment le même packaging que le nettoyant, sauf que le bouchon est blanc.

Au niveau de l'odeur, je trouve que ça ressemble pas mal à la trixéra, la composition est d'ailleurs assez identitique en début de liste :

AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). CARTHAMUS TINCTORIUS (SAFFLOWER) SEED OIL (CARTHAMUS TINCTORIUS SEED OIL). MINERAL OIL (PARAFFINUM LIQUIDUM). COCOS NUCIFERA (COCONUT) OIL (COCOS NUCIFERA OIL). CYCLOPENTASILOXANE. SESAMUM INDICUM (SESAME) SEED OIL. (SESAMUM INDICUM SEED OIL). SORBITAN STEARATE. CYCLOHEXASILOXANE. GLYCERYL STEARATE. PEG-100 STEARATE. ALLANTOIN. BEESWAX (CERA ALBA). BENZOIC ACID. CETYL ALCOHOL. CITRIC ACID. FRAGRANCE (PARFUM). PHENOXYETHANOL. SODIUM HYDROXIDE. SODIUM POLYACRYLATE. TETRASODIUM EDTA. WATER (AQUA).

C'est le genre de crème que j'aime : elle est fluide et quand on commence à l'étaler sur le corps, on voit qu'il y a énormement d'eau qui s'en libère, ce qui rend la pénétration très aisée.
En 5 minutes on peut s'habiller et avoir la peau douce avant de sortir de chez soi, what else ?

Sa formule conviendra bien aux personnes qui utilisent une crème émolliente en hiver et qui souhaitent quelque chose de plus léger mais de tout aussi efficace en été.
Elle ne laisse pas de film gras sur la peau malgré les huiles plutôt costaudes présentes dans le tube, et l'effet émollient dure pendant au moins 24h.

J'ai été moins assidue pour la mettre que la trixéra, pour la simple et bonne raison qu'en été, je suis une flemmarde de niveau olympique.
Mais j'essaye d'être régulière.

La crème mains au Cold Cream
creme-main.jpg

 

Bon, des crèmes pour les mains j'en ai testé pas mal cette année, mais si je devais n'en choisir qu'une pour l'été, ce serait celle-ci (et peut-être bien rêve de miel de nuxe aussi).

J'ai des mains de vieille, ce qui fait que quand il fait très froid, j'ai vraiment besoin de produits costauds, qui font une surcouche de crème et nourrissent mes mains à fond.

 

Pendant la saison chaude par contre, je suis plus sensible aux textures et j'ai besoin que ça pénètre vite, bien, et que ça ne laisse pas de résidus gras sinon je crie au meurtre.

Vu que la chaleur me fait suer des mains, je ne préfère pas qu'il se passe un combat eau-huile sur mes paluches (tu vois ?).

DONC, cette crème, elle a une composition comme ça :

 

AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE. ISODECYL NEOPENTANOATE. MINERAL OIL (PARAFFINUM LIQUIDUM). GLYCOL PALMITATE. ISOPROPYL PALMITATE. GLYCERIN. ARACHIDYL ALCOHOL. GLYCERYL STEARATE. ALUMINUM SUCROSE OCTASULFATE. PEG-100 STEARATE. POLYMETHYL METHACRYLATE. ARACHIDYL GLUCOSIDE. BEESWAX (CERA ALBA). BEHENYL ALCOHOL. CETYL ALCOHOL. FRAGRANCE (PARFUM). HYDROXYPROPYL GUAR. PHENOXYETHANOL. POTASSIUM SORBATE. WATER (AQUA).

C'est plutôt clair, on a droit à de l'eau d'avène, de la parrafine liquide, un peu de glycérine pour l'hydratation et au sucralfate (ingrédient réparateur).

Pour l'avoir testée quand on avait encore une petite tempête qui sévissait sur Bruxelles (avec vent, grêle, et feuilles qui fouettent), je peux vous assurer qu'elle n'est pas suffisante pour ce genre de temps.

En revanche, quand il fait doux, elle est parfaite.
Elle a juste le bon dosage pour protéger les mains sans alourdir la peau, on est sur une hydratation moyenne mais suffisante quand il fait beau.

L'odeur est quasiment pareille que celle du lait corporel.

Concernant la contenance, j'aurai sûrement préféré que la marque commercialise un format de 75ml, plus adapté à ma manie de vider les tubes pour les menottes en très peu de temps.

La petite conclusion

Les formules au cold cream sont des formules qui sont vraiment intéressantes pour les peaux ultra-sèches. Bien sûr, vous devez pouvoir trouver des équivalences dans des marques bio (avec de la cire d'abeille et autres huiles végétales, plutôt que des huiles minérales comme phase grasse).

En tout cas, celle proposée par Avène me plaît beaucoup, surtout le gel surgras que je peux désormais utiliser en alternance avec l'huile de douche d'Eucerin.

Les produits présentés sont les nouveaux formats vendus par la marque, ils ne font que 100ml chacun, et coûtent 5 euros en moyenne, un bon moyen de tester sans se ruiner !
(Par contre, vu mon engouement, je vais devoir acheter le nettoyant dans son gros bidon, et là je vais casquer 17 euros d'un coup, ô joie..)


Et toi, t'utilises quoi pour ta peau de croco ?
Des bisous les Caribous !

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie