14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 11:51

J'aimerais tellement me faire au moins un henné par semaine comme certaines personnes, mais souvent j'abandonne par flemmardise et me rend compte que le dernier remonte à plusieurs mois.

Pourtant, j'ai l'habitude maintenant, la pose ne m'est plus contraignante, je me familiarise avec le rendu bouillasse de ma chevelure tout en ne me sentant PAS DU TOUT atteinte dans ma grâce et ma féminité à la vue de ma touffe cellophanée.

Mais, après plusieurs semaines, la couleur commence à s'affadir, l'effet gainage n'est plus aussi intense, le rendu de la coiffure est parfois brumeux et moins structuré quand je n'utilise pas de soins adaptés.
Du coup, comme dans un état de crise, je cherche fiévreusement ce qu'il me reste comme poudre magique dans mes réserves, je chope des ingrédients en plus et me fait une tambouille de rêve.

Ce que j'aime dans le henné, c'est son effet 5 en 1 : il lisse, colore et gaine le cheveu, soigne mon cuir chevelu, et apporte de la brillance à ma moumoute.
Une sorte de CC crème pour perruque à la dérive.

Sans-titre-1.jpg



Marche à suivre (c'est toujours le même tour de manège)

  • On prépare 50-100 grammes de henné (henné naturel, uniquement du lawsonia inermis dans la composition !!)
  • On fait infuser 3 cuiller à soupe de fleurs séchées d'hibiscus dans l'équivalent de deux verres d'eau pour que cela soit bien concentré
  • On récupère les fleurs infusées, on prend encore 2 cuiller à soupe de fleurs séchées et on mixe le tout
  • Une fois la pâte d'hibiscus bien mixée, on la mêle au henné
  • On rajoute lentement l'infusion encore chaude jusqu'à obtenir une pâte lisse mais ferme
  • Un petit filet de jus de citron dans la préparation n'est pas de refus pour apporter de la brillance et un résultat plus profond


Normalement, j'aurai choisi la bière comme élément liant dans la recette (pour fortifier et faire briller), mais j'avais envie de voir l'effet de l'infusion d'hibiscus dans ce rôle-là.
Si vous utilisez de la poudre pour l'infusion, vous pouvez bien évidemment directement verser le contenu de la casserole sur le henné.


Les vertus de la fleur d'hibiscus pour les cheveux (histoire de)


C'est LA fleur magique - aussi appelée bissap ou karkadé - que j'avais déjà utilisée avec la poudre d'ortie en mini-cure anti-perte et revitalisante.
J'ai un gros faible pour la camomille romaine, mais Hibi a plus de bienfaits dans sa sacoche : elle a une action à la fois sur la pousse des cheveux, contre leur chute, elle redensifie et les rend plus vigoureux. Elle ralentit l'apparition des cheveux blancs et apporte, quand elle est mêlée à une préparation type henné, une couleur rouge intense (encore plus probant quand on l'utilise avec du Henné du Yémen).

Lien Acide/Hibiscus
Lien Hibiscus for hair care

Lien Profiling Hibiscus Flower


La pose extra-longue

J'ai laissé ce mélange poser d'hier 15h30 à aujourd'hui 9h30, donc 18h, c'était la première fois que je dormais avec un henné mais tout s'est bien passé (grande fofolle, j'ai rêvé d'aubergines à la place de mes lianes, d'une touffe tellement rouge qu'elle prenait feu, MAIS TROP BIEN !).

Le rinçage fut un peu fastidieux parce que je n'avais pas assez bien réduit les fleurs d'hibiscus en fines particules. Du coup j'ai joué à la pêche aux moules pendant bien dix bonnes minutes, mais j'ai eu beaucoup moins de cheveux qui sont tombés et l'eau est très vite devenue claire.

Conseil
:

  • soit vous vous armez d'un peigne à larges dents pour perdre moins de temps à vous débarrasser des résidus de plante
  • soit vous penserez bien, la prochaine fois, à réduire la fleur d'hibiscus en poudre fine (ou à l'acheter sous ce format-là)

J'ai fait suivre par un shampoing doux bio et un après shampoing.


Voici les photos !
Ici au semi-soleil pour les longueurs

beforeafterlong.jpgaa.jpg
before-after-pointes.jpg
Là où ça me rend dingue c'est au niveau des reflets que j'obtiens.
Moins qu'un changement de couleurs, je me retrouve avec une palette encore plus élargie de rouges-orangés, et ce, sans avoir abusé sur la quantité de henné.
La teinte est moins fadasse et plus intense, surtout au niveau des longueurs, les pointes étant plus claires ont vraiment renforcé leur tendance initiale, à savoir un cuivré bien tranché.

Quand les cheveux ne sont pas directement exposés à la lumière naturelle, ils sont plus dans les tonalités rouges/brun.
Un fois éclairés par le soleil, ils sont plutôt oranges, mais sans être carotte malade (ou trop flash, on va dire).

redhead.jpgportraoi.jpg

Il faudrait vraiment que je renouvelle ce soin plus souvent que toutes les cinq lunes si je veux tenter de renforcer le côté rouge que je cherche désespérément (va falloir traquer la garance et le henné yéménite aussi).

Mes cheveux sont un peu plus doux que quand je fais un henné seul, j'ai surtout l'impression qu'ils sont plus aériens (tu vois, le même sentiment que lorsqu'on sort de chez le coiffeur et qu'on a les racines tellement décollées qu'on se sent pousser des ailes).

Ils sont aussi disciplinés qu'après un henné traditionnel sans ajouts farfelus - type oeuf, yaourt, miel.

J'attendrais deux-trois jours avant de les laver, pour laisser le temps à la couleur de bien s'oxyder.


Conclusion

Le henné reste mon soin number one pour rattraper des cheveux qui font la gueule, ou simplement renforcer la fibre.
Comme j'ai été sujette à de fortes chutes pendant l'année qui s'est écoulée (manque de fer selon la dermato), j'essaye de rester assez régulière et d'en faire au moins un tous les 3 mois.

En apparence contraignante, la pose du henné ne me prend que 5-10 minutes à tout casser.
Ce qui est le plus pénible, à mon sens, reste l'attente, la tête enturbannée, l'air complètement idiot quand la mixture devient liquide et coule dans le cou (ici je n'ai pas eu ce problème, l'hibiscus avait rendu la pâte un peu sèche quand je l'appliquais, donc je n'ai même pas du sortir les essuie-tout).

L'infusion d'hibiscus tache assez fort, quasiment autant que du henné naturel, donc veillez à bien protéger vos vêtements, la baignoire, le sol, ou faites ça dans le jardin !

En tout cas, ce soin MADE MY DAY, et me donne encore plus envie d'utiliser l'hibiscus dans des masques quotidiens.

Happy Saturday les Caribous !
H1 - H2 - H3 - H4 - H5

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Cheveux
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 15:03

Celles qui croient que le simple fait de se laver les cheveux est suffisant pour les entretenir et les protéger sont dans le faux (sauf si vous avez trouvé la perle rare, alors je veux bien qu'on me la souffle à l'oreille) : un tif' a besoin qu'on le graisse, qu'on l'hydrate, qu'on lui chouchoute les écailles en gorgeant la fibre capillaire de VRAIS bons actifs.

Ces derniers mois, j'ai eu le coup de coeur pour deux soins, l'un bio, l'autre moins, de quoi contenter le côté rebelle de ma tignasse sans dépenser des fortunes.


karlavera.jpg

 

 

L'Après- Shampooing Basis Sensitiv de Lavera

Il s'agit sûrement de mon préféré des deux, parce que je le trouve plus facile à utiliser et qu'il a une senteur plus gourmande.
 

 

Promesse, Composition

 

"Les substances actives bio du miel et de l’amande douce donnent de la brillance et du volume aux cheveux et facilitent le démêlage. La pro-vitamine B5 (panthénol) enrobe le cheveu d’une gaine protectrice et durablement réparatrice."

 

Entre le miel et moi, il y a une histoire d'amour de longue date : dans les cheveux, sur le visage, à manger, c'est un ingrédient  très tentant quand on recherche une hydratation maximale et une douceur au naturel.
Quant à l'amande douce elle est réputée pour réparer la peau comme les poils de tête.

 

Dans le pot, il y a un peu plus que ce que la marque en dit :

Water (Aqua), Alcohol*, Glycine Soja (Soybean) Oil*, Cetearyl Alcohol, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Stearamidopropyl Dimethylamine, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil*, Honey (Mel)*, Lauroyl Sarcosine, Sodium Lactate, Panthenol, Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil, Tocopherol, Daucus Carota Sativa (Root) Extract, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Extract*, Hydrogenated Lecithin, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Ascorbyl Palmitate, Fragrance (Parfum)**, Limonene**, Linalool**, Geraniol**, Citral**, Citronellol**

De l'huile de soja, de la glycérine, de l'huile d'amande douce, du miel, du jus de feuille d'aloe vera, de l'huile de jojoba, de l'extrait de racine de carotte, d'amande douce, de l'huile de tournesol.

On a un bon combo sous la main pour rendre les cheveux plus souples et effectivement adoucis.
L'alcool en deuxième position n'induit pas une sécheresse après usage, au contraire, je suppose alors que son effet est contrebalancé par les agents hydratants qui le suivent.

 

 

Mon avis

 

L'odeur est assez particulière, je me souviens que je lui trouvais un air de bubble gum, avec un arrière-fond de miel, mais je m'y suis très vite habituée.
L'application est vraiment aisée et la texture crémeuse facilite la pose (il n'y a rien qui coule, donc pas de perte de produit dans le fond de la baignoire).

Après 2-3 minutes minimum, on rince et, déjà sous la douche, on sent que les cheveux sont très doux.
Au séchage, la douceur se confirme, ma tignasse est parfumée et brille pas mal quand elle capte la lumière (Stromboscope Power).

Le seul bémol, c'est que le pot ne dure vraiment pas longtemps et se vide en un petit mois à raison de deux utilisations par semaine.
A 8 euros en magasin bio pour 150 ml, je trouve le rapport prix/durée un peu moyen.

Ceci étant dit, il s'agit vraiment d'un très bon soin réparateur et démêlant pour les personnes qui ont des cheveux en rade.

NB : apparemment il existe deux versions de ce même AS, vérifiez bien qu'il y a du miel dans la composition, ce sera alors le même que le mien.

 

 

Le Soin Démêlant au Karité Bio de Kariline

 

Si vous n'aimez pas l'odeur du beurre de karité, ne partez pas tout de suite : dans ce soin je la trouve tolérable et pas trop entêtante !

 

 

Promesse, Composition 

 

Kariline est, à la base, une marque qui propose des cosmétiques ethniques (adaptés aux demandes particulières des cheveux des femmes noires, métissées ou méditerranéennes).
Donc ils sont, pour la plupart, très riches et nourrissants car les personnes issues du Sud-Europe ont en général des problèmes de sécheresse de la fibre capillaire et de frise à la vie très personnelle (la bouclette énervée en somme).

 

Dans ce soin il y a :

Aqua (water), butyrospermum parkii (shea) butter, cetyl alcohol, behentrimonium chloride, glycerin, hydrolyzed corn protein, hydrolyzed wheat protein, hydrolyzed soy protein, amodimethicone, cetrimonium chloride, trideceth-12, sodium benzoate, leuconostoc / radish root ferment filtrate, chlorphenesin, levulinic acid, dipropylene glycol, guar hydroxypropyltrimonium chloride, ci 19140, ci 15985, imidazolidinyl urea, parfum (fragrance), citric acid, benzyl alcohol, coumarin

 

Du beurre de karité (du vrai de vrai, du bio), de la glycérine pour l'hydratation, de l'amidon de maïs, de la protéine de soja et de blé comme dans le soin précédent, de l'amodimethicone (une forme de silicone qui s'élimine plus facilement au lavage).

Il y a moins d'ingrédients purement naturels dans ce produit, mais ceux qui ont été choisi sont vraiment très ciblés et promettent beaucoup de bonheur capillaire :

  • Prolongation du lissage >>> spécial lissage brésilien
  •  Enrichi en kératine végétale et protéine de blé
  • Nourrit intensément la fibre capillaire
  • Revitalise et fortifie les cheveux secs et cassants
  • Apporte force, volume et vigueur
  • Usage fréquent
  • SANS parabènes, sodium laureth sulfate, colorant

 

 

 Mon Avis

Ce soin fait partie de ceux qui dévoilent tout leur potentiel en les laissant agir plus qu'un "instant" ( de l'ordre de 15 à 20 minutes au moins).
Personnellement, j'ai toujours attendu à peine dix minutes, mes douches ne durant jamais très longtemps, je n'avais pas envie de vider toutes les réserves d'eau de Belgique juste parce que "CA POSE, GOUMICHE, CA POSE !".

Beaucoup plus épais que le soin de Lavera, on l'utilise surtout si on a des cheveux indisciplinés, en manque de nutrition, ou dont les boucles sont en mal de définition.

On met un peu de temps à le rincer, mais on finit avec une perruque qui a plus de densité et dont la forme naturelle est plus précise.

Le plus, c'est son odeur qui reste un peu en arrière-plan, et tient trois jours sans faille, jusqu'à ce qu'on enchaîne avec le prochain shampooing.

Le bidon est énorme (500ml) et coûte 15 euros environs, mais là, clairement, tu en as pour ton argent vu que le niveau baisse trèèèèès lentement.


La conclusion de la goumiche

 

Pour un boost d'hydratation, je te conseille le premier soin, plus léger il convient aux crinières qui cherchent un soin doux, bio et fiable.
En vente essentiellement dans les boutiques bio spécialisées.

Pour un boost de nutrition, je te conseille le second soin, plus rude et brut, il apporte tout ce qu'il faut à une touffe en manque de gras.

Je l'utilisais essentiellement sur les longueurs pour bien les préserver et éviter qu'elles ne s'abîment trop vite avec les frottements, les chignons mal faits ou autre, et il faisait très bien son boulot.

En vente en grande surface (chez Di en Belgique, chez Auchan en France) 

 

L'un et l'autre sont complémentaires, à mon sens, à toi de voir ce que tu recherches ! 

 

Des bisous les Caribous !

ET BON WEEK-END

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Cheveux
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 12:03

steampod.jpg



Bon, les bichons, parlons peu, parlons bien.


Totoche vous fait un retour sur le Steampod après un an d'utilisation intensive (je me lisse les cheveux avec après chaque lavage, donc c'est devenu mon meilleur ami, cui cui).

Les avantages du steampod restent les mêmes qu'évoqués dans mes articles à ce sujet (ici et ), et la vidéo précédente :

  • Mes cheveux sont brillants
  • Pas abîmés par le lissage
  • Sur mon type de cheveux, le soin l'Oréal est finalement superflu
  • Il fonctionne toujours aussi bien

Cela fait des mois et des mois que je ne suis pas retournée chez le coiffeur, et ma perruque est toujours aussi jolie.
Les soins que j'apporte à mes cheveux y sont sûrement aussi pour quelques chose, mais clairement, ce lisseur est de loin, le plus respectueux du cheveu que j'ai pu tester.

Le prix est toujours le même, aux alentours de 180 euros seul, et un peu plus avec les soins.
CERTES, il s'agit d'un investissement, mais si vous passez plus de temps chez le coiffeur que chez vous, juste pour avoir des cheveux bien lisses, le résultat est pratiquement pareil qu'en salon si vous utilisez le steampod à la maison.

Et avec 4 séances chez le coupe-tiff à 50 euros, on arrive vite au prix de la bête.
Le choix est vite fait, croyez-moi !

J'espère que la vidéo vous plaira, je compte un peu ré-alimenter ma chaîne Youtube dans les semaines à venir.

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Cheveux
commenter cet article
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 19:18

Ah, le rêve de la crinière de donzelle qui s'y croit, balayer l'air avec ses cheveux d'un revers de menton, murmurer "parce que je le vaux bien".

loreal.jpg
Dans la vraie vie, on se prend une mèche dans la bouche, on s'emmêle les cheveux, rien de bien sexy tu vois, on ressemble à un sapin de fin d'année avec des guirlandes trop funky pour le papa nowel.
Ce qui me préoccupait depuis un certain moment, ce n'était pas mon manque de classe avec mon déhanché du cou, mais ma perte de cheveux un peu conséquente et la gratouille du crâne.

J'ai fait pas mal de trucs ces derniers temps pour essayer de ne pas martyriser mon capillaire : rinçage à l'eau froide, après-shampooing bio au miel et à l'amande douce, bain d'huile de monoï sur les longueurs, prise d'un complément alimentaire pour stopper la chute des cheveux.

Ce sont de petites choses, mais faites régulièrement ça change déjà pas mal le quotidien d'une touffe.

Puis je me suis mise à l'ortie (de manière nonchalante et directe).

J'étais tombée sur la poudre d'ortie en balayant le site d'aromazone de long en large, et comme un raccourci naturel, j'ai foncé dans un magasin bio de Bruxelles, et j'ai acheté 300 grammes d'ortie piquante comme si j'achetais des Corn Flakes, classique.


ortie2.jpg

L'ortie, et ses variantes

Il faut savoir que l'ortie, c'est pas une famille à enfant unique : il y a pas mal de variétés.

 

Celles qu'ont rencontre le plus communément sont la grande ortie (Urtica Dioica) et la petite ortie ou ortie piquante (Urtica Urens).
La première se reconnaît par ses feuilles bien sombres et velues qui sont assez longues, alors que la deuxième a plutôt les feuilles ovales et petites.

Des bienfaits de l'ortie en général

Bon, au début, personne ne voulait en entendre parler, de l'ortiquette, parce qu'elle pique comme une traître, et que ça ravit pas les gens de se battre contre un végétal.

Pourtant, c'est une plante utilisée depuis très longtemps pour soigner toutes sortes de maux, et quand on sait que ce petit trésor  peut se trouver dans le jardin, à portée de main (gantée), ça donne envie de s'y intéresser.

Les bienfaits généraux :

- très reminéralisante

- apaisante

- source de vitamines

- efficace sur l'acné, l'eczema,

- contre la chute de cheveux et les pellicules, comme traitement de repousse

- action diurétique, dépurative et également sur les règles (qu'elle régularise)

- effet apaisant sur les articulations douloureuses

- stimulant digestif

- renforcement du système immunitaire (en prise interne)


Donc voilà, avec une plante qu'on pensait inutile, il y a de quoi se revigorer le corps de la tête aux pieds.
[NB : la poudre d'ortie, ou les feuilles séchées d'ortie ne piquent pas, donc pas de panique !]

 

Les deux reuchettes pour mes cheveux

 

Quand ma peau va plus ou moins bien, comme une personne qui a perdu de quoi s'amuser un peu, je me trouve un nouveau hochet : lutter contre la chute et les irritations.

La première reuchette :

ortie4.jpg
- prendre 2-3 cuillers à soupe de poudre d'ortie piquante et la même quantité de poudre de shikakai/ ou juste de la poudre d'ortie (c'est juste que je trouve que les deux poudres se marient à merveille!)

 

- on mêle le tout à de l'eau dans un grand verre de 200ml (comme pour ma version de shikakai très dilué) 

 

- sous la douche, je verse la mixture au fur et à mesure sur mes cheveux, tout en massant mon cuir entre chaque versement

 

- je laisse poser entre 3 et 5 minutes tout en continuant de masser

- je rince tous les résidus que je peux, j'enchaîne sur un ou deux shampooing doux sans agents agressifs, pour bien tout enlever (Si vous utilisez de l'après-shampooing en temps normal, vous pouvez également enchaîner là-dessus)

 

- puis je rince le tout et je finis par une douche de la touffe à l'eau froide

L'avantage de cette recette, c'est qu'elle peut faire profiter des bienfaits d'une autre poudre, et comme j'ai toujours été addict au shikakai, ça m'allait très bien.
C'est fastidieux de rincer ses cheveux, donc je déconseille ce masque aux personnes qui ont une chevelure péniblement longue et pas spécialement lisse.
Vous pouvez aussi mêler la poudre d'ortie à votre après-shampooing, ce sera d'autant plus facile pour ôter les résidus.


La deuxième reuchette :


ortie3.jpg
- On fait une infusion de feuilles/poudre d'ortie avec une à deux poignées pour environ 300ml d'eau qu'on laisse poser pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer

 

- on utilise l'infusion comme eau de rinçage une fois qu'elle a tièdi ou refroidi


Plus pratique que la version avec la poudre, on ne risque pas d'avoir affaire à des particules qui nous volent joyeusement dans les yeux.

Et surtout, l'eau de rinçage ça permet de finir sur un vrai soin qui reste sur les cheveux, contrairement à l'eau calcaire qui peut abîmer la fibre capillaire tout en retirant, au final, tous les bienfaits du dernier soin qu'on avait appliqué dans ses cheveux (en admettant que vous utilisiez des produits avec de vrais actifs dedans, et pas les shampooings trop comiques de chez l'Oréal)

 

Cette deuxième recette, je pense qu'il s'agit plus d'un soin d'appoint, contrairement au masque qui agit vraiment directement sur le cuir chevelu, et de manière très efficace, donc très utile quand on a une crise et qu'il faut calmer les irritations fissa.

Ceci dit, rien ne vous empêche de vous faire des soirées ortie dans la casbah, en embarquant le mixeur et le bec à gaz dans la salle de bain pour faire votre super combo masque + eau de rinçage.

Sachez juste que ce sont des recettes instantanées, je n'y connais rien en dosages pour conserver tout ça, de toute façon, j'aime bien ce moment où je prépare ce qui fera du bien à mes cheveux.

Mais au cas où ça vous intéresse, regardez du côté du cosgard, c'est le conservateur le plus utilisé pour les formules aqueuses.

Conclusion

J'ai plus de recul sur le masque que sur l'eau de rinçage, mais clairement, je vois la différence quand je décide de faire ma tambouille ou pas.

L'effet est plutôt spectaculaire sur mon cuir chevelu, parce qu'il réduit la sensation d'irritation que j'ai sur mon crâne dans un premier temps (je crains qu'il s'agisse de posiaris léger ou de dermite, mais qui ne "s'active" qu'en cas de stress, de chaleur, de changement soudain de conditions). Je vois également directement la conséquence sur mes pellicules : elles sont ZI-GOU-YEAH (zigouillées quoi).

 

475119_569175926455500_1400187583_o.jpg

 

Les cheveux sont plus "consistants", doux, mais également plus légers (bonjour le paradoxe), ce qui m'a permis d'espacer les shampooings.
Par contre on gagne énormément en volume (et en boucles !!), donc même si c'est à priori plutôt un soin réservé aux cheveux qui ont besoin d'une petite cure détox, il se pourrait que les gens qui ont envie d'une touffe de compète puissent être intéressé par la chose qui pique.

Et concernant la perte, he bien, j'en perd sûrement moins que la moyenne des gens, alors qu'avant de commencer ces masques, c'était plutôt alarmant.

Il est clair que si vous vous engagez à faire ce genre de soin capillaire, il faut également que vous ayez une logique dans la routine qui le précède.
On ne cuit pas un steak sur une poêle retournée.


Aussi, bien qu'a priori l'ortie soit une plante bénéfique, si vous avez de sérieux problèmes sur le crâne, c'est d'abord le dermato qu'il est plutôt conseillé de tenter.
Au cas où.

Les petits liens utiles
Je vous conseille le bouquin "vertus et secrets de l'ortie" qui m'en a appris pas mal sur la bêbête (puis surtout, il y a plein de recettes, pour la maison, le jardin, prendre soin de soi à l'extérieur comme à l'intérieur, le top).

L'article de Pauline sur le rinçage au vinaigre qui en apprend pas mal sur le PH du cuir chevelu et pourquoi certaines personnes se plaignent de l'état pelliculaire de leurs cheveux alors qu'elles utilisent des shampooing pro-parmesan.

 

J'espère que ça vous a plu en tout cas,

J'ai bien envie de vous parler des eaux de rinçage moi maintenant !
Des Bisous Les Caribous !

L'ortie déjà séchée peut se trouver en herboristerie

et magasin bio / environ 3 euros les 300 grammes

 


Repost 0
Published by rosecocoon - dans Cheveux
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 17:26

EDIT : Suite à une remarque pertinente d'une lectrice, sachez que seul le henné cuivré de chez Henné Color ne contient pas de sels métalliques. Donc attention au moment de l'achat, quelle que soit la marque que vous choisissez d'acheter, faites en sorte qu'il n'y ait rien d'autre que du lawsonia inermis dans la composition, c'est CA le henné naturel.

OUAIS J'EN AVAIS MARRE !

Hier, alors que je me baladais, je me suis vue dans une vitrine de magasin entre les gros ronds qui crient "-50%" et j'avais les cheveux qui tiraient la gueule.
Du coup je m'y suis mise aussi.


henne5.jpg
Il n'y avait pas de peps, pas de truc clinquant qui me faisait le cheveux fringants, j'avais perdu tous les reflets ou presque de mon dernier henné (qui datait de janvier quand même) et ça rendait ma coupe moins funky.
Du coup j'ai été en herboristerie, paf paf, j'ai pris deux boîtes de henné, des fleurs d'hibiscus (sur un coup de tête, comme ça), et je suis retournée à la maison en me disant qu'il fallait que je remédie au problème et que je remette du peps dans ma chevelure.

DU FUN ET DU PEPS !

hib.jpg

 

La fleur d'hibiscus je ne l'ai pas prise par hasard : ça faisait un moment que je voulais réhausser le rouge qui ressortait à chaque henné, et cette plante était toute désignée pour faire ce boulot comme une pro de la fibre capillaire (la garance aussi, mais c'est plus trash comme pigmentation).

 

Elle a des vertus non négligeables :

- ça permettrait la repousse du cheveu

- de contrer la chute

- de retarder l'apparition des cheveux blancs

- ça a un pouvoir colorant

- et ça permet de combattre les pellicules

 

On reparlera de ses bienfaits dans l'article sur l'ortie parce que je pense que les deux plantes ont pas mal en commun et que, mixées à deux, elles pourraient bien faire des merveilles.

La reuchette du jour !

Encore une fois, j'ai fait au pifomètre, et j'en ai eu trop pour ma longueur (juste en dessous des épaules).
Les ingrédients :

- du henné naturel (lawsonia inermis, rien d'autre)

- de l'hibiscus (si vous le trouvez déjà réduit en poudre c'est encore mieux)

- du miel

- de la bière

- et de l'eau

 

J'ai fait le mélange la veille, histoire que la pâte se développe bien et que je profite au maximum des bienfaits du henné.

J'ai tout d'abord réduit 50 grammes de fleurs d'hibiscus en poudre (attention, comme pour toute poudre, c'est volatile ! Donc ne pas respirer le bouzin à plein nez..)
J'ai rajouté environ 150 grammes de henné naturel.


henne5-copie-1.jpg
Dans une casserole, j'ai fait chauffer une simple bière de 33cl pour que l'alcool s'évapore.

J'ai rajouté de l'eau pour arriver à la bonne quantité de liquide, et une fois que c'était juste chaud (et non pas bouillant), j'ai versé le tout petit à petit sur le henné et la poudre d'hibiscus.

J'ai bien mélangé jusqu'à arriver à une consistance de pudding épais mais pas trop et j'ai ajouté deux cuillers à soupe de miel (pour l'effet éclaircissant et hydratant).
Puis hop, j'ai remisé le tupperware, et j'ai laissé reposer la pâte pendant une nuit.

henn3.jpg
Le lendemain matin, je me prépare comme pour les précédents hennés : je mets un vieux t-shirt, des gants, et j'applique d'abord la pâte raie par raie sur mon cuir chevelu, puis sur les longueurs.
Une fois que j'ai tout mis, j'emballe ma trogne de cellophane.

Cette fois-ci, j'ai essayé de tenir le plus longtemps possible, mais avec la chaleur qu'il faisait j'en pouvais plus, donc après 5h30 de pose, j'ai été rincer ma tête.
J'ai fait un shampooing doux puis mis un après-shampooing, pour enfin faire le rinçage final.

Et voilà.

hennee.jpgJe suis arrivée à un très beau résultat, plutôt étonnant vu que mon dernier henné datait de janvier, et qu'il n'y avait plus que les pointes qui gardaient des restes de reflets.

heeenne.jpg
L'hibiscus a permis d'avoir encore plus de reflets rouges que d'habitude (ça se voit plus à l'ombre), mais, histoire de pousser le bouchon plus loin, la prochaine fois je mêlerais une infusion de la plante au mélange, histoire que cela soit bien boosté en pigments rouges.

hennne.jpg

 

Je ne sais pas ce que vous en dites, mais en tout cas, moi je trouve mes cheveux toujours aussi beaux après ce genre de soin, et pourtant je ne rajoute pas de matière type huile végétale ou yahourt (un peu du mal à passer le cap, j'avoue).

N'hésitez pas à faire le tour des herboristeries de votre quartier pour trouver de l'hibiscus pas trop cher : si vous trouvez du vrac à 100 grammes pour moins de trois euros, vous êtes dans les prix.

J'espère que ça vous a plu, moi ça m'a mise en joie !
On se retrouve pour le prochain soin ?

Des bisous les Caribous !
Henné 1 - Henné 2 - Henné 3 - Henné 4

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Cheveux
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 18:50

henne.jpg

 

Mon dernier henné datant de août 2012, autant vous dire que mes cheveux commençait à faire les faibles et qu'il fallait leur redonner un coup de fouet d'urgence.

Ayant les cheveux bouclés en temps normal, ils commençaient à reprendre leur forme naturelle, et beaucoup de frisottis ont pointé le bout de leur nez.
Si il y a bien un avantage au henné (en tout cas sur mes cheveux), c'est que, sans les alourdir, il permet un lissage naturel.

Au fur et à mesure des applications, je perds donc cet aspect un peu brumeux en surface de crâne que les filles à bouclettes connaissent bien, au profit d'une tignasse disciplinée.

 

La reuchette !

 

Parce que l'idée m'a plu, je me suis inspirée de la recette vue sur le blog de la bigleuse nationale.

Ce qui m'a fait tilter dans les produits utilisés, c'est la bière.

Si tu as un peu suivi mon aventure capillaire de ces derniers mois, tu as du voir qu'en général je rajoutais uniquement du citron et un chouilla d'eau chaude pour tout liquide dans la préparation.

Cette fois-ci, je me la suis joué "henné pour ivrogne, version olé olé", j'ai mis le paquet  pour être sûre de saouler mes cheveux dans les règles de l'art.

henne2.jpg

 

J'ai mis :

- 180 gr de henné naturel dans un bol (assez pour une longueur en dessous des épaules, cheveux épais)

- 50cl de bière que j'ai d'abord fait bouillir afin que l'alcool s'évapore, pour ensuite les ajouter à la préparation en remuant gaiement de la cuiller en plastique

- j'ai mis le jus d'un demi-citron pour la note artistique(honnêtement, il passait par-là)

  henné3

 

[En vrai, j'ai encore touillé, et rajouté de la bière, il faut que cela soit un tout petit moins compact que sur la photo, et sans grumeaux.]

 

Le résultat en images

 

Avant le henné, mes cheveux étaient comme ci-dessous :

Plutôt rêches, pas franchement accordés sur la direction à prendre (virage à droite, virage à gauche, t'en avais même qui rebiquaient vers le ciel).
La couleur était encore plutôt jolie, mais on voit bien qu'en quatre mois ça s'est clairement affadi depuis le dernier soin.

Avant

henne4.jpg

 

J'ai fait une pose de deux heures et demie alors que je voulais tenir 4h30.
Du coup le résultat a été plutôt flash, même si j'ai eu une bonne surprise : le roux a pris une belle teinte rouge en 48h, ce qui m'a EN-CHAN-TÉE.

 

Après
henne5.jpg

 

Ces photos ne datent pas d'après la pose mais bien de ce matin, donc j'ai passé quatre jours sans me laver les cheveux histoire que la couleur s'oxyde bien.

Mais ça explique aussi le rendu un peu cracra de ma touffe.


henne6.jpg

 

Ce que vous n'avez pas vu :

Quand j'ai rincé mes cheveux après la pose et que je les ai séchés, ils étaient tellement brillants et vigoureux que j'étais bluffée.

 

MORE BEER, BARMAN, MOOOORE !

 

La bière est vraiment un produit à incorporer dans les soins capillaires si vous voulez un effet du feu-de-dieu sur vos cheveux. Elle hydrate, revigore, permettrait de réduire la perte de cheveux et fait briller les poils de tête comme un stand de fête foraine.

Elle donne également du volume et démêle les coiffures les plus nouées ce qui est un plus non négligeable (vous devriez trouver sans peine des recettes d'eau de rinçage, de masque ou de shampoing à la bière en faisant une recherche sur google. Mais promis, on reviendra sur cet alcool dans un prochain article).

 

henne8.jpg

henne7.jpg

 

L'effet brillant est encore présent dans les cheveux et j'espère qu'il durera.
En tout cas, pour une reprise de mon marathon du henné ça s'annonce TOUT TOUT BON, surtout pour ces reflets rouges que je ne m'attendais pas à voir avant deux ou trois poses.

Prochaine étape :

- acheter du henné non hors de prix (ici, deux boîtes pour 8 euros en tout, c'est beaucoup trop)

- faire une infusion d'hibiscus pour la mêler à la préparation et obtenir un effet encore plus rouge

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser.
Voici mes articles précédents sur le henné :

HENNE 1 - HENNE 2 - HENNE 3

 

Des bisous mes Caribous !

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Cheveux
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 18:36

hiver-2805.JPG

 

Bon.

 

J'aurais pas du acheter ce machin, je suis tombée amoureuse dès que je l'ai allumé, ça faisait des lumières de sabre laser à la Yoda, ça lançait des paillettes sur ma touffe, bref, je suis conquise en fait donc pas du tout objective.

 

 

Niveau ergonomie :

- le lisseur est assez grand mais du coup on peut prendre plus de cheveux à chaque passage

- c'est beaucoup moins contraignant qu'un lisseur classique : en deux passages c'est NI-CKEL

- le bouton pour le réglage de chaleur se bloque donc il n'y a pas moyen de faire de fausse manipulation et d'augmenter les degrés accidentellement

- le réservoir à eau est petit donc transportable

 

Niveau Résultat :

- on obtient quasiment le même résultat que chez le coiffeur

- les cheveux restent lisses pendant 3 à 4 jours

- la douceur et la brillance sont au rendez-vous

 

Les points négatifs se comptent sur les doigts de la main :

- pour vraiment avoir cet effet brillant il est impératif d'utiliser la steampod cream (qui coûte quand même 20 euros en moyenne).

Sans ça, ça reste un lisseur classique (à vapeur intégrée tout de même), qui à mon avis peut fonctionner avec tous les produits sans rinçage du marché qui opèrent une protection sous l'action de la chaleur.

- il faut faire un test avec l'eau de votre robinet : si la dureté de l'eau est trop élevée, le lisseur ne peut s'utiliser qu'avec une eau déminéralisée du commerce sous peine d'encrasser tout l'appareillage

- le soin qui va avec contient des silicones


[COMPOSITION : alors : aqua - cyclopentasiloxane - propylene glycol - dimethiconol - triethanolamine - phenoxyethanol - peg/ppg 17/18 dimethicone - carbomer - behentrimonium chloride - caprylyl glycol - polyquaternum-4 - potato starchmodified - hydroxypropyl guar - amodimethicone - quaternium-87 - arginine - glutamic acid - serine - hydroxypropyltrimonium - hydrolyzed wheat protein - trideceth-6 - butylphenyl methylproponial - 2-oleamido-1.3-octadecanediol - alpha-isomethyl ionione - coumarin - linalool - cetrimonium chloride - citronellol - hexyl cinnamal - geraniol - parfum] 

 

Dans l'ensemble je suis quand même très satisfaite.


Avec mon ancien lisseur mes pointes étaient dans un état pitoyable même après la première utilisation, mes cheveux se coinçaient partout et j'en perdais beaucoup, ici rien de tout ça.

A voir si il vaut la peine sur le long terme, mais là, comme ça, dans la folie de l'instant, je valide totalement l'idée-le résultat.

[Par ici pour la première étape : le déballage du steampod]

 

LE PRIX MOYEN: je l'ai payé 190 euros tout rond, mais le prix tourne plutôt autour des 200 euros.

 La bête est en prévente sur l'Hair-store mais n'y sera disponible qu'à partir de fin octobre.

 

Sinon, renseignez-vous chez les coiffeurs qui proposent des produits l'Oréal, il y a de grandes chances qu'ils aient la version "at home".

 

Alors, tentées ?

Repost 0
Published by RoseCocoon - dans Cheveux
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 20:21


Il s'agit d'une nouvelle sorte de lissage (qui fait soin en même temps en réparant la fibre capillaire qu'ils disent) dont l'Oréal avait annoncé le lancement en juin.

Quelques mois plus tard, le produit est désormais disponible en salon et à domicile !
Pour un lissage chez votre coiffeur il faudra compter 8 euros en plus que le prix d'un brushing classique (donc le tarif dépendra du salon où vous vous rendrez).
Si l'appareil à domicile vous tente, il coûte 190 euros et nécessite l'usage d'une crème à la pro-keratin qui elle se vend dans les 20-25 euros, mais à mon avis, dure très longtemps.

J'ai acheté le steampod dans la foulée quand j'ai vu l'effet que ça avait eu sur les cheveux de ma mère.
On était tous tellement excités, on avait l'impression de voir le graal du lissage en action, on faisait des ho et des ha tellement que ça nous flattait les mirettes.

hair.jpg


Alors, entendons nous bien, il ne s'agit pas d'un soin naturel, mais j'ai des années de brushing ratés derrière moi, de cheveux qui frisottaient dès qu'il faisait humide, et c'est le genre de gadget qui me parle directement même si il me fait virer du côté des silicones.

Je diabolise clairement cette substance dans les produits pour la peau (parce que ça la rend catastrophique, j'ai déjà donné). Pour les cheveux je ne tolère pas en général, mais bon, je suis en épisode goumiche qui s'extasie pour un rien, et j'ai craqué pour le steampod parce qu'il correspond totalement à ce que j'aime : un lissage nickel chrome fait maison.
Celui de ma mère tient très bien, ça fait deux jours qu'elle l'a fait. L'oréal parle de trois jours avec des cheveux parfaitements lisses, on est sur la bonne voie.

Et moi, eh bien, j'ai plus qu'à tester la bête sur mes cheveux.
Demain, c'est coiffeur, une nouvelle coupe pour affronter l'hiver et un test du steampod en salon pour parfaire ma mise en pli.

Et semaine prochaine, on va tous rire ensemble quand je tenterais de me débattre avec mon nouveau joujou.
Qu'est-ce qu'on a hâte, dis.
 
Repost 0
Published by rosecocoon - dans Cheveux
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 07:33

Pour ma première vidéo j'ai décidé de ne pas sortir les froufrous, ni les verres de vodka et ma célèbre tirade "tarladirla dada".

Parfois, il vaut mieux savoir rester sobre, question de principe. 

 

(1)** BILAN SHAMPOOINGS BIOS ET LE COUP DE COEUR DE LA SEMAINE **

 

 

♥ Bon visionnage, et pour les commentaires, vous connaissez le chemin ♥

 

[Produits présentés]

Shampooing Timotei délice bio

Shampooing Logona à l'acacia bio

Soin fortifiant à la racine du cheveu du Couvent des Minimes

 

Repost 0
Published by RoseCocoon - dans Cheveux
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 08:44

second-2284.JPG

 

J'ai commencé il y a presqu'un an à me laver les cheveux avec des produits sans silicones. J'ai banni les parabens peu de temps après, et jusque là c'était du roule ma poule, pas de casse-pipe sur le voie rapide.

J'ai vite dévié vers la poudre indienne de shikakai, ce qui a fortement embelli mes cheveux et contribué à les rendre plus souples et débarrassés des principales cochoncetés qui les enveloppaient.

Malgré tout, je n'ai jamais fait l'impasse par exemple sur des produits lavants avec des SLS, ou ALS, ou autres sulfates, les ultra doux me convenaient en shampoo tout prêts quand il fallait être rapide, et ma popote ayurvédique quand j'avais le temps de me chouchouter.

 

Puis je me suis dit : quand même, faudrait tester des shampooing bio, encore un peu moins remplis de produits chimiques, bien plus biodégradables, et respectueux du cheveu.

 

Malgré mes essais, je suis toujours dans le regret.

 

TIMOTEI BIO DELICE, ou l'histoire d'un petit supplice capillaire


azf-copie-1.jpg

 

J'avais acheté mes premiers shampooings bio, de la marque Timotei, il y a de cela une semaine et demi, voire deux,.

VRAI, il ne sont pas parfaits, c'est pas des produits avec rien que des ingrédients naturels dedans, m'enfin on est quand même pas mal niveau compo, en tout cas mieux qu'avec un Ultra-Doux si on recherche plus safe.


Premier Shampooing : Timotei vert

Une vraie catastrophe.

Ca m'a fait le même effet que la première fois que j'utilisais du shikakai, avec en plus le produit qui ne se répandait pas du tout sur le crâne. Ca moussait assez mal mais c'était peu dérangeant, je voulais surtout que tout S'ETALE

 

J'ai donc refait un essai, après avoir rincé une première fois : ça moussait un peu mieux mais c'était toujours pas l'extase.

 

Je n'ai pas séché mes cheveux ce jour-là, je suis allée dormir avec ma touffe essorée, et le lendemain RE-DEPIT : j'avais les cheveux super bouclés mais avec la même tête qu'une tignasse dont on a très mal rincé l'après-shampooing.

 

Bref, j'ai dit PLUS JAMAIS.

 

Second essai : Timotei rose

Mais j'étais chiffonnée, je me suis dit que si ça réussissait à tant de monde de se laver le corps et l'esprit avec du Bio, c'est qu'il devait y avoir une TECHNIQUE que je n'avais pas encore saisie.

 

Je suis retournée sous la douche avec le timotei vitalité et nutrition, le tube rose.


zafraf.jpg

 

Cette fois le shampooing s'étalait un peu mieux, j'ai bien massé mon crâne, puis mes longueurs, j'ai rincé, croisé les doigts. Bah non, c'était toujours la cata.

 

J'ai du mal à vivre sur un échec quand même, surtout qu'avec mes cheveux longs, il y a intérêt à ce que les soins assurent sinon je suis vite dépourvue de toute féminité naturelle au profit d'une coupe désordonnée à là "je me suis pris le capillaire dans les branches d'un arbre, mais je le vis bien".

Second shampooing deux jours plus tard :

Je change de tactique, je ne mets du produit que sur mon crâne et en fait profiter mes longueurs au rincage.

Ah tiens, on perd un peu le côté poisse, et je commence à avoir un volume assez conséquent à la racine, je trouve ça génial.

 

Troisième shampooing : ça va encore mieux, le côté gras part une fois que les cheveux sont bien secs (donc après quelques heures quand même), et j'ai une belle touffe toute vivante sur le crâne.

 

Quatrième shampooing, celui du désespoir : on est toujours dubitatifs timotei et moi, y a rien qui change, même si certes, mes longueurs sont belles, à certaines endroits de mon crâne il y a comme des dépôts gras au toucher, mais invisibles à l'oeil nu. Ça me donne l'impression de m'être mal lavée, pas le top en définitive.

 

BILAN GENERAL, INTERVIEW DU TIF À POIL

second-2276.JPG

Je ne comprends pas de ce qui est arrivé dans ma salle de bains ces derniers jours, mais clairement, parfois je me demande s'il ne faut pas disposer d'un mode d'emploi type IKEA pour savoir comment faire pour se laver les cheveux correctement.

 

Je m'attendais à avoir des cheveux beaux et en bonne santé : sur ce point ils le sont, même plus qu'avec mon Ultra Doux aux 5 plantes.

 

Je m'attendais à des longueurs qui ne soient pas sèches : encore une fois il gère, mais entre un léger effet poisseux et un rendu sec, on n'a toujours pas trouvé le juste milieu.

 

Je m'attendais à des racines saines : rien à dire, y a du volume, j'ai jamais eu ça avec aucun shampooing à part ceux que j'utilisais dans ma jeunesse mais qui n'étaient clairement pas Bio.

 

Je m'attendais à rincer mes cheveux plus rapidement : on prend trois heures à le faire, et même quand on a bien frotté et qu'on est sûr d'avoir tout ôté, il y a quand même l'arrière du crâne qui reste poisseux.

Sans titre 5

Je ne sais pas quoi vous dire.

Mes cheveux sont magnifiques mais comme mal lavés, et le mal lavé ne se voit pas (est-ce clair ??).

Du coup je ne sais pas sur quel pied danser, je continue à l'utiliser en me disant qu'il faut peut-être vraiment du TEMPS pour que ce genre de shampooing soit effectivement efficace.

 

Mis à part ça, le rose sent meilleur que le vert, il nourrit bien le cheveu et le rapport qualité/prix est (a priori) intéressant.

Encore faut-il que j'en sois vraiment contente, mais j'ai pas encore eu l'envie de rouler une pelle à Timotei, c'est dire l'entente.

 

♥ Un bon dimanche à tous et à toutes, il va faire beau ♥

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Cheveux
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie