27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 11:58

conc1.jpg
Bon, vous finirez par le savoir, mais je préfère l'avouer avant qu'on ne me double : je suis une fana de masques.

Maison, pas maison, improvisé, adapté ou pas, j'adore me tartiner la couenne avec des produits et les laisser poser à l'envi.

Je suppose que j'ai eu le déclic le jour où j'ai compris qu'une routine seule ne faisait pas avancer la charrue, et qu'un coup de pouce qui répondait au besoin du moment n'était pas du luxe.
Donc, il y a mes classiques, les cosmétiques que j'utilise tous les jours (la crème, l'huile végétale, la lotion, le nettoyant), et puis à côté de ça, il y a les soins parallèles.


Mes soins parallèles préférés

Pour purifier ma peau, il y a toujours eu le rhassoul dans mon coeur, et depuis peu, le masque purifiant de chez absolution. Le premier, je l'utilisais régulièrement l'an passé pour faire la guerre aux points noirs et jouir de ma gueule enduite de boue brune. Le second fait partie des habitués de cette année, une fois par semaine il s'invite sur mon visage et permet de réguler ma peau ni vu ni connu.

Pour hydrater, rattraper une catastrophe, remettre sa peau d'aplomb, j'adore le masque/gommage aux  flocons d'avoine , c'est mon petit moment grumeau que je réserve aux jours de crise. Plus basique et classique, la banane fait aussi partie de mes indispensables (je vous avais fait une version bananavocado), vu son pouvoir nutritif et réhydratant intense. Et oui, tu fais une purée et tu l'appliques en fine couche sur le visage, je sais, c'est collant et sucré, mais il n'y a pas meilleur anti-âge.


Le masque SO FRESH de l'été

 

conc2.jpg

Je suis sûre que tu as déjà gentiment lancé un "hin hin" sarcastique en voyant les ricaines dans les films pour goumiche s'appliquer des rondelles de concombre jusqu'au derrière en simulant l'extase intense.

Tu n'aurais pas du.

Le concombre a de nombreuses qualités, la première étant que, conservé au frigo, il est extrêmement rafraîchissant. Riche en minéraux, en eau et en vitamine C, il va permettre de redonner de l'éclat instantanément et repulper la peau comme une doudoune dodue. Il également adoucissant, resserre les pores comme un dieu (le froid aidant à décupler ce beau don) et agit sur la production de sébum. Il a aussi une action anti-inflammatoire, excellente quand on a la peau un peu rougeaude, aide à cicatriser et décongestionne à merveille !

conc3.jpg

 

Le yaourt quant à lui est un petit plus pour le masque, vu que l'acide lactique a un pouvoir exfoliant mais également hydratant, il sera le booster d'éclat ultime. Vu sa légère acidité, il permet de normaliser une peau mixte comme sèche, et aidera à purifier grâce à son action antibactérienne.


La Reuchette


conc5.jpg

 

Je ne suis pas une grosse douée pour fabriquer des uni-doses de masque maison, j'en fais toujours des masses, de quoi tartiner la rue et le quartier, mais je me soigne.

Il vous faut :

  • 1/4 voire 1/5 de concombre réservé au frigo : 4-5 rondelles, et quelques-unes pour appliquer par-dessus le masque
  • 1 cuiller à soupe de yaourt nature bien frais (pas un machin parfumé à la fraise)
  • éventuellement un peu de farine (une toute bête)


Vous prenez quelques rondelles de concombre, vous les mixez avec une dose de yaourt. Si le résultat est trop liquide vous pourrez rajouter un peu de farine, histoire que le masque tienne mieux, mais normalement, appliqué en couche fine, rien ne devrait couler.


conc4.jpgBeaucoup trop de farine, une mini cuiller suffit


A savoir, plus vous rajouterez de poudre blanche, plus vous aurez un masque matifiant.

Si vous n'en mettez pas, ou peu, le masque sera surtout hydratant tout en gardant un côté régulateur de sébum, à vous de voir.

Concernant le concombre, on n'est pas obligé de l'éplucher,  sa pelure est riche en antioxydants qui sont aussi très bénéfiques pour la peau.

conc6-copie-1.jpg

 

On laisse poser entre 5 et 10 minutes, en rajoutant quelques rondelles fines sur le visage pour augmenter l'effet fraîcheur du masque, ainsi que sur les yeux s'ils sont un peu fatigués.

On peut aussi faire un regard d'échappée d'asile comme sur la photo, c'est permis.


Puis on rince, à l'eau froide de préférence.
Si vous avez ajouté de la farine, il vaut mieux utiliser une éponge en cellulose pour bien décoller la mixture

 

conc7-copie-1

 

Les pores sont quasiment invisibles, la peau est nette et éclatante (oui oui, le coup de fouet est absolument dingue) et le bouton qui se tape un trip sur mon menton fait fameusement moins le malin.

Je trouve ce masque PAR-FAIT pour les jours de très grosse chaleur, et il est sûrement le plus efficace de tous ceux que je connais pour ravaler votre façade en moins deux sans vous coûter un balle (ou quasiment rien).

Si vous n'avez que du concombre sous la main, vous pouvez toujours vous en couper quelques tranches et les laisser poser sur votre visage comme les idiotes qui se faisaient chouchouter dans le dernier film cucul que vous avez savouré.

Sûr qu'après avoir testé le So Fresh, vous ne ferez plus "hin hin" mais "je m'en ferais bien un", c'est tout vu.
  

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 16:11

lov1.jpg

 

Depuis que j'ai découvert le gommage au savon noir, j'ai remisé les traditionnels exfoliants à grains (sauf le Nominoë que j'ai siphonné jusqu'au dernier akène de fraise) tellement le résultat m'émeut à chaque fois que je me la joue tapenade sur pattes.
Deux ans plus tard, j'en suis toujours au même stade, il s'agit d'un doudou-dis-donc-kesketu-as-la-peau-douce qui ne m'a jamais déçue et aide vraiment ma peau de croco au fil des saisons.


C'est d'ailleurs devenu une astuce que je donne souvent aux gens qui ont

  • la peau sèche
  • qui desquame fort
  • les poils incarnés
  • des petits boutons dus à la chaleur, au soleil
  • une peau du body qui paraît un peu terne

 

La chose fait penser à une pâte molle à l'odeur d'olive, mais malgré ce parfum peu ragoûtant, il s'agit de mon conseil beauté NUMBER OUANE pour avoir une peau comme une patinoire et se muscler les bras par la même occasion.

T'en viendrais même à souhaiter vivre comme une momie lépreuse pour faire valdinguer tes cellules mortes à coup de gant exfoliant.

 

 

D'Alepia à Lovea

 

J'avais commencé mon petit trip hammamesque avec un pot qui venait de chez Alepia, un savon noir pur jus hyper hydratant qui m'avait conquise dès le premier usage.
Je m'y étais sûrement prise comme un manche parce qu'aux premiers essais, certes, ma peau pelait bien, mais une fois que tu as pris le coup de main, elle est censée franchement s'émietter (et oui j'avoue, je prends mon pied quand je la râpe). 

 

En hiver, j'ai toujours tendance à zapper cette étape, préférant me jeter dans ma tenue de princesse de la nuit plutôt de que de me balader nue dans la salle de bains pendant que le produit pénètre bien dans mes pores.

Du coup, quand les beaux jours sont arrivés, j'étais un peu ennuyée et à court de produit et j'ai choisi l'option "va dans un magasin, checke un peu et prend du pas trop dégueu".
J'ai donc pris du Lovea.

 

 

Le savon noir Lovea

 

lov3.jpg 

Clairement, si vous voulez un savon noir à l'ancienne, ce n'est pas celui-ci qu'il faudra acheter : il contient de l'eau, un dérivé d'huile de tournesol très émollient, un émulsifiant, de la potasse (présente dans les savons noirs traditionnels), de l'huile d'olive, et un colorant, entre autres.

La composition est bonne néanmoins, rien à dire dessus, il s'agit d'une belle liste d'ingrédients sur le papier, même si l'huile d'olive paraît un peu noyée dans le reste. Amoureux de l'authentique, si vous partez à la recherche d'une pépite bien basique à dos de dromadaire, veillez à ce qu'elle contienne le moins d'éléments possibles, et qu'il y ait de l'olea europea fruit oil en priorité dans la phase grasse ainsi que de la pulpe d'olives et de la potasse.

Si je devais comparer le savon noir d'Alepia et celui-ci, le premier est sans nul doute le plus hydratant des deux, le Lovea étant respectable mais pas incroyable non plus.

 

 

A l'usage, les petits conseils

 

lov2.jpg 

 

Une fois par semaine, j'ai mon petit rituel cocooning, et je m'y tiens !

  • Je passe sous la douche en ayant bien chauffé la pièce et je prends le temps d'humidifier ma peau à outrance (faut qu'elle se ramollisse bien, le mieux reste d'avoir un bain)(mais j'ai pas de baignoire)
  • Une fois que c'est fait, je coupe l'eau, et je prélève de la matière pour m'enduire le corps (environ 1 à 2 cuillers à soupe pour être tranquille)
  • Je masse bien sur peau humide jusqu'à ce qu'il se transforme en une sorte de cire blanche moelleuse, et je m'attarde bien sur les zones les plus sèches comme les genoux, les coudes
  • je patiente pendant 5 à 10 minutes (oui à pwal), donc n'oublie pas d'avoir ton gsm dans la même pièce, ça peut servir pour passer le temps
  • je rince, et je gomme : ma technique c'est d'avoir une main dans le gant kessah et l'autre qui appuie dessus pour accentuer l'effet gommant pendant que j'effectue des mouvements circulaires. A certains endroits du corps comme les fesses ou l'arrière des jambes je n'utilise qu'une menotte, mais c'est un vrai sport qui me fait suer toute seule.

 

L'idée c'est que la peau doit être frottée de manière énergique (n'ayez pas peur de finir SANS épiderme, vous ne pèlerez pas jusque-là), mais en privilégiant la pression dans le mouvement plutôt que la vitesse.

Pas scratch-scroutch-scratch-scroutch, mais scraaaaatch-scraaaaatch !

Il ne faut pas hésiter non plus à insister sur les zones qui ont tendance à beaucoup transpirer, vous seriez étonnés de voir le nombre de cellules mortes qui s'y accumulent !!

  lov4.jpg

 

Une fois que j'ai fini ma popote, je me rince bien, j'applique une huile sèche et basta.

Alors, non, vous ne pouvez pas zapper le moment "pose gluante du produit sur corps nu", c'est là que la magie opère vu que le produit, riche en huile, va bien ramollir votre peau et la nourrir en profondeur. Plus il stagne sur votre naked body, meilleur sera le résultat.

Quant au choix du gant kessah, il n'y en a pas de pire ou de meilleur, le mien vient de chez Alepia, et en deux ans il n'a pas bougé d'un iota malgré une utilisation régulière 6 mois par an.

 

 

Vous pourrez difficilement trouver plus efficace que cette mixture, c'est le seul gommage que je connaisse qui fasse une peau de déesse vraiment douce.
Le seul soucis, c'est que le savon noir de Lovea n'est pas assez riche et que mes jambes (mes baguettes désertiques) reprennent leur nature normale 24h après, à savoir qu'elles recommencent à être un peu sèches si je ne fais rien, la morte.

Néanmoins, au toucher, on sent vraiment que la peau est lisse comme tout et, je ne sais pas dans quel état cela vous met, mais moi, rien que de me toucher les bras me rend gaga. #FilleàInterner

Des bisous les Caribous !
Savon noir lovea 5 à 7 euros les 250 grammes 

En GMS (en France) et chez Di (en Belgique)

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 13:19

cap1-copie-1.jpg

 

Depuis quelques semaines, je jouais avec le feu en détournant l'eau de beauté de Caudalie en parfum d'ambiance, fraîche odeur de menthe poivrée revigorante qui sur le moment envahissait le studio pendant quelques minutes éphémères.
 

A 30 euros les 100 ml, ça commençait à faire cher la tournée de Mirzette dans les champs, la bouteille s'est vite vidée et j'ai du m'abstenir de jouer du spray tous les matins.

Bien sûr j'avais toujours mon aromaglobe pour me garantir une atmosphère cosy et plantue, mais après plus d'un an d'utilisation, je commençais à en avoir marre et la bête aussi, à raison de 8h d'allumage intense elle commençait à donner des signes de faiblesse.
Puis marre du bruit du ploc ploc, marre des odeurs d'huiles essentielles (très efficaces au demeurant mais je suis une goumiche qui a besoin de variation pour ne pas virer dondon blasée), je m'étais mis en tête qu'il me fallait DE LA NOUVEAUTÉ.


La petite quête chez Nature & Découvertes


Je suis allée faire un saut chez N&D dans l'espoir de trouver quelque chose qui flatte mes narines sans me donner la migraine, pratique à utiliser et sans artifices.

Au royaume des senteurs, j'ai trouvé un petit stand avec des bougies parfumées sous verre qui donnait une idée de l'ambiance dans laquelle elles voulaient nous plonger, chaque fragrance se déclinant ensuite en capillas, encens, candles et brumes.
Le choix était parfait.

 

  cap4.jpg

J'ai longtemps hésité (hin hin), je n'arrêtais pas de soulever les cloches et de les porter à mon nez pour bien m'imprégner des différents parfums, en essayant de trouver surtout ce qui pourrait coller à l'esprit d'une pièce à vivre/dormir au quotidien.

 

J'ai adoré "veillée et contes d'hiver", pour son côté gros plaid bien épais, aux notes de cannelle et d'orange (boh, dans quelques mois, il n'est pas dit qu'il n'atterrisse pas dans mon panier !), "frangipanier sous les alizés" était un vrai délice mais encore trop rond pour la saison, "miel des collines" vraiment doux liquide ambré avec une pointe sucrée.

Puis j'ai senti "à la fête des fleurs blanches", et j'ai succombé comme une gamine incapable de résister à un bouquet de fleurs bien dodues.



À la fête des fleurs blanches et ses petits bâtons

 

cap2.jpg


Étant complètement novice dans l'univers des capillas, j'ai mis du temps à comprendre comment déplier la spirale (très jolie sur la boîte, dans mon flacon elle ne tenait pas et ressemblait à un looping mal ajusté), et à trouver combien de tiges suffiraient pour embaumer la pièce.

J'ai misé sur 3 bâtons par instinct, et il s'avère qu'il s'agit du parfait équilibre.

Là où j'ai été très étonnée c'est sur la qualité de diffusion : j'ai déjà vu traîner ce genre de diffuseur chez des amis et j'avais souvent pensé qu'il s'agissait d'une daube incapable de s'imposer dans l'air ambiant.

 

Autant vous dire que plusieurs heures après l'ouverture du petit flacon, j'entrais dans la pièce comme on foule un parterre de pétales de mumulilas (muguet qui copule avec le lilas), une bombe.
   

Ce bouquet parfumé vous invite à découvrir une senteur raffinée et florale où se mêlent tour à tour les parfums du muguet, du lilas blanc et des églantines sauvages dans un bouquet pétillant de bonheur.  

 

  cap3-copie-1.jpg

 

Ils promettent un mois de pur bonheur avant de recharger le flacon, mais la vendeuse m'a assuré que ça durerait plus longtemps, sans compter qu'en tournant les tiges toutes les trois pluies, je pouvais prolonger le parfum de quelques semaines.

 

Et puisque je ne les utilise pas toutes, j'userai moins vite "la senteur".

 

Le soir, je retire les baguettes et ferme le petit pot, d'autant plus si je  compte dormir la fenêtre fermée (vaut mieux ne pas l'utiliser dans un endroit non aéré), et le matin, au réveil, je pare à nouveau le socle blanc de ses petits bâtonnets.

Pour le prix, je suis ravie, pour l'odeur aussi.
Une vraie belle découverte !

Des bisous les Caribous !

18.90 en magasin, 14.95 sur le site N&D
Chaque recharge coûtant 9 euros

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Lifestyle
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 14:21

bbthick1.jpg

 

Quand j'ai été couper mes cheveux il y a deux mois, je me doutais que le retour au carré occasionnerait un changement physique (han dis t'es mimi comme ça), et une envie de faire ma tête de gosse à tous les coins de rue.

Y a juste des petits détails qui étaient restés au placard, comme

  • la crise de panique au premier séchage : team mouton en croissance cheveux qui vivent leur vie, sont beaux (ha ça oui) mais n'écoutent pas mes ordres
  • une envie dingue de toujours faire passer une grosse mèche d'un côté ou de l'autre du visage (le vent là-dessus, et mon chien a le temps de se faire renverser avant que je n'arrive à trouver l'ouverture dans le rideau)
  • une recherche active de produit de styling pour éviter de tomber dans le "j'ai une coupe courte qui ondule comme une Shakira un peu malade, mes bouclettes refusent la tendance looping"

Je vais l'écrire une bonne fois pour toute ici, pour que je me l'imprime dans le visage : oui le court ça déchire, mais faire en sorte que tout tombe bien c'est une vraie pagaille !

 

J'avais eu le temps d'oublier les désavantages puisque, c'est bien connu, quand on les a longs et qu'on veut se débarrasser de sa touffe parce que "c'est le printemps" c'est qu'on a déjà eu le temps d'oublier les désagréments d'un petit shorty wavy hair.

 

COMPLOT NATIONAL.

 

 

De la recherche d'un produit de styling

 

J'avoue, j'y connais rien, vu que pendant tout ma vie je n'ai utilisé qu'une routine shampoing + séchage (et AS si besoin), je ne voyais pas trop pourquoi me rajouter des produis dans la touffe si c'était pour terminer avec des sclotchs de gel un peu partout.

Génération année 90, j'étais restée au power taft de schwarzkopf, moi pas connaître les nouvelles textures des coiffeurs hype de la côte ouest.

J'avais embarqué une whipped crème de Sebastian chez Georgie & Greg, histoire de faire bouffer ma coupe et d'apporter volume et tenue, mais force est de constater que, bien que la chantilly paraisse succulente, je n'arrivait jamais à la doser convenablement, et après 1 mois, elle me barbait jusqu'au trognon.

Je préférais la réserver aux "grandes occasions" type la fête du chocolat belge ou l'enterrement de vie de jeune fille d'une inconnue, plutôt qu'à un usage quotidien (entendre par là : après chaque shampoing tous les 4 jours).
Donc remisée dans un placard, il me fallait un nouveau curl master.

 

Le thickening spray

 

bbthick2.jpg 

Je m'étais arrêtée chez Cosmeticary après avoir embarqué l'amour de ma vie le brow shaper dans la boutique d'à-côté, et la vendeuse qui m'a conseillée ne voulait absolument pas me vendre le nouveau city swept de B&B.

 

" Je ne l'ai pas encore assez testé moi-même, on peut voir dans vos cheveux si vous voulez, mais je préfère vous diriger vers une valeur sûre".

Quick look sur son capillaire, elle a un petit chignon, donc je dois la croire sur parole quand elle me dit que le thickening spray fera mon bonheur. Elle me promet tenue, brillance et volume, banco ma mie, tu m'as eue.

 


La première fois, la juste dose

 

Rentrée chez moi, j'ai filé sous la douche, puis au sortir, sur cheveux essorés, j'ai pschitté 8 à 10 fois ma perruque sans épargner mes racines ni mes pointes.

J'ai tout brossé puis je me suis armée de mon sèche-cheveux et son embout diffuseur, en prenant bien le temps de modeler les boucles et de donner du volume à l'ensemble.

Mouais, à mi-chemin, j'avais l'ensemble de ma coupe qui avait une texture de barbapapa sèche (tu la sens, l'angoisse ?) et si je prenais une mèche et que je la tordais, elle gardait sa forme, sans souplesse ni dignité.

MOUH, j'étais horriblement fâchée.

Pourtant, 30 minutes plus tard, la sensation désagréable s'était volatilisée, restait le volume tordant d'une fille qui avait oublié son doigt dans une prise à 1000 volts seconde, hilarant.

C'est après plusieurs utilisations que j'ai trouvé ma juste dose : 4 pschitts sur mes cheveux tête en bas, deux devant deux derrière, et un mini sur la mèche principale.


bbthick4.jpgSans B&B Thickening spray J+4

bbthick3.jpgAvec B&B thickening spray J+3

Et là, la révélation.
J'ai les cheveux épais, mais comme certaines d'entre vous le savent, j'ai connu des périodes où j'ai perdu énormément de masse capillaire et ici, avec un simple spray, je retrouvais un peu de ma dignité (bon il y a pire que moi, mais ça fait des années que je fais "bouffer" mes racines en ramenant mes mains vers le haut du crâne sans que rien ne reste en place plus de dix minutes).


+ recommandations d'usage

 

Il faut vraiment l'utiliser sur cheveux bien humides, à peine essorés, et à la limite, brosser les cheveux pour bien répartir le produit.

Une fois que j'ai mis la bonne dose, je travaille mes boucles en tournicotant des mèches entre mes doigts à plusieurs endroits et je continue à le faire au moment du séchage (maintenant tout me prend 10 minutes j'ai fini par prendre la main).

Là où j'ai vu toute la puissance de ce spray, c'est que plusieurs jours après, certaines boucles que j'avais faites moi-même, juste en chipotant par-ci par-là, tenaient encore du tonnerre SANS EFFET CARTON.

bbthick5.jpg
Au niveau de la composition, il contient de l'alcool mais je n'ai pas vu d'effet asséchant sur mes cheveux (du tout même) mais bon, dans le doute je m'abstiens de le pulvériser trop près du crâne vu que je l'ai sensible.

Ingrédients : Eau, alcohol denat., isopropanol, vp/va Coplymer, Polyquaternium 11, Hydrolyzed wheat protein, hydroxypropyltrimonium honey, peg-75 lanolin, polysorbate 80, fragrance, eugenol, limonene

 

Il y a également un solvant commun dans les produits capillaires, un agent fixant filmogène, un quat qui a la même fonction que le silicone mais moins lourd que ce dernier et deux conditionneurs (dont protéines de blé hydrolysées) entre autres.


Donc non, rien de bio, ni naturel, mais pour rien au monde je ne le lâcherais, surtout qu'après presque 2 mois, je n'ai utilisé qu'un huitième du produit, on peut donc ajouter "TRÈS rentable" à ses autres qualités.
Sans compter que son odeur pastèque qui fricotte avec un melon répond bien à l'ambiance du moment.


J'ai essayé certaines fois de faire l'impasse sur le spray, et franchement, y a pas photo. Certes, sans, j'ai du volume grâce à mon shampoing, mais il retombe plutôt vite dans les jours qui suivent, sans compter qu'en passant ma main dedans toutes les 5 secondes je cassais mes ondulations naturelles.

Donc oui oui oui, ce produit est un petit bijou mais BON DIEU, il a fallu une bonne phase de test avant que je m'y retrouve sur la bonne quantité.

 

Entre les belles boucles que je peux travailler à l'infini, la texture et l'effet brillant, je crois que pour une fois, j'ai eu raison de faire confiance à une vendeuse.

Je ne pensais pas dire cette phrase un jour, mais il y a un début à tout...

Des bisous les Caribous ! 

27euros les 250ml
En vente chez Cosmeticary à Bruxelles et sur leur site
Pour les frenchies, direction Sephora
  


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Cheveux
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 16:41

cime3-copie-3.jpg 

Après avoir mangé de la soupe aux poireaux pendant trois plombes (comprendre l'eau nettoyante d'Avène), je rêvais de changement, de potage piquant aux piments corses (comprendre un truc funky).

 

En bonne goumiche qui se respecte, ce jour-là j'avais adopté l'attitude du crabe indécis qui chope des soins au hasard dans les rayons, mais quand j'ai vu une marque que je ne connaissais pas et une lotion qui m'évoquait la quintessence de ma fleur préférée, j'ai plié.

Quelle idée d'appeler une lotion "rosée de roses" aussi...


 

Le credo de Cîme

 
La marque est belge (il me semble)(le site est très mal fait) et les produits fabriqués en France. Ils ont tous plus de 98% d'ingrédients d'origine naturelle, sont labellisés écocert, et garantissent la provenance himalayenne de certaines de leurs matières premières, comme la rose sauvage, l'argousier, l'abricot et l'edelweiss.

"Nous ne vous promettons pas des résultats miraculeux, mais nous nous engageons à employer un maximum d'ingrédients de très haute qualité, et, dans la mesure du possible, certifiés bio, dans nos formules. C'est pour cela que nous appelons nos produits honnêtement beaux (« honestly beautiful »).

Du total de nos ventes, un minimum de 2% est réattribué à des initiatives sans but lucratif dédiés à améliorer la vie de communautés établies dans des régions himalayennes. En premier lieu, nous soutenons les activités de l'association française « Himalayan Dialect » au Ladakh."

 

Donc du bio autant que possible, et en aidant les gens de l'autre côté du globe, l'initiative est louable !

 

 

La rosée des roses

 

J'avais déjà un peu touché du pied l'univers des micelles mélangées à de l'hydrolat avec l'expérience de mon chouchou de chez Klorane (oui, j'ai encore racheté une bouteille ce matin, la quatrième, et non je ne les bois pas), mais bon, qui dit parapharmacie, dit forcément compromis avec la chimie, et en pré-été je suis toujours dans une phase "que la nature me chie au visage pour m'imprégner de son amour".

BRAIF, quand j'ai retourné le flacon de la rosée des roses, j'ai tout de suite compris que j'avais trouvé ZE tonique démaquillant presque parfait sur le papier, avec de l'eau de rose de damas, puis de l'eau, un tensioactif à base de sucre (bon pour la peau), un conservateur qui aurait pu être mieux, un adoucissant, de l'extrait de rose de damas, un parfum, de la glycérine, et encore quelques stabilisateurs/conservateurs.

ROSA DAMASCENA FLOWER WATER* - AQUA - CAPRYLYL CAPRYL GLUCOSIDE - BENZYL ALCOHOL - COCOYL PROLINE - ROSA DAMASCENA EXTRACT* - FRAGRANCE - GLYCERIN - DEHYDROACETIC ACID - GERANIOL** - SODIUM HYDROXIDE - LINALOOL** - POTASSIUM SORBATE - SODIUM BENZOATE

 

Si on m'avait demandé mon avis, j'aurais enlevé le surplus d'eau, le parfum et choisi un autre conservateur principal...mais je ne suis pas aux commandes d'un labo de chimie n'est-ce pas.

cime2
Le gros bémol de ce produit réside dans sa "petite" efficacité : pour le visage et avec un maquillage léger sans mascara, ça passe, mais dès qu'on a sorti l'artillerie lourde, le liner, les ombres multicolores, on oublie, elle n'a pas été créée pour être la concurrente officielle de Bioderma.

Comme je l'utilise dans ma routine sans eau du matin, je lui donne simplement le rôle d'un hydrolat bien dopé aux tensioactifs, plus efficace que la moyenne et qui décrasse vraiment bien la peau en m'évitant de dégainer une eau micellaire pour rien (superflue vu qu'il n'y a rien à démaquiller au réveil, Josette).
C'est le seul usage que vous pouvez lui réserver, à moins, comme dit précédemment, que votre visage ne voyage léger en journée.

 

Les plus

  • elle a une odeur divine de rose, vraiment tonique
  • le flacon est hermétique donc craint moins les températures extérieures
  • il n'en faut pas des masses pour se rafraîchir : je la brumise directement sur le visage (trois pressions), puis un peu sur un coton, et j'essuie
  • après 1 mois et demi il m'en reste la moitié (au jugé, parce que je ne vois rien du contenu)
  • elle est ultra-douce et assainit bien la peau
  • elle ne me pique pas les yeux

 

Les moins

  • il n'y a que 150ml dans le tube, 50 ml de plus pour ce prix n'auraient pas été du luxe (ou c'est le luxe de se payer l'Himalaya dans ma salles de bains qui justifie le coût)

 

J'aime beaucoup ce produit, surtout pour son odeur et sa légèreté qui en font un petit plaisir à utiliser chaque matin.
On peut également s'en servir en la massant directement avec les mains sur le visage puis en essuyant, on adopte la technique qui nous va, en somme.

J'ai quelques fois oublié de la rincer à l'eau thermale mais sans que cela fasse de dégâts, donc elle pourrait être une bonne alternative aux eaux micellaires classiques qui deviennent vite barbantes quand on les utilise bi-quotidiennement.


Clairement, si vous vous contentez de passer de l'eau de rose classique depuis dix ans, vous n'avez pas besoin de ce soin nettoyant doux, et encore moins si vous utilisez un qui mousse jusqu'au plafond.

Il s'agit plutôt d'une eau florale micellaire qui peut apporter un petit plus pendant les saison chaudes (ET GRASSES, et suantes) tout en profitant des bienfaits de la rosa-mi-amor, je trouvais l'idée pas mal.
PS: pour la France, j'attends la réponse de la marque concernant les points de vente.


Des Bisous les Caribous !
En vente sur leur site

Ou chez Desmecht - rue de l'ecuyer à Bruxelles (18 euros les 150ml)

 

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 16:22

w1.jpg
L'autre jour, en plein Bruxelles, j'ai vu des touristes qui avaient déjà sorti leur tenue d'été : chaussettes de sport blanches montées jusqu'aux mollets, le petit chapeau ou la casquette made in belgium, la carte grande ouverte tournée vers l'église comme une boussole de papier pour tenter de se repérer dans la foule sans trop s'enliser.


Ce même jour, j'ai du attendre un bus au soleil et je n'avais pas pris de tube de crème solaire pour en réappliquer, parce que bien sûr, normalement il n'y a qu'en plein désert que le moindre abri devient un mirage, faut croire que dès que tu frôles la campagne, t'es condamnée.  J'ai du faire preuve de patience, et après 30 minutes, ma peau commençait déjà à montrer les signes d'une lucite.

Je savais ce qu'il fallait faire et malgré tout, je me retrouvais comme une quiche à souffrir d'un mal contre lequel je mettais mes lecteurs en garde, face palm.


Quand le soleil te cuit comme un steak

 

Une fois rentrée, j'ai essayé de me soulager comme je pouvais, en m'appliquant de la dermalibour+ à grande dose (team margarine sur pattes), et sprayant (du verbe sprayer) de l'eau thermale Avène toutes les 2 minutes pour apaiser mes deux steaks de bras.

Avant d'aller dormir, j'ai pris le temps de bien me masser avec réchauffe-moi de Lush, et le lendemain, au réveil, il y avait déjà un mieux dans la soupe.

Entre ça et la chaleur, je dois dire que je suis plutôt une fille de l'hiver, et l'idée d'aller vivre proche du Groenland en cette saison séduit mon humeur de caribou plus que de raison. Mais vu que financièrement, j'ai même pas de quoi louer une luge avec siège en poil de loutre, je mords sur ma chique et j'avance coûte que coûte.

 


Tout pousse plus vite en été

 

Appelle ça la folie des grandeurs, ou les hormones en chaleur, quand on entre dans la saison chaude, la peau peut devenir un vrai champ de ruine.

Si je prend la mienne pour exemple :

  • sujette à des imperfections occasionnelles
  • avec un passé d'acné kystique
  • qui s'engorge très vite

Quand vient l'été, et vu que je ne m'expose pas vraiment (à part quand j'attends un foutu bus en retard), c'est surtout la température qui fait souffrir ma petite routine.

Du coup, je commence à développer plus de sébum, plus de transpiration, ma peau a du mal à tout évacuer (parce que sujette à la rétention) et donc commence à devenir une belle bombe à retardement.
Je n'ai jamais vraiment connu la fameuse acné de retour de vacances vu que je l'ai toujours subie PENDANT les moments caniculaires, et le mois de septembre devenait celui de la délivrance.


Les conseils pour la peau


w2.jpg

 

Le premier commandement tient en un mot : HY-DRA-TA-TION
Dès qu'il commence à faire beau, je suis armée, j'ai mon eau thermale, un masque hydratant, et je bois plus que de raison en traînant un verre partout où je vais.

Plus facile à dire qu'à faire quand on frôle les 30 degrés et qu'on s'allonge en tentant d'avaler sa salive dans un bruit pâteux de bois sec à la dérive, mais je me force.

Secundo, si on a une peau à imperfections actives/en devenir, on mise sur une légère lotion exfoliante le soir
Vu que l'exposition aux UV renforce d'une manière ou d'une autre la couche supérieur de l'épiderme, se crée l'effet couverture qui cache la misère. Une fois rentré d'une virée sous les tropiques, la peau se déshabille et ne reste plus que les monstruosités qui se cachaient pendant tout l'été.

Pour éviter le fameux effet boomerang, vous pouvez miser sur du zinc ou une lotion faiblement dosée en acide salicylique, qui exfoliera et prendra soin de vos pores en été sans être aussi abrasif que des AHA. Mais à la seule condition de mettre une crème solaire en journée et de ne pas zapper d'en remettre en temps et en heure.
Un nettoyant comme le tamagohada d'Hadalabo est aussi une bonne idée.
Exemple de produit : lotion purifiante Ducray, lotion astringente micro-exfoliante La Roche-Posay

Tertio, on fait l'impasse (encore plus) sur ce qui peut être occlusif et on cible les couches de soin

Encore une évidence, mais qui devient un vrai casse-tête le matin : est-ce que je mets un tonique + un sérum + une protection solaire, ou est-ce que je prend un combo crème hydratante avec SPF et je met rien dessous ?

Les jours les plus chaud, je prépare ma peau un maximum, en ne faisant pas l'impasse sur mon eau de bleuet et un sérum léger rempli de flotte (pas que, hein) que j'applique sous la crème solaire (même si la kiehl's hydrate, ce n'est pas son rôle premier), cela m'évite de me retrouver le soir avec un épiderme qui ressemblerait à un poisson cuit à la poêle sans huiles ni beurre.

Je revois aussi ma routine du matin comme du soir pour qu'elle réponde à mon besoin de produits light mais gorgés d'eau et d'actifs assouplissants (et non, je parle pas de lessive).
Des idées : le soir, quand ma peau a un peu plus souffert, elle a droit à sa petite touche d'huile végétale de noisette pour la revitaliser. Si vous avez la peau plus sèche, l'huile de noyau d'abricot est parfaite et très antioxydante.

 

Quarto, on privilégie encore plus le gras pour enlever le gras efficacement

D'autant plus efficace que mon eau micellaire, vu qu'en cette période, c'est la fête à l'andouille grasse sur mon visage certains jours, donc autant traiter le mal par le mal en me démaquillant avec un baume nettoyant.
J'ai racheté le Ultrasimple de Lush, dans un soucis d'économie mais aussi parce qu'il me convient parfaitement : il nettoie à merveille et laisse ma peau douce après usage.
Vu qu'on utilise des filtres solaires en journée, il ne faut pas hésiter à prendre son temps pour bien masser le baume/l'huile/la gelée démaquillante pour se débarrasser au maximum des résidus chimiques, parce que quand ils s'accumulent sur la peau, on tombe dans la fête au noiraud et son amie pustule.
Exemple : l'huile lactée d'Edenens, le Cleanse & Polish de Liz Earle

Et dernièrement, on use et abuse de soins parallèles 

Tout ce qui est masque hydratant, fait maison comme un masque yaourt-concombre rafraîchissant et équilibrant pour les peaux mixtes, ou du commerce, c'est sans limite. Vous ne risques pas une surdose vu que la peau ne prend que ce dont elle a besoin quand il s'agit de se gorger d'eau.
Il faut juste veiller, surtout quand c'est un soin tout prêt, à ce qu'il ne contienne pas trop d'huiles, car oui, abuser d'un masque hydratant qui a une phase grasse un peu trop importante, CA, ça amène les problèmes.

Concernant les gommages, j'ai toujours ma version miel et sucre qui est facile à faire, rend la peau douce, et agit également pour désobstruer la peau (en pose de 5-10mn) après une journée passée à baigner dans la sueur. A faire une fois par semaine si nécessaire, pas plus.

Le miel seul c'est sans limite si vous le supportez, et prenez-en un d'acacia pour apaiser, et de manuka si vous avez du mal à sortir d'une phase acnéique.



De manière générale

On évite de toucher à ses boutons quand on en a, avec le soleil la cicatrisation peut faire apparaître des taches qui vont s'ancrer malgré la protection, surtout quand il s'agit d'une plaie fraîche, et dieu sait que c'est une vraie misère à faire disparaître.

Quand je suis en nage en journée, j'ai toujours un mouchoir sous la main que je presse sur mon visage (ma zone T surtout) pour absorber l'excès d'huiles de mes crèmes et du sébum. Il faut impérativement passer par cette étape dès que vous voulez vous réappliquer un produit sur le visage en journée (poudre, crème, etc).

Je me la joue light niveau make-up, et j'utilise ma foundation cream de chez MUD comme correcteur pour le teint (juste sur le menton et un chouilla sur les pommettes), et c'est tout.

Je change la taie d'oreiller un peu plus souvent qu'à l'ordinaire, une fois tous les  5 jours, en dormant deux jours sur une face, trois sur l'autre.
Idiot ? Pas tant que ça, surtout quand je sais que je transpire énormément pendant la nuit quand il fait chaud, je veux aussi m'éviter les boutons de contact.

Certains soirs, je n'utilise que mon overnight hydrating masque de Kiehl's comme soin de nuit, et une fois pénétré, je vais dormir. Je désespère de trouver un jour le masque apaisant à l'iris de Weleda, qui a l'air tellement bien, mais qui joue au fantôme qu'on ne croise jamais qu'en rêve.
Je  l'aurai un jour, je l'aurai.

Puis quand je sens que j'ai besoin d'un nettoyage plus en profondeur, j'en profite pour utiliser mon soin purifiant d'Absolution, qui m'évite une peau parchemin mais prend soin de mes petites cuvettes comme un chef.

 

Essayer de rester au frais le plus souvent possible, pour ne pas stimuler les inflammations est aussi une bonne idée pour ne pas transformer sa peau en piste de danse surchauffée.



Enfin bref, l'idée, c'est de tourner autour de l'eau/d'ingrédients riches en eau (glycérine, aloe vera, hydrolats), et de garder en ligner de mire qu'une peau qui a eu "sa dose" va mieux cicatriser, encaisser le coup d'être exposée, et fera moins chier, pour parler crûment.
N'hésitez pas à faire un peu de recherches sur les crèmes solaire pour le visage, il existe certaines formules qui sont maintenant plus légères et adaptées aux peaux mixtes (comme le sun fluid d'eucerin ou l'UV plus HP de clarins).

Pour tout vous dire, le produit qui m'a fait sortir la tête de l'eau en ce début d'été, c'est un sérum d'Absolution (mono-maniaque le retour).
Je vous en parle début juillet, histoire de bien le tester, mais c'est déjà un énorme favori qui me met en joie chaque matin et chaque soir.

N'oubliez pas que les hormones s'en donnent aussi à coeur joie au changement de saison, quand on entre dans le vif du sujet, donc éviter de tester plein de nouvelles choses pendant cette période de l'année, c'est aussi s'assurer  qu'on n'empirera pas la situation avec de mauvais choix.

Keep it simple et ciblé.

Des bisous les Caribous !

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 16:28

no3.jpg
Quand j'ai commencé à utiliser la clarisonic, je savais que je devais encore plus faire attention à mes nettoyants.

Pas de face-wash trop agressif, toujours aller vers la douceur et cibler les rayons bisounours des magasins et e-shop favoris (ceux qui envoient du rêve sous LSD), et ne jamais, JAMAIS regarder en arrière.

Donc quand j'ai vu que Nominoë en avait profité pour revisiter sa popote derrière mon dos et sortir une nouvelle version de la mousse nettoyante, j'étais contente mais sceptique : parce que parfois, les recettes traditionnelles souffrent d'un changement, même mineur, et perdent les faveurs des plus grands gagas de cosmétiques, comme moi.

C'est en ouvrant My Little Box de mai que j'ai découvert avec plaisir une petite bouteille que je connaissais bien, cachée au fond du pochon de soins comme une petite fiole perdue.

 
Je voulais attendre le soir pour la tester, sauf qu'en bonne fille à la volonté de fer blanc, cinq minutes plus tard, j'étais totalement démaquillée et armée de ma Mia pour tester ce nouveau cru.
Incroyable goumiche.


La différence entre l'ancienne et la nouvelle

no00.jpg

Elle se situe au niveau de la base lavante, qui s'est enrichie de sucrose (pour adoucir la peau) et de tensioactifs encore plus doux, le reste de la composition étant à peu de choses près pareil.


Ancienne version
aqua (water), saccharum officinarum (sugar cane) extract*, cocamidopropyl betaine, sodium lauroyl sarcosinate, glycerin, cynara scolymus (artichoke) leaf extract*,polygonum fagopyrum seed extract*, cytisus scoparius branch/flower/leaf extract*, crithmum maritimum extract, ulex europaeus leaf/root/stem extract, parfum (fragrance),dehydroacetic acid, sodium chloride, benzyl alcohol, linalool.*

Nouvelle version
aqua (water), sucrose*, cocamidopropyl betaine, sodium lauryl glucose carboxylate, lauryl glucoside, glycerin, cynara scolymus (artichoke) leaf extract*, cytisus scoparius branch/ flower/leaf extract*, polygonum fagopyrum (buckwheat) seed extract*, crithmum maritimum extract, ulex europaeus leaf/root/stem extract, sodium chloride, citric acid, parfum (fragrance), benzyl alcohol, dehydroacetic acid, sorbic acid, linalool*

 

Là où j'attendais la marque au tournant, c'était au niveau du rendu sur la peau après nettoyage.
Vrai, avec l'ancienne version, ma peau ne tirait pas, mais il manquait ce petit plus qui me permettait de dire que oui, il ne s'agissait pas simplement d'un nettoyant qui mimait l'ouate lavante, mais qu'il pouvait faire le ménage en prime.

Le constat est surprenant puisque les simples changements dans la liste d'ingrédients l'ont rendue vraiment hydratante pour la peau, de quoi la monter au même rang que la Cattier sur l'échelle d'amour de mon petit coeur, j'ai donc maintenant deux nettoyants qui se disputent le même barreau, c'est bien le bonheur.

Je trouve juste que l'odeur est un chouilla différente de celle de l'ancienne version.


Un petit code promo pour vous remercier

Je vous en avait déjà touché un mot, mais Nominoë a désormais sa propre boutique en ligne où (fait plus qu'intéressant) les frais de ports sont gratuits pour l'Europe !

 

Cette nouvelle version de la mousse est vendue en exclusivité chez les bretons, et, pour tout achat vous recevrez le format voyage en mentionnant MONABELLA (ça vaaaaaa, je n'ai pas choisi le code) dans la zone "message au vendeur" au moment de payer sur Paypal.

 
Le concours muy caliente


Vu que vous avez été des amours depuis le début de ce blog, et pour finir la triade de concours qui ont permis de dignement fêter l'anniversaire de Rose Cocoon, c'est Nominoë qui clôt les festivités avec un lot à vous faire chavirer l'épiderme cet été...
Je vous présente la NomiBox (bave pas).

nomibox.jpg

Elle comprend :

  • une version voyage de la mousse nettoyante

Un magnifique cadeau d'une valeur de plus de 100 euros, non ce n'est pas une blague !


Pour participer :

  • il faut habiter en Belgique, en France, en Suisse, en Allemage, au Luxembourg, en Espagne ou au Portugal
  • entrer  une adresse mail valide dans le formulaire de commentaire pour que je puisse vous contacter facilement si vous êtes le fifou gagnant
  • répondre à cette question  sous cet article (OBLIGATOIRE) : combien y a-t-il de consonnes dans l'alphabet ?

 

Le concours prendra fin mardi 24 juin à 18h30, et le gagnant sera tiré au sort, comme d'habitude !
Aucune réponse divulguée sur les réseaux sociaux, facebook, twitter ou autre ne sera validée, uniquement celles sous ce billet.
PS : les commentaires sont modérés jusqu'à la fin du concours !

Mais vous pouvez quand même venir nous faire coucou sur nos pages facebook, Nominoë et Rose Cocoon, parce que plus on est de dingodingues, plus on rit !

CONCOURS TERMINÉ !!

gagnantnom.jpg

 

  Que la force soit avec vous, bande de Caribous !

  BOUTIQUE NOMINOË 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 18:31

blu.jpg

Ah l'été qui débarque comme un intrus que personne ne pensait voir arriver, un peut boitant, une fois très chaud puis bavant des orages, le soir froid et impitoyable.


Foutu temps belge qui déglingue ma peau comme un malade, mais j'ai la parade.

Il y a un gros mois, dans un soucis de mono-maniaquerie excessive qui me caractérise si bien, je voulais trouver un hydrolat de bleuet  pour fonctionner en osmose avec l'eau démaquillante de klorane et ma mousse cattier (toutes deux contenant cet ingrédient).

 

Il fallait qu'il soit : quasi pur (maintenant je les choisis avec conservateur), pas pris par une boule de moisi qui joue à la plongeuse de premier rang (ça m'est déjà arrivé, j'ai du échanger une bouteille qui n'était plus bonne au magasin bio où je l'avais acheté un jour plus tôt), et surtout, pas hors de prix.

Honnêtement, si on vous fait payer plus de 15 euros ce type de produit, fuyez, à moins d'être à la recherche d'une fleur ou d'une plante précieuse, il n'y a pas de raison de mettre autant d'argent dans une lotion naturelle.


Les hydrolats, un peu de blabla


Quand j'ai commencé à m'intéresser aux huiles essentielles, je me suis renseignée sur le mode de production de ces élixirs précieux (je jouais au golum retranché dans sa grotte en les utilisant) et, loin de moi l'idée de vous faire un cours là-dessus, faut que je vous explique quand même d'où ça vient.


Au départ, une plante aromatique permet, lors de sa distillation, d'obtenir deux substances : l'huile essentielle qui est l'essence pure aromatique et l'hydrolat, phase aqueuse qui résulte de la condensation pendant le processus.


Une HE est extrêmement concentrée et souvent bien plus efficace que la plupart des médicaments pour les maux quotidiens (piqûres, acné, maux de gorges, etc), mais l'hydrolat reste une excellente alternative pour les personnes qui, comme moi, ont une peau réactive qui ne supporte pas spécialement l'application d'une bombe naturelle sur le visage mais qui veulent quand même profiter, à faible dose, d'une bonne activité aromatique.
Contrairement aux HE, à moins d'être allergique à ses molécules, aucun hydrolat n'a d'effet toxique, et ils sont tous assez bien tolérés.


Mes hydrolats préférés, un petit mot sur le bleuet

 

blu2-copie-1.jpg

 

Depuis que je m'y intéresse, j'ai testé quelques hydrolats :

  • de rose (rosa damascena), qui reste mon préféré, pour son odeur, son action adoucissante de la peau, son effet astringent et régulateur de sébum par la même occasion, et son action probante sur mes rougeurs quand j'en ai
  • de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis CT verbenone), un excellent hydrolat pour les peaux impures, avec une action très ciblée sur les pores qu'il purifie à merveille. On est loin du décapage des lotions anti-acné, vu qu'il agit sur ce qui encrasse la peau sans l'agresser, un vrai doudou efficace (par contre l'odeur de grand matin, faut s'accrocher)
  • de lavande (lavandula angustifolia), que j'avais choisi pour son côté apaisant, anti-inflammatoire et cicatrisant (l'HE de lavande vraie est aussi très bien pour traiter les cicatrices d'acné de manière très ciblée)
  • d'hamamélis (hamamelis virginiana), sûrement mon coup de coeur inattendu pour son effet raffermissant et régulateur, je la recommande à toutes les peaux mixtes ET sensibles, il a un peu les mêmes effets que l'eau de rose, l'odeur en moins (ah oui, ça ne sent pas la fille en fleur, cette histoire-là)

A côté de tous ces hydrolats, le bleuet fait office de fleur un peu à part, efficace mais sans être costaude, elle est une vraie mine d'or pour les peaux à la dérive/sujettes aux inflammations : elle décongestionne, réveille l'éclat de la peau et des yeux, combat les irritations et a une action anti-inflammatoire qui fonctionne du tonnerre.

EDIT :: L'hydrolat d'immortelle est encore plus efficace pour apaiser les inflammations!!!

 

Dans les faits

Je suis sujette, depuis quelques années, au visage gonflé au réveil.
Parmi les techniques que j'avais déjà testées (avec plus ou moins de succès) il y avait l'aération de la chambre, la tête sur-élevée pendant le sommeil, la bonne hydratation générale et éviter de manger trop sucré/gras le soir.

Malgré tout, certains matins étaient encore rudes, autant pour mon visage que pour moi, en voyant le reflet de ma tête hirsute dans le miroir.

L'eau de bleuet peut endiguer le problème de mauvaise circulation comme elle le fait sur moi, mais il est évident que pour des cas sérieux, il vaut mieux y aller à coup de massage lymphatique et de bonne détox pour décoincer la machine.

La petite popote : des compresses imbibées de bleuet - passées au réfrigérateur pour plus d'efficacité - posées sur le visage ou sur les yeux pendant 15 bonnes minutes ont permis de rattraper quelques rudes nuits et de petites insomnies.

Elle a aussi réussi à décongestionner un oeil de la taille d'une grenouille écossaise en plein duel avec un boeuf (en vrai j'avais un orgelet malsain), et de soulager mes yeux quand j'abusais un peu trop du port de lentilles (mes mirettes n'aiment pas les heures supp').

Après une grosse crise de larmes, quand le visage se boursoufle comme une larve trop dodue, oui, l'eau de bleuet peut également te sauver la mise en moins de deux (toujours pratique quand tu dois décoller de chez toi dans les 10 minutes qui suivent et que tu penses que le carnage rouge et blanc de ta peau n'est pas rattrapable).

blu3.jpg

Dans son genre, elle est carrément craquante ma petite bouteille bleue, et en un bon mois, je n'ai utilisé qu'un cinquième du total, alors que je l'embarque en journée pour rafraîchir mon visage, mais aussi soir et matin comme lotion après le nettoyage et avant la crème.

Je ne l'ai pas encore testée comme phase aqueuse dans un masque maison mais ça ne saurait tarder (je le faisais pour mes masques à l'argile à l'époque, je n'utilisais pas d'eau du robinet, juste un hydrolat qui collait à ma tendance de peau du moment).

Enfin bref, après l'eau de rose, je pense que ce produit est également un petit couteau-suisse de la lotion qui convient à tous les types de peaux et qu'il serait dommage de passer à côté sous prétexte qu'on a une peau sans trop de problèmes.

Qui dirait non à un petit coup de boost naturel ?

 

 

Pour terminer, un petit conseil en passant : quand vous partez en quête d'un hydrolat, faites une recherche au préalable pour savoir lequel correspond à vos besoins ( ici par exemple ).

Une fois le nom latin noté (seul moyen d'être certain qu'il s'agisse bien de la bonne plante quand vous lirez les ingrédients) assurez-vous que la liste commence par la plante, et non par de l'eau, et que le reste des composants est ultra-restreint.

Pour exemple, jusqu'à présent, dans les marques avec conservateurs, j'en ai testé deux fiables :

  • Florame, qui utilise du Leuconostoc/Radish root ferment filtrate, de la racine de radis aux propriétés antibactériennes
  • et Ladrôme, leur hydrolat de bleuet contenant de l'eau de bleuet (Centaurea cyanus flower water) et deux conservateurs (dont le benzyl alcohol, donc si vous ne le supportez pas, il faudra aller voir du côté d'aromazone, leurs hydrolats étant purs, mais du coup plus prompts à virer)

Si vous prenez la peine de faire ce petit effort, vous éviterez ainsi les fameuses "eaux de fleurs" ou "eaux florales", qui sont, pour la plupart, juste des eaux aromatisées qui n'ont aucune activité aromatique ou sur la peau.

Il suffit de regarder une marque comme Christian Lénart pour se rendre compte de la supercherie, vendant une eau de rose qui est surtout un plaidoyer pour les conservateurs très douteux et les extraits d'hydrolats plutôt que de les utiliser en phase aqueuse entière (bah oui, ils préfèrent utiliser de l'eau, ça donne l'effet mouillé).

soin-visage-eau-florale-aromatisee-rose-hydrolat.jpg
 INGREDIENTS : AQUA, ROSA CANINA FRUIT EXTRACT, ROSA CENTIFOLIA FLOWER EXTRACT, AROMA, METHYLCHLOROISOTHIAZOLINONE, METHYLISOTHIAZOLINONE, MAGNESIUM NITRATE, MAGNESIUM CHLORIDE, PHENOXYETHANOL, ETHYLHEXYLGLYCERIN, BENZYL ALCOHOL, CITRONELLOL, GERANIOL, EUGENOL

 

Alors bien sûr, on pourra toujours me dire qu'ils ont bien mis sur l'étiquette "eau aromatisée de roses", mais, il y a quelques années, j'aurais sûrement pensé qu'il s'agissait d'un hydrolat plein de bienfaits et serais tombée dans le panneau comme une cruche.

On dit NEXT et on se renseigne, hopla !

 

Des bisous les Caribous ! 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 18:37

bb1.jpg

 

Quand  j'étais gosse, j'avais droit aux fêtes d'anniversaire bien orchestrées, avec déballage de cadeaux en public sous les "ho" et les "ha" amusés des adultes qui étaient venus trinquer et, accessoirement, laisser leurs mômes gambader avec moi.
Je ne demandais jamais rien, je laissais les invités m'acheter ce que mes parents leur suggéraient, et je recevais toujours des bouquins (les piles faisant ma taille en fin de soirée), pas de surprise en perspective mais j'étais heureuse comme un ange avec un sourire plaqué sur le visage.

Jusqu'au jour où quelqu'un a décidé de sortir des sentiers battus et de m'offrir des patins à quatre roues multicolores qui faisaient penser à Elmer en pleine crise d'indigestion, j'ai donc regardé l'assistance avec l'air dégoûté d'une gamine difficile et j'ai lancé un "j'aime pas !".

"Moh Mona, on ne dit pas ça !"

Heureusement que ce n'étaient pas des chaussures, sinon on m'aurait sûrement obligée de les mettre (remarque, j'étais une adepte des godasses aux diodes intégrées dans la semelle et qui s'activaient à chaque fois que je posais le pied à terre, on ne peut pas tous être fashion à 8 ans, mais je pensais que j'avais la classe internationale).

Tout ça pour dire que depuis ce jour-là, j'ai commencé à vouloir des choses, profondément.
A choisir ce dont j'avais envie, pour mon anniversaire, devant le stand de churros d'une fête foraine, quand je devais cocher latin-sciences ou sciences-éco, j'avais déjà tracé les contours d'un avenir immédiat.

Madame oui-non en puissance, sans quartier, qui dit ce qu'elle pense avec des aveux de plus en plus affirmés avec les années.

Et avec les désirs viennent les obsessions.

J'avais entendu que Bobbi Brown avait sorti un nouveau livre, Everything Eyes, et après plus d'un mois de patience, je l'avais enfin reçu chez moi. En bonne mono-maniaque de la marque, je m'attendais à quelque chose de fabuleux, une petite bible de la beauté riche en découvertes, même sur les basiques.

Mais une fois le colis ouvert, je l'ai rapidement feuilleté et s'est passé la même chose que lorsque j'ai reçu mes patins moches à la roue en gomme rouge, j'ai dit "j"aime pas, bordel", et j'ai un peu râlé.

 


Everything Eyes

 

bb0.jpg
Le bouquin se compose de trois parties :

  • une qui englobe les basiques, comment appliquer son correcteur, le choisir, tout ce qui concerne les fards à paupières, les sourcils, l'eye-liner, les cils
  • une autre qui regroupe des looks
  • et enfin, celle qui aborde le grand sujet des lunettes (parce que Bobbi est une grosse bigleuse)


Les basiques

 

bb5.jpg

 

Après une présentation des pinceaux nécessaires au maquillage des yeux et des conseils pour ne pas se lever avec l'oeil qui mime un coquard, on passe aux fameux basiques.

Loin de moi l'idée d'être une pro, j'ai très vite passé cette partie étant donné que je n'y ai strictement rien appris, à part dans la partie sur les liners et leurs différentes textures, le reste faisait office de rappel et était franchement redondant.

Avec des phrases comme "le recourbe-cils est génial pour ouvrir le regard. Ne l'utilise pas sur des yeux qui ont déjà été couverts de mascara", c'est comme m'expliquer que A est la première lettre de l'alphabet, il y a des choses qui tombent sous le sens que diantre.

 

 

Les Looks

Au cas où vous ne sauriez pas qui est Bobbi Brown, il s'agit d'une femme qui a inventé sa propre ligne de make-up dans l'optique d'offrir aux consommatrices des produits qui puissent leur permettre d'améliorer leur canevas naturel, et non de se maquiller comme des voitures volées.
Cette approche se retransmet énormément dans les photos des looks de ce bouquin vu que la plupart des photos sont extrêmement réalistes, et n'évoquent pas la retouche.


bb4.jpg
Un bon point qui apporte un plus et rend les modèles encore plus jolies. Ceci étant dit, sur les 10 looks proposés, il n'y a que le smokey (cf. photo) qui sort du lot, le reste s'attardant trop sur le liner à toutes les sauces sans vraiment aborder le cas des différentes formes d'yeux dans les cas pratiques (une seule photo pour la forme asiatique).

bb6.jpg

 

 

Les Lunettes

 

Je suis myope depuis mes 8 ans, donc le sujet me concerne plutôt de près, mais j'imagine qu'une personne qui n'a aucun problème de vue va trouver étrange de voir Bobbi jouer à l'oculiste en t'expliquant comment choisir tes lunettes, leur couleur, leur forme, et le maquillage qui va avec.

Je pense que cela aurait eu son sens il y a trois ans, quand tout le monde portait des fake pour se donner du style et passer pour hype, maintenant c'est devenu ringard.

bb7.jpg

 

A la fin de la section on trouve quelques idées pour que nos yeux ressortent bien derrière les vitres, mais BB a un peu bâclé le sujet, vu qu'elle voulait vraiment me faire comprendre qu'elle aurait voulu faire opticien chez Pearle et non maquilleuse professionnelle.

Elle a pris le sujet avec un tel sérieux qu'on a droit à une histoire de la binocle en accéléré, un flash back dans l'enfance de Bobbinette et toutes les lunettes qu'elle a pu/du porter depuis son adolescence jusqu'à la création de sa première ligne d'eyewear.


En parlant de sa collection, elle la présente en long et en large en mettant certains modèles en exemple pour bien signifier que "si tu as un visage rond, il te faut des cat-eye comme sur la photo".

Les gens ne sont pas idiots, mais le placement de produit a son petit effet vu que même pour mon cas (la tête ovale), elle aurait pu me convaincre de jeter mon dévolu sur une magnifique paire rose pâle si j'avais eu une bourse plus remplie.
Damn.

 

Je n'aurais jamais du acheter ce bouquin...à mon âge

  bb2.jpg

 

Quinze euros plus tard, ce livre ne m'a rien appris, ni sur la vie, ni sur mes habitudes, ni sur mes yeux.
Je reste sur ma faim, sans avoir vraiment pu découvrir des astuces
que j'ignorais jusqu'alors ou des petits secrets pour rendre le regard éblouissant, il manque des idées de MU de fête au milieu des looks vus et revus.

 

Je me trouve toute bête, débutante que je suis, à me dire que finalement, j'aurais bien aimé le recevoir à un de mes anniversaires, quand dix ans plus tôt, je commençais à me maquiller et m'appliquer des sclotchs de crayon noir dans la muqueuse du bas et du haut.
Sale Emo.

Oui, je suis sûre qu'ado, j'aurais dit "oh merci !" à un cadeau comme celui-là.

Il y a une gamine en moi qui me serre bien fort dans ses bras tellement elle est contente, mais ça n'a pas suffit pour me conquérir.

 

Des bisous les Caribous ! 

Edition originale (en Anglais)

à 15 euros sur le site de la Fnac

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Culture
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 17:04

lush1.jpg
Mouhouhou, pétrir, masser, faire souffrir la peau sous les coups vigoureux des mains, un plaisir de sadique que mes cuisses sentent passer, mais le palper-rouler se fait rarement à sec (à moins de vouloir finir avec des traces rouges sur les jambes).

J'aime malaxer mon corporel comme une folle furieuse et j'assume mon côté zinzin, donc exit les huiles simples et les bêtes crèmes, il faut augmenter le niveau d'exigence quand il s'agit de massage.

Quand j'ai acheté ma première barre chez Lush, j'étais encore dans un engouement sportif tout relatif, à jurer  "y a que la course à pied qui te fera un corps de rêve, poupée", mais malgré les étirements, les muscles me faisaient coucou pendant au moins deux jours et ce quel que soit l'intensité de l'effort (bave intense de la crapaude après 7km ou sueur légère sur 3km inutiles).

Du coup, en entrant dans la boutique Lush, après avoir failli me faire renverser par un abruti qui ne connaissait pas la signification d'un passage pour piéton et d'un Moi gesticulant pour qu'il s'arrête sur la route et non sur mes jambes, j'ai voulu me soulager avec un palet hydratant.

Chacun son truc.


Les barres de massage

Lush a un tas de barres de massage, de toutes formes (même conique, me demande pas ce qu'on peut faire avec ce genre d'engin), et, étant toujours guidée par mon naseau après le visuel, j'en ai senti plusieurs avant de jeter mon dévolu sur (ré)chauffe-moi.

PS : ne jette jamais tes petites boîtes en fer (celle qui contenait les chocolats dont tu t'es goinfrée après ta rupture violente avec José par exemple), elles sont très utiles pour conserver ces soins à l'abri de la chaleur (ambiance sauna dans ma chambre, quelle que soit l'époque de l'année, tope-là).

 


Réchauffe-moi


lush2.jpg
Cette barre est orgasmique.

Quand je l'ai sentie, j'ai failli chavirer, parce qu'en plein hiver elle me rappelait l'été, mais aussi le cocooning, l'envie de se lover dans une écharpe aussi douce que le duvet d'un caneton (métaphore improvisée).

Son odeur est son atout principal et m'a eue dans la boutique comme une vieille débutante vu que je voulais m'en faire un manteau et ne plus la quitter.

Pour vous donner une idée (et exposer mes talents de grosse nulle incapable de décrire une senteur) elle se rapproche un peu de la vanille, d'une chaleur estivale, d'épices très légères et d'un chocolat très doux, le tout mélangé dans un bain  d'amour.

 

Après bien sûr, tu peux toujours emmener tes deux narines avec toi en magasin pour sentir cette petite merveille et tu me diras si je suis dans le vrai.

 

Elle se présente avec de petites bosses sur une de ses faces qui augurent un massage stimulant et relaxant et a la juste largeur pour être prise en main.

Dedans il y a de quoi nourrir la peau (karité, cacao, jojoba), se détendre (gingembre, poivre noir), et manger (vanille pour l'odeur, l'hydratation intense).

 

Beurre de cacao bio issu du commerce équitable (Theobroma cacao), Beurre de karité (Butyrospermum parkii), Huile de jojoba bio (Simmondsia chinensis), Parfum (parfum), Huile essentielle de gingembre (Zingiber officinale), Absolu de vanille issu du commerce équitable (Vanilla planifolia), Huile essentielle de poivre noir (Piper nigrum), Salicylate de benzyle* (benzyl salicylate), Citral* (citral), Coumarine* (coumarin), Géraniol* (geraniol), Benzoate de benzyle* (benzyl benzoate), Cinnamate de benzyle* (Benzyl Cinnamate), Farnesol* (Farnesol*), Lilial (lilial), Limonène* (limonene), Linalol* (linalool)


Avec seulement deux ingrédients synthétiques, le parfum et le lilial (potentiellement allergène, donc à éviter si vous avec une peau très très très réactive), il s'agit d'un produit Lush quasiment entièrement naturel.

mass.jpg

 

Bon, à l'usage, c'est assez simple, et je ne vais pas vous faire un dessin, ils l'ont fait pour vous : soit on a un cobaye qui fait "hmmm hooo" comme sur la photo, soit on devient son propre terrain d'expérimentation.

Dans un cas comme dans l'autre, elle est aussi agréable à utiliser qu'une huile de massage :

  • on frotte la zone à masser directement avec la barre, ou on la frotte entre ses mains pour prélever la matière
  • les beurres se transforment en huile ni trop légère ni trop grasse très agréable au toucher
  • il faut en mettre pas mal quand il s'agit de grande zones type dos
  • on profite du relief de la barre pour détendre les muscles

 

lush3.jpg

 

Vu que cela fait maintenant quelques mois que je l'ai, j'ai eu le temps de faire le tour du rectangle, et je l'aime toujours autant. Quand j'ai eu un torticolis, elle m'a bien servi, quand j'avais mal à un de mes mollets aussi, après bien sûr, il ne s'agit pas d'un remède miracle comme le baume du tigre et je suis toujours un peu ennuyée parce qu'une barre qui est censée réchauffer, le fait-elle parce qu'on est énergique en étalant le produit et que l'afflux sanguin joue son rôle, ou parce que les ingrédients ont une action auto-hot intégrée ?

J'ai essayé de laisser traîner une petite quantité sur le haut de mes bras, sans y toucher, et non ça ne changeait pas grand chose (enfin si, j'avais une tache d'huile perdue sur mon corps).

Donc ils ont du y aller mollo sur les huiles essentielles, ou alors elles s'activent quand on s'active, je n'ai pas d'avis sur la question.

M'enfin, il n'y a pas de quoi emmerder l'oreille d'une puce avec une aiguille, elle réchauffe quand même un peu.

 

 

Ce que j'aime énormément avec cette barre, c'est sa manière de fondre rapidement (quand il fait plus froid, il vaut mieux avoir les mains qui ne riment pas avec glaçons), d'assouplir intensément la peau en me laissant le temps de masser (donc pas de "slurp la peau n'en fait pas qu'une bouchée", elle prend son temps pour apprécier le gras festin), et d'avoir une odeur qui reste sur la peau pendant plusieurs heures sans être écoeurante (mais cela va jusqu'à imbiber les draps, le pyjama, faire senteur d'ambiance, donc il faut vraiment que tu sois convaincue de l'aimer).

 

Les bémols sont directement liés à sa nature, les poussières s'y accrochent, même en se lavant les mains avant et en la conservant dans son papier d'origine, lui-même foutu dans une boîte en fer hermétique, il y a des intrus qui s'amusent à se coller sur la brique.
Puis, à force de l'utiliser, l'architecture vallonnée des bosses fait vite place à une surface plus plane. En même temps, il faut bien qu'il diminue d'une manière ou d'une autre ce parallélépipède.

lush4.jpg

 

L'autre jour, en refaisant mon stock d'Ultrasimple, j'ai reçu un échantillon de la barre En Paix.
Elle a une composition un peu plus basique que Réchauffe-moi et contient du beurre de cacao, de karité, du parfum (seul ingrédient synthétique), de l'huile de l'olive, aucune fioritures.

Beurre de cacao bio de Colombie (Theobroma cacao), Beurre de karité bio (Butyrospermum parkii butter), Parfum (parfum), Huile d'olive bio issue du commerce équitable (Olea europaea), Géraniol* (geraniol), Limonène* (limonene), Linalol* (linalool)

Et oh mon dieu.
Celle-ci sent le chocolat blanc, une vraie belle découverte qui m'a ravie comme une gosse.

Je ne l'utilise pas en massage, vu sa taille ce serait du gaspillage, mais elle traîne dans une petite boîte près de mon siège-bureau (oui, c'est un concept perso), et dès que mes mains crient famine, je m'empare du petit bout et le fait fondre entre mes doigts jusqu'à avoir assez de matière pour masser mes mains.

Ce petit geste avec un produit pas du tout pratique (t'avoueras que le petit morceau collant a un niveau de dignité limité) a fait un bien fou à mes mimines, qui n'avaient pas vu une crème pour les mains depuis "pfiou".

Et comme soin pour les cuticules, il est impeccable.

Seulement voilà, des deux, je préfère ma barre à bosses, pour son odeur incroyablement gourmande et sa texture plus grasse.

 

 

Alors, que vous ayez envie de masser un baobab, le dos d'un cochon, de cirer le parquet ou simplement vous faire du bien après le sport, Réchauffe-moi est vraiment divine.
Dommage qu'elle ne m'ait pas été vendue avec un fameux pot Lush, il m'en reste 4 à vider, et je suis loin du compte avant d'avoir mon masque frais gratuit.

Mais j'y arriverai, Mickey, j'y arriverai, et ce jour-là sera jour de joie et de névrose cosmétique.

 

Des bisous les Caribous !
Réchauffe-moi 60g à 10.95 euros en boutique

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie