11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 22:02

 Dans un de mes anciens articles je vous parlais de mon coup de coeur pour l'huile démaquillante liérac (qui est même sucrée quand on en a un peu sur les lèvres).

Du coup j'ai agrandi la famille avec un diotpi, le Gel anti-poches de liérac.

 

Lierac-rotated.jpg

Pour quoi ?

 

J'ai toujours eu les yeux gonflés depuis qu'on m'a opérée de la mâchoire il y a 5 ans.

Réaction physiologique ou pas, j'ai testé pas mal de trucs pour y remédier : dormir la tête sur-élevée pour éviter d'avoir le visage gonflé au réveil, me splasher de l'eau froide sur le visage, faire des compresses avec de cotons imbibés d'eau de bleuet, bien dans un premier temps mais vite lassant à mettre en place, j'avais besoin de quelque chose de plus pratique et rapide.

 

 

Lequel ?

 

Trouver son contour des yeux me paraît une épopée sans nom. Parce que j'ai 24 ans, que je suis l'entre deux âges pour les cosmétiques (j'ai encore de l'acné, celle de la jeune adulte, et bientôt des rides), en somme, je n'ai pas de problème particulier. Pas de cernes, de rougeurs, juste un sentiment d'avoir les yeux comme des ballons au réveil, sympa, mais l'effet droopy qui dure jusqu'à midi, y a plus sexy.

 

Du coup après renseignement, j'ai acheté le dioptigel de Liérac.

 

 

Qu'est-ce que c'est ?

 

Tiré du site de la marque :

Réducteur poches décongestionnant

Non gras, ce gel associe le pouvoir restructurant de la synergie végétale alchémille-lierre-prêle fortement dosée (25%) à la performance réconfortante de la camomille. Une formulation qui a fait ses preuves, une efficacité démontrée et reconnue.
Une formulation "greenpower" haute tolérance testée sous contrôle dermatologique, sans colorant synthétique, sans parfum ajoutés

 

C'est un gel, donc, à appliquer matin et soir, du bout des doigts.

Une dose équivalente à un grain de riz est suffisante pour un oeil.

 

 

Est-ce qu'on aime ?

 

Ah bah oui.

Personnellement, je l'applique à la fois en dessous de mes yeux, de l'intérieur vers l'extérieur, mais également au dessus,sur l'os qui surplombe ma paupière.

Aucune idée si c'est la meilleure méthode d'application mais en tout cas je vois déjà un réel changement depuis deux semaines : j'ai les yeux moins bouffis au réveil, et la sensation que mes paupières sont à présents mieux visibles dans leur entièreté, et pas cachées par le gonflement.

J'aime aussi l'effet frais à l'application, très apprécié de grand matin.

 

Le tube, quant à lui, se vide lentement malgré les deux utilisations quotidiennes.

 

 

Des bémols ?

 

Il faut aimer ce genre de texture, car le gel pénètre assez vite et peut laisser une légère sensation d'inconfort qui s'estompe après quelques minutes.

Qui plus est, j'espère que son effet va perdurer dans le temps et ne va pas être juste actif pendant un mois.

 


Conclusion 

 

Un bon produità très bon prix (entre 12 et 15 euros) d'une marque que j'adore. Je pense me tourner vers diopticalm par la suite, qui a un effet défatiguant et apaisant et que l'on peut utiliser en baume ou en masque.

 

Voilou les roses, reposez bien vos yeux.

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 10:40

Quand, comme moi, on n'a pas la santé super strong, et qu'il nous arrive de bouffer les ordonnances comme un aspirateur, on se retrouve souvent à devoir aller poireauter en pharmacie, et ce pour le plus grand plaisir des gens qui s'y trouvent.


tumblr lsyc7fwHUy1qe8un5o1 500 large

 

Je connais deux sortes de pharmacies : celles qui sont énormes et où tu as trois secondes pour regarder les produits (au cas où tu viens te réapprovisionner en Vichy, Avène, et tout le toutim) et celles où tu n'as pas ce temps-là, et l'espace entre toi et le comptoir est fortement réduit du fait du peu de place.

 

J'ai une grosse préférence pour les grandes pharmacies. A priori.

Mais j'y mettrais bien les employés des petites pharmacies, histoire d'allier plaisir du regard à plaisir d'y papoter.

 

 

Les pharmaciennes, en général, sont adorables, peu insistantes, elles font leur job comme il se doit.

Puis t'en as d'autres qui te harponnent comme si tu étais le nouveau poisson dans le ruisseau, quitte à te mettre mal à l'aise, et puis d'ailleurs tant mieux si t'es mal à l'aise, ça te fera acheter plus vite un produit dont tu n'avais même pas besoin au départ.

 

En somme, je ne connais qu'un seul établissement comme celui là.

 

Les deux pharmaciennes sont derrière leur comptoir, telles des tenancières de bar et attendent qu'on leur parle de la commande du jour. Si tu ne viens pas à elles, elles foncent sur toi, demandent quel est ton problème, est-ce que tu es sûre que tu as ce problème ? (bah oui quand même, vous allez me faire douter), est-ce que tu ne veux pas plutôt ce produit là qui coûte le double, mais dont tu n'as jamais entendu parler, plutôt que celui d'une marque qui a fait ses preuves en coûte bien moins cher ?

 

Ca a un goût de "aie confiance" façon livre de la jungle, ces deux pharmacienne-là seraient capable de me faire croire à des maladies que je n'ai pas, c'est dire l'incidence qu'elles ont sur leurs clients.

Pourtant elles sont vieilles.

Et carrément moches.

Il y en a une qui est plus commerciale que l'autre, la seconde préférant te faire quitter la pharmacie sans rien en te disant "je vous laisse réfléchir".

 

Je ne sais pas si c'est l'établissement en lui-même, qui serait coincé entre deux mondes, comme le quai de gare dans Harry Potter.

Toujours est-il que d'y entrer me donne toujours l'impression d'être tombée dans une faille temporelle.

 

Je dois m'accrocher à mes convictions, préparer mon speach à l'avance, c'est bien plus crevant que de seulement choisir ses produits comme une acheteuse lambda.

 

 

Il y a une seule pharmacie que je connaisse où quand j'y entre c'est le pays des bisounours.

Elles ont toutes des blouses blanches, des sourires jusque-là. Il y a des employées qui sont voilées, choses que je n'avais jamais vu dans mon quartier, et tout a l'air de tourner comme si il y avait un parfum d'extase dans l'air.

 

Alors, je ne sais pas si c'est forcément mieux que les deux mégères, mais je préfère les dames sourire.

Et puis, s'il y avait moyen, j'aimerais encore mieux avoir un pharmacien.

 

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 18:59

On a tous une histoire avec notre réveil.

C'est le moment où l'on entrevoit notre fenêtre, les yeux mi-clos, pour essayer de deviner le temps. Puis en voyant qu'il pleut (ou en le devinant, parce que la Rose, elle est myope comme un cul de jarre), on se recouche, on s'emmitoufle sous la couette jusqu'à se fondre dans la masse de plumes qui nous couvre de la tête aux pieds.

Et ne plus bouger.

 

tumblr_lgxcrd9iW91qeetlko1_500_large.jpg

 

Oui mais, pour moi, le réveil rime aussi avec la machine, celle qui crie, qui pète un plomb pour te tirer hors du lit. Des fois ça marche, des fois tu jettes ton gsm dans un verre d'eau, par réflexe, ou encore tu te trompes de bouton et il continue à te rappeler à l'ordre pendant dix minutes.

 

On a connu mieux en matière d'éveil, à l'époque c'était le coq du voisin qui nous réveillait.

 

Depuis moins d'une semaine j'ai EN MA SUPER POSSESSION  un simulateur d'aube.

Le bidule me narguait tellement depuis la chambre de ma mère, qu'elle m'en a offert un, c'est dire si j'étais contente quand elle m'a tendu le paquet.

 

Alors moi, grosse ronchon, j'ai branché la bête, suis allée dormir, et en 4 nuits, j'ai vu un réel changement.

 

 

Ce qu'il faut savoir 

 

Je dors dans le noir, donc a priori je ne supporte pas qu'une lumière traîne dans ma chambre.

J'ai toujours eu besoin d'un réveil type "tintamarre à la sauce carnaval de rio" sinon je n'entends rien

Comme la grande majorité des gens, quand je me lève, je suis longue au démarrage, mes radars sont grillés et il m'arrive souvent de me cogner

J'ai toujours l'impression d'avoir mal ou peu dormi, enfin, d'avoir passé un sale moment au lieu d'être reposée

 

lumie_200.jpg

 

Depuis que j'ai Megablop à mon chevet c'est une vraie révélation.

 

Le premier soir, j'ai programmé un coucher de soleil, du coup au fur et à mesure que je lisais, la lumière s'amenuisait pour enfin arriver au noir complet et je me suis endormie directement.

 

Le lendemain, je n'avais pas mis d'alarme sur mon gsm (je tente le diable parfois) pour voir quel bruit allait faire la machine.

Je me suis réveillée avec la lumière, et cinq minute après, un petit "tac tac tac" a commencé à faire du bruit pour signifier l'heure programmée.

 

Donc je m'étais levée avant ce que j'avais prévu, en en plus, pas fatiguée et à peine ronchon.

Plus ça va, plus on prend plaisir à aller se coucher quand on a ça au pied du lit.


Il faut quelques jours pour s'habituer, régler les phases qui conviennent le mieux, mais je crois que j'ai trouvé ma vitesse de croisière : 60 minutes pour le coucher, avant que la lampe ne s'éteigne, et 30 minutes pour l'allumage de la lampe au réveil avant qu'elle ne sonne.

 


Conclusion

Je suis vraiment fan, à part du design que je trouve un peu imposant.

En tant que lampe d'appoint, la lumière se diffuse sur le globe comme une lumière naturelle et je me dis qu'en hiver, elle aurait bien pu m'aider quand les jours étaient franchement courts et peu lumineux.

 

Le coup de coeur coûte assez cher, il faut compter 110 euros sur les sites spécialisés pour celle que j'ai (bestseller, hé oui), mais vu le confort que ça procure au coucher comme à l'éveil, ça vaut vraiment la peine.

 

Des bisous les Caribous !

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Lifestyle
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 17:42

Il fut un temps, j'adorais lire les magazines.


J'achetais le "Girls" ( impossible de savoir si cela existe encore) et j'en faisais des piles dans ma chambre.

Il m'arrivait de refeuilleter un numéro d'août, de découper les articles intéressants, enfin, c'était comme ça qu'on archivait avant, et je m'y retrouvais.

Pourtant, en me tenant à cette routine, je m'aperçevais vite qu'on tournait sacrément en rond.

 

C'était toujours les mêmes sujets, auxquels on mettait une autre typo, un flash de couleur, ça avait l'air de changer de l'article paru deux mois plus tôt mais pourtant, c'était le même.

 

Alors j'ai dit basta et j'ai jeté les magazines à la poubelle en les regardant tomber, sans cligner de l'oeil ni pincement au coeur.

Et je me suis jurée de ne plus recommencer.

 

tumblr lzfmicu6nu1roa0t7o1 500 large

 

Puis j'ai succombé à nouveau, en me disant que c'était dommage que je reste sur un échec au niveau de la presse féminine, que ça avait peut-être évolué depuis mon adolescence...

Mais sérieusement, peine perdue, de tous les magazines actuels que j'ai pu lire, il n'y a que le Cosmopolitan qui me plaise.

C'est le plus fourni, et le moins casse-gueule, celui qui vaut la peine qu'on y jette un oeil.

 

Les autres, ceux qui occupent la tête de gondole comme Be ou Grazia n'ont rien dans le ventre, proposent souvent des articles sur des produits hors de prix, ou des sujets peu légers, comme des reportages politiques, mais qui ont du mal à me plaire quand ce que je veux  avec ma tasse de café, c'est d'un magazine qui me vide la tête en étant intelligent juste ce qu'il faut.

 

Puis souvent, je suis déjà au courant de ce dont on me parle, la presse a un temps de retard, et j'ai cette impression d'avoir gaspillé mon argent dans un torchon dont je ne pourrai rien faire que des boules de papier à lancer dans une corbeille.

 

Mais à chaque fois, j'y reviens.

Chaque fois j'accorde une nouvelle chance, c'est dire si j'ai envie d'y croire.

 

Pourtant parler au lectorat féminin devient un chemin assez chaotique, où les rédactrices sont peu souvent concernées par leurs lectrices mais plus par la tendance qui s'impose à elles mais nous touche à peine, ou par dépit.

Comme les grosses, puis les maigres, puis les grosses, sans jamais tomber dans la demi-mesure, toujours plébisciter ce qui est outrageusement hors des lignes (féminines, morales, vestimentaires, et j'en passe), jusqu'à en faire dégorger les pages.

 

Même les magazines du père, comme GQ, me conviennent mieux que les miens.

Parce qu'ils sont écrits par des hommes sûrement, et plus intéressants.

J'aurai peut-être du naître mec, pour ne pas me tromper de rayon, ou éviter de m'attacher à ce genre littéraire.

 

Le dernier torchon qui traînait aux toilettes a rejoint la poubelle.

Et dans un mois, je craquerai à nouveau parce que je n'aurai rien à lire avec mon café.

 

Mais à force d'y croire, les choses finiront bien par changer. Non ?

 

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Culture
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 14:13

 

Gros changement dans la salle de bains, mon espace de soin a été victime d'une bonne crise existentielle.

Je suis tombée sur le blog des Chroniques de Sonia, la magie du millefeuille, le japon, tout ça, et ni une ni deux, je me suis retrouvée à combler les trous qu'il y avait dans mes soins quotidiens.

 

Donc, TADAM, après quelques réglages, je vous présente ma routine de mars toute pimpante !

(cette routine s'adresse plutôt aux peaux mixtes)

 

New-one-8864.JPG

 

Le matin en général, mon visage est tout ce qu'il y a de plus propre (je ne suis pas du genre à me maquiller pendant mon sommeil, ça évite des suprises au réveil).

Mais mais mais, il faut quand même passer par les soins, parce que le sébum ça grise le teint, les pores sont tellement ouverts qu'ils pourraient te chanter la marseillaise.

 

Je me passe un coton d'eau micellaire pour réveiller tout ça, puis je rince mon visage (toujours rincer l'eau micellaire les petits gars).

 

L'étape moussante au Nuxe, je la fais les jours où j'ai vraiment une impression de cracra sur le visage, ou juste par plaisir, mais je le fais rarement vu qu'en général ma peau est bien après un splash d'eau sur le visage. Ceci dit c'est un produit bon comme ça ♥ 

 

Re-coton, mais avec ma lotion astringente cette fois, la mienne c'est une LRP, de la gamme effaclar qu'on ne présente plus. Je précise que pour les gens qui ont une peau sensible, ça risque de chauffer, donc à réserver aux peaux mixtes à grasses.

On peut aussi prendre la lotion la moins chère du monde, l'eau de rose, qui a plus que jamais fait ses preuves dans le domaine.

 

Quelques pshiiiit de ma nouvelle eau de beauté de Caudalie pour laquelle j'ai un vrai coup de coeur : elle donne un coup de fouet au visage, sent bon la menthe poivrée (faut aimer :) ) et surtout est bourrée d'actifs naturels, sans paraben et tous les machins qu'on aime pas. Elle contient de l'alcool, donc fermer les yeux pendant la pulverisation, sinon cela risque de piquer un chouilla les mirettes...

 

5° La crème, à se tartiner comme on veut, mais ne pas hésiter à être généreux. Moi j'uilise soit l'effaclar H (très bonne hydratation), soit la crème premières vendanges de caudalie, qui sent bon les fleurs et les fruits (assez dur à décrire), bref, le frais, et illumine le teint en un flash.

 

Il y a du sérum et un CDY à mettre normalement, mais à 24 ans franchement, ça me laisse encore un peu de répit avant de m'occuper de mes rides.

 

 

New-one-8854.JPG

 

Le soir, c'est le plus gros du carnage, ne jaaaaamais zapper le démaquillage, il suffit de se passer un mouchoir sur le visage, et qu'on se maquille ou pas, les crassouilles, on n'a pas spécialement envie de leur faire partager notre lit. Donc pas d'excuse mamzelle, on file se débarbouiller.

 

L'eau micellaire devient ici un pseudo démaquillant pour les yeux, mais le soir elle est souvent superflue, je passe en général directement à l'étape deux, le démaquillage.

 

Avant c'était pas un plaisir, les cotons crissaient sur ma peau, ça tirait, j'ai jamais aimé les laits, trop épais, on s'en fout partout, en gros : LA GALERE dans la salle de bains.

Je suis passée à l'huile démaquillante, de chez Liérac, je masse, je me tripote le visage, puis je rajoute un peu d'eau pour émulsionner et enfin rincer.

 

Alors, encore une fois, le Nuxe peut-être utilisé si l'huile laisse un rendu gras, mais pour ma part, elle me fait la peau douce et nettoyée, donc le savon en tant que tel se fera de temps en temps, si je rince mal l'huile, et c'est tout.

On citera juste Hélène, pour rappel :

 

 

Ca vous fera des économies ;)

 

Re-tonique de LRP

 

Ma crème aux AHA, alias les acides de fruits, dont je vous parlais ici. Comme c'est une crème qui TRAITE, ça sert à rien que j'en applique encore une autre au-dessus, elle hydrate assez, même si elle se la joue effet peeling pendant la nuit. Ma peau est déjà réellement plus lisse. Encore un chouchou.

 

J'ai piqué des dessins chez Sonia, dont je vous parlais plus haut, pour faire un résumé des techniques de massages à faire avec l'huile.
Ca tonifie, réveille la circulation sanguine, donc du tout bon.

 

rituel-massage.jpg

 

 

On passe à mes graous du jour 

 

dudea.jpg

 

Sans grande suprise, Atoderm de Bioderma, parce que c'est le baume à lèvres le plus hydratant pour ma bouchaille en ce moment, et sincèrement, il a détrôné mon Carmex. Un peu cher mais offert par maman (8 euros).

 

Et l'huile, bah, c'est un pur délice. Deux pompes suffisent pour tout le visage, ça vaut pour un démaquillage ET un lavage. Ca chauffe pendant le massage, faut juste veiller à éviter les yeux pour les personnes qui seraient un peu douillettes (bah oui, ça pique.)

 

Pour finir, je dirais que toutes les méthodes décapantes que j'utilisais avant n'ont fait que rendre ma peau encore plus grasse que ce qu'elle n'était, et ce avec une dose de stress en plus, ça dégoulinait en flots sur mon visage, il y avait sûrement moyen d'y faire du surf.

 

Même si ça ne fait que 5 jours que je suis vraiment rigoureuse, il y a déjà un mieux.

Le tout c'est de trouver les produits qui collent le mieux à la problèmatique, et s'y tenir. Puis recadrer s'il le faut.

Faut juste que ça reste un plaisir.

 

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 19:01

S'il y a bien un genre littéraire que la gent féminine francophone connaît mal, ou peu, c'est bien les mangas.

Bien sûr, on se souvient tous de dragon ballZ, Sailor Moon, ces dessins animés agités sur lesquels on pouvait tomber à la télé, mais à part ça, t'y connais quoi toi aux mangas ?

 

J'ai voulu aujourd'hui faire une petite (très petite, j'en ai une bonne quarantaine, sans compter les séries) sélection des bouquins qui selon moi pourrait vous donner envie de vous plonger un peu plus dans cet univers. 

Catégorie du jour : les femmes.

 

New-one-8833.JPG

 

Si vous avez envie de poésie, de chaleur, de sueur et de passion, je crois que dans ce genre-là, je ne peux pas vous proposer quelque chose de plus subtil que l'art de Kamimura.

 

Kamimu-qui ?

 

Kazuo Kamimura est un auteur japonais, mort assez jeune, qui a eu le temps d'illustrer des mangas ayant inspiré les plus grands cinéastes comme Tarentino (si si !) pour Kill Bill, c'est dire la pointure.

 

Les trois livres que je vous présente sont des séries de 3 tomes chacun (4 pour Folles passions), ils se lisent tous de droite à gauche (bah oui) et assez rapidement, mais vraiment, PRENEZ VOTRE TEMPS pour savourer tout ça ♥

 

 

Lorsque nous vivions ensemble a toujours été mon coup de coeur.

On suit un couple pendant plusieurs jours, plusieurs années, dans ses moments d'amour et de séparation, avec un quotidien borné qui les enserre de toutes parts.

Le cadrage est cinématographique, gros plan, tension, légèreté, tout est dans le tracé de l'artiste.

 

New-one-8835.JPG


New-one-8836.JPG

 

Folles Passions et Le Fleuve Shinano sont quant à eux plus explicites et à conseiller à un public "averti", mais comme il s'agit d'un tout, il n'y a rien de mal placé, ni de pornographique.

 

Folles Passions suit Hokusai (maître d'estampes japonaises, vous en connaissez sûrement) et son disciple dans une histoire où l'on voit jusqu'où les passions peuvent nous mener.

C'est comique et tranchant juste comme il faut.

 

Le Fleuve Shinano suit une jeune fille dans une région où les temps sont durs et où la place des femmes se résume à la prostitution ou le travail.

C'est le manga le plus "Trash" de ces 3 séries, mais c'est tellement bien tenu par le dessin et le rythme, et puis surtout vous avez sûrement déjà vu pire à la télé, alors je vous le conseille aussi fortement.

 

La littérature japonaise côté manga il faut vraiment s'y habituer. Il n'y a pas comme en Europe le fameux tabou du corps.

Tout est assez clair et cru d'un point de vue occidental, mais c'est ce qui fait aussi son charme.

 

 

Pour ceux à qui tout ça aura plu

 

Si vous en voulez encore, vous pouvez vous tourner vers l'oeuvre de Tezuka, qui elle, est monstrueuse, mais aussi plus cynique et aux dessins plus simples.

Ca se rapproche d'un tintin à la japonaise, même si c'est beaucoup plus caustique.

 

Dans le genre, La Femme Insecte, une enquête policière où l'enquêteur va se frotter à une femme assez particulière et mystérieuse.

 

New-one-8837.JPG

 

Très très réaliste, et vraiment borderline dans une des scènes de l'histoire, mais c'est un ouvrage qui vaut le coup, puis surtout, ne jamais sous-estimer le potentiel comique de Tezuka, c'est de l'or en page.

 

New-one-8840.JPG

 

New-one-8841.JPG

 

Voilà, je ne sais pas si ça vous à conquis, c'est difficile d'expliquer un ressenti sur des mangas comme ceux-là, mais j'espère avoir fait de mon mieux pour vous faire découvrir autre chose que les livres et les bandes-dessinées habituels.

 

Bonne soirée les Caribous !


Repost 0
Published by rosecocoon - dans Culture
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 17:58

Depuis l'ouverture du colis, ici, j'ai eu le temps de tourner et retourner tous les produits, et pu me faire un avis constructif sur ma commande.

Pour la plupart des produit, je n'avais jamais testé avant, et d'autres ont été une découverte.

Prends ma main, et let's take a walk.

L'eyeliner crème black

reference mediabox 616

Gros coup de coeur, le pot est tout petit, tout mignon, tellement petit que le premier jour je l'ai perdu. La texture est assez crèmeuse, et s'étale bien. Vu ce que j'ai utilisé de ce produit, j'en ai pour un moment avant de le finir.

Je l'applique avec le pinceau d'angle de la gamme studio qui est assez précis et prend bien le produit.

Pour la tenue, c'est du ++, y a rien qui dégouline, le trait reste bien marqué pendant toute la journée (testé pendant un marathon au boulot, j'ai fini le visage en sueur, mais bon sang ça tenait encore sur l'oeil).

Seul point négatif : ça tient tellement bien qu'il faut absolument du waterproof pour démaquiller tout ça.

 

La poudre HD

reference_mediabox2_663.jpeg

La boîte est juste énorme (dans tous les sens du terme), elle contient une houpette qui sert strictement à rien, je l'ai convertie en couvercle intérieur, parce que la poudre HD c'est bien, mais faut gérer sa respiration quand on a ouvert le couvercle, sinon on se retrouve avec de la coke un peu partout.

Niveau effet, plus invisible que ça, tu meurs, elle se met là où il faut, matifie à souhait, pas besoin de retouches sauf quand vraiment y a eu de l'effort physique et que ça perle.

Pareil que pour le liner, le pot a une contenance de dingo, donc pour le prix, c'est juste cadeau.

 

 

Le pinceau poudre Bambou, gamme minéral

 

reference_mediabox_753.jpeg

Rien que pour le plaisir qu'il procure, tellement il est doux, et super maniable, ça doit être le pinceau qui donne le plus envie de se maquiller le matin.

Je l'utilise avec ma poudre pour le teint ou la HD, c'est selon, mais il est vraiment génial, répartit bien la poudre, puis il change des bêtes pinceaux noirs. 

 

Blush candid coral

 

reference_mediabox_577.jpegJe ne sais pas quoi dire. Je l'aime bien, le packaging est mignon (il y a même un miroir), vraiment joli, mais niveau pigmentation, il faut en mettre trois couches pour arriver à un résultat.

Quant à la tenue, y a mieux, je préfère ma tablette blush chocolat de chez bourjois, qui même si elle m'a coûté plus cher, ça fait plus d'un an que je l'ai et elle au moins, elle me donne bonne mine.

 

Voilà en gros.

Le reste, je n'en parle pas, parce que rien d'extraordinaire à dire. Le fond de teint n'avait pas la bonne teinte, du coup le pinceau FDT n'a pas encore été utilisé.

Le pinceau pour le blush est bien mais sans plus.

 

A mon avis, MON HUMBLE AVIS, la gamme mineral de chez ELF est à tenter d'urgence, mais évitez celle à un euro, la bonne tenue des produits est trop aléatoire dans une gamme à prix si bas, et de l'argent gaspillé dans quatre produits à un euro aurait pu vous servir pour un à 4 euros. Ca mérite réflexion.

Voilou les petits choux, bichonnez-vous bien.

 

♥  Et vous, ça vous fait envie / vomir / dormir / baver ? ♥

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Beauté
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 19:41

"J'ai, scotché à la paume de ma main, un objet que j'ai depuis mes douze ans, c'est comme qui dirait un appendice qui vibre, grésille, et fait du bruit, mieux qu'un tamagochi, et plus petit que le minitel.

Autant dire qu'un smartphone qui meurt, c'est un monde qui s'écroule."

 

tumblr_l30zzsbnB51qb712eo1_400_large.jpg

C'est devenu l'objet qui nous réveille, qui nous suit comme notre chien, que l'on nourrit avec de l'énergie, qu'on hait quand la batterie nous lâche, c'est d'un jour à l'autre l'amour la guerre à l'arrache.

 

Il y a des gens qui me considèrent comme une centrale d'accueil, une réception téléphonique à qui on fait appel, entre deux questions, pour savoir qui rentre manger ce soir, où se trouve qui, quoi et surtout pourquoi là.

 

Je deviens l'antenne du quartier, je réceptionne et je dispatche.

Autant dire que plus au courant que moi, il n'y a pas.

 

Je suis toute désignée comme faisant partie de la génération héritière d'une nouvelle forme de communication, celle qui a le lourd fardeau d'expliquer aux "vieux" comment on fait un hashtag sur twitter en évitant d'en faire profiter la terre entière.

 

Du coup, forte de cette expérience, la famille se fait plus entreprenante, elle veut être "ton amie", s'affirmer et s'insinuer jusque dans ton lit, là où le soir tu éteints ton gsm, tu le caresses, tu lui dis au-revoir, avec un petit trémolo dans la voix.

 

Oui je sais.

Un gsm c'est un ami. Mon blackberry s'appelle Robert et change de tête tous les deux ans. Deux mois.

 

"Il reste qu'apparemment il faille toujours choisir un camp, être ketchup ou mayonnaise, mais surtout pas cocktail."

 

Je ne pourrais pas vous dire comment je faisais avant, j'avais moins de douze ans, c'est les parents qui gèraient les relations de leurs enfants.

Alors je ne peux pas affirmer que c'était mieux, mais c'était sûrement moins compliqué.

 

Dans la rue, j'ai souvent le nez vissé à l'écran en marchant entre les piétons, en gros je gère la double navigation.

Puis parfois, j'oublie Robert à la maison, ça fait du bien, mais ça m'angoisse. Alors je cours pour le retrouver.


Une addiction se soigne, mais si j'en suis consciente, dites, c'est déjà un pas en avant.

Non ?


Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 22:32

flamen-copie-1.jpg

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Lifestyle
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 11:55

Je me souviens d'un épisode de Sex and the city, où Carrie n'avait plus un rond pour payer son loyer alors qu'elle avait des milliers d'euros dans ses placards, sous forme de chaussures de luxe et de frippes.

Ce qui lui faisait plaisir l'avait ruinée.

 

tumblr_lusbiuBUbs1qbygswo1_500_large.jpg

 

Il y a des matières qui transforment des envies en réalités, comme l'amour, l'argent, le pouvoir. Ca tourne en rond entre ces trois thèmes, sans arrêt, et le fait de franchir la barrière qui sépare le désir de l'avoir fait toujours ressentir un petit gargouillis au fond de soi.

 

Je connais pas mal de gens qui achètent par thérapie, parce que l'éclair au café, fourré à la crème, est toujours mieux qu'une séance chez un psy, parce qu'aussi les deniers donnent le choix sur tout ce que l'on veut.

 

Ca permet souvent d'éloigner le problème, ou de s'en créer un autre, en balayant un sujet à coup de piles de bouquins qu'on ne lira jamais, ou de toutes dernières éponges multi-grat' qui ne gratteront jamais rien que le fond d'un placard.

 

Si je devais chiffrer mes envies, en restant dans une optique raisonnable, j'arriverais sûrement à des milliers d'euros.

Il y aurait dedans de quoi me permettre de survivre, comme un boulot qui me plaît, mais également les moyens pour y arriver, et des babioles autour pour me pomponner.

 

Mais ce qui est nécessaire à une personne ne lui est pas forcément utile.

Alors certains ont trouvé la parade, détournent les codes, te font l'apologie de ce qui ne sert à rien, à outrance, jusqu'à tomber dans une pathologie commerciale absolument rebutante.

 

Ca peut aller des blogs beautés où l'on incite à l'achat, alors qu'en vous réveillant ce matin, vous n'aviez aucune idée de ce qu'était un Haul, ou une éponge konjac.

 

Apparemment ma génération fait partie d'une époque où tester et posséder à la pelle est chose courante, dénuée de tabou, à la limite de l'exhibitionnisme.

 

Parfois ça me donne envie de brûler mon ordinateur.

Parfois ça me fait acheter.

 

Mais quand on a les moyens, qu'est-ce qui peut encore nous arrêter ?


Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie