7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 13:12

prada.jpg
Avec ma petite soeur, j'ai du regarder le premier volet au moins une bonne dizaine de fois.
A chaque fois le changement du petit canard en bombe fashion, le tissus lourds et chers et le milieu de la mode nous rendaient foudingues.

Pourtant c'est typiquement le genre de film à l'eau de rose qu'on se repasse en boucle comme Bridget Jones, mais qu'on préfère cacher derrière des DVD plus intellectuels, histoire de ne pas passer pour une sous-catégorie de femme (rapport à l'hystérie consumériste, le célibat qui menace, triompher à tout prix dans une jungle de nanas, et les latte machiato de chez starbucks).

 

J'assume mon côté midinette sur ce terrain-là, dès que ça parle de fringues, de mec aux yeux verts perçants, et de boss tyrannique, je suis aux aguets.

Je tiens ça de mon époque Sex & the city, quand je regardais Carrie habillée comme une reine et Samantha jeter les mecs un à un, en étant plus carriériste que la plus ambitieuse des New-Yorkaises.

C'était grisant à voir, on avait cette impression de liberté qui habitait tous ces personnages.

 

 

Il y a un peu d'eau qui a coulé sous les ponts depuis, mais j'ai des petits bouts comme ça, qui restent vivaces en moi et font de ma personne un kaléidoscope humain.

Je n'ai pas trop envie de changer ces soirées où je regarde des films cul-cul la praline, complètement anesthésiée par la jouissance de voir une fille banale passer à un statut de presque mannequin.

La petite revanche, je suppose que c'est cette envie-là qui m'électrise quand je commence la lecture de Revenge Wears Prada.
En espérant que ce soit d'aussi bon goût que le premier opus.


Des bisous les Caribous
Dispo en version anglais sur Kobobooks
au prix de 7, 70 euros

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Culture
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 19:47

essiesunday3.jpg

essiesunday2.jpg

essiesunday4.jpg

essiesunday1.jpg

essiesunday6.jpg

essiesunday7.jpg

 

En général, le dimanche n'est pas mon jour de prédilection.
J'aime bien les mercredis, comme aujourd'hui, parce qu'un milieu de semaine ragaillardit tout le monde et on sent une envie d'arriver au week-end.


Il y a dans mes journées des petites doses de couleur qui commencent à laisser une note d'été dans l'air : mes orchidées qui refleurissent, les fruits bien rouges de mon plant de tomates qui s'épanouit sur le rebord de la fenêtre, les arbres bien verts sur fond bleu, la razzia de fruits au supermarché pour faire un smoothie plein de vitamines, le vernis d'Essie qui m'a fait craquer sans réfléchir, mes nouvelles converses aux bouts encore blancs, les affiches colorées des festivals placardées un peu partout, et puis surtout les dalles grises dans la rue qui n'ont pas vu la pluie depuis quelques jours.

On y est presque, je pense, à la saison chaude.
En tout cas, moi ça me donne envie de parer mes ongles de teintes bien punchy et de ne plus trop porter de noir ; il est temps de profiter du moment.

Des bisous les Caribous !

  Sunday Funday D'ESSIE collection été

10.90 euros

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Beauté
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 16:14

ol-copie-3.jpgDans des situations qui font la vie de tous les jours, il y a des petites attentions qui nous font plaisir et d'autres que nous sommes fiers d'offrir aux gens qui les méritent.

 

Me concernant, je n'ai pas la notion de mérite dans l'immédiat.


En général, je suis extrêmement généreuse avec tout le monde, et, même si j'ai un caractère de chien, je le cache bien derrière des cadeaux et toutes sortes de gestes qui font de moi une personne qui "donne beaucoup" d'elle-même.

Je donne beaucoup de moi-même sans rien attendre en retour, parce que je suis naturellement habituée à devancer les besoins de mes proches.

 

Je passe souvent de moi à l'autre quitte à un peu oublier mes besoins, pour faire en sorte que quand tout le monde rentre à la maison, il n'y ait pas trop de choses qui dépassent (tout est rangé, soigné, j'ai pris le courrier, fait des petites courses, nettoyé, dépendu le linge, rependu le linge) et que chacun se sente bien au quotidien.

Il y a donc tous ces petits bouts de moi éparpillés un peu partout sur lesquels ces gens qui reviennent de leur longue journée jettent leur sac, râlent quand même, parlent de plein de choses sans jamais voir que du matin au soir, il y a eu un "effort" qui s'est opéré.

C'est pourquoi je fais sans arrêt ce passage de moi aux autres, pour revenir à moi.
Parce que, parfois, au détour d'une conversation, je me rend compte que finalement ce que j'ai fait est inutile, que malgré le fait que je sois au service des autres, personne n'est à mon service.

 

Alors, ce n'est pas grave en soi, c'est dans ma nature de donner plus que de recevoir, mais j'ai des limites.

Et je n'aime pas qu'on me donne l'impression de profiter de moi.

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 16:22

caudalie1.jpg


De vous à moi, j'ai toujours eu du mal avec les cosmétiques destinés au contour de l'oeil.
Souvent trop chers par rapport aux actifs qui les composent, souvent mal utilisés aussi (il paraît que pour remédier à une mauvaise circulation, il n'y a que le bon vieux massage lympathique qui fonctionne), c'est typiquement les produits qui amènent le plus d'interrogations dans ceux qu'on choisit pour prendre soin de soi.


J'avais commencé à changer d'avis en testant le contour des yeux de Melvita (un gel frais hydratant...à la rose !) : je le trouvais pas mal, pratique et abordable, mais il avait fini par me laisser un aspect collant qui ne se mariait pas du tout avec le froid extérieur et les giboulées de mars.

Résultat, j'ai eu un grand moment de solitude un matin quand j'ai vu la tête que faisaient mes yeux : j'avais une banane fourrée sous chaque paupière tellement elles étaient gonflées, et les coins me tiraillaient à en pleurer.

 

C'est en faisant mes recherches, toute ensevelie que j'étais sous Dieu l'internet que Caudalie a frappé à ma boîte mail et m'a dit : "hey tiens, faut pas pleurer, j'ai un chouette soin pour toi".
Depuis je ne pleure plus. En tout cas plus pour ça.

Test du Vinosource Crème SOS Yeux Sensibles Caudalie

 

caudalievino.jpg
Les ingrédients
Quand j'ai vu la composition, j'ai (un peuuu) pris peur.
Il y a BEAUCOUP d'ingrédients dans le petit tube, et quand je dis beaucoup c'est au point que je me suis mise à penser que ce serait le carnaval sur mes ridules précoces et qu'en 24h, j'aurais le contour des yeux pas fort net comme les demoiselles de Picasso (encore une histoire de régime de bananes coincé dans l'orbite).

Aqua (Water), Glycerin*, Vitis Vinifera (Grape) Fruit Water*, Dicaprylyl Ether*, Hexyldecanol*, Hexyldecyl Laurate*, Behenyl Alcohol*, Glyceryl Stearate*, Lecithin*, Mica, Sodium Dextran Sulfate, Erythritol, Tocopherol*, Pentaerythrityl Distearate*, Tapioca Starch Polymethylsilsesquioxane*, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Palmitoyl Grape Seed Extract*, Caprylyl Glycol, Xanthan Gum, Glycine Soja (Soybean) Sterols*, Butylene Glycol, Vitis Vinifera (Grape) Leaf Extract*, Sodium Benzoate, Potassium Sorbate, Vitis Vinifera (Grape) Juice*, Sodium Hydroxide, Carbomer, Citric Acid, Sodium Carboxymethyl Beta-Glucan, Sodium Phytate*, Camellia Sinensis Leaf Extract*, Hyaluronic Acid, Homarine Hcl. *Origine Végétale - Plant Origin

A première vue, il y a beaucoup d'agents qui sont censés être hydratants et protecteurs du contour de l'oeil par leur action filmogène, de l'eau de raisin, du jus de raisin, du thé, de l'acide hyaluronique et autres joyeusetés issues de la vigne.

Sans vous mentir, je pense que la plupart des ingrédients actifs sont surtout là pour tenir la chandelle, mais la bonne nouvelle c'est que dans tout ce mic-mac, il n'y a pas de parfum et que c'est une formule oil-free.


caudalie3.jpg
Le packaging
Je préfère de loin les contours des yeux en tube qu'en pot, on a moins l'impression de perdre son argent vu qu'on ne connaît pas de surdosage avec un embout aussi précis.

La texture est entre le gel et la crème et pénètre rapidement en laissant un fini velouté vraiment très agréable.
 caudalie4.jpg

caudalie5.jpg
Le résultat après un mois et demi

Je suis sujette aux grains de milium, donc dès qu'un soin ne me convient pas sur le contour de l'oeil, la réplique est flagrante : j'ai une armée de comiques à têtes blanches qui pointe le bout de son nez et met des mois à être délogée.
Quel bonheur quand j'ai vu que rien n'arrivait de ce côté-là !

Avec ce soin :

- je n'ai pas eu le contour de l'oeil irrité depuis que je l'utilise (alors que j'y suis régulièrement sujette si je ne mets rien de rien)
- j'ai la peau douce sous les yeux ET un regard non bouffi au réveil

- j'ai envie de l'appliquer matin et soir (ça m'arrive rarement d'habitude)

- je me réconcilie avec mes yeux sensibles qui n'acceptent rien et font mal au moindre changement (de maquillage, de saison, de crème visage)
- j'ai la peau hydratée pendant toute la journée
- même si je porte des lentilles, rien ne pique ! (mais mon gros, faut l'appliquer sur l'os orbital le soin, nulle part ailleurs, pas sur les paupières, je t'aurai prévenu)

Ma conclusion
Même s'il n'a pas d'effet vivifiant comme celui que je pouvais avoir avec le Melvita en le mettant au frigo, le SOS de Caudalie est ce que j'apelle "un soin qui tient ses promesses".

Il "hydrate, apaise et décongestionne", mais conviendra mieux aux personnes qui cherchent un bon basique qu'à celles qui pensaient lifter leur contour de l'oeil à coup de crème (de toute façon il ne se revendique pas anti-rides).

Donc voilà, si vous avez envie d'un produit non bio, mais qui a une certaine éthique, qui fait juste le boulot qu'on lui demande, à savoir gorger la peau en eau, et qui ne coûte pas un bras, je vous le recommande.


Passez un bon week-end

Des bisous les Caribous !
15ml à un prix conseillé entre 15 et 18 euros

En pharmacies et parapharmacies

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 13:46

LE1-copie-1.jpg

 

Il y a un gros mois et demi, j'ai commencé à en avoir marre de mon huile démaquillante.
MAIS MARRE !

C'était l'huile lactée d'Edenens, que j'aimais bien pourtant puisqu'elle fonctionnait à merveille, mais le produit m'a duré des plombes, et je n'en pouvais plus de la voir sur le rebord de mon évier.

Comme je crois plutôt au "faut qu'il y ait plaisir, parce que s'il n'y en a pas, y a pas d'envie", j'ai commencé à chercher plus loin que ce que la sphère francophone plébiscite en général, et j'ai trouvé mon bonheur dans les cleansing balms.

Même si la plupart se présentent sous forme de pâte d'huiles, j'avais une préférence pour un soin sous forme de crème, aux couleurs vert amande toutes douces et au prix séduisant...à savoir le Cleanse & Polish.

 

Introducing the Hot Cloth Cleanser par Liz Earle

 

Je pense que ce que toute femme recherche dans un soin nettoyant, c'est avant tout qu'il soit efficace mais EN DOUCEUR.


Qui ne s'est pas déjà retrouvé dans les rayons d'un magasin à hésiter entre le nettoyant purifiant et celui pour peau sensible?

Parce que c'est compliqué de trouver cette juste balance dans les soins, j'ai voulu tenter l'expérience avec le nettoyant de Liz Earle et j'ai adoré !

 

lizear

La marque

Créée par deux femmes vers 1996, Liz Earle et Kim Buckland, cette marque est surtout une aventure cosmétique pour essayer d'offrir au public des soins qui font profiter des bienfaits des plantes tout en respectant une certaine éthique :

- pas de tests sur les animaux

- extraits de plantes et d'huiles

- pas d'utilisation d'ingrédients génétiquement modifiés

- certains de leurs produits ne contiennent pas de conservateurs

- ils font un effort pour réduire leur impact écologique au maximum

En gros, ce sont de bons produits bien faits, mais si vous êtes très pointilleux sur les compositions, il vaudra mieux aller voir ailleurs.

L'expérience Liz Earle

J'ai reçu mon enveloppe bulle (hé oui !) en quatre jours top chrono, et il n'y avait aucune casse.
Dans le colis il y avait un échantillon de 30ml du nettoyant avec sa muslin de voyage, le nettoyant full size de 100ml avec une trousse de transport dans laquelle il y avait deux muslins (c'est le 100ml pump starter kit), et enfin deux autres muslins que j'avais commandées parce que je pensais ne pas en recevoir d'office avec le cleanser. (On dit "bien joué" dans ces cas-là)

 

LE5.jpg

 

Donc c'est toute contente que j'ai déballé tout ça dans ma salle de bains, sans compter qu'on reçoit un super catalogue explicatif (avec les prix), et aussi une lettre de remerciements qui est signée (à la main, s'il-vous-plaît !) par la personne qui a préparé votre commande.
LE TOP.

Le produit
C'est un flacon pompe parfait, doux en main, qui délivre la juste dose de produit, la crème sentant l'eucalyptus et les plantes (certaines disent que ça leur fait penser à du Vikks Vaporub, mais moi ça me fait plutôt penser à un soin de spa, cette odeur).

Il contient pas mal d'ingrédients qui permettent un nettoyage cocoon :
De la cire d'abeille pour la protection de l'épiderme, du houblon pour soigner les peaux irritées, du beurre de cacao pour la nutrition, du panthenol pour aider au renouvellement cellulaire, du romarin pour ses effets anti-oxydants et rafraîchissants, de la camomille pour apaiser et de l'eucalyptus pour décongestionner.

Aqua (water), Caprylic/capric triglyceride, Theobroma cacao (cocoa) seed butter, Cetearyl alcohol, Cetyl esters, Sorbitan stearate, Polysorbate 60, Glycerin, Cera alba (beeswax), Propylene glycol, Humulus lupulus (hops) extract, Panthenol, Rosmarinus officinalis (rosemary) extract, Anthemis nobilis (chamomile) extract, Eucalyptus globulus (eucalyptus) oil, Limonene, Citric acid, Sodium hydroxide, Phenoxyethanol, Benzoic acid, Ethylhexylglycerin, Dehydroacetic acid, Polyaminopropyl biguanide.


Mode d'emploi

J'ai d'abord entamé l'échantillon, en me disant que si ça ne me convenait pas, je pourrais toujours revendre le full size - mais j'ai vite changé d'avis.

LE3.jpgLE4-copie-1.jpg

1. Il faut appliquer une pompe du produit sur peau sèche, masser comme avec une huile démaquillante

2. On rajoute un peu de produit sur les doigts pour faire les yeux (bien faire fondre la crème sur les cils pour ôter le mascara et le fard à paupière s'il y en a)
3. On fait couler de l'eau bien chaude, on imbibe une muslin puis on commence à masser son visage (d'abord les joues, le front, le menton, les yeux sont à faire en dernier)
4. Essayez d'utiliser un coin du tissu pour chaque partie du visage : je fais 1/4 tout - 1/4 les yeux - 1/4 une moitié de visage - 1/4 l'autre moitié
Si je suis vraiment fort maquillée, je rince bien la muslin, et je la passe une dernière fois sur le visage
5. On passe son visage sous l'eau froide pour resserrer les pores

Ca peut paraître fastidieux, mais chacun trouvera la manière dont il préfère utiliser le carré de coton fourni avec, pour moi en tout cas, tout ça me prend 2 minutes à peine.

 

Quelle différence entre un démaquillant suivi d'un nettoyant et le cleanse & polish?

La différence est grande, puisqu'ici, à part de l'eau et la mousseline réutilisable, vous n'avez besoin de rien, il s'agit vraiment d'un produit hybride qui combine deux soins en un.
Je trouve que l'huile, même émulsionnable est toujours un peu limite au niveau du résultat, j'ai toujours cette impression que je dois forcément passer un petit coup d'eau après.

Le hot cloth cleanser de Liz Earle permet de démaquiller et de nettoyer la peau, puis surtout il la laisse incroyablement douce (comme du velours à peu de choses près).
La première fois que je l'ai utilisé, j'ai vraiment noté un "wow effect", ce genre de différence époustouflante que te fait directement passer de l'autre côté de la barrière sans regarder en arrière.

Bien sûr, toutes les routines que j'ai eues dernièrement me convenaient, pour preuve ma peau se porte très bien, et l'huile démaquillante ne m'a jamais causé de soucis.

Mais je ne pense plus retourner à UN nettoyant classique et UN démaquillant (jusqu'à ce que je change d'avis), c'est fini ça.

 

Les effets sur la peau

J'ai la peau normale à mixte et déhsydratée, et je n'ai déploré aucun bouton dus à l'utilisation de ce nettoyant.

 

Après presque un mois et demi d'utilisation, je suis conquise comme jamais par ce tube bleu parce que :

- ça ne pique pas les yeux
- le produit dure environ trois mois et demi si utilisé uniquement une fois par jour (la marque estime qu'on peut l'utiliser soir et matin)

- la peau reste tellement hydratée qu'une crème est parfois superflue le soir

- il convient à tous (!) les types de peau (mature, sèche, grasse, mixte, à imperfections, sensible...)

- le massage avec la mousseline permet de stimuler l'épiderme et donc de revivifier la peau
- un passage en machine du tissus à 40°C pour l'entretenir
- la petite housse de transport est super pratique et hermétique, donc pas d'eau dans le sac si la muslin est encore mouillée

LE6.jpg
Ma conclusion, mes conseils

J'ai eu un vrai coup de coeur pour cette marque et je compte m'acheter leur toner une fois que je devrais repasser commande sur le site.
Je n'ai pas trouvé de revendeurs sur internet à part la marque elle-même, mais les frais de port restent plutôt raisonnables, et les formules de kit selon les types de peaux permettent de tester sans trop se mouiller.

De manière générale, je pense que les peaux les plus délicates peuvent se tourner vers un cleansing balm home made, en prenant une crème de type Nivéa bien grasse ou une huile végétale, et ces carrés de cotons pour bébé à la maille fine.

Sachez aussi que les produits comme le Cleanse & Polish sont vendus avec une muslin parce qu'elle a son intérêt : sans ça c'est extrêmement galère de retirer le cleansing balm et surtout vous allez vous retrouver avec une peau encore plus encrassée qu'avant le démaquillage.

Une gentille lectrice (Aluce pour ne pas la citer), m'a fait parvenir une liste d'autres cleansing balms qui pourraient vous intéresser.
Je cite : 

"Bienvenue pour le Hit Machine des cleansing balm !
Sans attendre, dans la compil' des pas-trop-chers-mais-sans-huile-minérale-ni-trop-cracras, il y a :

Balance Me, Cleansing Balm /
Elemental Herbology, Purify & Cleanse Soothing Balm /
Ren No.1 Purity Cleansing Balm /
The Jojoba Company, Gentle Cleansing Balm /
Monu, Cleansing Balm /
Elemis, Pro-Collagen Cleansing Balm /

Et bien sur, THE Emma Hardie Cleansing Balm !"

Je rajoute à cette liste :
Le coconut cleanser de Balm Balm
le EVE LOM cleanser (plus cher et moins clean mais très efficace à ce qu'il paraît)
le No 7 Beautiful skin cleansing balm (le moins cher de tous)
le SUTI facial cleansing balm
le ANTIPODES Grapeseed butter cleanser

Voilà, si avec tout ça, vous ne trouvez pas votre bonheur, j'abandonne.
En tout cas, les produits Liz Earle, vu mon engouement, vous en entendrez encore parler par ici, c'est certain !

Des bisous mes caribous !

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 11:33

flickr-copie-1.jpg

 

Il paraît que la pluie rend les gens nerveux.
Mais comme tous les belges sont plus ou moins nés dans une flaque, le fait de voir tomber de l'eau du ciel les laisse imperturbable.
J'ai toujours connu ça, les gros nuages, c'est sûrement les premiers mots qu'on apprend à l'école, ceux qu'on ressortira toute sa vie à chaque fois qu'un gros cumulus fait des siennes.

Il pleut souvent en novembre mais mai, cette année, fait de la résistance.

Parfois, pour passer l'ennui, les gens se choississent une saison en laquelle ils croient : il y a ceux qui ne jurent, comme moi, que par l'hiver, les guirlandes, la neige poisseuse qui commence à fondre, la buée qui se forme quand on parle trop près d'une fenêtre, les écharpes et les cadeaux rouges et verts.
Et puis ceux qui préfèrent l'été, le soleil, la plage, se rouler dans l'herbe chaude et vivre en short.

Les saisons intermédiaires ne font que peu envie même si elles participent au charme des celles que les gens préfèrent en général.


Il y a deux jours, il y a eu un orage qui a fait trembler les fenêtres sur Bruxelles, j'étais enfouie sous ma couette et je comptais les secondes qui séparaient les éclairs du tonerre tout en étant prise par un semi-sommeil, en priant pour que je ne finisse pas carbonisée aux côtés de mon chihuahua.

 

Puis les heures suivantes ont laissé des traînées de brume dans le ciel, comme pour signifier que le mauvais temps n'était jamais loin, qu'il faudra toujours rester sur ses gardes tant que la Miss Météo n'avait pas trop l'air sûre d'elle en présentant son bulletin du soir.


Chez moi, la pluie amène le thé, le café, les livres à lire, les grosses chaussettes, le nez rouge, le petit rhume, la non-envie du chien d'aller se dégourdir dehors, un ralentissement du mode de vie, un hiver bis.

J'ai besoin de lumière pourtant, d'énergie, du coup je me colle au simulateur d'aube, je le regarde comme on lève la tête vers le soleil, en fermant peu à peu les yeux pour profiter de sa chaleur.
C'est vrai que j'aime l'hiver mais le printemps me manque.

 

Fort fort fort.

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 09:00

patch1-copie-1.jpg

 

Je ne sue pas comme un boeuf.
Je préfère le dire, je suis plutôt contente de mes aisselles et du pack génétique livré avec : je sue modérément quand il fait beau/chaud, je sens rarement en dessous de aisselles (thanks to la pierre d'alun, cuin cuin), je suis presque parfaite en somme.

CECI ETANT DIT, quand arrive une soirée plus ou moins classe et que je suis devant une veste très cintrée, en dessous de laquelle j'aimerais ne porter qu'un top, je me rabats tout de suite vers un bête t-shirt et un pull potable, parce que j'ai peur d'abîmer mes beaux vêtements.
 

 

C'est concon.


T'achètes des vêtements pour les mettre, et pour finir ils restent dans un coin pour ne pas "qu'ils sentent en dessous des bras après, on sait jamais Ginette".

Sauf que, au détour d'un Auchan, je tombe sur le graal, la pub tournait déjà en Belgique, mais aucun signe du produit dans les rayons.
Ni une ni deux, j'ai jeté la boîte dans le caddie et j'ai rapidement marché vers les caisses en regardant derrière moi, au cas où on voudrait m'empêcher d'acheter mes précieux.

 

Le grand test Narta : les patchs anti-auréoles


Le packaging
Assez intrigant.
Je pense qu'il y a une femme derrière tout ça, je ne sais pas, comme une intuition..

Ça rappelle bien évidemment l'emballage des serviettes hygiéniques, c'est présenté de la même manière, donc à moins d'être franchement loin dans votre tête (type à chevaucher un homard géant dans un Flunch), essayez de ne pas vous gourer quand vous partez en week-end avec chéri.

narta3.jpg


Il y a deux patchs par sachet (quatre sachets en tout dans la boîte), qui ont une face à la texture un peu feutrée et pas rugueuse du tout, et une autre qui a deux faces autocollantes, le milieu du patch n'étant pas adhésif.
J'étais assez bluffée par l'épaisseur (moins de 1mm) à l'ouverture du pack, m'attendant sûrement à quelque chose tenant plus de l'éponge que de la feuille.

narta2.jpg
Le test en live

La mise en place est plutôt simple, ça dépendra un peu du diamètre de vos manches, mais en soi, CA PASSE !

La seule difficulté réside dans le fait de bien coller la plus petite face bien à plat dans le début de la manche, sinon ça fait des plis, et les plis ce n'est pas joli (ET VU que je suis douée comme un crabe avec sa pelote de laine, j'ai un peu eu du mal au début).


L'astuce :
retournez carrément votre habit, à l'envers ce sera plus facile à poser.


nartapatch2.jpg

Le verdict
Je les ai testés pendant la soirée des Weekend Blog Awards : j'avais une robe sans manches et une veste bien cintrée par-dessus, le genre d'habit qui exige d'être impeccable.
Pendant la soirée, j'ai eu un petit coup de chaud, puis le stress et l'engouement aidant, c'était parfait pour juger de l'efficacité des deux joujoux sous les bras.

Je trouve que je les sentais pas mal, finalement, et qu'ils n'avaient pas l'air aussi fins que lorsque je les avais sortis de leur paquet. Mais la sensation n'était pas désagréable, et, fait important, ils n'ont pas bougé d'un poil (si je peux me permettre).

modelnarta-copie-2.jpg 

Une fois rentrée chez moi, j'ai d'abord senti le tout à plein nez (j'imaginais déjà les germes se baladant sur la serviette, macérant dans une joyeuse vase puante).

J'ai reniflé ce territoire blanc de fond en comble mais aucune odeur ne venait troubler la banquise, c'était le bonheur.
 

Puis est venue l'étape du décollage (pas vers les cieux, le décollage de la bandelette) et là, autant vous dire que j'étais moins contente.

 

En voulant tirer le tout comme quand on se débarrasse d'une protection féminine, je me suis retrouvée avec le dessus du patch dans les mains, et l'autre bout, la face autocollante, toujours figée à l'entrée de la manche.


Vous auriez bien ri en voyant ma tête et mon air estomaqué, moi j'avais du mal à déglutir et envie de d'appeler le chef de meute de Narta pour le tirer de son sommeil et lui hurler dans le combiné " C'EST QUOI CE BORDOUL, CAMARADE ?".

J'ai mis 10 minutes pour tout enlever, parce que bien évidement rien ne voulait partir en un morceau.

 

Et encore deux minutes à ôter les quelques résidus de colle et à râler parce que la doublure avait aussi un peu pris un sacré coup (quelques endroits où la fibre s'était distendue).
Une vraie bataille de salle de bains.
 

Donc oui, je suis super contente parce que ces patchs remplissent leur rôle à merveille, et ne sont pas humides pendant leur utilisation, ils absorbent la transpiration de manière instantanée.
Mais en même temps je suis pas du tout contente parce que je dois me battre avec les aisselles d'un vêtement qui coûte cher pendant vingt minutes, ce que je trouve moyen, surtout qu'il faut faire attention à ne rien abîmer (et que j'ai quand même fait un carnage).

Mon conseil à Narta
A partir du moment où l'on se dit que c'est le genre de produit qu'on va utiliser sur des vêtements qu'on met les jours où l'on veut être impeccable, POURQUOI mettre une colle aussi adhésive ?
Il n'y a aucune mention des tissus sur lesquels il vaut mieux éviter d'appliquer les patchs ( au cas où, évitez de les mettre sur des tissus trop fragiles, ou qui n'ont pas de doublure, conseil d'amie), je pense que ça serait utile de rajouter ce "détail" sur l'emballage.

Je ne vais pas vous dire de ne pas les acheter, parce qu'ils m'ont bien dépannée, et que, résultat des course, ma veste sent encore comme au magasin, c'est à dire la boutique neuve.

Mais il faudrait vraiment que la marque revoit la dose d'adhésif, parce que même si ça fonctionne sûrement mieux sur du coton, moi c'est quand je porte du synthétique que ça m'intéresse grandement !

 

Des bisous mes Caribous !

8 Patchs anti-auréoles Narta

Environs 4-5 euros en GMS

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Beauté
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 08:54

friendship.jpgJe n'ai jamais fait la bise le soir aux gens de ma famille.

 

Plus qu'une question de principe, je me disais que puisque je les verrais le lendemain, à mon réveil, cela ferait une sorte de boucle qui ne se finirait jamais sur un au-revoir ou ne commencerait pas sur un bonjour, il y aurait ce retour éternel que rien ne briserait.

D'où mon inquiétude à chaque fois que j'allais à une pijama party, où la mère disait bonne nuit, à grands renforts de calins, d'histoire du soir et de bisou sur le front.
J'avais horreur qu'on soit tactile avec moi quand tout ce à quoi j'étais habituée incluait la distance.

C'est un comportement que j'ai qui se retranscrit assez fort dans mon attitude générale, qui donne souvent une impression d'indifférence alors qu'il s'agit plutôt de vivre ensemble un temps donné, en des places éloignées, mais toujours proches par le coeur. 

 

Quand j'étais adolescente, dans la cour de récréation, j'évitais de faire le tour du groupe pour claquer la bise à chaque joue, j'avais mieux à faire.
Puisque de toute façon moi et mes amis avions décidé qu'on était un groupe inséparable, pourquoi se le prouver chaque jour ? Je prenais ça pour acquis, comme quelque chose d'immuable.

Je remarque souvent ces groupes de jeunes gens, bras-dessus bras-dessous, qui crient une famine sentimentale déchirante alors qu'ils sont collés-serrés à leurs copains.
Force est de constater que peu de gens comprennent un comportement qui exclue le contact permanent pour signifier qu'on EST proches, ou qu'on A BESOIN de l'autre, c'est la raison pour laquelle j'ai perdu pas mal d'amis à une époque.

 

Parce que je n'étais pas souvent là, qu'on me reprochait un manque d'implication amicale, qu'on disait de moi que j'étais froide.
C'était un ressenti légitime, mais il se reflétait à chaque fois chez un certain type de personne qui était plus habitué à FAIRE SES PREUVES, montrer à tout prix au monde entier qu'on aime quelqu'un, plutôt que d'être dans la retenue.

Du coup, les années ont passé et j'ai fait des choix.
J'ai appris à me dire que j'étais fondamentalement une handicapée des sentiments, et que si les gens voulait s'intéresser à moi, il leur faudrait faire avec moyennant concessions raisonnables.

 

On prend les gens comme ils sont, et même si on ne change pas leur nature ,

on peut toujours espérer l'améliorer.

Mes vrais amis, sont ceux qui ne me claquent pas la porte au nez quand on ne s'est plus parlé depuis cinq mois, ce sont ceux qui ne font pas d'une misère une histoire hystérique, ceux qui restent dans mon girond sans qu'on prenne forcément de nos nouvelles tous les deux jours, ceux que je retrouve souriants et qui parlent de tout et de rien, ceux qui me laissent ce sentiment de plénitude.

Parce qu'avec eux je connais ce même cycle éternel que quand je ne faisais pas la bise à mes parents, ni le matin, ni le soir, c'est comme une porte toujours ouverte sur une plaine où l'on se retrouve à l'occasion.

Ce que j'aime chez les gens que j'aime c'est leur façon de m'aimer, même si pour ma part, je ne leur montre pas assez.

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 18:03

 Il y a un bon mois, par un matin glacial, pluvieux, venteux, un temps de merde à faire chier les chiens sur le pallier, j'ai vu ma peau crier famine dans le miroir.

 

Avec l'ouragan qu'il y avait dehors, j'avais les joues qui était devenues rudement sèches, j'avais essayé plusieurs crèmes mais aucune n'arrivait à pallier à ce problème.

De plus, mon philtre de beauté Nominoë montrait ses limites et arrivait à sa fin, je suis donc allée voir ailleurs.



La Crème Hydratante Essentielle de Trilogy   !

Je pense que j'ai changé de type de peau ces derniers temps, et que je suis passée de mixte à grasse à normale à mixte au début du printemps, ce qui fait que je dois me plier à de nouvelles habitudes de soins pour rester sur ma lignée du "pas de boutons, tope-là".

 

trilogy1.jpg

 

La marque

Créée par deux soeurs Néo-Zéelandaises, Trilogy est une marque qui propose des produits à la fois bons pour la peau et avec un impact minimal sur l'environnement.
 

"Maximum effect on your skin,
minimum effect on our environment."


La plupart de leurs produits sont à base du fruit de l'églantier ou rose sauvage, le cynorhodon, qui produit une huile aux vertus incroyables :
"L'huile de cynorhodon de l'églantier n'a pratiquement pas son pareil pour régénérer la peau. Elle contribue à stimuler la production de collagène et améliore ainsi la capacité de la peau à se réhydrater. Comme elle a aussi une influence positive sur le renouvellement cellulaire, c'est une huile idéale pour les peaux sèches, mûrissantes et facilement inflammées." Source

 
Cette marque est surtout connue pour son best-seller, son concentré bio d'huile de Rosa Canina (nom latin de l'églantier, ou rose sauvage), gorgé d'anti-oxydants et d'autres ingrédients végétaux bénéfiques pour la peau.

La crème
J'ai beaucoup hésité avant de l'acheter, la faute à sa composition très riche en huiles en tout genre, j'espérais surtout que la balance entre la glycérine végétale et la base nourrissante serait bien équilibrée.

trilogy2.jpg
Dedans, il y a (en vrac)
- de l'huile d'amande douce, d'onagre, de jojoba, d'églantier, de tomate, de cranberry, de tournesol, de baie d'acaï, de marula, de carotte

- de la vitamine E, de l'extrait d'aloe vera, d'avoine, de fleur de camomille, d'orange amère, de romarin

Le packaging/le produit

La première chose qui m'a frappée, c'est le poids du pot (en verre poli): 120 grammes sur la balance ! Autant dire qu'avec mes petits bras, je me muscle chaque jour pour le sortir de ma beauty case.
Ça mis à part, le packaging est plus que sympa, on a vraiment l'impression d'avoir un objet de valeur entre les mains, et le tout est solide, donc pas de risque de fuite.

Une spatule est fournie dans l'emballage, ce qui est plutôt sympa pour garder le produit le plus hygiénique possible sur la durée.

Concernant l'odeur, je préfère vous dire que la première fois que j'ai utilisé cette crème, j'ai été surprise et eu la même réaction qu'avec la Nominoë : un peu du mal à m'y faire, mais ça a fini par me plaire.
En résumé, ça sent surtout le citron léger sur fond de plante, sans être écoeurant ni rester sur la peau trop longtemps, un bon point !


trilogpan.jpg
trilogy3.jpg
La texture est impeccable, la crème s'étale très bien, et même si elle paraît plutôt compacte dans le pot, une fois prélevée elle a le même rendu sur les doigts qu'un yaourt gorgé d'eau.

Sur la peau

A la première utilisation, ça a été un soulagement total.
Les plaques de sécheresse pour cause de déshydratation intense sont parties en un jour et demi, et ne sont jamais revenues malgré le temps en dent de scie qu'on connaît en ce moment.

 

Le côté nutritif de la crème ne m'a jamais posé de problèmes non plus : pas de boutons, le teint non granuleux, la peau douce qui danse la salsamba à toute heure sans luire (luire de gras j'entends, parce que pour la luisance due à la chaleur, je n'ai toujours pas trouvé de solution)
Je l'utilise aussi de temps en temps sur mon cou (il n'est jamais trop tôt pour contrer l'effet sharpei) et il en faut très peu à chaque utilisation ce qui en fait un produit plutôt économique sur le long terme.

Elle est conçue pour convenir à tous les types de peaux, ceci dit, je pense que pour les peaux grasses, elle risque d'être trop lourde.
Pas lourde physiquement, mais dans ses ingrédients.

 

En conclusion

 

J'aime énormément cette crème puisqu'elle fait tout ce qu'on attend d'elle !
Comme son action hydratante est longue durée (mais vraiment !) et que le nettoyant que j'utilise en ce moment respecte totalement mon épiderme, il y a certains soirs où je ne mets rien, parce qu'aucun besoin et que ça ne tire pas du tout.

Sur le site il est mis qu'elle aurait également un effet sur les rides, mais je pense surtout que c'est surtout l'hydratation optimale qu'elle apporte qui remplit ce boulot à merveille.
Si vous cherchez un soin qui donne à la peau un rendu velours et la repulpe comme des grains de framboise, c'est celle-ci qu'il vous faut.

Elle existe en version pot de 60ml et de flacon pompe de 50ml, tous les deux au prix de 29.95 euros sur le site de la marque.
Je l'ai achetée sur Feelunique, où elle est souvent en stock limité (donc faut agir vite !)

 

  Alors, Trilogy, tu connaissais ?

  Bonne soirée les Caribous !

 

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 19:05

Etant donné que je suis encore plutôt jeune, et que je ne suis pas crésus (ou alors à mon insu)(si c'est le cas, j'aimerais être au courant, je déteste les surprises), j'ai un peu du mal à mettre plus de 40 euros dans un soin corps ou visage.

D'abord parce que les marques de luxe proposent souvent des produits qui ne valent pas leur prix (par exemple, on te vend à 100 euros un nettoyant miracle aux extraits marins aqua-actifs et auto-régénérant-que-même-ça-booste-tes-cellules alors qu'en soi, dedans, il n'y a de l'eau (du robinet, si ça se trouve) et des silicones, ce qui donne l'impression d'un repulpage, alors qu'avec une banane coupée en rondelles et posée sur ton visage, tu peux obtenir le même effet), et ensuite parce que je trouve qu'en étant intelligent et un minimum au courant de la liste INCI, on peut tout à fait trouver des produits abordables qui font ce qu'on attend d'eux.

 

lazher.jpg

 

TOUT CA POUR DIRE que j'ai reçu il y a quelques mois un démêlant de Lazartigue et un gommage visage de Karin Kerzog et que, malgré mes essais répétés, il n'y a rien à faire, je suis incapable de dire si ces produits me plaisent ou pas (même si la balance penche quand même plus du côté négatif de la force).



Le démêlant riche à l'huile de bancoulier de Lazartigue

 

Lazartigue et moi, c'est un noeud qui a du mal à se faire.
Pourtant j'ai déjà testé 4 produits de la marque, mais à part un gros coup de coeur (pour un sérum, forcément), le reste ne m'avait pas transcendé.

bancou.jpg
Donc quand j'ai reçu ce soin qui fait partie de la gamme "soin d'exception", je me suis dit "tiens, peut-être vais-je connaître le nirvana et être en symbiose totale avec les chutes du niagara".
Je vous avoue que j'ai vite déchanté, il n'y avait pas d'Elvis et son déhanché langoureux dans les volutes de vapeur de ma salle de bains, et puis surtout, mes cheveux sont devenus zinzins.

Le packaging est beau, il est tout doré avec des bordures roses, même chose pour l'intérieur du bouchon. Il s'est un peu écaillé après quelques mois, mais bon, ce n'est pas non plus censé être un objet décoratif  dont on est fier et qu'on met sous le nez de ses invités dès que l'occasion se présente.

Ce qu'en dit la marque

[Idéal pour les chevelures épaisses, abîmées et desséchées, le Démêlant riche à l'Huile de Bancoulier combat la déshydratation d'une chevelure maltraitée.

 

Cette émulsion discipline, embellit et traite efficacement la chevelure dévitalisée.

Appliquer après le shampooing sur cheveux humides.
Bien repartir la crème sur l'ensemble de la chevelure en massant légèrement.
Laisser agir quelques minutes.
Peigner et rincer abondamment.]

Ce que j'en pense
C'est le genre de produit qui a tout pour me plaire, et pourtant, quelques heures après son application, il perd de son efficacité et rend mes cheveux...indécis.
Comment vous dire ?

Au début, tout se passe bien, j'applique une crème rose comme un bonbon, ça a une odeur délicieuse, la texture est parfaite.


lazaj.jpg
Puis le lendemain, ma soeur me demande ce que j'ai fait à mes cheveux, dans le sens "t'as passé ta tignasse dans la friteuse ou bien ?".

En fait de soin, au lieu de me discipliner les cheveux, il les rend doux MAIS complêtement désordonnés, du coup mes boucles en prennent pour leur grade et deviennent de la mousseline de cheveux plutôt que de belles cascades bien dessinées.

La conséquence directe de ce carnage est que mes cheveux s'emmêlent encore plus et qu'au lieu de voir la télé, je vois mes poils de tête tracer un réseau ferroviaire sous mon air hébété.

C'est vraiment le plus gros défaut de ce produit (qui pourtant est recommandé pour les cheveux épais), parce que dès que j'arrête de l'utiliser, la nature redevient clémente avec ma tignasse.
 
NORMALEMENT, l'huile de kukui (c'est son petit nom) aurait du me démêler les cheveux, c'est une de ses caractéristiques principales, mais il faut croire que la composition du démêlant Lazartigue a des différents capillaires avec ma constitution.
Et, moi, montrer
à la population mes écailles de tif' ouvertes comme des canyons , ça me plaît moyen, donc j'ai dit stop alors que j'arrivais au bout du soin (va comprendre).


Le gommage doux pour le visage de Karin Herzog

Je ne suis pas du tout addict des produits qui font fureur PARCE QU'ILS sont à la mode.

J'observe, je regarde la composition tranquillement, je me colle au baobab dans la jungle de ma tête et je réfléchis.

karin.jpg
On m'a fait parvenir un soin de luxe mais pour le visage cette fois, d'une marque dont tout le monde a entendu parler parce que c'est grâce à Kate Middleton qu'elle s'est essentiellement faite connaître (bah oui, toutes les anglaises pensaient qu'en se tartinant comme la belle, elles allaient devenir sveltes. WRONG!).

Si je me suis laissée tentée, c'est parce qu'en voyant les photos du mariage princier de Willy et sa belle en gros plan, j'ai bien vu que le pore de la donzelle était nickel de chez nickel.
Donc moi aussi j'ai voulu devenir comme elle, et j'ai dit oui. (Pas à Willy, à Karin)

Ce qu'en dit la marque
[Ce "gommage doux" est une véritable perle dans le domaine du nettoyage de la peau. Sans agents chimiques, il agit tout en douceur et efficacement pour éliminer les peaux mortes, sans irritations,  même pour les peaux les plus sensibles. Composé de marbre blanc finement broyé et arrondi, Mild Scrub affine le grain de peau et laisse la peau douce et lumineuse. Les pores sont nettoyés et respirent.]

Ce que j'en pense
Je pense que, vu de loin, c'est un bon produit plutôt basique.
Il a la très grande qualité de ne pas me faire rougir la peau, le secret résidant dans les fines particules gommantes (à peine visibles) qui laissent la peau douce comme celle d'un bébé.

Là où je suis plus embêtée, c'est sur le prix : c'est un petit scandale fourré dans un tube noir puisqu'on vous vend plutôt cher un produit dont les matières premières ne coûtent pas un rein (ou presque rien) et qui ne va vous durer que 5 mois.


kher.jpg
Oui oui, vous avez bien lu.
Sachant qu'on recommande de faire un à deux gommage visage par mois, il y a comme une petite abbération.
Qui vide un tube de 50 ml d'un scrub en si peu de temps ?

Du coup je l'utilise en exfoliant pour les mains et ongles la plupart du temps, et parfois sur le visage, tant qu'il ne me donne pas de boutons.

L'odeur est abominable, autant vous le dire, ça sent l'usine qui produit du plastique, de quoi se sentir la reine du tupperware.
Bref j'aime bien mais j'aime pas, tout un programme encore une fois.

 

 

Dorénavant il est clair que dans mes choix de test je serai plus stricte, parce que j'avais accepté ces deux produits en me basant sur la notoriété de la marque plus qu'en me renseignant sur le produit, et clairement j'aurai du me remuer un peu plus les méninges avant d'accepter.

 

Voilou les Caribous !
Passez une bonne soirée !


Repost 0
Published by rosecocoon - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie