1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 14:39

Si vous me suivez sur instagram ou sur facebook, vous êtes forcément déjà au courant du schmilblik, mais tant pis j'en rajoute une couche.

 

J'ai eu le grand plaisir, il y a quelques jours, de recevoir de la part de Clarisonic une Clarisonic Mia 2 à tester.
L'hystérie qui a suivi a créé l'évènement à la maison, cela faisait en fait plus d'un an que je cherchais quelqu'un de la famille pour me l'offrir sans (trop) poser de questions.

La bonne nouvelle dans tout ça (à part Mona qui sautille) c'est que la Belgique n'est plus le vilain petit canard dans le réseau Clarisonic : la Mia 2 est un modèle qui se vend ENFIN chez Ici Paris Xl, donc les belges n'auront plus à devoir se faire arnaquer/commander en ligne sur Sephora ou autre.
Ceci étant dit, le prix des embouts est moins élevé sur le skinstore, qui reste le site de référence pour acheter cet engin.

clari1.jpg
En allant chercher le colis à la poste, je ne savais pas si ça allait être ZE BOUATE, j'ai donc franchement couiné quand j'ai vu le postier ressortir du tas de paquets un carton assez grand piqué du logo de la marque.


Il a cru que j'étais nerveuse, j'étais surtout un peu trop contente, j'avais envie de faire la fête à papy et mammy qui me suivaient dans la file et de leur offrir une chope, bref, je bavais comme une loque ambulante et j'avais le sourire de quelqu'un de pas fort net.

A la maison j'ai déballé le tout, il y avait la brosse dedans, un chargeur, un nettoyant en échantillon et la brosse Delicate (c'est celle pour peaux très sensibles, on n'est jamais trop prudent).
En vrai, quand tu commandes, tu reçois tout, mais sans un embout brosse supplémentaire.

 

Mes premières impressions

 

J'ai du attendre 24h pour la charger.
Je la voyais clignoter de l'autre côté de ma chambre, des fois ça avait l'air de ralentir, des fois, on aurait dit que le témoin de charge allait enfin crier "OKAY C'EST BON, BROSSE TOI LA FACE GOUMICHE", mais non.


Reçue à 11h, chargée à 11h le lendemain, pas de surprise.


Pour le premier test, j'avais tellement lu de revues sur cette brosse, que j'avais déjà la méthode en tête, je me voyais tout gérer et avoir ce fameux WOW EFFECT après le premier nettoyage.

J'ai pris ma Clarisonic sous la douche, j'ai mouillé mon visage à l'eau chaude, l'embout aussi, puis j'ai appliqué TROP PEU de nettoyant sur la brosse, et hop, j'ai passé ça sur le visage.

Alors, non seulement ça ne moussait/ne se répandait pas, mais en plus, une fois incée, je n'avais pas plus l'impression d'avoir la peau plus propre qu'en utilisant mon Ultra-Simple de Lush.
Donc je suppose que le produit qu'on utilise avec la brosse a toute son importance dans la routine, chaque outil de ce genre est toujours plus performant quand on arrive à trouve THE cleanser qui va à merveille avec.

 

En fait, j'ai vite compris la technique pour avoir un résultat plus doux: il ne faut pas lésiner sur le nettoyant et bien l'appliquer sur la brosse centrale, éviter d'avoir le visage/la brosse trop humide sinon ça coule, et puis surtout, utiliser un nettoyant HYPER doux.

Il m'a fallu quatre utilisations pour comprendre tout ça.
Mais maintenant je gère du babouin.

Je trouve que les poils ne sont pas agressifs quand on n'utilise pas cette brosse comme pour récurer un WC (j'en vois certaines qui se scalpent sur Youtube, tout le monde a l'air de trouver ça normal).
Je la pose à peine en surface de peau et je fais des mouvements rotatifs sans finir rouge après la sacro-sainte minute, UN TRES BON POINT.


Comment je compte l'utiliser

Pour l'instant, mon seul fil rouge c'est une utilisation un soir sur deux, et puis j'augmenterai progressivement la fréquence si je ne vois aucun problème particulier pointer le bout de son nez.

J'utilise l'échantillon du Refreshing Gel Cleanser de Clarisonic, qui sent le propre, fait un peu tirer ma peau, et n'a pas grand chose de bon dedans (mais il est sans sulfates, wouhou la timbale).

Je ne vais pas trop l'utiliser car je préfère retourner à mes favoris et coupler ma Clarisonic à la mousse nettoyante que j'adore de Nominoë. Cette dernière convenait déjà quand j'utilisais la Tosowoong, donc je pense que ça devrait très bien passer avec mon nouveau joujou et puis ça me permettra de mieux comparer les deux brosses.
nono-copie-1.jpgA quoi je m'attends ?

Je déteste Septembre pour une seule chose, le changement de saison me fait luire et un peu bourgeonner.

Et le tout sans rien changer  ma routine.

Donc, j'attends de la Clarisonic :
- un bon nettoyage de ma peau
- un teint plus éclatant
- un nettoyage aussi efficace qu'avec un cleansing balm (je me démaquille quand même avant, je ne suis pas fort adepte du démaquillage à la Clarisonic, par principe)
- qu'elle fasse disparaître certaines irrégularités qui apparaissent quand je suis dans ma "période"
- que ma peau soit encore plus douce au toucher
- que je luise un peu moins en fin de journée

Je pense que c'est tout.
Et c'est déjà pas mal.


Conclusion

J'attendais énormément de cette brosse, avant même de la recevoir, ce qui fait que je la voyais un peu comme le Graal pour avoir une peau veloutée et archi-douce.
Je n'ai plus tellement de boutons, donc à mon avis, je ne m'étendrai pas tellement sur son action sur l'acné, la vraie, parce cette bougresse ne me tourmente plus.
En revanche, les imperfections par-ci par-là, leurs réactions et tutti frutti, ça OUI, je vous en reparlerai.

J'ai déjà commencé à prendre des photos, histoire d'avoir une belle chronologie et une vision évidente des progrès (??) de mon épiderme.
 
Tout le monde parle d'un effet purge à venir, et c'est LA petite question qui me taraude.
Je sais que certaines peaux ont tendance à être parsemées de micro-kystes et qu'effectivement, l'abrasion de surface peut donner lieu à une poussée un peu forte et des inflammations.

Mais je n'ai plus vraiment ce problème de peau engorgée.
Ma routine tient la route, je n'ai plus de kystes monstrueux sur le menton, et je peux enfin profiter d'une peau qui ne connaît pas "la crise" instantanée et sans raison.

En général, je vois assez vite quand il faut que j'arrête d'utiliser un produit, la réaction cutanée se traduit chez moi par des boutons et de plaques de sécheresse en haut des pommettes (ON DIT MIAM!).

On verra avec le temps, rien n'a encore poussé jusqu'à présent et je croise les doigts; je trouve ma peau plus lumineuse que d'habitude, surtout sur les joues.
La suite au prochain épisode !

 

Des bisous les Caribous !
ICI PARIS XL / MIA 2 à 149 euros


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 09:50

cicalfate3.jpg
Il y a quelques mois, je vous parlais de mes zigouilleurs d'acné, ceux que je sortais à chaque crise de bouton, histoire de retrouver une face présentable en un rien de temps.

Maintenant que ma peau est plus ou moins stable,  je n'ai plus que de temps en temps des bubons qui se pointent (and I say HALLELUJAH mes frères).
Les derniers en date ont squatté mon délicat épiderme parce que :

- les menstrues sont venues parader

- et début d'une cure à l'acide glycolique avec une nouvelle crème aux aha

Je ne crois pas trop à l'effet purge, mais il faut croire que j'ai pas mal réagi à cette crème les premiers soirs.
Depuis je me traîne deux boutons en phase de cicatrisation parfaite.

Oui, parce que, c'est bien beau de savoir COMMENT traiter un bouton qui nous sort de nulle part, mais l'idée c'est d'être régulier pour le soigner sinon le cratère va mettre des années à disparaître.
J'avais déjà remarqué ça avec la cicaplast de Laroche-Posay, plus je l'appliquais, même en gros tas, plus ma peau se régénérait presqu'à vue d'oeil.

Certaines pustules ont d'ailleurs pu se faire oublier en 24h, un temps record pour une poussée-explosion-cicatrisation.

Tout ça pour dire que, depuis, je suis une grosse addicte de crème cicatrisante.
Je vouais déjà un culte à la cicaplast, donc, mais, comme je jugeais n'avoir pas encore assez de produits Avène dans mes cartons, j'ai été à la pharmacie au début de l'été pour me prendre un tube de Cicalfate.
Non sans ronflonflons, vu que Marty a décidé qu'il allait faire la fanfare au chien du pharmacien en pleine heure de pointe (il est interdit de courses avec ma personne, depuis, faut pas foutre la honte à mémère).


La cicalfate en lotion / La cicalfate crème

cicalfate.jpg
Souvent, les gens confondent les deux produits alors qu'ils n'agissent pas vraiment de la même façon.

Disons, pour résumer, que si vous avez un bouton qui mûrit, et qu'il a besoin d'être tué dans l'oeuf, il vous faudra dégainer la lotion.

Elle est asséchante, antibactérienne et cicatrisante et permet de bien cibler la zone.
Elle convient aux plaies qui sont suintantes.


La crème, quant à elle, est plutôt destinée à un "post-carnage", quand vous avez décidé de vous défigurer pour un minuscule bouton et que celui-ci a effectivement été éradiqué, mais que la croûte est moche à voir et qu'on souhaite la voir disparaître au plus vite.

Donc : la lotion assèche et purifie, la crème cicatrise et répare.

Ce qu'en dit Avène

 

Ses Bienfaits
Réparatrice : Le Sucralfate, actif original, favorise la réparation de l'épiderme.
Assainissante : L'association sulfate de cuivre - sulfate de zinc limite  le risque de prolifération bactérienne. 
Apaisante : Riche en Eau thermale d'Avène, elle apaise les épidermes fragilisés.

Est-elle faite pour moi ?
Cicalfate Crème réparatrice est particulièrement indiquée pour soigner les irritations sèches des adultes, enfants et nourrissons; elle peut être appliquée sur la peau comme sur les muqueuses.

Pour toute question sur une indication en particulier, veuillez consulter au préalable votre médecin.

Le Bon Geste
Nettoyez tout d’abord la zone irritée que vous souhaitez réparer.

Appliquez la crème une à deux fois par jour en massant légèrement.



Ses utilisations

 

cicalfate2.jpg

 

A l'achat, n'hésitez pas trop, et prenez le tube de 40 ml. Il paraît petit, mais il vous durera un bon moment. Celui de 100 ml est plutôt réservé à un usage particulier (grandes zones de dartres, gerçures, etc)

Cette crème est un peu ma crème à tout faire.
Pas spécialement hydratante, elle est surtout grasse, ce qui permet de bien ramollir les zones sèches et de contribuer au confort de la peau quand elle est fort irritée.

Nul doute qu'en hiver, elle sera toujours calée dans mon sac pour soigner mes menottes en sang à cause du froid (oui oui, malgré les gants).

  • Je l'utilise donc le soir qui suit celui où j'ai utilisé la lotion cicalfate sur un bouton.

Si le bouton a l'air sérieux (il a un bazooka et un abonnement au Mickey Club), je passe un peu d'huile essentielle de Niaouli, et je mets par-dessus un petit pâté de crème cicalfate, ce qui permet de doubler les effets sans avoir le côté asséchant de la lotion.

  • Il y a quelques temps, j'ai fait une réaction à un fard à paupière. Impossible de savoir lequel, dans le doute, j'ai directement arrêté d'en mettre.

J'avais les yeux secs, irrités, je n'arrêtais pas de me passer le doigt dessus pour essayer de soulager la sensation d'inconfort.
Et puis un soir, j'ai pris mon petit tube et je m'en suis appliqué sur les paupières. Dès que la peau avait tout bu, j'en remettais. Comme ça pendant quelques heures.
Le lendemain matin, quasiment plus rien.

  • Je sais que certaines personnes qui passent par des phases de grosses irritation de l'épiderme utilisent ce produit comme un masque de nuit.

Je pense que tant que cela reste occasionnel, il n'y a pas de problème.

Mais n'utilisez pas cette crème comme une crème quotidienne, la présence de paraffine liquide rend la matière assez lourde et cela pourrait devenir comédogène sur le moyen terme si vous avez les pores qui se bouchent facilement (mais il est possible qu'une peau sèche ADORE).

On peut aussi l'utiliser après une brûlure pour apaiser, sur le bout du nez après un gros rhume, sur des zones épilées qui grattent/piquent, et j'en passe.
(Ce produit peut s'appliquer sur les muqueuses)


Et comme cicatrisant ?

He bien comme cicatrisant elle fonctionne très bien.
Je lui regrette juste une chose : la cicaplast laissait un léger film sur la peau, comme un patch, alors que la cicalfate d'Avène est vraiment comme une crème, elle ne crée pas tellement cet effet "bulle" sur la plaie qui est pourtant très bénéfique pour avoir une cicatrisation rapide.

Il faut donc la ré-appliquer plus souvent, mais quand on prend la peine de le faire, les résultats sont au rendez-vous.
Elle a aussi une très bonne action émolliente, qui permet de ne pas avoir un aspect figé d'une croûte sous le maquillage.

J'insiste sur le fait qu'il s'agit d'une crème réparatrice, et non d'un produit magique pour faire disparaître vos cicatrices vieilles de trois ans.
Les crèmes cicatrisantes agissent sur les tissus superficiels et permettent de refermer des "plaies" et de régénérer la peau pour qu'il n'y ait plus de trace de l'incident.
Mais pour un résultat pareil, il faut s'y prendre dès que les dégâts sont là, se protéger du soleil (pour que la zone ne brunisse ou ne rougisse pas) et en appliquer tout le temps.

Il y a des solutions naturelles qui ont fait leur preuve sur les cicatrices, comme le peeling au citron, l'utilisation en local d'huile de rose musquée (qui agit plus profondément !!), ou encore les masques au miel.

Mais la clef de la réussite réside dans la RE-GU-LA-RI-TE, tout comme lorsqu'on entame le millefeuille ou qu'on essaye de maigrir en se mettant au sport.
Rien ne se fait en un jour.


Conclusion

On a toutes des basiques dans notre salle de bains (certains diront que nos basiques prennent trop l'aspect d'un stock de guerre)(je fais ce que je veux).
Il y a quelques années, c'était sûrement le bon vieux tube d'homéoplasmine qui était en tête de gondole (toujours efficace, si vous n'avez que ça sous la main), maintenant les soins réparateurs sont plus spécifiques et servent à peu près à soigner tous les petits bobos du quotidien.

Il en existe dans beaucoup de marques mais la plupart du temps ils se rejoignent sur leur action : ils apaisent, ils réparent et ils sont antibactériens.

Si je me tourne vers Avène, c'est parce que leur eau thermale agit vraiment sur les irritations de ma peau (du corps ou du visage) et que depuis que je marche à la plupart des produits de cette marque, je n'ai quasiment plus de soucis de gratouille ou d'irritations.

Ceci étant dit, la Cicaplast de Laroche-Posay est plus pratique à utiliser en journée, car incolore donc moins de risques de se retrouver avec une traînée de crème sur la moitié du visage.
Mais les jours où je ne vois personne et que je joue à la marelle avec mes pustules, je traîne dans toute la maison avec mon tube de Cicalfate.
J'ai un nouveau pote je crois.

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 19:36

culture.jpg

 

Quand j'étais petite, la télé était un luxe.
Ce n'était pas forcément lié à une classe sociale particulière, disons que la classe moyenne qui s'offrait une télévision autorisait d'autres gens à faire leur éducation culturelle et celle de leurs enfants.

C'est ce qui s'appelle déléguer l'instruction des parents à des petits agités de la boîte carrée, et si je voulais être tout à fait honnête, je dirais que c'est en grande partie la télé qui m'a éduquée.

Quand j'étais petite, mon grand-père regardait "Des chiffres et des Lettres", en lançant des "ROYELLES !!!" avec son accent italien, n'ayant toujours pas compris qu'il fallait dire voyelle et que de gueuler ne changerait rien au choix des participants.
S'il arrivait à trouver des mots, je ne m'en souviens plus, mais cette émission m'avait marquée, elle obligeait le spectateur à remuer ses méninges.

Comme Pyramides.
Comme C'est pas Sorcier.

Comme ces émissions du service public qui ont "élevé" une grande partie de la génération dont je suis issue.

Quand j'étais petite, j'avais accès à Canal Plus, je regardais Nulle Part Ailleurs et les Guignols avec mon père, Coucou c'est Nous, le Muppet Show, et Benny Hill faire l'idiot.

Mister Bean donnait une autre dimension à ma réalité, l'humour pouvait passer par l'absurdité d'un homme seul avec son nounours, qui se retrouvait la gueule prise dans une dinde à Noël juste pour avoir voulu récupérer une bague.
Hilare.

Avant, la télé était une culture ciblée, qui avait pour objectif de devenir la base des sujets de conversations, qui nous tenait au courant.

Aujourd'hui je suis blasée.

Parce qu'on supprime des programmes sur des chaînes comme France 2 sans se demander si les remplaçants ne feront pas trop hasbeen.
On passe d'On ne Demande Qu'à En Rire à Jusqu'Ici Tout Va Bien.

Non tout va mal, vu qu'on impose à la jeunesse francophone d'aujourd'hui des émissions qui abordent des sujets que tout le monde a déjà abordés, qui présentent des objets que tout le monde a déjà vu.

Il n'y a plus de remise en question, on remplace le cynisme bien placé de Ruquier par une bande de péquenots sortis du trou du cul de PAF, qui sont incapables de trouver une information valable et originale dont personne (ou peu de gens) n'a entendu parler.

Je suis déçue parce qu'aujourd'hui, il n'y a plus beaucoup à se mettre sous la dent à la télévision.
Je suis déçue parce que ce petit cube devenu écran plat n'a plus beaucoup de relief dans son bouquet de programme, qu'on ne trouve plus de doublure de Strip-Tease pour rire un peu des lubies d'autres gens "normaux".

La prairie est trop tondue et y a plus rien à se mettre sous la dent.

La culture française se résume désormais aux Anges de la Télé Réalité, à 16 ans & Enceinte sur MTV, à des émissions vide-tête (qui ont leur pendant en torche-cul, voir du côté de Closer et compagnie) qui blanchissent tellement le cerveau des mômes que même les enseignants ne parviennent plus à écrire sur l'écran trop lisse de leurs pensées.

Où est passée la culture ?

Je la retrouve encore un peu en regardant le Grand et le Petit Journal, des émission de Ruquier le samedi soir, Touche pas à Mon Poste en semaine, des zappings de Canal, Silence ça Pousse sur France 5 (chuuuut, j'ai aussi mes favoris), des Talks Shows étrangers (disponibles que sur le net, mais ça vient de la télé, right ?).

J'aimais quand le PAF était un cadre dans lequel grouillait l'essentiel de l'info du jour.
Aujourd'hui tout ce que je vois, ce sont des plateaux à faire morfler n'importe quel épileptique critique, des couleurs criardes, et des présentateurs plus beaux gosses que bien intelligents.

Fallait pas trop tomber dans la folie de vouloir "une ambiance plus décontractée".
Maintenant Nagui flirte lourdement avec les candidates, Delahousse joue au coco à la mèche qui dit hello, Denisot a dit bye bye, et depuis je pleure comme quelqu'un qui a taillé trop d'oignons.

Je râle.

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Humeurs
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 12:03

steampod.jpg



Bon, les bichons, parlons peu, parlons bien.


Totoche vous fait un retour sur le Steampod après un an d'utilisation intensive (je me lisse les cheveux avec après chaque lavage, donc c'est devenu mon meilleur ami, cui cui).

Les avantages du steampod restent les mêmes qu'évoqués dans mes articles à ce sujet (ici et ), et la vidéo précédente :

  • Mes cheveux sont brillants
  • Pas abîmés par le lissage
  • Sur mon type de cheveux, le soin l'Oréal est finalement superflu
  • Il fonctionne toujours aussi bien

Cela fait des mois et des mois que je ne suis pas retournée chez le coiffeur, et ma perruque est toujours aussi jolie.
Les soins que j'apporte à mes cheveux y sont sûrement aussi pour quelques chose, mais clairement, ce lisseur est de loin, le plus respectueux du cheveu que j'ai pu tester.

Le prix est toujours le même, aux alentours de 180 euros seul, et un peu plus avec les soins.
CERTES, il s'agit d'un investissement, mais si vous passez plus de temps chez le coiffeur que chez vous, juste pour avoir des cheveux bien lisses, le résultat est pratiquement pareil qu'en salon si vous utilisez le steampod à la maison.

Et avec 4 séances chez le coupe-tiff à 50 euros, on arrive vite au prix de la bête.
Le choix est vite fait, croyez-moi !

J'espère que la vidéo vous plaira, je compte un peu ré-alimenter ma chaîne Youtube dans les semaines à venir.

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Cheveux
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:43

nat.jpg

 

Depuis que je suis aux commandes de Rose Cocoon, je vous ai autant parlé de produits naturels que de produits issus de l'industrie cosmétique traditionnelle parce que tout simplement, j'ai eu des phases, et je suis bien contente de pouvoir à la fois profiter du soyeux des silicones sur ma perruque, mais également du pouvoir fortifiant d'une ortie.

Alors comment ce fait-ce ? Comment est-ce possible que dans ce monde des blogueuses "beautés", je n'ai pas choisi de vrai camp et suis encore une testeuse tout-terrain malgré les alertes du monde de la santé, de personnes trop critiques et surtout d'extrémistes du naturel (qui font pousser des courges sur leur tête pour être certains d'en connaître la provenance).

Je pense sincèrement comprendre la démarche des gens qui vivent du tout-bio (ou du tout naturel)(attention il y a une NUANCE, ce n'est pas la même chose)(j'étais sérieuse dans la parenthèse précédente) :

C'est plus sain en théorie, on sait ce qu'on mange, d'où ça vient, les labels permettent la traçabilité, ça fait vivre le fermier du coin et sa gonzesse et en plus on se sent fort comme un gardon parce qu'on a le sentiment d'avoir fait le plein de vitamines et détoxifié son corps.

Mais ce qui me dérange, ce sont les gens bornés qui ne pensent pas qu'une addiction pour les soins cosmétiques puisse forcément réunir dans une même routine des produits qui sentent la savane fraîche et d'autres qui évoquent plutôt un bonhomme michelin tout de plastique vêtu.
Pourtant c'est possible, j'en suis la preuve.

J'ai cependant quelques restrictions de base qui font suite à mes essais :

  •   je sais qu'en général ma peau ne supporte pas les silicones les plus lourds en début de composition
  • je sais que ma peau ne réagit plus bien à l'eau florale de lavande
  • je sais que mes longueurs adorent être chouchoutées avec des produits dégueulasses (mais mon crâne lui, a droit à un traitement totalement home made OU à des shampoings sans SLS si possible)(casse-couilles)
  • mes yeux ne supportent pas trop le gras, sinon c'est la fête aux grains de Milium, et je me retrouve avec une grappe de points blancs sur la paupière
  • pour mon corps, vaut mieux du surgras ou un bon nettoyant filmogène
  •   j'aime le coca
  • etc.
  • et etc.

 

Je pense qu'au début il faut surtout savoir POURQUOI on essaye de se diriger vers un camp plutôt qu'un autre.
A priori, dans ma démarche, pas de forte intention de devenir une bobo qui s'y connaît en huiles essentielles et qui gère toute la gamme Avène, je suis juste une grosse curieuse qui n'aime pas forcément nier qu'il y a des avancées technologiques, qu'une formulation ne vaut pas une autre, et qu'avant de cracher sur un produit, IL FAUT LE TESTER.


Enfin, je crachote quand même sévère sur des marques qui vendent des sérums remplis d'eau de robinet à 160 euros, et dont l'ingrédient qui fait les gros titres de leurs pubs n'est situé qu'en bas de tableau.
Je crachote aussi sur les marques qui font du greenwashing (type THE BODY SHOP, type YVES ROCHER) parce qu'elles induisent le consommateur en erreur, et que, finalement, certains acheteurs tombent de haut en découvrant qu'un produit qu'ils pensaient vraiment "nature" n'a en fait qu'un extrait d'une plante banale en si petite quantité qu'il vaut mieux passer son chemin.


Je crachote donc, mais parfois je succombe quand même.
Parce que je suis une fille (entendre par-là que j'ai des instants gaga en magasin), que j'aime bien avoir l'impression d'être un cake à la banane avec un gel douche pas trop réglo, et parce que je sais ce que je fais.

 

Je pense donc que la seule chose qui me différencie des gens qui choisissent le bio (voire simplement le naturel) ou qui se font des stocks de parapharmacie hauts comme ça, c'est juste l'impulsion réfléchie (oui ça m'arrive) plutôt que la conviction.

J'ai une charte d'ingrédients qui me posent problème, mais dans l'ensemble, je suis plutôt grand public parce que j'ai pris le parti d'être un test humain, que j'aime bien le faire, et que surtout, même si ça emmerde les gens et qu'ils ont l'impression que je plébiscite à la fois la nature et son enterrement, j'ai juste pris la décision de ne pas être une partisane radicale d'un type de cosmétique ou d'un autre.

C'est sûrement égoïste pour la planète, mais je n'éprouve aucun remords à m'acheter des produits qui contiennent de la paraffine liquide pour me les appliquer généreusement sur le corps, tout ça parce que ça hydrate ma peau du feu de dieu et que le rendu est soyeux sans devoir le travailler pendant mille ans.

Il faut se l'avouer, le naturel, c'est bien aussi, pour ça que j'y retourne régulièrement, mais au-delà des bienfaits qu'apportent les plantes, il y a une réelle contrainte : faire sa popote maison ça prend du temps et il faut être d'humeur pour s'y attaquer.
Certes il y a des marques bio qui valent vraiment le coup d'oeil, et ça m'évite de devoir me casser la tête à trouver une alternative naturelle à l'huile démaquillante l'Oréal pour une amie, par exemple (oui parce qu'essayer de de dénicher de la mousse de babassu pour faire son mélange maison, c'est un peu la galère en Belgicie).
Mais, ce que j'aimerais dans l'idéal, c'est une marque de la cosmétique traditionnelle qui place un bon ingrédient actif en haut de liste, histoire de me rendre heureuse à ne plus savoir comme je m'appelle.
(Je peux toujours rêver, hey.)

Enfin voilà, tout ce brouhaha pour dire que tant que vous êtes conscients de ce que vous utilisez, que vous voyez un effet sur la peau (le silicone qui donne l'impression de pores diminués ça compte pas), et que vous ne dépensez pas trop pour une crème, vous faites partie de la même catégorie que moi, à savoir les buyers-qui-savent.
L'idée c'est de choisir ses produits un peu avant de les acheter, en consultant des sites comme Beauté Test, ou des revues de blogueurs.

Faites ce que vous voulez avec votre peau, faite le juste en connaissance de cause, ça donne l'air moins idiot (j'aime bien rire en lisant le récit d'une fille scandalisée parce qu'elle découvre des ingrédients chimiques dans une marque avec des plantes sur l'emballage).
Moi, j'ai décidé de faire comme bon me semble, en tant pis pour ceux qui aimeraient que je choisisse un camp, c'est pas demain la veille que ça arrivera.

 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 19:28


jojog.jpg
Hey ho, Totoche est de retour !

Puisque point de rentrée pour ma pomme et que les travaux et l'emménagement m'avaient pris mon temps, je me suis aperçue ce matin que cela faisait déjà 20 jours que je n'avais pas foulé le bitume.


QUEL SCANDALE !
Du coup j'ai compris le petit énervement, le sentiment d'avoir quelque chose qui fait du grabuge dans les émotions et qui a besoin qu'on le stabilise un peu avec une grande claque et une sortie dans les bois.

Aujourd'hui, donc, comme une petite fleur qui pousse dans les champs, j'ai naturellement chaussé mes Nike d'amour et je suis partie fouler mon nouveau territoire.


Premier bilan

Depuis mon article sur la reprise de la course
, j'ai couru quinze fois, mais j'ai surtout rapidement augmenté les kilomètres parcourus en passant d'une distance de 3km à 6km en moyenne (donc le double, OUI)

Je n'ai pas vraiment pu me tenir à une moyenne de 3 fois par semaine, puisqu'à chaque fois j'étais interrompue par un épisode de forte chaleur, ou alors il pleuvait comme vache qui pisse et ça me coupait dans mon élan.
Sans parler des jours où j'avais mal de tête, les lendemains de fête, l'envie de mimer la larve sédentaire, etc.
L'été n'est pas d'une grande aide quand on reprend le running.

Ceci étant dit, les gens de mon entourage ont rapidement remarqué que j'avais "maigri", mais en réalité je pense surtout que la course à pied aide à avoir un rendu plus élancé de la silhouette, d'où la confusion.
Bon, j'avoue avoir quand même un peu fondu, je suis passée de 55.5 kg pour 1m62 à 53kg en deux mois (et ce malgré les saucissons, apéros, et autre joyeusetés estivales).


Ce que ça m'apporte

Je ne suis pas encore une runneuse assidue et j'aimerais vraiment le devenir maintenant que je ne suis plus dans un appartement sur Bruxelles et que je peux profiter des espaces verts autour de chez moi : plus d'excuses, j'ai des terrains grands comme ça pour me défouler sans croiser des voitures tous les vingts mètres !


jorg-copie-1.jpg
 

Malgré mon petit niveau j'ai constaté des avantages non négligeables

  • le jogging forge mon mental : il suffit de se mettre à courir et de se fixer des petits objectifs et on se rend vite compte qu'on devient son propre coach. Parfois je me dis "allez, encore un effort, on va jusqu'au poteau au bout de la rue", et le fait de m'y tenir me donne envie de me fixer d'autres challenges.

Je n'aurai pas parié, il y a trois mois de ça, être capable de faire des courses de 6km, et pourtant, maintenant, je me vois mal faire la moitié. J'ai besoin de cet état que je trouve une fois que mes muscles sont bien chauffés et que je ne pense plus à mes jambes qui font un effort mais à mes projets, mes envies, etc.

  • le jogging me rend plus zen : prouvé et approuvé, après chaque course je suis calme comme un koala sur sa branche. Je ne planifie pas mes courses mais en général, quand j'en fais une, c'est que j'ai un "trop-plein", des idées en pagailles, une envie d'aller me dégourdir et je ne m'arrête que quand je sais que j'ai bien évacué mon stress.

 

  • le jogging m'aide pour mes migraines : j'essaye de prendre une bouteille d'eau à chaque sortie, et même si ce n'est pas pratique, le fait de boire quelques gorgées pendant la course m'évite une déshydratation et donc un mal de tête.

J'essaye aussi de ne pas forcer, mes minutes de running je ne les fais pas pour la performance (je ne cours d'ailleurs pas avec un cardiofréquencemètre). Une ou deux fois j'ai vraiment trop poussé mon corps et je me suis retrouvée avec une migraine jusque-là, à ne plus vouloir rechausser mes godasses.
Donc EAU + JOGGING PEINARD = la clef du débutant qui gère (sans oublier les chaussures, bien choisies, c'est plus sûr)
 

  • le jogging me fait un plus beau corps : j'ai beau être mince, j'ai le cuisseau qui n'avait pas une belle dégaine pendant les premières sorties, ça bloblotait sévère au niveau du bas du corps et me donnait l'impression de jouer aux castagnettes géantes avec mes cuisses.

Je suis encore loin de mon objectif de raffermissement, certes, mais comme je pratique le running à une allure lente à moyenne et pendant plus de trente minutes (ayé, je suis aux quarante minutes maintenant !), je suis assurée de renforcer mes muscles sur le long terme.
La grosse nouveauté du mois : dorénavant, il faut que je presse ma cuisse pour voir le côté grumeleux  de la cellulite alors qu'avant, même en étant statique, j'avais une piste bosselée de mes fesses aux genoux.
Il y a du mieux aussi au niveau du bidou, j'ai moins l'impression d'être gonflée comme une baudruche.


  • le jogging me rend heureuse : petite victoire, sortie en plein air, ne compter que sur soi, faire de mieux en mieux en prenant son temps, voir le soleil, autant de choses qui contribuent à une sortie paisible et au top.

Il suffit de prendre une playlist du feu de dieu avec soi et on est parti pour avaler des kilomètres sans s'en rendre compte !
J'aime bien courir en hiver aussi, le décalage entre la température de mon corps et l'extérieur est plus agréable pour moi quand il fait plus frais dehors.


L'envers du décor


Il y a certaines courses pendant lesquelles j'ai eu du mal à tenir le rythme, j'avais envie de lâcher en plein milieu parce que je n'étais pas d'humeur, mais en général je bouclais mon objectif du jour sans trop de problèmes.
Ces jours-là, tout le monde les connaît, il ne faut pas croire que la course à pied est une promenade en poussette, c'est vous le moteur, donc si l'impulsion n'est pas de la partie, m'est avis que vous n'irez pas bien loin (dans cette pratique).

Le tout c'est vraiment d'y aller mollo, progressivement, de ne pas chercher à devenir un champion d'athlétisme en quinze jours, sinon c'est la porte ouverte aux blessures.
J'ai lu énormément de blogs/articles sur le sujet, et honnêtement, même si la majorité des runneurs sont ultra-équipés, je ne pense pas que cela soit nécessaire dans l'immédiat.
Il est certainement impératif de mettre ses sous dans une bonne paire dédiée au running, mais commencer à dévaliser toute la boutique high-tech chez Decathlon n'a pas vraiment de sens quand on ne sait pas si l'on va persévérer dans la course à pied dans les mois à venir.

Personnellement, je cours avec des chaussures et un legging Nike et pour le haut du Kalenji, et c'est suffisant.
Mes seuls "ajouts", sont mon smartphone avec l'appli Nike+ running que j'ai toujours trouvée excellente, même sur mon ipod.

C'est tout.


Conclusion

Même si j'ai en moyenne couru 5 fois par mois depuis ma reprise, je pense que pour un début j'ai été plutôt régulière.
Je compte faire mieux, mois par mois, améliorer mon temps par kilomètre, et essayer de combiner cette pratique sportive au vélo, vu que maintenant j'habite dans une commune qui ressemble de loin (très loin) à la Hollande.

Reste le problème des jours de flemme, quand je n'ai pas envie de pointer le bout de mon pied dehors : j'ai déniché des chaînes youtube (va souffrir tiens) qui sont axées sur la muscu bien tonique et active pour les femmes, un bon moyen pour ne pas perdre une journée à parler à son paquet de chips.

Enfin voilà, si vous cherchez un sport qui permet une dépense rapide et certifié par moi-même, je valide la pratique de la course à pied.
Si vous avez aussi repris le sport récemment, NE LÂCHEZ RIEN, il y a toujours la bombasse qui sommeille en vous au bout du chemin.

Des bisous les Caribous !
Saison 1 épisode 1
Saison 2 épisode 1

Saison 3 épisode 1


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Humeurs
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 07:51

luna1.jpg
J'en ai marre !

L'an passé, à la même époque, j'étais devenue une dingue à faire des recherches sans fin sur la clarisonic, à comparer toutes les revues, à rempir mon panier sur le Skinstore puis à fermer tous les onglets en me disant que j'étais ridicule.

Parce que oui, à moins de se la faire offrir, la clarisonic reste un investissement (de base, mais également pour les têtes qu'il faut changer tous les 3 mois environs) et comme j'ai vite raté le coche, je suis passée à autre chose avec la tosowoong.

OUI MAIS !
Depuis hier je suis gaga, j'ai vu la dernière vidéo de Tanya Burr sur une nouvelle brosse qui commence à lentement faire le buzz, la Foreo Luna, et les formes de l'objet n'aidant pas, j'ai eu du mal à aller me coucher sans regarder toutes les vidéos que je pouvais trouver sur le sujet.

luna2.jpg

 

Elle existe en plusieurs versions, il y a le modèle normal qui se décline selon les types de peau et promet une peau plus jeune et lumineuse en seulement trois jours, le mini plus compact et handy, le version deluxe et le luna pour homme pour optimiser son épiderme avant-rasage.

La bête fonctionne avec un système de vibrations transdermales soniques qui permet de désincruster la peau en profondeur ET en douceur.

La version mini a trois zones réparties sur son dôme pour répondre à toutes les problématiques et besoins de l'épiderme (il y a plus de 1300 picots quand même !) et il est recommandé de l'utiliser pendant 60 secondes seulement.
Par contre il n'est mentionné nulle part le nombre de pulsations minute.

On se situe donc un peu entre la clarisonic et la hada crie (pour faire de très gros raccourcis), mais avec une plus grande simplicité d'utilisation et un design kawaï à croquer qui rapelle vaguement un sex toy.


Les gros avantages de la Foreo Luna par rapport aux autres brosses soniques du marché ?
Le matériel principal utilisé est du silicone ce qui en fait un excellent support résistant mais aussi moins propice au développement des bactéries.
Autre bon point, il ne faut pas se couper la moitié d'un rein pour acheter de nouveaux embouts brosse...puisqu'il n'en faut pas !

Ca a l'air plutôt pratique à emporter et la marque parle d'une autonomie de plus de 300 utilisations  en moyenne entre chaque charge du joujou.

Autre avantage ++ : on peut l'utiliser pour optimiser la pénétration des autres produits de sa routine (crème, lotion, sérum !)

 

 

Donc voilà, sera gaga comme moi qui voudra, cette petite chose m'intrigue !
Le prix reste raisonnable pour un gadget du genre, 119 euros pour la small, 169 pour la normale (version homme ou femme) et entre 6000 et 8000 euros pour la version deluxe (autant dire que le nettoyage a intérêt à être efficace à ce prix-là).
Le tout est garanti 2 ans et avec une garantie qualité de 10 ans.

Je ne sais pas qui je vais convaincre pour m'acheter ce bidule, mais j'ai une campagne à mener.


Des bisous les Caribous !
Foreo Luna

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 20:02

orchids.jpg

 

Je trouve que, parfois, le sentiment de se sentir chez soi tient à peu de choses.
En tout cas, en ce qui me concerne, le simple fait de pouvoir poser mes orchidées sur le bord d'une fenêtre me donne la sensation d'avoir enfin une place où vivre, un espace à moi.

 

Parce que c'est compliqué d'être dans une phase transitoire.
On peut parfois avoir l'impression de dépendre des autres, de ne pas avoir son cocon, son territoire, que tout le monde va commencer à péter une durite à force de se sentir comme la tranche d'un millefeuille trop serré.

Depuis deux jours donc, j'ai enfin une chambre aussi grande qu'un mini-loft, et je m'y sens bien.
J'ai vraiment donné de ma personne, peint les milliers de pentes et sous-pentes (ça n'en finissait pas !) de mon home sweet home, j'ai cogné ma tête un bon nombre de fois aux poutres, j'ai encore les bras comme des galaxies parce que je n'arrive pas à retirer les taches blanches de laque, mais je suis fière d'avoir réussi à rendre le tout accueillant dans les temps.


Quel plaisir de ne plus souffrir de voir le visage de Puduku, quel plaisir de faire une balade le soir et de voir les chevaux dans leurs enclos, quel plaisir de voir les maisons illuminées et d'entendre mes seuls pas dans la nuit, quel plaisir de sentir le vieil air de la campagne piquer mes narines et d'avoir enfin un peu de liberté de mouvement.

Il reste encore des finitions à faire, des petits trous à reboucher, ma cuisine à installer, les meubles à monter aux bons étages, les livres à ranger dans les bibliothèques, les vêtements à plier dans les armoires, les chaussures à placer en rangs d'oignons dans le hall, mais qu'importe le temps que ça prendra, puisque maintenant, je suis enfin à la maison.


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Humeurs
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 13:08

US1.jpg

 
[Edit du 03/06/2014 : ce produit (la version 100 gr) m'a duré un an, à raison de deux à trois utilisations par semaine, selon les saisons, donc excellent rapport qualité prix.]

 

Ah les cleansings balms, des petites merveilles qui se cachent dans une texture aussi grasse que le fond d'une friteuse...

Ça donne envie, hein ?


Goumiche, il faut que tu retiennes ceci (si ce n'est toujours pas imprimé sur chacun de tes neurones) : plus un démaquillant est gras, plus il va ôter ton maquillage et les impuretés accumulées au fil de la journée pour te rendre un visage naturel, reposé et bien net.

Il y a un mois et demi, un peu en rade, et surtout, arrivant sur la fin de mon tube de Liz Earle, j'ai du faire une concession : acheter un produit qui vienne de Belgique.
Oui mais, trouver un baume dans mon pays, c'est comme qui dirait la GALÈRE internationale, j'avais un peu de mal à savoir vers quelle enseigne me tourner et je refusais de repartir vers les huiles démaquillantes.

Plus que larguée, je me suis mise à fouiller le site de Beauté Test de long en large, affinant les filtres jusqu'à arriver à une sélection de 20 produits, et dedans, TADAM, il y avait l'Ultrasimple de Lush.

J'ai quand même mis trois jours pour l'acheter (oui, en général je cherche des avis pendant un jour, puis le second je l'achète, mais là j'ai eu un bug) parce que les avis étaient soit totalement pour, soit totalement contre et pour trancher il fallait que je me jette à l'eau et mette ma peau en jeu.

Donc j'ai mordu sur ma lèvre, fait un petit gniiih, et je suis repartie avec un minuscule pot de 100 grammes et 17 euros en moins dans ma poche.

 


ULTRASIMPLE DE LUSH 

(Petite parenthèse sur Lush
Lush est une marque qui vogue un "chouilla" (sans le vouloir ?) sur la vague du greenwashing et vous vend des produits faits mains et à base de composants naturels.
Du coup les gens imaginent des gentils employés qui épluchent des bananes, pèlent des avocats, et mixent le tout avec un robot de troisième main.
Teuteuteuh.

CERTES, ils fabriquent les produits frais à la main et il y a des ingrédients bien cleans qui composent la majorité de leurs gammes de soin, mais LUSH n'a jamais prétendu se passer de SLS dans ses shampoings, ou encore de parabens dans ses toniques.

Donc, si vous voulez des produits qui ont tout de même de vrais actifs dedans, je vous dis OUI, allez faire un tour en boutique (les employés sont souvent déjantés, ça met de bonne humeur!), mais si vous pensez que c'est totalement nature et que vous achetez une marque bio 100% sortie de la gueule du lion de la savane, non, TRY AGAIN.

On referme la parenthèse)



Quand je vous parlais des revues que j'avais lues, les remarques négatives qui revenaient le plus souvent étaient :

  • ça laisse un film gras
  • ça ne nettoie pas bien
  • ça m'a donné des boutons
  • et c'est cher pour ce que c'est


Les trois premières constatations se rejoignent, mais je pense que quand on a la technique, on peut rarement se louper.
Tour d'horizon du bestiau pour les nul(le)s.

 


Démontage de la bête


Le pot est tout simple, bien hermétique, ce qui m'incite à vouloir le balancer un peu partout pour voir s'il peut résister aux chocs les plus violents. En soi, je trouve le format plus que pratique MAIS peu hygiénique.
Donc, on ne met pas ses doigts poisseux dedans, on se lave les mains avant de l'utiliser, ou on utilise une petite spatule pour prélever du produit.

US2.jpg

 

Dedans, il y a plein de bonne choses 
 

 De l'huile d'amande douce qui assouplit la peau et la protège, de l'eau de rose et de l'absolu de rose qui ont un effet astringent et calment les rougeurs, de la cire d'abeille cicatrisante et anti-inflammatoire également, du miel et de la glycérine pour l'hydratation, de l'iris pour apaiser, du benjoin pour empêcher la déshydratation de la peau, et enfin deux parabens (bon ça c'est pas des bonnes choses, mais ça empêche le tout de moisir).

 

Huile d’amande douce (Prunus dulcis), Eau de rose (Rosa damascena), Cire d'abeille (Cera alba), Miel, Extrait d'iris frais (Iris florentina), Glycérine, Absolu de rose (Rosa damascena), Teinture de benjoin (Styrax benzoin), Parahydroxybenzoate de méthyle (Methylparaben), Parahydroxybenzoate de propyle (Propylparaben)


Le produit se conserve pendant un an, mais à mon avis, au rythme d'une utilisation par jour, il peut facilement durer trois mois.

Au niveau de l'odeur, j'ai un peu eu du mal à m'y habituer mais je m'y suis faite : on est dans le vague, entre une odeur chaude et un reste de tapenade d'olive, en gros ça sent juste les joyeux lipides qui s'assument des pieds à la tête.

 


Comment on s'y prend ?


1. On prélève une noisette de produit (environ deux à trois haricots dodus), et on commence par chauffer la matière entre ses mains.

2. Une fois que le baume est bien travaillé, on l'applique sur visage sec en massant les zones à problèmes pour décoller un maximum de crapougniasses (on n'appuie pas comme une malade non plus, le but n'est pas de finir rouge comme une tarentule en feu).

US3.jpg

 

3. Une fois qu'on a bien démaquillé son visage (et qu'on ressemble à un mélange de fond de teint et de pollution sur pattes), on démaquille les yeux du bout des doigts comme avec de l'huile démaquillante classique.
On peut reprendre un peu de baume si on a un maquillage très chargé sur cette zone.

4. On rince ses mains avec un savon gras (sinon ça colle de partout avec l'eau, c'est désagréable), et on prend un tissu type muslin cloth ou linge en coton pour bébé (un gant de toilette ou une éponge en cellulose sont tout aussi valables)

5. On passe le tissu sur son visage en veillant à bien ôter tous les résidus du baume et du maquillage.

6. On rince son visage à l'eau froide pour bien refermer ses pores, on tamponne avec un essuie et on passe un coton imbibé d'une lotion au choix (pour moi, c'est de l'eau de rose)

Et c'est fini.

 


Mes recommandations, conseils, mon expérience du produit
 

J'ai la peau mixte et déshydratée qui s'est stabilisée depuis quelques mois et malgré quelques boutons passagers quand je suis stressée, je n'ai rien à signaler.

Les premières fois où j'ai utilisé Ultrasimple, j'ai remarqué qu'effectivement cela laissait un film sur la peau après nettoyage, mais rien de désagréable, au contraire.
Vu l'état du tissu après le débarbouillage, je savais que ce qui restait sur mon visage n'était autre que les fameuses couches de protection que laissent les huiles et la cire contenues dans le produit.


Une fois la lotion passée, vous avez la sensation d'une peau propre, fraîche, qui ne tire absolument pas, qui n'a pas spécialement besoin de crème (en hiver je pense que ce sera un très bon allié pour certaines d'entre vous), et qui est toute jolie.

Sur le pot, il est mis que ce produit convient plutôt aux peaux sèches et sensibles mais :

  • il faut tester : vu mon type de peau j'aurai très bien pu bourgeonner et je me retrouve avec une peau toute souple et sans imperfection, donc aucun problème
  • il faut utiliser beaucoup d'eau, ou une bassine : il est impératif que l'eau soit chaude pour faciliter le nettoyage, et il faut se passer plusieurs fois le linge humide sur le visage ===> je ne pense pas que ce genre de méthode convienne aux peaux les plus réactives et/ou qui ne supportent pas l'eau. Ceci étant dit, j'ai trouvé des revues youtube dans lesquelles les filles "rinçaient" Ultrasimple avec de l'ouate imbibée d'eau chaude, ou encore se passaient un coton imbibé de tonique pour tout retirer, peut-être est-ce moins agressif pour les épidermes gnangnans (ce sont les résidus qui font des boutons le plus souvent, donc prenez le temps de passer le coton partout sur le visage sans oublier les "coins", type tempes, ailes du nez, sourcils)


Je trouve que ce produit est une bonne alternative pour les personnes qui souhaitent une autre texture que les huiles démaquillantes, ou qui veulent un produit nomade qui fait bien son boulot (bon, nomade, mais ne le trimbalez pas en festival, ça ne colle pas avec cette ambiance-là).
Comme il fait le même boulot qu'un cleansing balm, il ne faut évidemment pas passer de nettoyant sur le visage après l'Ultrasimple et la crème pourrait s'avérer superflue.
Il fait donc office de démaquillant-nettoyant-crème tout comme le Liz Earle, J'AIME !

 

 

Conclusion 

 

Il y a sûrement moyen de faire un baume chez soi qui se rapproche de celui de LUSH, mais pour une première expérience d'un produit de soin de la marque, je suis conquise (j'avais testé leur henné, mais bon, j'ai connu mieux par après).
Ultrasimple c'est la simplicité d'un corps gras qui vous laisse la peau douce et hydratée comme une framboise dodue, on peut difficilement trouver plus...simple (oui, il fallait que je fasse la blague).

 

Si le prix vous freine, Lush vend aussi ce nettoyant dans un format de 45 grammes, un bon moyen de tester sans se ruiner.

Et pour celles qui doutent encore de l'efficacité du baume, voilà. Pour info, je n'étais pas maquillée du teint aujourd'hui (à part un peu de bronzer) :


US4.jpg

 

Des bisous les Caribous !

Lush Ultrasimple 100gr // 17.45 euros
45gr // 10.45 euros


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 10:24

Box faite pour les hommes et par les hommes (enfin ça, ça reste encore à voir), il était donc normal que l'article suivant soit, une fois n'est pas coutume, rédigé par une mâle plume. Je cède donc ma place le temps de quelques paragraphes au viril blondinet qui aura servi de cobaye test pour cette multitude de soins pour homme.

 

Il est fini le temps où l’homme viril ne prenait pas soin de lui, où ca faisait bien de rentrer du boulot les mains pleines de crasses ou de durillons, la peau grasse d’avoir sué toute la journée et surtout pleine de peaux mortes “parce que les trucs hydratants de gonzesses pour la peau douce ca fait P*** très peu pour moi j’suis un homme un vrai et si elle m’accepte pas comme je suis tant pis pour elle !“.

 

D'une part l’homosexualité est depuis longtemps très bien acceptée ou en tout cas finira par l’être (suivez le regard du Lion vers la France … ) et d’autre part il n’est même pas question de plaire à madame, mais bien de se rendre compte que si des produits dits “de beauté” existent pour homme c’est pour une bonne raison.

 

Laquelle consiste simplement à ne pas avoir l’impression de rencontrer un épouvantail à chaque fois que l’on croise un miroir.

 

Bon d’accord, plaire à madame joue quand meme un rôle finalement. Entre le "t'as la peau sèche", le "tu devrais changer de déo tu pues!" ou encore le fatidique "tu commences à perdre tes cheveux, ca se voit!", les raisons d’abandonner votre primordiale virilité “qui fait homme” sont légion.

 

Il faut suivre l’air du temps que diable !

Et, outre le fait qu’ici au royaume, l’air (enfin, son fond) est souvent frais, parfois orageux, chaud à ses heures perdues et pue de temps à autre la frite, l’air du temps messieurs, est au métrosexuel. Vous savez, ce concept vaguement vague britanico-britanique correspondant; paraît-il, à l’homme qui prend soin de lui, mais qui, au premier abord, suggère autre chose. 

 

Et c’est là, dans ce fatra de néologismes inutiles, que la Deauty box entre en jeu.

 

Madame, vous en avez marre de devoir vous battre avec votre mari pour qu’il achète une simple crème afin que sa peau ne soit pas en lambeaux lors du mariage de la cousine de l'ex de votre fille chérie, chose qu’il refuse sous prétexte que ca coûte trop cher ?

 

Et bien exit les excuses bidons, la deauty Box vous permet d’offrir à votre cher et tendre 8 produits donc 5 full size à moindre prix. D’emblée, le fait que ce soit un cadeau l’obligera au moins à l’ouvrir puis à (faussement?) s’ébahir et finalement à se plier au jeu en ayant l’herbe coupée sous le pied de l’excuse du "c’est trop cher j’en veux pas gnéééé j’suis un ours!".

 

Dans ladite box se répartissent, bien emballés et rangés à l’ouverture (après ca dépend de l’ordre de l’ours à qui vous l’offrez):

 

Un flacon de gel douche Dove Men + Care clean confort micro moisture etc...

 

http://www.be.dove.com/fr/TD/Images/bw_cleancomfort_lrg755-176233.png

Très bon gel douche, classique, basique, hypoallergénique, avec test dermatologique (et une autre série de trucs en "ique" dont l’insolente exhaustivité m’oblige à vous en épargner la lecture). Rien d’exceptionnellement nouveau, on connait tous les pubs de Dove, avec le gel douche ayant ¼ de crème hydratante pour respecter la peau de maman et de bébé.

Et bien là c’est pareil, mais pour mec.

 

Parfum pas trop mal (ca sent l’homme quoi), gros avantage sur les autres gels de douche qui est de ne pas devoir en utilise une tonne à chaque douche, ce qui permet de ne pas tuer trois flacons par semaine. La peau n’est pas sèche après rinçage, elle sent bon, en tout cas pas le gel douche bon marché A** par exemple … bref bon produit, pas trop cher et sympathique d’utilisation (qu’est ce qu’il veut dire par là ce mec?).

 


Du shampooing Klorane à la quinine, fortifiant full size

kloranequinine.jpg
(enfin, full size mais en version 100ml quand même au cas où vous devriez vous lavez les cheveux dans les toilettes de l’avion, et surtout parce que le 450 ml coute 15€ au lieu de 5 pour cette version là)

 

Après la déception (petite mais quand même) de découvrir que ce n’est pas un shampooing bio, il s’avère que ce shampooing fortifiant est très bien quand même. Malgré le fait que, comparativement aux autres shampooing chimiques, il faille procéder en deux étapes (une petite application vite fait pour habituer les cheveux, on rince puis on recommence pour vraiment faire mousser) ce shampooing est vraiment efficace. Heureusement vous me direz sinon inutile de l’acheter ! Mais sérieusement, les cheveux sortent doux, agréables au toucher, pas rèches du tout et ils sentent BON. Bref, je vais aller acheter la grande version quand la petite sera vide !

 


Le produit suivant est du gel coiffant fibersculpt L’Oréal professionnel homme

http://static2.beautydis.com:8080/17130-large/gel-coiffant-fibersculpt-homme-150-ml-l-oreal-professionnel.jpg
Ce gel, qui fait un authentique “flop flop” quand on secoue le pot a une texture qui rappelle vaguement celle d’un slime qui aurait passé trop de temps au congélateur.
 
A mettre entre les mains des hommes au cheveux par trop d’endroits absents et qui auraient soudainement décidé d’y remettre un peu de volume afin de donner le change encore pendant quelques temps, avant que la fatidique calvitie ne les prive de sa virée à 25 euros chez le coiffeur.

 

Autant vous dire tout de suite que L’Oréal ne se fout pas de la gueule du monde avec ce produit.

 

Ayant de part mes grands-pères maternel et paternel une tendance naturelle à l’hypertrophie de la touffe (crânienne, je précise), je ne serai jamais chauve (ou alors si ca arrive c’est que Doel ou Tihange aura explosé d’ici là).
J'ai décidé de respecter le mode d’emploi à la lettre : après m’être lavé les cheveux (deux fois, avec le Klorane), j'ai appliqué sur mes blonds cheveux une noisette (sic) du slime congelé.

 

Je les ai séchés, pour constater qu'une heure plus tard … (NONDIDJU!) je m’étais transformé en playmobil !

 

En effet, la gelée fortifiante sculptante épaississante faisait tellement bien son boulot, que je me suis retrouvé avec un effet masse sur le crâne!

Des cheveux tant et si bien épaissis que je voyais déjà mes mains former des U pour saisir des objets du monde merveilleux des figurines enfantines. Déjà que j’ai la méga touffe sur la tête, tartinés avec ce produit, mes cheveux ressemblent à un casque de cheveux complètement rigides … Je déconseille donc vivement et avec la plus grand énergie ce produit aux personnes n’en ayant pas l’utilité, sous peine de vous retrouver avec la même tronche de cake que moi pendant quelques jours.

 


Le rasoir, la pierre d’alun et le gel hydra energetic sans brillance L’Oreal Men Expert (pourquoi s’évertuent-ils toujours à sortir des nom compliqués ? ils ont une épiphanie sur le trône à chaque fois ou quoi ?  - comprenne qui pourra … -) !

 

Sans-titre-1-copie.jpg

Adepte des rasoirs deux lames, et désespéré de voir apparaître après chaque tentative de rasage une forêt plus ou moins dense de petits boutons dûs à des irritations, cela faisait bien longtemps que j’avais opté pour le triste rasoir électrique et délaissé les lames.

 

Jusqu’au moment où … tadaaaaaaam, un rasoir cinq lames qui fait office de vibromasseur à ses heures perdues est apparu entre mes mains !

 

Autant vous dire que mon sourire a percé mes tympans et le toit de ma maison en prime, depuis j’ai des fuites d’eau quand il pleut !

 

Le premier passage est parfait, je rince à l’eau claire et là, je passe la pierre d’alun un peu partout ou le “feu du rasoir” se fait sentir (séquence publicitaire dramatique avec the flying dutchman de Wagner en fond). Quelques picotements et un sèchage de peau plus tard, j’applique avec précaution le gel hydra energetic de L’Oréal.

 

Il faut dire que ma peau étant sujette à la sécheresse si je ne l’hydrate pas, j’avais pris pour habitude, à défaut d’avoir trouvé mieux, d’y passer après nettoyage, une crème pour cul de bébé avec comme crédo: si ca passe pour les bébés, ca passe pour tout le monde ! (Crème qui au demeurant sent très bon, mais très bon le bébé, quoi...)

 

Or, non seulement, ma peau ne souffre désormais plus d’irritations après rasage, mais en plus elle est hydratée et elle sent l’HOMME ! Je redécouvre donc le plaisir d’avoir à la fois une peau de bébé grâce au rasoir ET de sentir bon le mâle propre ! Trois produits à utiliser ensemble donc, pour le meilleur effet !

 


Le gel douche aqua fitness corps et cheveux de biotherm

http://cdn.agilitycms.com/shoppers-drug-mart/beauty/products_images/Biotherm-Aquafitness.png

 

Alors autant dire que lorsque je l’ai ouvert, rien que de savoir que l’odeur qui s’échappait de ce flacon allait me coller à la peau quelques minutes plus tard, j’avais envie de me lécher le corps.

 

Non sérieusement, là on approche le top du top, un texture un brin plus liquide que le gel Dove mais avec un je ne sais quoi en plus, un besoin encore moindre d’en mettre 3 couches, une odeur à tomber par terre, une formule qui respecte la peau et ca se voit dans les heures et les jours qui suivent (sensation de peau hydratée, pas sèche du tout, agréable au toucher).

 

Je vais m’abstenir de faire de long discours sur ce produit tellement il m’a convaincu ! Seul bémol, le prix: pratiquement 25€ les 200ml, autant dire que soit on alterne avec un autre, soit on ne se douche plus qu’une fois tous les 3 jours mais bon, vu qu’il fait chaud ces derniers temps …

 

Je n’en ai rien à redire … le top je vous dis !!!

 

 

Le Redken conditionner cool finish

http://c.shld.net/rpx/i/s/i/spin/image/spin_prod_723542801?hei=315&wid=315&op_sharpen=1&resMode=sharp&op_usm=0.9,0.5,0,0
Un produit à utiliser sans doute sur le long terme. Après s'être lavé les cheveux, gardez les humides et passez vous une noix dudit produit sur ceux-ci. Attendez une minute ou plus, le temps que cela fasse effet puis rincez la touffe.
A la première utilisation, et tant que les cheveux ne sont pas secs, le résultat est très agréable. Le poil est soyeux, doux au toucher, dégageant une agréable odeur de menthe. Bref, le clebard sent bon et est content de son pelage ! Ceci étant dit, une fois les cheveux secs, l'impression "royal canin, le meilleur pour votre toutou"  disparaît. Un peu comme une lessive bon marché perd tout son mauvais parfum synthétique une fois le vêtement sec - ou est-ce le contraire? et puis en fait on s'en tape vous avez compris l'idée -, on ne voit pas vraiment de différence entre l'avant et l'après.
Mais comme d'un petit gland sourd naît un grand chêne (expression fendard trouvée sur le net, j'avoue), il faut attendre la troisième voire la quatrième utilisation pour voir une évolution. Les cheveux paraissent effectivement plus nourris, en bonne santé, doux etc …

En soi donc, un bon produit, mais de nouveau, pas vraiment sûr de son utilité si on à déjà le pelage qui se porte bien …

 

En conclusion
La Deauty Box, est un bon investissement pour découvrir de nouveaux produits, ou les faire découvrir à quelqu'un d'autre, l'ours du début de l'article par exemple. J'aurais par contre aimé une Box un peu moins "inter-générationnelle". Car à force de vouloir mettre trop de produits dedans, on se retrouve à 26 ans avec des produits pour personnes de plus de cinquante balais (la gelée playmobil en l’occurrence!). Tout comme les quinquagénaires doivent sans doute se retrouver bien dépourvus face à certains produits. Par exemple, à cet âge là, on n'est théoriquement plus à la recherche de THE savon qui nous convient et qui convient à notre peau. Alors se retrouver avec deux gels douche différents, on en voit pas trop l'utilité …
Bref, à boire et à manger, à déguster ou à cracher …
Le tout fait quand même un beau cadeau, pour soi-même ou pour les autres.


http://www.deauty.be/wp-content/uploads/2013/05/packshot_manbox_1_m-e1371060106321.jpg

A conseiller vivement !
Deauty box homme // 27,95 euros
Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie