6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 19:03

J'aime l'automne, gros love sur mon visage.

Je gambade en criant "haaaaaaa ouaaaais", les chataîgnes construisent des souvenirs de petits bonshommes piquants, il y a la brume qui descend sur les champs et les gens qui ruminent, des feuilles mortes collées à leurs basques.

Y a pas à dire, ça sent la soupe.

 

En automne donc, on est content de vivre, l'air frais met du rose aux joues.
Puis on commence à avoir des zones sèches sur le visage, la peau s'affine, elle devient terne, on crie au scandale du haut d'un arbre décharné.

 

Bref on en viendrait presque à s'appliquer des marshmallows grillés sur le visage pour arrêter l'hemmoragie.
Penser à l'été fait déjà trop nostalgique.

On se rend compte que la routine qui marchait du feu de dieu pendant la période estivale commence à avoir ses failles, il faut rajouter des sérums pour combler ses besoins, on chouchoute un peu plus le soir, on en fait encore moins chaque matin.

Tout cela est tout à fait normal, d'ailleurs je trouve que la transition été-automne est souvent la plus rude pour la peau des gens : parce qu'avec le soleil qu'on a eu les mois précédents, on a VRAIMENT l'impression d'une belle peau, et puis en rentrant, et avec le temps qui n'est plus aussi précis qu'un rayon de soleil, on recommence à voir ses imperfections.



La routine du soir 


Ma peau a plutôt bien vécu l'été.
Elle n'a d'ailleurs eu que un ou deux boutons pendant les grosses chaleurs, mais à part ça, rien à signaler.
En ce moment, c'est un autre combat.

Ma peau se déshydrate vitesse grand V.
Rien à voir avec l'introduction récente de la clarisonic, la chose a commencé il y a deux mois plus ou moins, en Septembre donc, et depuis je ne fais qu'hydrater ma peau, à coup de masques réguliers.

Côté bubons, rien d'incontrôlable, je suis d'ailleurs dans une phase de paix avec mes pores.


Le démaquillage de la reine
l.jpg

Toujours aussi fan d'UltraSimple de Lush, je le réserve maintenant aux maquillages chargés, qui se font plus rares à l'entrée des saison froides, va savoir.
Le reste du temps, j'utilise une eau micellaire.

J'avais d'abord tenté la Créaline de Bioderma pendant un moment, mais rien à faire, comparée à la Sebium de la même gamme, je la trouve inefficace sur du waterproof, pas agréable et l'odeur ne me plaît pas (oui oui, je la descends).
Depuis un mois, c'est celle de Laino que je teste, et OH MY GOSH, c'est un tuerie (promis, on en reparlera).


Le nettoyage pour un jolis minois

cl.jpg

Les soirs où je me démaquille avec le démaquillant de Lush, parfois je n'enchaîne pas sur un nettoyant, ça dépend un peu de mon ressenti du moment, de si je suis fatiguée ou pas.

Sinon, j'utilise la Clarisonic avec ma mousse nettoyante Nominoë, à une fréquence toute régulière maintenant, vu que j'ai introduit la bête de manière progressive.


La lotion peeling

Sans-titre-47.jpg
Place à la lotion Keracnyl de Ducray.

Uniquement sur la zone T, et comme expliqué dans mon article sur les AHA, j'attend que ma peau soit bien sèche avant de l'appliquer au coton.

Elle contient de l'acide glycolique, lactique et salycilique,et permet une bonne petite exfoliation sans agresser.


Le sérum doudou

mi.jpg
Mon chouchou, mon doudou, my love, mon amour de toujours, mon midnight recovery concentrate de Kiehl's.
Je l'avais utilisé un peu ponctuellement pendant l'année quand ma peau faisait grise mine ou que j'avais besoin de la remettre sur le droit chemin.
Là je recommence à l'utiliser plus souvent car il est parfait en cure pendant le pré-hiver et l'hiver et qu'il a une odeur divine.
NB : je l'ai acheté l'an passé et je ne suis même pas à la moitié du flacon...Kiehl's a prévu le coup vu qu'on peut utiliser ce produit 18 mois après ouverture.


Le contour des yeux
 

ca.jpg

 

Le soir, je fais dans le doudou.
J'utilise celui de Caudalie, le SOS yeux sensibles (he oui, toujours le même tube). J'ai des yeux qui s'irritent plus souvent qu'avant, aucune idée d'où ça vient, ce n'est pas directement consécutif à l'usage d'un produit, ils sont juste un peu capricieux.
Le CDY de Caudalie endigue le phénomène sans être trop gras pour cette zone, perfect.

 

Le soin spécifique, la crème

jj.jpgJe vous raconterai ça dans mon billet sur la Clarisonic et son premier bilan, mais j'ai eu quelques soucis sur le menton ces dernières semaines, donc les jours où je ne mettais pas de sérum, j'appliquais la triacnéal sur mon menton, et j'attendais que ça ait bien pénétré avant de mettre ma crème.

Je fonctionne toujours à la Skin Rescuer de Kiehl's.
Le flacon dure depuis une plombe (4 mois, nom de dieu !), mais je ne l'ai toujours pas fini, il en reste encore un bon tiers.
La texture est juste parfaite pour terminer ma routine, même si ça ne pénètre pas directement avec le sérum par-dessous, je me réveille le lendemain avec une peau bien repulpée comme j'aime.


Conclusion

J'ai "JUSTE" rajouté un nettoyant (un vrai qui mousse), un démaquillant plus léger, une clarisonic, un tonique aux AHA et un sérum à ma routine d'été, le tout de manière (très) progressive.
Sûrement qu'en hiver tout ça ne me suffira plus, mais pour l'instant, ça passe très bien.

Si votre peau souffre un peu à cause du changement de saison, n'hésitez pas à user et abuser de masques (naturels ou pas) : on purifie avec de l'argile, on hydrate à fond avec de la banane, et surtout, on fait dans la DOUCEUR !

Des bisous les Caribous !

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 14:23

dove1.jpg
J'ai une histoire avec Dove.


Un jour, alors que j'avais dans les douze ans, et que j'étais à la piscine avec une amie et sa mère, on avait reçu, à l'occasion d'une action de la marque, un petit pochon avec des échantillons.

Et dedans, il y avait un déo dove miniature.
Je crois que ce fut mon premier grand moment cosmétique, parce que c'était le premier produit de soin "comme les grands" que je pouvais utiliser rien que pour moi.

Pourtant, j'ai fait une petite réaction à cette époque-là, j'avais les aisselles qui grattaient et chaque usage empirait le phénomène, m'incitant à arrêter sur le champ.
C'était le Dove Original, et son odeur me manquait déjà.

Pourtant, au fur et à mesure des ans, j'ai continué à acheter du Dove pour mes dessous de bras, mais sous forme de crème cette fois, et là, rien à signaler, tout fonctionnait comme sur des roulettes.

Quand, il y a quelques mois, j'ai commencé à utiliser le Dove Go Fresh
au concombre & thé vert, j'avais un peu peur de refaire une réaction à cause du spray.
Pourtant après une journée, je lui trouvais une odeur sympa qui ne tournait pas, une efficacité impeccable (du même niveau que ma pierre d'alun, sans la contrainte d'application), je n'avais rien à redire sur le bidule.

Même en été, il m'empêchait de sentir comme le cul d'un cheval, j'avais les aisselles qui n'étaient pas agressées et qui sentaient bon du matin jusqu'au soir.
Etant plutôt du addict des roll-on, je redécouvrais les joie du pshiiit en veux-tu en voilà.

Oui MAIS, après quatre bouteilles complètement siphonnées (oui oui, grosse malade je vous dis), j'avais envie d'un autre genre de déo : un qui n'avait pas de parfum.

Parce que le matin c'était toujours le même dilemme :
- quand je voulais me mettre du parfum, je devais me passer la pierre d'alun

- quand je mettais le Dove Go Fresh, je faisais l'impasse sur mon Trésor de Lancôme, sous peine d'être une usine qui cocotte sur pattes

dove3.jpg
Du coup, avant-hier, Totoche a pété un plomb et elle a acheté un déo sans parfum.
WTF

La révolution, c'est comme si Tintin avait abandonné sa houppette un beau matin, ou que la Belgique devenait soudainement la capitale de la France, du grand n'importe quoi.

La majorité des gens achètent un déodorant pour masquer les odeurs sous une autre odeur, bien chimique celle-là, mais mon choix était tout réfléchi, j'avais besoin de légèreté olfactive.

Bonus dans la soupe, le Pure est aussi costaud que le Go Fresh sans m'attaquer les narines quand j'ai mal de tête (ils ont d'ailleurs quasiment la même composition, la fragrance en moins).
(POINT INFO: pour celles qui se poseraient la question, oui il y a des sels d'aluminiums dedans)

J'avais testé d'autres déodorants cette année (j'en achète une tonne par an) comme les Bourjois Minéral, à la compo plus safe, mais j'étais vite déçue par la tenue : après quelques heures, je me souciais déjà de ne pas trop lever les bras en l'air car je n'étais plus très sûre de l'action du produit.

 

Donc voilà, Thumbs up pour Dove, c'est le coup de coeur de la semaine qui sent bon et me chouchoute les aisselles !

 

Des bisous les Caribous !
Dove Online

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Beauté
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 11:00

kiehlsuv.jpg

...tu dois faire comme si le soleil n'existait pas.
Et les UV alors, t'en as jamais entendu parler ?

Ca pointe son nez vers le ciel sans savoir ce qui en tombe et ça croit savoir tout mieux que le peuple du monde entier ?
Tututu, si je te racontais ce qui nous tombe sur le visage chaque jour, tu rigolerais moins dans ton écharpe.

Je suis une abonnée des crèmes solaires en été, vu que depuis quelques années, j'ai une lucite estivale au menu dès juin. Au début c'était sympa, ça avait la taille d'une petite pièce de rien du tout, puis les bras commencent à être mordus par le mal et je suis contrainte de ne pas franchement m'exposer.
Blanche comme un cul qu'on m'appelle.

Donc, Blanche Beige (comme blanche neige, mais en plus beige)(quelqu'un va me pendre un de ces jours, je le sens) elle ne fait plus confiance au joyeux rond qui fait le guignol derrière les nuages.

Parfois il dit coucou, parfois pas, et zigzaguer dans la rue pour éviter qu'il ne me titille devient un pur jeu de psychopathe amateur de sensations fortes urbaines.

J'étais à la recherche d'un écran de ville, avec un SPF assez haut pour éviter que la protection ne se dégrade trop vite en journée et pour protéger mes cicatrices récentes qui se voient encore un peu.
Comme j'ai une lotion à l'acide glycolique - celle de Ducray - que j'utilise depuis un petit moment également, je n'ai pas envie de me retrouver avec des taches disgracieuses qui couvrent ma peau (moi pas être dalmatien).

Je sais que certains ne pourront pas comprendre, j'entends déjà les :

- MAIS LA VITAMINE D

- Mais pourquoi tu refuses de faire FACE à la nature

- Tu ne serais pas un peu radicale, meuf ?

Oui, je suis sûrement en manque de vitamine D et pense à prendre des suppléments pour les combler, parce que même avec mon alimentation et en mangeant des sardines et des oeufs au lait à tous les repas, je ne pense pas arriver à combler les AJR.

Ensuite, non, je ne suis pas du genre à faire le test de celui qui a cramé ses rétines en essayant de voir combien de temps il pouvait regarder le soleil directement.
Paf, n'aveugle le mec.

Et non, je ne suis pas radicale, tout le monde a vu cette photo du petit monsieur (enfin petit, je n'en sais rien, j'ai pas vu son corporel) qui a conduit pendant une vingtaine d'années son camion et a constaté une différence radicale entre le côté qui était constamment exposé à la vitre et donc aux UVA, et celui qui ne l'était pas.


manuv.jpg

Alors, oui, c'est sûrement une question de point de vue, protéger sa peau même en hiver la grosse utopie, mais c'est mon dada du moment.
Le fond de teint Lily Lolo que je porte prétend à un SPF de 15, mais c'est volatile un maquillage minéral, je ne peux pas être sûre qu'au fur et à mesure de la journée, je ne perde pas des grains du produit.


J'ai reçu la UV DAILY DEFENSE de Kiehl's hier que je compte utiliser les jours où c'est couvert mais "blanc" (les nuages miroirs que j'appelle ça), ou quand il fait sec et beau. J'éviterai de toucher au tube les jours de pluie.

Je pense qu'il est aussi important, si vous avez les mêmes besoins que moi, de dissocier votre crème hydratante de votre protection de ville et de vérifier qu'il protège bien contre les UVA (on risque moins de brûler en hiver, sauf à la montagne), les principaux responsables du vieillissement prématuré de la peau.
Les UVB sont ceux qui permettent de synthétiser la vitamine D (mais qui brûlent aussi la peau si fort en été !), donc il n'est pas forcément important d'avoir un écran contre ceux-ci en hiver.

A vous de voir donc, selon vos besoins, les régions que vous habitez, si vous êtes plutôt du genre casanier ou grand randonneur, les attentes seront forcément différentes.
Personnellement, je préfère miser sur mon capital peau maintenant, vu que les dégâts ne se voient souvent qu'une dizaine d'années plus tard.
Let's Hope It's Not Too Late.

Un peu plus d'infos sur le sujet dans la vidéo d'Hélène (oui c'est sa faute si je voulais la crème de Kiehl's)




Des bisous les Caribous
Etude protection solaire quotidienne
Hirons parle des SPF inclus dans les crèmes hydratantes


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 20:30

johnirv.jpg
Je voue un culte à cet auteur.
Comme à quelques autres, mais celui-ci obtient la palme de l'écrivain qui retranscrit la pure réalité comme s'il nous faisait un cake aux pommes : avec l'aisance d'un pâtissier qui sait ce qu'il fait.

J'avais déjà lu un livre de lui, Le Monde Selon Garp, et quand j'avais refermé le bouquin, la fin m'avait mordue si fort que j'étais restée bouche bée, un peu béate à cause de l'histoire contée.
Ca arrive peu souvent aux gens, de rencontrer un univers qui se colle si parfaitement à leur âme.
En général on cherche un peu d'amour dans des romans typés, un peu d'enfance dans des récits de coin du feu, un peu de frissons dans les livres à suspens.
Puis on tente de faire un patchwork qui ait de la gueule.

Ce qu'il y a entre Irving est moi va au-delà de ça, c'est aussi irrésistible qu'une romance qui finit mal puis reprend, c'est aussi tentant que de rater son train exprès pour rester au soleil, c'est aussi grisant que de prendre son vélo pour avaler les routes de campagne.
Il réunit ma nostalgie, mon amour, mes envies, mes peurs par rapport à la vie ou la mort, ces détails que je vois chez les gens, il les peint, il donne le juste relief au monde que je vois passer.

C'est un constructeur de personnes, et non de personnages, un magicien.

Donc, si je devais vous recommander un premier livre, il faudrait que vous attaquiez Le Monde Selon Garp.
Pour tomber tout nu dans le trou qu'Irving creuse pour ses lecteurs, le trou dans lequel on veut s'enfoncer plus profond pour épouser ses paroles.

Puis comme plat de résistance, vous pourriez entamer la visite de L'Hôtel New Hampshire.
Il nous pousse à y vivre avec la famille Berry, le grand-père accro à ses haltères, le père et la mère si liés, les enfants turbulents et le chien qui pète sans arrêt.
John qui nous parle des figures qu'il cotoie, Lilly qui refuse tout net de grandir et restera petite à sa façon, Frank qui est un peu trop austère et psychorigide, Franny la plus belle qui n'en finit plus de se libérer de ses démons.

On croise un Ours, puis une Ourse, des putains qui nous veulent du bien.
Leur voyage est raconté comme l'errance fataliste d'une famille d'un Hôtel à un autre, chaque fois sans succès, bien qu'au bout du tunnel la lumière finisse par se voir dans les yeux des protagonistes.

C'est un peu rude, un peu long, mais qu'est-ce que la longueur lorsque l'on fait le récit d'une vie ?
J'ai donc dévoré chaque page comme une gamine qui écoute son père lui inventer une histoire et ne veut pas qu'il s'arrête avant d'avoir enfin atteint le dénouement.

Il n'y a rien de si extraordinaire dans ce livre, si ce n'est chaque page, et cette absurdité réaliste qui nous fait accepter sans peine qu'il y ait des décès silencieux et des morts bruyantes.

Finalement, si j'aime autant cet auteur c'est parce qu'il ne tente pas d'être un faiseur de rêves ni un bonimenteur, je crois à tout ce qu'il me dit parce que je l'ai vécu, à ma manière.

Aucune idée de quand je recroiserai à nouveau Irving, peut-être sur une plage ou encore dans mon lit, mais il est sûr que je ne l'oublie pas.
Jamais je ne le quitterai.

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Culture
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 16:00

ker1.jpg
Quand j'ai reçu les produits Ducray, j'ai pensé "Du-QUOI ? Des CRAIES ?" (je tiens une grosse blague, là, je vais la servir jusqu'au bout), la marque ne faisant pas partie de celles que j'ai l'habitude de voir en pharmacie, je lui trouvais un style bien clean qui rappelait un peu d'Avène et de La Roche Posay.

Comme lors de la reception de ma cargaison hebdomadaire de Caribous en string , j'étais bien intriguée et ne savait pas à quoi m'attendre.


La gamme Keracnyl m'a fait un peu peur au début, j'avoue.

Les trucs estampillés "pour peaux grasses, viens que je te décape et te scalpe", ça n'a jamais été mon dada.
Sauf quand j'étais ado.
Et que j'utilisais des gommages corps sur mon visage - Opa Guedin Style.


Ceci étant dit, j'ai quand même testé trois des produits que j'ai reçu, et j'ai été assez conquise par la marque.
Viens, on va faire un tour sur la planète Ducray.

 

ker2.jpg

La crème Keracnyl PP

 

C'est une crème vraiment onctueuse, présentée dans un tube canule qui délivre la juste dose tout en restant hygiénique.

Ce soin contient un ingrédient favorisant la disparition de l'acné (P. Acnes plus précisément), la Myrtacine.
Issue de la Myrte, elle est assainissante, anti bactérienne et promet une diminution de boutons inflammés en 7 jours.

La composition est basique mais tient la route : il y a du beurre de karité pour assouplir et éviter le dessèchement, de l'extrait de feuille de myrte pour purifier et de l'extrait de fruit de Serenoa Serrulata qui a une action sur la production de sébum.


ker3.jpg
La marque recommande une utilisation biquotidienne du produit, et je pense que ça peut être bénéfique pour les personnes qui suivent effectivement un traitement un peu rude pour combattre leur acné.
Il y a du silicone dans la composition, mais je n'ai pas eu de réaction particulière à cet ingrédient, donc je suppose que la formulation est surtout bien pensée.

Au niveau de l'hydratation, on est juste bien pour cette saison.

J'ai recommencé à avoir quelques boutons il y a un mois et demi (vive la transition été-automne), et l'effet sur la rougeur de ceux-ci est bon et bien là.
Je conseille surtout ce produit aux personnes qui cherchent une crème qui accompagne des soins dermatologiques lourds ou qui ont une acné légère à très modérée.

ker4.jpg

 

Passons au masque

 

Il est vraiment top pour purifier la peau, et je me souviens que la première fois que je l'ai ouvert, j'ai ADORÉ l'idée de me retrouver bleue comme la schtroumpfette, la perruque blonde en moins.
Même s'il contient du kaolin - de l'argile blanche - il ne sèche pas pendant la pose, donc je n'ai pas à me trimbaler une bouteille d'eau thermale pour réhydrater mon visage en cours de route.

Il fait également gommage grâce à de petits grains, donc on masse doucement sa peau pendant le rinçage et on finit avec un faciès doux comme de la soie.

Le plus : c'est un soin qui contient de l'acide glycolique, donc il fait un léger peeling pendant la pose. A utiliser plutôt le soir et surtout, pas sur une peau qui est ultra irritée ou suintante.

ker5.jpg

Mon petit chouchou, c'est la lotion

Quand j'ai eu fini mon eau de rose, j'ai un peu fait la flemmarde et arrêter d'honorer cette étape dans ma routine, du coup la lotion Ducray est tombée à pic.

C'est le soin quotidien aux AHA que j'utilise, uniquement le soir pour éviter de trop sensibiliser ma peau au soleil.

Dedans il y a de l'eau d'hamamélis, de l'acide glycolique, de l'acide lactique et salycilique.

(Et aussi un paraben et du Phenoxyethanol, mais comme c'est en bas de compo, je me formalise moins)

Je l'utilise sur ma zone T et j'ai surtout vu un effet sur le teint, qui est plus clair et net, la peau reste bien hydratée jusqu'au matin.
Le seul bémol c'est l'embout du flacon qui n'est vraiment pas pratique pour faire couler la lotion, mais à raison d'une utilisation par soir, ça dure une plombe.


Concernant le nettoyant


Je n'ai pas d'avis, vu que j'utilise la mousse Nominoë pour le moment, et je n'ai jamais de problème d'acné générale (donc étendue sur tout le visage). C'est toujours très localisé chez moi, d'où le tube refourgué  à ma soeur, qui elle, a l'air de l'apprécier.



Et comme j'aime bien gâter mes lecteurs, et surtout ceux qui pleurent parce que leur peau fait un peu grise mine en ce moment (oublie pas d'hydrater, c'est la clef),


Place au concours pour gagner des craies !

craies.jpg

QUE DIS-JE, des produits DUCRAY !

 (Mais si tu veux des craies, les mala de Ikea sont vraiment géniales)
Il y a 3 lots Keracnyl en jeu, qui contiennent la lotion, la crème PP, le masque et le nettoyant.

Pour participer c'est simple :

  • il faut habiter en France, en Belgique ou au Luxembourg
  • avoir une adresse mail valide (sinon je ne sais pas te contacter pour prendre tes coordonnées)
  • répondre à la question ci-dessous en la postant en commentaire sous l'article


Combien de produits y a-t-il dans la gamme Keracnyl ?
INDICE ICI

 

 

Tu peux aussi aimer la page facebook de Ducray, ou celle du Blog, mais ça ne te donnera pas des chances supplémentaires, je t'aimerai juste un peu plus qu'un autre lecteur.

 

Vous avez jusqu'au 5 Novembre à 18h pour participer
et les gagnants seront tirés au sort !

Des bisous les Caribous !

(Les commentaires sont modérés jusqu'à la fin du concours)


Concours Clôturé

VOICI LES GRANDES GAGNANTES,
FELICITATIONS à Poupette, Sophie et Victoria !!

gagnantesducray.jpg
 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 17:51

fall.jpg

Je pense connaître des gens (je ne pointe personne)(je ne juge personne) qui ont une tendance malsaine à planifier leur bonheur.

Ils allouent des places dans leur horaire pour la débauche, et ne s'autorisent aucun écart avant l'heure ni après.
Et à chaque fois ça me fait le même effet, j'ai l'impression de voir quelqu'un s'étrangler avec le plaisir que procure un bonbon, un mélange d'extase et de malaise qui donnent envie de regarder ailleurs.

Je suppose que ces personnes ont été des enfants à qui l'on disait

"Là, maintenant, tu peux sauter".
"Là, maintenant, tu arrêtes".

Et la spontanéité ne trouve plus son chemin.


teat.jpg

J'ai une addiction maladive pour l'automne (je peste contre le froid qui arrive, mais j'aime la couleur orange quand elle tombe avec le vent).
Je vous épargnerai donc la description des arbres, des bottes multicolores, des marrons, des pulls à mailles épaisses, des corbeaux, du petit château sous la brume.
J'aime tout simplement cette saison parce que quand je mets le pied dehors dans ma campagne, j'ai l'impression d'être comme seule au monde.

Avec des chevaux qui me regardent de haut en bas et mon chien qui se retient de hurler quand leurs sabots font trop de bruit ou qu'ils mâchent un peu fort leur herbe.

Le soir, la pleine lune éclaire les champs et personne d'autre que moi ne se promène.
Le dimanche, il y a le remue ménage général, les petites compétitions, les chevaux qu'on sort sur la route pour qu'ils paradent un peu et remuent leur crinière.
Tout fonctionne au ralenti puisque les voitures ne roulent pas plus vite que le pas de ces bêtes.


Depuis quelques semaines, je me suis remise à boire du thé, beaucoup de thé, et à tremper mes biscuits dans des boissons chaudes juste pour voir les miettes lentement tomber dans le fond de la tasse transparente.
Aussi, les écharpes ont retrouvé leur place, et se nouent à mon cou comme des serpents touffus qui refusent de s'en détacher.

Je crois que j'ai enfin accepté le changement de saison, docilement, parce qu'il n'y a pas de raison que j'empêche le temps d'avancer, il coule seul et suit sa rivière.

Et puis si tout le monde le dit, je veux bien le croire : le bonheur, c'est aussi de laisser les choses se faire, non ?


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Humeurs
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 14:22

sam0.jpg
J'étais une fana de Blackberry.

Celle qui soutenait leur cause, qui défendait la facilité d'écriture avec leur clavier hors du commun (qui sort de l'appareil et tout, avec des touches physiques, tu vois un peu la révolution).
Mais j'ai changé d'avis.

Depuis que j'ai un Samsung, je suis passée du côté de ceux qui croient grave en l'évolution du smartphone, et qui rabaissent au rang d'antiquité les GSM de RIM.

Je suis devenue une blasée du pouce.


Je me souviens que sur mon Torch, je devais passer par le navigateur pour avoir un facebook qui fonctionne et s'actualise bien (en gros, je pompais la data parce que j'avais un débit d'une page actualisée à la seconde, fofolle).

Je ne pouvais pas compter sur sa batterie (de merde) ni sur son écran tactile plus que rédhibitoire. Je pestais contre les bugs incessants, les SMS qui arrivaient et que je ne savais pas lire sans redémarrer l'engin.
Toutes ces techniques d'avant-guerre pour survivre en milieu virtuel commençaient à me gaver.

Puis on m'a offert l'occasion de tester un Galaxy SIII de Samsung.

Et à la réception du petit bijou, j'ai passé une heure à répéter "pourquoi conduire un âne quand on peut avoir un dragon qui crache du feu ? Pourquoi ?".

J'ai découvert un nouveau monde dans lequel les Blackberry n'avaient pas de place.


sam2.jpg
Étant une geekette de premier ordre, j'ai très rapidement géré (modeste).
J'étais fascinée par cet écran énorme (allô, ma main est minuscule), hyper lumineux (bah oui, chez Blackberry, y a qu'un fond noir) et complètement fluide.

Premières poussées de "gniiiih", tout glissait avec une aisance incroyable.

Puis j'ai découvert Android, sa manière de fonctionner.
Et enfin j'ai mordu à l'hameçon du monde merveilleux des applications.

Tellement que j'en ai multiplié les panneaux, et une semaine après mon acquisition, j'avais déjà quatre murs remplis d'outils aussi inutiles que craquants.

J'ai adoré.

 

Mes applications préférées

 

Les Incontournables
appli1.jpg
Facebook, Twitter, Youtube, What's app et Instagram
Parce que c'est la base.



appli2.jpg
 

Pinterest, We heart it
Pinterest pour faire des Mood Boards, ou épingler tout et n'importe quoi, et We heart it pour baver devant de belles photos.
C'est aussi là que je trouve la plupart de mes fonds d'écran (oui, je suis ce genre de fille).


Les applis Girly !
appli3.jpg
Hellocoton
Parce que c'est une de celles que j'ouvre tous les jours, qui me permet de voir mon compte, de lire quelques articles de grand matin, et qui me tient au courant des dernières actus sur la blogo.

Lady Pill Reminder
Avant, pour ne pas oublier ma pilule, je mettais bêtement un réveil sur mon Blackberry. Maintenant, avec LPR, mon gsm siffle à 23h30 et me somme de prendre mon cachet. Top.

Beauté-test
J'ai toujours un grand besoin de cette appli quand j'ai veux savoir rapidement si un produit vaut le coup ou pas. Plus simple que d'aller chercher l'info sur le site internet d'une marque.


Les Pratiques 

appli4.jpg


Zite

Parce que Zite recherche pour vous des articles selon des thèmes enregistrés par vos soins, vous n'avez plus qu'à commencer à lire ! J'adore cette appli, je l'utilise essentiellement pour rester au courant de tout ce qui se passe dans le monde des soins de la peau.

Pocket
Toi aussi, tu es déjà tombé sur un site mais tu n'avais pas le temps de lire le super post sur "comment les légumes verts c'est la vie" ? Fais comme moi, quand je n'ai pas le temps de tout lire, je mets l'article dans Pocket, et je peux le lire offline.

Aviary

Une appli photo par laquelle je passe avant de partager une photo sur instagram. Il y a plus d'options (filtres différents, on peut gérer la luminosité et le contraste plus précisément, etc).


Marmiton

Un grand nombre de recettes à réaliser, on en trouve une facilement en tapant uniquement un ingrédient principal.


Stib Mobile
Pour les belges, une appli des transports en commun qui va vous faciliter la vie (et non pas la ville, comme ils disent).

Shazam
Parce qu'au lieu de crier "c'est quoi ??", tu n'as qu'à effleurer ton écran pour connaître le titre d'une chanson qui passe à la radio.


Celles qui servent à rien mais quand même


appli5.jpg
Vine

Une appli qui permet à ses utilisateurs de charger des mini-films qui résument une action en un court laps de temps.

Pour faire rhooooo devant des chatons, et regarder le film de 3 secondes en boucle pendant une minute.

Où sont les toilettes ?
Pratique, quand on ne sait pas où se trouvent les toilettes publiques les plus proches.


Les Jeux qui rendent gaga
 

  appli6

 

Candy Crush Saga

Je n'aurais jamais du connaître ce jeu, puis je l'ai téléchargé, et depuis je vois la vie en forme de bonbons, méga-bonbons bonus et gélatine à exploser dans les 120 secondes. (Jeu d'arcade simple mais efficace)

Dumb Ways to Die

Je connaissais la version sur l'Ipad, elle existe désormais sur l'Android Market.
En gros, tout est une question de survie. Ca va vite, c'est drôle et les graphismes sont adorables.

Zombie Tsunami
Tu es un zombie, tu cours, tout le temps, sans t'arrêter, et tu dois éviter tous les obstacles.
Tu profites des gens que tu croises pour les manger et ainsi agrandir ta horde.
J'aime fort.


La plus sportive 


nikerun.jpg

Nike + Running
Mon appli chouchou, qui était installée sur mon ipod 4G et que j'ai directement essayée sur mon SIII. Elle fonctionne nickel et le GPS ne draine quasiment rien comme data pendant mes sorties.


Je vous ai mis les meilleures, celles que j'utilise le plus, mais il y a aussi

ELLE, VDM, Top Santé, RTL BE, 20 Minutes, RTBF, Le Monde, Huffington, Tango, Flux D'actu (un peu du même style que Zite mais moins bien), Lampe Torche, Tumblr, MyING, etc.


sam3.jpg 

Il y a un pas qu'on ne me fera JAMAIS franchir, c'est celui d'Apple.
Je n'adhère pas à l'Iphone, son ergonomie, sa bouille, pas assez compliqué pour moi.

Je trouve ça plus plaisant d'avoir quelque chose qui soit encore plus personnalisable, que je puisse exploiter jusqu'à plus soif (d'ailleurs, je pense bientôt buter contre les limites du SIII).
Le seul reproche que j'aurai à faire au Galaxy, c'est la qualité de l'appareil photo qui est vraiment moyenne.

Mais sinon, il me plaît bien fort.
(Je suis toujours scotchée dessus, je suppose que c'est le signe d'amour inconditionnel non ?)



Les petits plus...

  • La batterie tient du feu de Dieu grâce à Battery Doctor - que j'ai oublié de mentionner plus haut
  • J'ai une led dont je peux modifier la couleur comme sur le Blackberry, donc je peux voir de loin ce que mon téléphone me veut
  • Mon réveil me dit "bonjour belle donzelle", NON MAIS T'AS VU ?!
  • Le panneau technique se déroule du haut du GSM et permet de directement couper le wifi/le GPS/le Son/Etc, l'activer, ..
  • il est blanc, genre, j'ai une histoire perso avec les mobiles blancs
  •  je ne dois plus payer un supplément dans mon abonnement juste parce que j'ai un Blackberry (oui oui, c'est comme ça en Belgique..)


Pour conclure, je trouve que c'est un très bon téléphone qui vaut son prix mais gagnerait à avoir une RAM qui atteint moins vite le plafond (d'ailleurs c'est quoi ce binz ?).
Comme première expérience de VRAI smartphone, je suis comblée.


Je suis curieuse de savoir quelles sont vos applis chouchoux, j'en veux de nouvelles !

Des bisous les Caribous !

Hey Ho Follow ME !
Sur Twitter Sur Instagram Sur Facebook

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Lifestyle
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 11:59

derma-copie-2
Je suis dans une phase "grosse guedin découvre les appareils qui rendent la peau plus belle".
Ca a commencé en découvrant la clarisonic, puis la tosowoong, puis la foreo, puis la hada crie, et tous ces gadgets de nettoyage intelligent de la peau.

Il y a pourtant souvent des peaux un peu laissées de côté quand on pense au marché cosmétique : certes on promet la disparition des taches, ou des irrégularités peu sévères, mais les grands "marqués" par une époque peu glorieuse de leur adolescence (la fameuse acné qui laisse des cratères derrière elle), on les aide un peu moins.

Il y avait déjà des séances de laser plutôt coûteuses et de moyennement à assez efficaces qu'on pouvait s'offrir chez le dermatologue ou un spécialise du sabre (sabre laser, haha, Yoda sort de ce corps).
Mais j'ai découvert pire, et à faire à la maison : le petit rouleau bardé de piques extrêmement fines et petites à se passer sur le visage, aka le Dermaroller.

dr-roller-with-blury-handle

Et depuis, je suis fascinée.

La première vidéo du genre que j'ai vue sur cet outil m'a carrément fait couiner.
De douleur.


Sérieusement, la recherche d'une peau lisse et non marquée devait-elle passer par un tel traitement ?

Après quelques recherches, j'ai compris l'utilité de la chose, et j'ai même trouvé l'idée brillante.
En fait, les aiguilles "obligent" la peau à se restaurer plus vite qu'à son tempo naturel, et donc stimulent la production des éléments qui font que la peau est belle, lisse, et souple.

C'est ce qu'on appelle la Collagen Induction Therapy, ou la CIT.

Le derma roller va transpercer la peau sur toute sa surface (il est d'ailleurs recommandé de prendre une longueur de 0.5 mm minimum pour effectivement avoir "accès" au derme) pendant que la personne le fait rouler dans différentes directions pour optimiser l'efficacité de la démarche.

Une fois que tout le visage (ou juste la zone à traiter) a été poinconné, si j'ose dire, on procède à la désinfection du DR et de son visage (chose que l'on prend également soin de faire avant sa séance de torture).

La plupart des youtubeurs font suivre ce traitement d'un sérum à la vitamine C, réputée pour illuminer le teint, être un excellent anti-oxydant, mais surtout pour être un activateur de la production de collagène.
L'immortelle (chère !!) serait également le top pour régénérer et synthétiser cette même protéine.


vitc.jpg

 

Ce qui différencie ce soin rajeunissant d'un peeling cheeming par exemple, c'est que l'épiderme n'est pas endommagé en soi. On va directement stimuler la peau profondément sans la débarasser de sa "protection".
Dans les jours qui suivent, les fibroblastes vont créer du collagène qui va combler les espaces "vides" et améliorer l'aspect général du problème esthétique initial (le DR peut également être utilisé pour des problèmes de vergetures ou de manque d'élasticité sur certaines zones du corps, comme le cou, les mains. Il est également recommandé pour des problèmes d'alopécie, un petit miracle quoi).

 

 

Pour un prix qui va de 30 à plus de 150 dollars, vous avez à la maison une technique de pointe qui a apparemment fait ses preuves depuis quelques années dans les instituts spécialisés et qui n'en finit pas d'avoir ses adeptes.

Précautions d'emploi : cet outil n'est pas recommandé pour les peaux qui ont du mal à cicatriser, qui sont sujettes à une forte acné, de l'eczema, du psoriasis, de la rosacée, des inflammations de la peau, etc.
Il est évident que d'éviter toute exposition au soleil s'impose.

Je vous laisse quelques liens pour la forme,
Le collagène par le Figaro

Elle on Skin Needling
Dailymail : can the derma roller make you look younger ?

Les soins intensifs de la peau


Et pour l'achat,

Le DermarollerShop

MTSroller.com

Derma Heal Skin Roller

Bon Dimanche les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 15:16

sugarcane.jpg
Quand j'avais commencé à écrire par ici, j'avais entamé une cure de AHA.

Un mot un peu étrange mais carrément emballant une fois qu'on était au courant des effets de ces fameux acides naturels.
J'avais acheté la Neostrata crème lissante dosée à 8% d'acide glycolique (et 2% d'acide citrique), parce que j'avais lu que pour les peaux plutôt épaisses c'était l'acide phare à avoir.
Et j'ai vite été conquise par l'idée.



La famille des AHA

On en trouve dans le lait, dans la canne à sucre, dans le citron et dans la pomme, pour les plus connus (acide lactique, glycolique, citrique et malique).


Ce sont des alpha hydroxy acids, et son ceux qui pénètrent le plus profond dans l'épiderme.
Ils sont plus puissants que les BHA et les PHA, et permettent d'avoir un résultat assez convaincant sur les peaux les plus "endommagées" (taches, rides, peau moche, manque d'élasticité)

Si l'acide glycolique est en général le plus utilisé dans les formulations grand public, c'est parce qu'il est reconnu comme étant le plus efficace des AHA, car le plus petit ! Il pénètre donc plus profond la peau et permet de dissoudre les liaisons qu'il y a entre les peaux mortes pour permettre à une peau fraîche et neuve de pointer son nez plus vite que de nature.

On se retrouve dans les 2 à 4 semaines avec un teint moins terne, une peau plus jolie, et des défauts cutanés qui commencent doucement à être effacés ! (Si tu as des cicatrices d'acné, go for it)

L'efficacité des AHA sur l'hydratation de la peau et la production de collagène est également prouvée, ce qui donne une impression de comblement des ridules de la peau et un air plus épanoui.

 


En BHA, on connaît l'acide salicylique qui lui est plus efficace sur les comédons et la désincrustation des pores encombrés car il est liposoluble (donc soluble dans le gras, donc il va manger tes comédons, dis-lui bon appétit).

Donc, si ton problème est l'acné, il vaut mieux un soin aux BHA ou PHA, ces derniers sont moins irritants que les AHA, car exfolient plus en surface, ils sont aussi plus hydratants et de bons antioxydants. Ils conviennent bien mieux aux peaux plus sensibles.
Si ton problème est un teint d'outre-tombe, des rides, un problème de taches résiduelles et une peau irrégulière, alors les AHA sont tes amis.

Le seul bémol dans tout ça, c'est qu'une cure donne de vrais bons résultats à partir d'un bon mois et demi d'utilisation régulière, donc patience !



Conseil à l'achat d'un produit
aha1.jpgSi vous voulez faire une cure de AHA (ou BHA ou PHA, ou HALALALA), c'est LE bon moment pour s'y mettre.
Il commence à faire plus frais, le soleil est à priori moins présent, donc moins de risque d'abîmer sa peau.

Pour une première cure, un dosage entre 5 et 10% est largement suffisant.

Tapez dans les 15% quand vous avez déjà une peau habituée aux AHA et qui est costaude (donc pas trop sensible ni irritée)
Il est évident que ce genre de soin ne s'applique pas sur une peau lésée, ou qui est sujette à des problèmes dermatologiques importants comme une acné sévère, une réactivité anormale, les conseils que je donne s'appliquent pour des personnes qui n'ont pas un terrain critique ou hors norme.

Pour l'instant j'utilise un tonique qui contient de l'acide glycolique et de l'acide lactique, la combinaison des deux a l'air de ravir ma peau même si je n'ai commencé la cure qu'il y a deux petites semaines.

Beaucoup de marques proposent des produits qui contiennent des actifs qui agissent sur la couche supérieure de l'épiderme : on les reconnaît en parapharmacie car, dans/après leur nom, il y a souvent un K, comme dans le gel-crème cleanance K, Hyséac K18, effaclar K, keracnyl.

Les leaders du marché du "peeling maison" sont, selon moi, Neostrata, Filorga, et Mene & Moy
.


Pourquoi je me fâche ?

tri.jpg

Mon traitement au triacnéal d'Avène fait partie des top recherches sur ce blog.
Les gens aimeraient soigner leur peau avec de l'acide glycolique, l'aider à aller mieux avec des soins réguliers, je comprend.

Mais à force de m'être renseignée sur ce produit, je le connais par coeur, et j'ai un peu du mal à voir comment les gens l'utilisent parfois.

Il n'est donc pas du luxe de rappeler quelques petites règles générales en utilisant le triacnéal comme exemple...

REGLE N°1 Tu suivras la notice

Tellement bête mais plus efficace que n'importe quel conseil, quand on démarre un traitement aux aha il vaut mieux suivre la notice.
Sinon Avène ne se serait pas foulé à imprimer la marche à suivre sur l'emballage ET le papier dans la boîte.
C'est donc un soin qu'on applique DE NUIT, et pas de jour.
Et en local de préférence, vu que le triacnéal n'est pas une crème spécialement hydratante.


REGLE N°2 Tu protégeras ta peau du soleil

Comme tous les soins aux AHA, il agit comme un peeling de surface qui va rendre la peau plus sensible aux éléments extérieurs, et donc, la rendre potentiellement prompte à développer des taches/rougeurs après un après-midi en terrasse. On dégaine donc un écran de ville pendant cette saison.
Protection UV o-bli-ga-toire.

REGLE N°3 Tu ne l'appliqueras pas là où ce n'est pas conseillé
Gare aux conseils type "ça efface mes grains de milium". Plus on s'approche de la zone du contour de l'oeil plus on s'expose à un risque d'irritation cutanée et autres dégâts.
La peau étant très fine à cet endroit, je déconseille totalement l'usage d'AHA pour cette problématique, et encore plus d'acide glycolique !


On va chez le dermato pour faire enlever ces boules de graisse, et on regarde si le problème ne vient pas d'une crème qu'on applique trop près yeux, qu'on se les nettoie bien après le démaquillage et que le soin du contour de l'oeil n'est pas trop riche en gras (première cause de grain de milium chez moi).


REGLE N°4 Tu appliqueras le soin progressivement
Dit et redit, on ne commence pas une cure aux AHA en grandes pompes, surtout si on n'a jamais exposé sa peau à ce genre de traitement. On introduit progressivement le nouveau produit, à raison d'un soir sur trois d'abord, pendant la première semaine, puis un soir sur deux et ainsi de suite.

On évite d'appliquer le soin sur une peau humide, ça peut être plus irritant, donc on attend un peu après le tonique (certains disent que l'attente doit être d'au moins 30 minutes) et on ne met pas de soin hydratant directement après car les préparations aux AHA sont plus efficaces en milieu acide (et les crèmes du commerce sont en général plus proches du basique).
Il faut également savoir que l'acide glycolique est listé comme le plus potentiellement irritant des acides naturels, donc mollo, les résultats sont encore plus beaux quand on prend son temps.

REGLE N°5 Tu auras une routine décente
Parce que d'entamer une cure aux AHA peut assécher la peau dans un premier temps, il vaut mieux avoir une routine bardée de produits bien hydratants, qui seront là pour pallier à ce problème.
On ne lésine pas sur les masques, on lave sa peau avec un nettoyant doux, on évite les gommages quotidien et/ou à gros grains. On met sa peau au repos, en somme, en la chouchoutant comme une reine.
On laisse l'acide glycolique faire son boulot de grignoteur de peaux mortes, il fait ça comme un chef.

 

 

Conclusion

 

Vu l'engouement, je trouve que les AHA sont un peu utilisés à tort et à travers, et je ne compte plus les témoignages qui rapportent "une peau brûlée, défigurée, je pelais comme jamais, j'avais des éruptions de bouton monstrueuses, ça marche pas".
Pour l'histoire de l'action ou non d'un acide, c'est à vous de bien le choisir et de l'appliquer dans les règles de l'art.

Je suis grande partisane de ce genre de cure, qui permet littéralement de faire peau neuve pendant la basse saison, celle où on a plutôt tendance à avoir le teint gris. J'en suis à ma troisième cure depuis le début de ce blog, mais cette fois-ci j'attaque avec une lotion, donc on verra ce que ça donne.
Retenez juste ça : prenez soin de vous et tout ira bien !


Des bisous les Caribous !

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 10:40

DOUCHE-copie-1.jpg
Il y a des gens qui sont branchés BAIN, à rester des heures dans une eau stagnante (les plus enjoués diront qu'ils "trempent dans leur crasse") et à en sortir avec la peau déshydratée.

J'ai toujours été plutôt DOUCHE, parce que ça prend moins de temps, ça me relaxe plus et ça m'évite d'utiliser l'équivalent d'un an de pluie en Belgique en un tour de salle de bains.

Seulement, avec la peau que je me traîne, je dois toujours faire attention à bien m'hydrater après le grand nettoyage, et cela fait quelques mois maintenant que je n'évite plus la case "crèmage de corps post-douche".
Du coup, ma peau est moins agressée au quotidien, et je peux donc faire des écarts moelleux en choisissant des produits qui sont plus conventionnels et grand public mais ne m'arrachent pas jusqu'au derme pour autant.


T'es plutôt miel ?

douche2.jpg
Ce flacon me dure depuis des mois.
Je l'avais eu en promo dans une boutique l'Occitane, et c'était d'ailleurs la seule et unique fois que j'ai mis les pieds dans un magasin de cette enseigne.
Pas parce que j'ai un problème quelconque avec toute leur idéologie un peu old school qui me fait penser aux petites échoppes en Provence qui vendent des produits comme "le petit sachet de lavande à mettre sous le coussin".

C'est juste que cette marque ne m'a jamais vraiment attirée.

douche3.jpg
Et pourtant, quand je suis tombée sur ce gros bidon, j'ai eu un temps d'arrêt, je le voulais.
BAM, 600ml de produit, le sac qui pèse lourd dans les transport en commun, la petite joie toute simple du jour et la hâte de l'essayer.

J'ai adoré ce produit dès la première utilisation :

  • l'odeur est à tomber, une sorte de vieux miel bien gourmand mais pas trop sucré (tout ce que j'aime)
  • ma peau ne tirait pas après la douche, même en l'utilisant plusieurs fois pendant la semaine
  • le bidon est pratique et économique (mais gagnerait à avoir une pompe qui délivre plus de produit !)
  • il reste sur la peau, pendant les quelques heures après la douche, une légère odeur de cette crème de douche
  • La texture est épaisse et mousse juste ce qu'il faut


Quand on regarde la composition d'un peu plus près, on remarque qu'il y a du miel et de la glycérine, deux bons hydratants, mais également (et c'est le bémol), du sodium laureth sulfate et du parfum.
Ma peau plutôt sensible n'a pas bronché une seule fois depuis que j'utilise le Bonne Mère au miel, donc je continue sur ma lancée.


JE LE CONSEILLE aux personnes pour qui le miel est une madeleine de Proust.

L'occitane Bonne Mère au Miel 16 euros/600ml


T'es plutôt Cake à la Vanille ?

douche4.jpg
J'ai reçu ce flan de douche (je t'expliquerai plus loin ce que c'est) lors d'un event.
Moi pas connaître Philosophy, moi explorer tous les jours suivants leur site internet, et moi aimer ce que j'ai vu.

Donc, j'avais reçu un cake d'anniversaire à la vanille comme nettoyant corps, et je me demandais déjà si l'odeur allait me plaire.
Parce que moi et la vanille, ça fait plus souvent deux que un, j'aime bien la vanille alimentaire mais pas la senteur qu'on en a fait dans l'industrie cosmétique (une sorte de coup de fouet vanillé écoeurant qui donne envie de se pendre avec une gousse).

La première fois que je l'ai utilisé, j'ai eu l'impression de me tartiner de flan à la vanille, pour de vrai.
Entendons-nous bien, J'ADORE LE FLAN à la vanille, j'ai carburé à ce dessert quand j'étais plus petite, et c'est un parfum qui me plaît.
Mais la consistance étant proche de celle d'un pudding liquide, donc pas franchement girly (et jaune), j'ai mis du temps à m'y habituer.


J'ai pourtant fini par adorer ce produit, son packaging, et le fait qu'on puisse le prendre en cuisine pour s'essayer à la cuisson d'un vrai Cake d'Anniversaire.

douche5.jpg
En trois semaines d'utilisation, j'ai noté :

  • que l'odeur ne restait pas ou peu après la douche (c'est gourmand, certes, mais même si j'adore le flan à la vanille, j'aurais un peu du mal à me balader avec ce parfum accroché à mon épiderme pendant toute la journée)
  • que ma peau n'était pas irritée
  • que malgré sa texture épaisse et non légère, il nettoie très bien
  • que l'on peut aussi l'utiliser comme shampoing (et d'ailleurs ça rend les cheveux super doux)
  • qu'en autant de temps d'utilisation j'ai à peine utilisé 1/3 du produit, donc ECONOMIQUE

Ses bémols à lui sont un peu plus sérieux.
Il est écrit ceci à l'arrière de la bouteille :
" respecter les conseils d'utilisation. Un usage excessif ou prolongé peut causer des irritations de la peau et des voies urinaires. Interrompre l'utilisation si des rougeurs ou des irritations apparaissent. Consulter un médecin si les irritations persistent".

La composition est plus ou moins proche de celle du nettoyant l'Occitane, on retrouve du SLS et du parfum en haut de compo, de la glycérine, de l'aloe vera, de l'huile de tournesol, et de l'extrait de feuille de thé vert.

Je n'ai pas noté de problèmes de grattouille malgré le fait que je l'utilise quotidiennement en ce moment pour me laver le corps.
Si vous avez vraiment une peau hyper capricieuse qui ne supporte que certains types de solutions lavantes, passez votre chemin, c'est trop funky pour votre body.

JE LE CONSEILLE aux personnes qui ont dégusté des litres de flan à la vanille sans jamais en être dégoûtées.
Philosophy Vanilla Birthday Cake15 euros/480ml


Conclusion

Deux nettoyants gourmands, que j'aime utiliser sous la douche parce que ça me donne l'impression de manger tout en me lavant. Avec l'hiver qui arrive ils sont cocoon au possible, me donnant envie de me rouler dans une couverture tout en m'empiffrant de douceurs miel-vanille (qui a dit "eurk" ?).
La belle vie.
Si la présence de sulfates vous rebute, passez votre chemin.

Bon Samedi, les Caribous !

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie