11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 13:29

cg1.jpg
Glamour jusqu'au bout des poils, j'ai envie de te parler de mon cuir.

 

Je suppose que si tu es sujet aux gratouilles comme moi, à te rendre dingue, te faire croire que tu es infesté de poux, alors que non, c'est juste ton stress et le mauvais choix de produits capillaires qui rendent ton scalp tout foufou, alors tu as sûrement du essayer de trouver des solutions.

J'ai fait une petite sélection de shampoos qui ne me donnent pas envie de frotter ma tête contre une scie aux dents bien aiguisées, ne coûtent pas trop cher, et font du bien à la caboche.
What else, Totoche ?


A la base, y a la racine

 

Je me souviens très clairement du dernier rendez-vous que j'avais eu chez la dermatologue : je venais pour faire vérifier mon million de grains de beauté et lui parler perruque. Je voulais qu'elle observe mes cheveux et les quelques plaques que j'ai parfois quand je suis en situation de crise (trois fois par an en moyenne).

Elle n'a même pas daigné y jeter un oeil, sous prétexte que si j'avais voulu qu'elle le fasse, il aurait fallu que je me pointe en sueur avec un paquet de sébum au sommet du crâne.


Je vis en société moi madame, je me lave.

ENFIN BREF, comme d'habitude, j'ai fait l'humain qui veut trouver des solutions, et le premier shampoing que j'ai beaucoup aimé pour ce petit problème m'avait été conseillé chez Desmecht, il s'agissait du logona à l'acacia bio

lo.jpg

Une bouteille verte, avec une odeur de plante, qui coûtait dans les 10 euros, mais m'a duré pas mal de temps (quatre mois je pense).

Chez Logona, la plupart des shampoing possèdent de l'alcool dans leur composition, ce qui peut assécher les longueurs. En tout cas, sur moi, il fallait impérativement que je le fasse suivre par un après-shampoing.

 

Aqua (Water), Coco Glucoside, Alcohol*, Glycerin, Disodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoyl Glutamate, Inulin, Mel (Honey)*, Glyceryl Oleate, Xanthan Gum, PCA Glyceryl Oleate, Sucrose Laurate, Arginine, Sodium PCA, Lactic Acid, Dipotassium Glycyrrhizate, Equisetum Arvense Extract*, Lilium Candidum Flower Extract*, Moringa Pterygosperma Seed Extract, Punica Granatum Seed Extract*, Phytic Acid, PCA Ethyl Cocoyl Arginate, Maltodextrin, Dextrin, Parfum (Essential Oils), Linalool, Benzyl Salicylate

 

Dedans, il y a trois bases lavantes extra-douces (classées dans les non/peu irritantes), de la glycérine, de l'inuline et du miel d'acacia pour hydrater et apaiser, de l'extrait de prêle pour son côté anti-inflammatoire, de l'extrait de grenade et de graines de moringa pour assouplir les cheveux.

=> C'est le shampoing qu'il vous faut si vous avez des plaques (les miennes sont sèches) qu'aucun lavage ne "décolle". Même chose pour les personnes qui sont sujettes aux pellicules, il fait le boulot comme un roi et aère bien les racines : volume garanti pendant plus de trois jours. Il est vraiment parfait si on l'utilise en cure, sur le long terme il est trop "efficace", donc à alterner avec un autre wash wash si vous l'adorez.


Après, j'ai enchaîné sur deux autres shampoings que j'utilise toujours


bg2.jpg


Le shampoing sensitiv de Lavera

Également ciblé pour les cuirs chevelus sensibles, c'est mon shampoing de base, celui qui remet les pendules à l'heure, s'invite comme une grande pause pour mes cheveux et mon crâne.

 

Water (Aqua), Sodium Coco-Sulfate, Lauryl Glucoside, Betaine, Sea Salt (Maris Sal), Alcohol*, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Seed Extract*, Hamamelis Virginiana Leaf Extract*, Macadamia Ternifolia Seed Extract*, Olea Europaea (Olive) Fruit Extract*, Glycyrrhiza Glabra (Licorice) Root Extract*, Oryza Sativa (Rice) Extract*, Triticum Vulgare (Wheat) Germ Extract*, Avena Sativa (Oat) Straw Extract*, Glycine Soja (Soybean) Germ Extract*, Sodium PCA, Sodium Cocoyl Glutamate, Disodium Cocoyl Glutamate, Sodium Phytate, Fragrance (Parfum)**, Linalool**, Limonene**, Citronellol**

 

Il n'agit pas spécialement sur les irritations, ni même vraiment sur les plaques sèches, il s'agit plutôt d'un basique, qui nettoie bien, a une odeur spéciale mais pas dérangeante (un caramel version plante je dirais, oui je sais ça t'aide ENORMEMENT) et fait son job sans agresser.

Ici la base lavante reste douce même si elle est un cran au-dessus de celle du logona. Il y a du sel marin dedans, de l'extrait d'huile d'amande douce et de feuille d'hamamélis, de l'extrait de macadamia, d'huile d'olive, de réglisse, de riz, d'huile de germe de blé, d'avoine et de germe de soja.
Donc tout est vraiment tourné vers le soin, pour apaiser, hydrater et nourrir la perruque : quand je l'utilise, il me fait vraiment de belles boucles bien dessinées, et je n'enchaîne même pas avec un après-shampoing, il se suffit à lui-même.

=> Pour vous, si vous cherchez un shampoing de base mais qui a quand même une action apaisante. Un très bon produit d'entretien de la fibre capillaire aussi.

 

La gamme Soin à la Racine du Cheveu du Couvent Des Minimes


cb2.jpg
Contrairement aux deux autres shampoings, le Shampoing Doux Bienfaisant est un peu plus traditionnel dans sa composition vu qu'il contient tout de même des sulfates (mais pas de silicones).


MAIS, tout l'intérêt réside dans le reste dans ingrédients : il y a énormément d'huiles essentielles réputées pour apaiser et traiter les problèmes du cuir chevelu. De l'huile essentielle de menthe verte (calmante, anti-inflammatoire), de menthe poivrée (recommandée pour les cheveux gras, les pellicules), de l'hydrolat et de l'huile essentielle de sauge officinale (régule le sébum, tonifie), de l'extrait d'ortie blanche (voir mon article sur l'ortie), de l'huile de romarin (purifiant), de la glycérine, et du polyquaternium 10 (qui ici a une action similaire au silicone pour rendre le cheveu souple et doux).

 

Il a un mode d'emploi très particulier, il faut faire un double nettoyage - ce que je fais systématiquement avec chaque wash wash que j'utilise : on prend une noisette, on masse les cheveux, on rince, puis on reprend du produit, on PREND son temps pour bien masser, on attend quelques minutes, puis on rince bien.

Pendant que le Doux Bienfaisant agit sur les racines, j'applique le masque crème riche sur les longueurs (j'ai déjà essayé de le mettre partout, mais je finissais avec des cheveux gras après seulement deux jours).

Au niveau de la composition il est moins intéressant, même s'il contient de l'huile de noisette, de jojoba, un extrait d'amande douce, de l'huile essentielle de menthe poivrée, de l'hydrolat de sauge, de l'extrait d'ortie blanche, de l'huile de tournesol et de l'extrait de romarin (feuille et huile essentielle). J'ai déjà vu mieux pour gaver ma touffe même s'il reste convenable dans sa catégorie et travaille en parfaite synergie avec le shampoo.

Tous les deux contiennent du phenoxyethanol, au cas où.

PAR CONTRE, il a une odeur de dingue.
Mama mia, c'est la première fois que j'ai envie de manger un cosmétique : ça sent l'amande, sucrée, qui active tellement mon odorat que j'en perds mes moyens. Plongez votre nez là-dedans et vous m'en direz des nouvelles.
Le Doux Bienfaisant a aussi une très bonne senteur, fraîche et mentholée, très agréable au réveil.

=> Ces deux soins conviennent aux personnes qui n'ont que des problèmes mineurs du cuir chevelu. Le shampoing a un excellent effet sur les racines, il donne beaucoup de volume mais tout en légèreté. Pour les cheveux bouclés, un soin est nécessaire après pour éviter l'effet vaporeux, même s'il et moins présent qu'avec le Logona.



En conconclusion

 

Mes cheveux s'habituent très vite à un shampoing c'est aussi pour ça que j'alterne entre le Lavera et celui du Couvent des Minimes, j'essaie de garder l'efficacité mais sans que cela soit trop agressif. A côté de ça, j'utilise toujours le Jasmine Hair'Oïne, ou alors je me fais des bains d'huiles avant d'aller sous la douche histoire de bien nourrir les longueurs.


Je n'utilise pas de sprays ou de mousses de coiffage ou tout ce bordel pour apporter de l'épaisseur au cheveu ou donner un effet plage.
Moi pas connaître tout ça.
Moi pas vouloir t'en entendre parler.
Moi oreilles bouchées. GNAGNAGNAGNAGNAH !

J'espère qu'un de ces soins aidera un cuir chevelu perdu sous les pellicules quelque part sur la planète,
parce que bon, si t'es pas sexy du cuticule, tu te sens pas au top de ta forme.
Et oui, si je peux sauver quelqu'un d'une réflexion type "hey mec, on a besoin de ta tête pour faire du parmesan râpé", ce sera déjà ça de gagné.

 

Des Bisous les Caribous !

  Tous les 3 dans les 10-15 euros selon les points de vente

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Cheveux
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 17:30

pas.jpg
Je joue souvent sur les mots (enfin, avec aussi).

Je me chamaille avec les personnes qui confondent les termes et appellent asperge ce qui mime un concombre de très loin.
A ce train-là, votre potager ressemblera à la forêt vierge et votre pot-pourri à une morte salade mal assemblée, moi je dis "faut appeler un chat un chat, et pas tourner trois fois autour du pot, ça dézingue le ciboulot".
 
Au menu du jour, du cash et du trash, avec un titre digne de magazine pour donzelle "est-ce que les soins pour vioques et vieilles loques sont inadaptés quand on est sous la barre des 30 ans ?".

 

Dans une mise en situation ordinaire, tous les termes utilisés par les industriels font passer une poule pour une cocotte et l'acheteur potentiel se goure de rayon en croyant qu'il n'a pas encore l'âge pour un soin repulpant, qu'il attendra d'avoir la peau fripée comme un parchemin pour agir.
NON, tout est une question de prévention.

Cas classique, un gaillard sarde, de Sardaigne, l'île d'où je viens, qui mange des pâtes, de l'huile d'olive, et des tomates de son jardin, s'active de 6h à 10h du soir et rit de bon coeur, aura certes des rides, mais également une longue vie : plus on apporte au corps ce dont il a besoin et ne peut pas produire en quantité, plus on stimule la production de ce qui nous est bénéfique et parie sur notre avenir (épidermique, social, de clown lifté).

L'ADN joue aussi, c'est vrai, merci les parents, mais ce qui passe par la bouche est un des premiers facteurs à prendre en compte si l'on veut s'assurer un capital peau au top.


Anti-âge/Anti-rides, de ce qui nous trompe


De manière générale, les produits anti-âge sont des soins qui englobent et répondent à plusieures problématiques DUES à l'âge, en tentant d'y remédier ET/OU de prévenir leur apparition cutanée.
Les produits anti-rides, eux, sont formulés pour les personnes qui sont déjà dans le bouzin : les bajoues qui flottent au vent, la paupière qui tombe, les rides qui sont réparties de manière plus ou moins harmonieuse (ces rigoles qui ne te font pas...rigoler).


La gravité est un des premiers traîtres et le temps fait son travail comme un chef sans trop pétrir le visage pour que la pâte prenne bien les signes de l'âge aux endroits stratégiques (type la joue écrasée sur le coussin pendant 40x365 dodos de plusieurs heures)(sans compter les siestes).

Contre ça, il n'y a rien à faire.

PLEURE PAS.

Enfin, presque rien.

 

 

Agir tant qu'il en est encore temps

 

Un produit anti-ride étant un produit spécifique (qui répond donc déjà à un problème qu'on veut éviter), il faut taper dans l'anti-âge, et ce dès 25-30 ans sans problème (mouhouhou, j'ai déjà un orteil qui chatouille la trentaine).

  • Avant, si vous êtes encore une petite fleur, il faut HY-DRA-TER la peau, éviter les expositions sauvages au soleil sans protection aucune (ha ma mie, tu rigoleras moins quand tu feras des lucites), de fumer  comme un pompier tout court, de mettre sa tête devant les pots d'échappement des voitures avec la bouche grande ouverte, avoir une routine de soin impeccable (tu l'avais lu mon article sur le dodo dans son make-up pendant un mois ? Ultramiam), et éviter l'excès de sucre facile autant que possible car il a, sous la forme de glucose, la capacité d'induire une perte d'élasticité en agissant comme rigidificateur (phénomène de caramélisation) et donc, de favoriser l'apparition de rides précoces

  • Quand on commence à devenir conscient du temps qui passe - en général vers 25 ans : on peut utiliser des soins anti-âge ou anti-rides (oui oui) s'ils se revendiquent surtout hydratants. Comme les peaux matures ont besoin de plus d'actifs car elles s'affinent, deviennent plus sèches et sensibles, ce type de soin contient tout ce qui peut convenir aux peaux qui s'assèchent vite : des ingrédients relipidants et de l'acide hyaluronique souvent (présent naturellement dans les cellules, ce n'est pas une molécule de grand-mère), des composants apaisants et qui agissent sur la fermeté de la peau
  • Si vous savez lire les compositions, ne vous arrêtez plus aux packagings : j'utilise un sérum anti-oxydant créé pour les personnes qui cherchent un produit miracle contre les rides, et pourtant mon minois n'est pas encore une réplique de carte routière : l'oxydation étant un facteur important du vioquisme-prématuré, je préfère prévenir que guérir.

 

En terme de solutions ACCESSIBLES quand il est (presque) trop tard

 

On ne peut pas prévoir qu'un produit utilisé dix ans plus tôt a effectivement bien agit sur la peau à moins de n'essayer que ses soins sur la moitié du visage pendant toute sa vie.
Mais il est certain que plusieurs ingrédients aident la peau, à son bon fonctionnement et un renouvellement cellulaire optimal :

  • les AHA, en tête de file, mes chouchous, mes doudous, ils pénètrent la peau et permettent de faire peau neuve (plus d'infos ICI pour ne pas faire de conneries), on privilégie les PHA sur peau mature, moins agressifs
  • les antioxydants donc (vitamine C, E par exemple) en prévention surtout, mais ils sont tellement incroyables pour l'éclat du teint qu'ils devraient être plébiscités dès qu'on entre dans la vingtaine, en cure.
  • le rétinol, le retinaldéhyde, moins irritants que l'acide rétinoïque et qui agissent directement sur ce qui fripe quand on vieillit : le rétinol ou vitamine A agit sur la synthèse du collagène, et donc ce qui constitue la base de la peau et sa beauté éternelle, et le rétinaldéhyde, une forme dérivée de cette vitamine, stimule l'élasticité de la peau (pour faire un lance-pierre avec son lobe d'oreille) et a une action sur les taches (il est présent dans le triacnéal par exemple)
  • le derma-roller couplé à un sérum antioxydant : effet garanti sur la qualité de la peau, peau plus lisse, pulpeuse et éclatante, les aiguilles permettent une pénétration plus profonde du soin et donc de stimuler plus directement les cellules (en encore plus trash, il y a le laser, même principe de stimulation de l'élastine et du collagène, mais c'est à faire faire par un pro)
  • y aller à fond sur les soins qui contiennent de l'acide hyaluronique de bas poids moléculaire car il pénètre EFFECTIVEMENT mieux
  • faire des masques à la banane (je le refourgue, et le refourguerai jusqu'au bout), ce fruit étant un excellent anti-âge, nourrissant et normalisant le taux d'hydratation de la peau : plus pulpeuse, les rides se voient moins (l'hibiscus, l'avocat, la fraises, le miel, fais-toi plaisir)

 

Il y a énormément de pratiques en institut ou en cliniques spécialisées qui sont plus abrasives et promettent des résultats spectaculaires. Mais je voulais surtout vous donner des pistes très terre à terre vu que tout le monde ne peut pas se payer des séances à quelques centaines d'euros, et que finalement, avec des produits naturels et de bons choix, on peut arriver à trouver son bonheur.

 

avril-2014-0360.JPG

 

Cet article est né d'un énième tartinage de mon visage avec ce masque, donc autant rendre à César son vin et sa guitare : la composition est assez bonne, pas de silicones, beaucoup d'ingrédients émollients et revitalisants, moults actifs à en faire tombé mémé et son dentier, je suppose que le formulateur a bien ri dans son labo en faisant sa popote d'allumé.

Et je n'ai pas grand chose à dire sur ce wrap à part qu'il sent très fort le bonheur et les chaussettes moelleuses.
Propres, les chaussettes.

PS: je l'utilise surtout quand ma peau flanche, il est très tenseur et adoucit bien l'épiderme

 

Aqua, caprylic/capric trygliceride, glycerin, octyldodecanol, butylen glycol, cetearyl alcohol, coco-caprylate/caprate, cetyl alcohol, cetyl palmitate, glyceryl stereate citrate, persea gratissima oil, evodia rutaecarpa fruit extract,  oryza sativa bran oil, malus domestica fruit cell culture extract, chlorella vulgaris/lupinus albus protein ferment, pyrus malus fruit extract, sodium hyaluronate, magnesium pca, artemisia abrotanum extract, sesamum indicum seed oil, hydrolyzed soy protein, pectin, melia azadirachta seed oil, spilanthes acmella flower extract, boswellia serrata oil, calcium hydroxymethionine, plankton extract, solanum lycopersicum leaf cell culture extract, soy isoflavones, xanthan gum, mica, titanium dioxide, phenoxyethanol, propanediol, ethylhexylglycerin, chlorphenesin,carbomer, disodium edta, sodium hydroxide, lecithin, sodium pca, peg-8, ascorbyl tetraisopalmitate, tocopherol, zinc pca, cyclodextrin, alcohol, ascorbyl palmitate, pentylene glycol, polysorbate 80, manganese pca, potassium sorbate, 3-aminopropane sulfonic acid, ascorbic acid, citric acid, hydroxyethylcellulose, hexanoyl dipeptide-3 norleucine acetate, sorbic acid, bht, parfum, alpha-isometyl ionone, linalool, eugenol.

 

 

Le sujet des rides est hyper délicat, et je vois même des gens de mon âge commencer à lancer des réflexions comme "WAW, T'AS VU LA TRANCHÉE, JE FAIS QUOI, JE FAIS KEUUUWAAAH ?".

Tu ne fais rien. Il y a des lignes délicates qui se posent sur les visages et qui racontent des rires et des sourires, des voyages et des coups durs, ta tête reste et restera ce que tu ne veux pas raconter de toi.
J'imagine qu'une fois qu'on commence à voir sa peau vraiment vieillir, elle nous rappelle un peu trop le temps qui passe et qu'un cafard en amène un autre et forme un troupeau à faire frissonner l'échine.

Je préfère me dire qu'une fois vieille, j'aurai une belle peau et un récit à raconter pour chaque ride qui se dessine.

Mes sourires se voient déjà un peu au coin de mes yeux, mais ça ne m'empêchera jamais de m'enfiler un éclair au café, crème pâtissière café, en moins de deux.
Je profite, voilà tout.

 

Des bisous les Caribous  !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 15:35

produ.jpg
Ne me prenez jamais avec vous pour faire des courses du quotidien, je suis une vraie ruine pour la charrette, je n'observe jamais le prix au litre du lait ni le "autant d'euros le kilo" pour le jambon, j'en oublie ma règle de trois et préfère aller faire les yeux doux au rayon bonbon sans penser aux chiffres.

 

PAR CONTRE, quand il s'agit de cosmétiques, je suis une vraie bête de scène : un sérum à 30 euros les 30ml me fait pleurer, débourser deux billets de 20 hurler et cracher mon mécontentement au visage de la caissière  (qui aurait préféré prendre une vraie douche, que la douce pluie de ma bouche)

Mais finalement, ce qui m'importe le plus, c'est la longévité du produit, c'est pourquoi j'ai ma petite technique pour éviter de crier au scandale si je débourse un peu plus que prévu, j'essaye d'être méthodique quand je joue à la planche à billets.

 

Le prix, le contenant, la durée de vie

Déjà, avant de chouiner, il faut observer trois constantes : le prix, le contenant et la durée de vie du produit.

Exemple : un sérum de 20ml qui contient de la vitamine C, coûte 90 euros et doit être utilisé dans les 3 mois.

===> Très mauvais rapport : le soin contient un ingrédient instable, une longévité assez courte et un prix élevé.

Deuxième exemple : la skin rescuer de kiehl's :: une crème de 75ml pour le visage, qui coûte 35 euros et dure 12 mois après ouverture.
===> Très bon rapport : la quantité est quasiment le double du standard pour ce genre cosmétique pour un prix moyen, elle dure plus de 8 mois en utilisation bi-quotidienne (tu ne le sais pas à l'achat, je le concède), et tu peux l'utiliser pendant un an.

 

Souvent, j'entends des gens se plaindre d'un prix avant même d'avoir acheté un produit.
Et souvent, à y regarder de plus près, on se rend compte qu'on reverrait bien son jugement :

  • il faut connaître les tailles moyennes : une crème fait 40ml, un contour des yeux 15ml, un sérum 30ml, un shampoing 200ml, un blush entre 3 et 5gr, un mascara 8ml, un masque 40ml (ou 75), etc.
  • il faut comprendre les emballages : parfois, les marques bio proposent de plus grands formats que dans l'industrie traditionnelle quand les marques de luxe n'hésitent pas à vendre toujours plus petit vu que cela renforce le côté précieux. D'où mon intérêt pour le milieu parfait entre ces deux mondes, entre "cute-ism" et actifs essentiels
  • il est normal de râler sur un prix qui frôle les 50 euros parce que le banquier ne comprend pas la notion "d'étalement de la dette beauté", mais si il s'agit d'une pommade démaquillante de 100gr, et que sa composition donne envie de baver, ça vaut la peine
  • Tout ce qui est peu cher et en grand format n'est pas forcément plus intéressant qu'un gel douche de 100ml plus onéreux, parce que le premier, on aura peut-être pas le temps de le finir, et le second ne nécessite peut-être qu'une larmichette pour se laver

 

Je me suis aussi rendue compte que l'avis des gens dépend (trop souvent) de leur mauvaise utilisation après achat : non, le shampoing ne se dose pas à la cuiller à soupe, on ne trempe pas ses doigts-on utilise une spatule, quatre gouttes d'un sérum peuvent suffire pour le visage et le cou, la crème se compte en un trait sur la dernière phalange de l'index (et si tu ne sais pas ce que c'est, revois ton anatomie), on économisera un masque en l'appliquant uniformément au pinceau, pour le contour des yeux, un mini petit pois pour les DEUX yeux suffit.

Bien sûr, tout cela s'adapte à vos besoins et vos envies, si un tube de 200ml de crème vous dure deux semaines parce que vous aimez vous sentir comme un humain lubrifié, c'est votre droit.

Mais un soin de jour qui nécessite une double application parce qu'il est bu trop vite MAIS n'apporte pas de confort, ce n'est pas parce qu'il est mal formulé (enfin, pas TOUT LE TEMPS), mais parce que vous ne l'avez pas assez bien ciblé : d'où l'intérêt de savoir lire les ingrédients ou de les passer au crible sur COSDNA ou le flacon, et de lire les avis des gens UN PAR UN sur beauté-test.

Perdre 30 euros parce qu'on a confondu peau sèche et peau déshydratée, ça fait mal au porte-monnaie.


Donc oui, on peut dire d'un produit qu'il coûte une vache et son pré si c'est justifié, mais acheter n'est pas qu'affaire de prix, l'envie joue tout comme l'usage.
Et puis après l'achat d'un produit onéreux, il faudra rester sage, il vaut donc mieux être sûre de son coup avant de sortir la carte d'une main tremblante, en pleine nuit, avec pour seul éclairage la lumière de l'ordi.

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 15:33

u4.jpg
Il faut savoir qu'avant d'arriver à cette poudre, j'avais été faire un tour chez The Body Shop pour m'acheter un bronzer (que je n'utilise plus, because talc, donc teint brouillé comme une omelette).

J'étais tombée sur une charmante demoiselle qui s'occupait du maquillage, et qui, après lui avoir dit que je cherchais aussi de quoi fixer mon make-up, avait fini par me conseiller de mettre du blush sur tout le visage.
Comme poudre de finition.

Vwala.

Ca ne m'étonne même plus de voir des adolescentes maquillées comme des trutes (oui, trutes, c'est du belge)(ça veut dire comme des idiotes écervelées) quand on leur donne des conseils pareils en magasin.
Sans parler de la petite confidence en boutique pour essayer de me faire acheter du fond de teint poudre trois intensités au dessus de la mienne histoire de "donner bonne mine", alors que, sans déconner, physiquement, entre moi et un lavabo, il y a quand même une corrélation optimale au niveau de la teinte.

SOIT.

J'ai donc été pleurer un peu partout, sur twitter, facebook, instagram, à grands renforts de NON MAIS LE SCANDALE, DU BLUSH PARTOUT, bientôt ce sera la fête au mascara pour se brosser les dents et du rouge à lèvres bleu pour combler les sourcils.


Et là, ma chère Laura a débarqué et m'a parlé d'une poudre qui a calmé mon hystérie.


Légère, bio, au fini doux et transparent qui pourrait convenir comme poudre de finition.
Elle ne le sait pas encore, la Laulau, mais je l'aime (la poudre aussi, mais surtout elle pour ce fabuleux conseil).

u3-copie-1.jpg
La Poudre Minérale Légère par Une Natural Beauty

C'est la première fois cette année que j'achète un produit quasiment les yeux fermés.
Pas beaucoup de revues sur le net, inexistante sur beauté-test, je n'avais que sa composition pour me décider.

JAMAIS JE NE FAIS ce genre d'achat irréfléchi, j'aime bien avoir mes dix onglets ouverts sur des blogs pour lire les avis, les défauts, les qualités d'un soin ou d'un cosmétique.
Mais là, c'était un plongeon la tête la première dans la piscine et tant pis si je me cognais au fond.


Le packaging, la couleur, la promesse


J'adore les packagings ultra-sleek de chez Une, ils sont portables, pratiques, pas besoin de miroir, tout est compris dans le prix, et en général la contenance est au rendez-vous. Un de leur blush crème m'était déjà passé sous les doigts et au niveau des textures, comme de la pigmentation, c'est une marque VALABLE.

La composition est, sans surprise, vraiment adaptée à tous les types de peaux : un émollient,  de la silice (matifiante), de l'amidon de maïs (absorbant), et du mica pour l'effet satiné.
Il n'y a pas de silicone, ni de talc, ce que j'essayais d'éviter ces derniers temps, et le tout est certifié ecocert.

OCTYLDODECYL STEAROYL STEARATE, SILICA, ZEA MAYS (CORN) STARCH*, ZINC STEARATE, GLYCERYL CAPRYLATE, p-ANISIC ACID, PARFUM (FRAGRANCE), TOCOPHEROL, GLYCINE SOJA (SOYBEAN) OIL.
[+/- (MAY CONTAIN) : MICA, CI 77007 (ULTRAMARINES), CI 77491, CI 77492, CI 77499 (IRON OXIDES), CI 77163 (BISMUTH OXYCHLORIDE), CI 77891 (TITANIUM DIOXIDE)]. 13UMT002-1 * Ingrédients issus de l’Agriculture Biologique


Elle n'est disponible qu'en deux teintes : la L03 pour les peaux claires et la L08 pour les peaux plus foncées (encore une fois, à tester si vous avez la peau vraiment foncée), mais je ne pense pas que cela soit un problème.

La L03 a un sous-ton jaune (et non rose, l'horreur) et peut totalement convenir à des personnes qui comme moi ont une peau très claire - pas la plus claire, mais pas loin.
Ce que j'aime par-dessus tout c'est sa douceur : rien qu'en la swatchant on sent le velouté, la poudre est fine et complètement mat.

u2.jpg


Même si la marque recommande l'usage du kabuki, je ne cherche pas forcément de couvrance ni de rendu super crémeux et parfait : j'ai un gros pinceau poudre qui fait très bien l'affaire.

Une fois appliquée, elle s'en sort très bien pour unifier mon teint, et il m'arrive de l'utiliser seule les jours où je veux un maquillage sans prise de tête type : PAF la poudre, PAF le blush, PAF le mascara et le crayon à sourcils.

Certains matins, je peux avoir des rougeurs sur les joues (souvent la faute au coussin qui m'a foutu des baffes pendant la nuit), ou envie de plus de couvrance pour cacher mes dernières cicatrices, du coup je fais une légère sous-couche correctrice avec ma Cream Foundation de chez Mud, et avec cette poudre tout reste en place jusqu'au soir.


u1.jpg

Uniquement PAF la poudre, PAF le blush, PAF le baume teinté, PAF le mascara et le crayon sourcil.

 

J'aime beaucoup :

  • son rendu ultra naturel, velouté sans effet poudré dégueulasse (même en la réappliquant en cours de journée, je n'ai jamais fini avec une tête en forme de cake)
  • son pouvoir correcteur sur mes taches : pas de perfection, je suis d'ailleurs toujours plus pro-naturel que pro-couvrance, c'était la même chose quand j'avais mon acné kystique, tout camoufler empirait les choses, mais oui, même si elle est légère, elle parvient à corriger l'hyperpigmentation de certaines zones du menton, la classe
  • son prix : 18 euros (si je me souviens bien) pour 7.5 grammes, mais il y a souvent des promos sur cette marque chez Di, j'ai donc pu l'avoir pour 15 euros.
  • elle ne dessèche absolument pas la peau
  • elle ne contient pas de talc et silicone, donc je lui voue un culte

 

J'aime moins :

  • son non effet matifiant probant : clairement, si vous voulez du mat pour du mat, il faudra passer votre chemin, cette poudre fait office de touche unique ou finale d'un maquillage léger pour apporter un coup de frais sans prétention. Du coup, oui, en journée, je dois faire une retouche quand même, mais rien ne bouge

 

Re-Vwala,

Je pense que si vous êtes comme moi il y a quelques semaines à savoir : à la recherche d'une poudre de finition, quelque chose d'extrêmement naturel et pas hors de prix, à la composition qui n'inspire pas de boutons rien qu'à la regarder, alors elle pourrait vous plaire.
A mon avis elle peut facilement donner une couvrance tolérable avec un bon kabuki, mais moi ce que j'aime chez elle, c'est son effet peau nue, je me sens mieux quand je n'ai pas l'impression d'avoir quelque chose sur le visage.

Et puis son nom, c'est Poudre Légère pas Couvrance De Dingo, donc elle tient toutes ses promesses et laisse la peau lisse.
Je suis conquise même si avec un peu plus de contrôle de la brillance, elle aurait été PAR-FAITE.

 

Des bisous les Caribous !

Light Minerals Face Powder par Une Natural Beauty
Achetée 15 euros les 7.5gr (valeur 18 euros)

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Beauté
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 18:36

r1-copie-1.jpg
J'avais posté ma routine de soins il y a quelques jours.
Puis je l'ai retirée.

Parce que j'avais l'impression de jeter un torchon sale à la tête des gens avec une vidéo approximative (je fais de longs raccourcis dans ma tête, je passe par l'Ohio à dos de taureau bleu), et comme la chose est passée inaperçue, j'en profite pour (re)mettre le couvert avec un article écrit ET complet.


Donc today, on va parler de trois routines du soir qui s'assemblent en une routine, la mienne, que j'étale sur les sept jours de la semaine, selon que je me sente lazy bitch, techno bitch ou cocoon bitch.

L'idée c'est que chaque soir, quand je me présente devant le miroir, je n'ai pas forcément la même humeur ni la même envie de massacre de mon chef d'oeuvre du matin (oui, on parle de mon MAQUILLACH'), puis prendre soin de ma peau passe par des besoins qui changent avec le temps.

Pour tous les démaquillages que tu feras et éviter de tomber dans une routine planplan et chiante, il vaut mieux avoir des basiques, quelques ustensiles, et tout faire tourner comme un tourniquet bien huilé.
Cela semble plus justifié que de passer coûte que coûte la clarisonic sur une peau qui veut de la douceur extrême, juste parce qu'on a décidé que c'était Mia 2 tous les soirs.

CA N'EXISTE PAS un visage identique chaque jour (celui de Cher, c'est une autre histoire), il s'agit d'un matériau vivant, et les jours où il va moins bien, faut le biberoner un peu plus, rien de compliqué René.


Avant de te lancer dans une routine à volets

 

Il est impératif d'avoir une même base, ou en tout cas d'être sûr que tous les démaquillants/nettoyants choisis ne causeront pas de problèmes cutanés, d'imperfections, ou n'irriteront la peau. Le seul moyen pour en être certain, c'est d'avoir testé le produit auparavant et d'y avoir mis le cachet "bitch approved".

Le B.A.BA, c'est les doudouces, comme toujours, et d'arriver à trouver un équilibre entre ce que la peau veut et ce dont on a envie.

 
Faire sa popote et se laisser vivre.


La routine techno bitch

 

r2.jpg

 

C'est la routine que je pratique en moyenne quatre fois par semaine, parfois plus, quand j'ai envie d'une peau impeccable sans trop en faire.
Je la réserve aux soirées où j'ai un maquillage lambda, pas grand chose sur les yeux, mais une envie de bon nettoyage vite fait bien fait : je prends un coton imbibé d'eau micellaire klorane pour enlever le gros, et puis je dégaine ma clarisonic et la mousse cattier que j'aime toujours autant.
En deux minutes, c'est torché, je sens bon et je suis clean, HIGH FIVE !



La routine Lazy Bitch

 

r3-copie-1.jpg

 

Mise en situation : jour de grosse flemme, les miettes de pain tombent à terre quand j'essaye de me nourrir, la nutella reste dans la commissure des lèvres, je change les chaînes de la télévision en faisant "brubrubrughtozpff", règne une ambiance de chèvre qui n'a pas eu sa dose d'herbe journalière. 

 

Pour tous ces jours de flemme monumentale, je ne jure que par le gant démaquillant : je glisse sous la douche, je passe ma main dans le gant et je me débarbouille joyeusement sans penser à rien d'autre, vu que le magic mitt fait le boulot à ma place (ou du moins les bonshommes qui vivent dedans, y a une armée indétectable qui se meut et chante "et hop, une crasse de moins, et hop" à chaque fois que je le fais glisser sur ma peau).
Une vraie routine démaquillage de feignasse MAIS efficace !


La routine cocoon bitch


r4-copie-1.jpg

 

C'est simple, ultrasimple ou n'importe quel cleansing balm me procure un plaisir inouï comparable au trempage de mes lèvres dans un cappuccino mousseux en faisant face à la mer (c'est du vécu).
Plus c'est gras, plus j'aime ça, et pour rappel, c'est ce qui enlève le mieux toute trace de maquillage récalcitrant et de sueur abominable.

Je l'utilise surtout les soirs où j'ai envie de cocooning et/ou un make-up plus prononcé.

Je masse mon visage avec, je fais des pressions avec mes paumes sur le visage pour bien tout décoller, je m'amuse à faire remonter le noir de yeux jusqu'aux sourcils pour me donner un look de zombie - les pas de danse de thriller ne sont jamais loin.

Mon passage préféré étant de tout ôter avec mon muslin cloth, un second massage vigoureux, donc un surplus d'hystérie dans la salle de bains en découvrant mon visage frais et serein (et un peu zinzin).


Ce qui suit chacune de ces routines |

 

r5-copie-1.jpg
(Sauf celle du cleansing balm, encore que ça dépend des jours et des besoins de mes petits pores)

Jusqu'à présent j'utilisais le sérum OST à la vitamine C et je suis passée depuis une petite semaine au sérum polyphénol C15 de chez Caudalie, qui est une tuerie, pour de vrai, mais faudra attendre trois semaines avant que je fasse la revue dessus.

Je recharge ma peau en actifs hydratants en somme (en mode framboise dodue oui, on va finir par en faire une pancarte) et pour bien sceller l'eau et qu'elle ne s'échappe pas, je mets une petite pompe d'huile de noisette sur tout mon visage.

Cette huile végétale est une des huiles les plus recommandées pour les peaux mixtes à grasse car elle a une très grande action sur le sébum et est très pénétrante, donc idéale si vous voulez la coupler à des huiles essentielles (HE à manier avec précautions pour ne pas finir avec la tête frite et aux cloques peu rassurantes).

Je la préfère de loin à la jojoba, qui a une texture moins sèche : la noisette est très vite bue et peut même s'utiliser en sérum le soir sous une crème hydratante, quoique le mieux serait de la mélanger directement au soin.

De manière générale, je suis en mode luciole à chaque changement de saison, et plus particulièrement en automne et au printemps. Mais depuis que je l'utilise, je vois une bonne différence au niveau de la qualité de ma peau, de la quantité de sébum produit (on pouvait cuire un steak sur mon front), et ce en seulement quelques semaines.
Pour les plus frileuses, pas de craintes, c'est une des HV les mieux tolérées, par contre pour le matin elle risque de laisser un petit film pas idéal quand on doit vite-vite passer au maquillage.
NB : pour les allergiques aux noix, c'est no way !

Après ce tartinage, je mets mon contour des yeux en tapotant, et baby wombat est prête pour aller au lit.


VWALA,

 

Je crois que je n'ai rien oublié.
La routine qui me prend le moins de temps est celle avec la clarisonic, les deux autres sont à égalité.
Je voulais vous écrire cet article pour vous parler de soins, certainement, mais surtout pour vous faire comprendre qu'il n'y a pas qu'une manière d'avoir une routine de démaquillage.

Qu'on peut très bien se démaquiller/nettoyer la peau tous les jours avec un baume démaquillant si on veut, mais les jours de maquillage léger, sur moi, ça n'a pas de sens.
Parce que j'ai des envies changeantes, que j'aime bien avoir le choix, et que, finalement, le côté plan-plan m'emmerde, et que ce qui me plaît le plus dans les soins, c'est de jongler entre différentes textures.

J'en reviens donc toujours au même topo : "écouter sa peau c'est la rendre beau" (oui belle, mais ça rime pas avec peau).
Ciao !

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 16:02

ost1-copie-1.jpg
Je pense que s'il y a bien une chose qui me concerne le plus depuis que je ne fais plus d'acné violente, ce sont les cicatrices.
Parce qu'elles laissent une trace, que j'ai la peau extrêmement claire, et que ça me donne encore l'impression d'avoir des boutons partout alors que ce qui reste (quand je ne me gave pas de lait entier/junkfood/bonbontropbons/chocolat/et tralala) n'est que le champ d'une bataille qui est déjà finie et que j'espère ne plus devoir mener.

Le miel en masque peut aider, mais j'ai souvent la flemme/un bras qui passe par là, et en une vingtaine de minutes il ne me reste plus rien sur le menton et une tache collante sur le bras et le décolleté.


Bien joué, bébé.

Donc, dans mes petites recherches, je savais que la vitamine C était ce qu'il pouvait y avoir de plus efficace dans le genre et je me suis lancée dans une cure avec un des best-seller du marché asiatique : le OST C20 Serum.


 

La vitamine C In & Out

 

J'ai vraiment eu du mal à bosser sur le sujet, parce que c'est de la bio-chimie, que j'aimais bien ce cours en secondaire quand il fallait disséquer un coeur, mais moins quand il s'agissait de parler d'action-réaction de l'organisme.

La vitamine C fait partie de ces vitamines qu'on nous recommande de prendre en hiver pour renforcer nos défenses immunitaires, qu'on retrouve dans le kiwi, la fraise, le citron (entre autres), et deux oranges suffisent largement à couvrir les AJR.

Cette vitamine protège l'intérieur des cellules du stress oxydatif
: pour pouvoir vivre, nos cellules ont besoin d'oxygène qu'elles vont utiliser comme source d'énergie. PENDANT cette modification il y a une formation de radicaux libres, contre lesquels, a priori, le corps sait se défendre, mais il arrive que l'instabilité de ceux-ci et leur production en excès (à cause de la pollution, la cigarette, les UV) aient un impact considérable sur la peau et se traduisent, sur la peau, par :

- des rides, ridules
un relâchement cutané, manque de fermeté

- un teint plus inégal

La vitamine C agit comme un fort cicatrisant, anti-oxydant, inhibiteur de l'enzyme responsable de la coloration des taches et non, elle ne fait pas machine à glaces.

Pas encore fort certaine que le sujet soit clair dans ma tête, mais il est indéniable que les actifs antioxydants en application cutanée m'avait déjà bluffée concernant la fermeté : on se rappelle de l'épisode "moi et ma peau en mode framboise pulpeuse" après avoir découvert mon premier tube du Philtre de Beauté de Nominoë, sûr que la criste marine y était pour quelque chose.



Packaging, praticité et composition

ost2-copie-1.jpg
J'ai cassé la pipette.

Pourtant au départ l'idée était vraiment bonne, c'est plus pratique pour prélever du produit, on ne met pas ses doigts en contact avec le soin, on compte les gouttes comme un chimiste et on apprécie la magie de l'instant.

Mais la pipette a buté sur le bord du flacon et tout a atterri à terre en plein milieu de ma routine de soin, résultat des courses j'ai un bout de verre qui se balade au fond du pot histoire de rajouter un peu de piquant chaque soir.
Une partie du produit en a également profité pour se faire la malle sur mon meuble et le lendemain matin je voyais encore de belles traces oranges miner mon meuble blanc.
Les sérums dans un flacon en verre, c'est vraiment me faire du mal, je suis trop maladroite pour des objets comme ça.

ost3-copie-1.jpg
Du coup maintenant, j'essaye de mettre la juste dose de produit sur le dos de ma main, et je tapote ensuite chaque partie de mon visage avec en espérant secrètement que je ne me retrouve pas avec une balafre à cause d'un éclat "pipettal" que je n'aurais pas vu passer.

Au niveau de la composition, c'est simple (hihi !)
Water, Ascorbic Acid, Alcohol, Sodium Lactate, Butylene Glycol, Glucose, PEG-60 Hydrogenated Castor Oil, Sodium Hyaluronate, Bis-PEG-18 Methyl Ether Dimethyl Silane, Methylparaben, Diethoxyethyl Succinate, Phenoxyethanol, Ammonium Acryloyldimethyltaurate/VP Copolymer, Xanthan Gum, PEG-180, Gluconolactone, Camellia Sinensis Leaf Extract, Beta-Glucan, Rosa Davurica Bud Extract, Citrus Aurantium Dulcis (Orange) Oil, Zinc PCA, Panthenol, Niacinamide, Carthamus Tinctorius (Safflower) Flower Extract, Glycerin, Tocopheryl Acetate, Lecithin, Caprylic/Capric Triglyceride, Ubiquinone, Diisopropyl Adipate

Il y a de l'eau, de l'acide ascorbic dosé à 20% (la fameuse vitamine C), de l'alcool (pas top en haut de liste comme ça, mais il est un très bon conservateur, et la VitC est une des molécules les plus instables en cosmétique : elle craint la lumière, la chaleur, l'oxydation, donc on conserve le sérum dans un endroit adapté), du sodium lactate pour réguler le pH, de l'acide hyaluronique (hydratant), du paraben et du phenoxyethanol pour renforcer l'effet conservateur de l'alcool j'imagine, de l'extrait de feuille de thé vert (antioxydant et émollient), de la niacinamide et de l'extrait de fleur de carthame pour leurs propriétés anti-âge, ainsi que de la vitamine E (garantit une meilleure stabilité et également un effet antioxydant).


La présence d'HE d'orange douce me dérange grandement, car cette huile essentielle est photosensibilisante et peut donc occasionner de nouvelles taches si on ne fait pas assez attention et qu'on est paresseux de la crème solaire, été comme hiver.
Même en l'appliquant ce sérum le soir, faites attention en journée si vous traînez en terrasse et tartinez-vous !



Texture et application

Typiquement le genre de texture que j'aime, ça s'étale comme un charme, est bu rapidement par ma peau (ou s'évapore très vite, c'est selon) et ne laisse pas la peau déshydratée.
Je n'ai pas l'impression qu'il a une odeur, à part un lointain souvenir d'orange.

ost4.jpg
Par contre il y a un vrai point emmerdant, c'est le fini collant.
Par la porte ou par la fenêtre, pas moyen de m'enlever cette sensation du visage, j'ai essayé mélangé à ma crème, sous celle-ci, en attendant plus de temps avant d'enchaîner sur mon hydratant/huile végétale de noisette, mais c'était toujours le même discours.

Le rendu est moins dérangeant quand on va se laver les mains pour enlever ce qui reste du sérum sur les paumes, mais sinon, j'aimerais bien qu'on me donne une piste.

 

Première cure d'un mois et demi avec l'OST C20 Serum

 
Je l'ai appliqué tous les soirs sur ma peau depuis le 21 février.
Ces derniers temps j'ai eu des boutons sans importance (type ceux de fin de mois), et deux gros à cause d'un abus non contrôlé de lasagne à la béchamel bien (trop) crémeuse.
Et d'un mars glacé. En fait deux.
De pizzas.
De chocolat.
Vwala.

 

  • Premier constat : oui, certaines taches se sont bien affadies, quelques-unes étaient récentes et sont carrément devenues un souvenir grâce au très bon effet cicatrisant du sérum
  • Deuxième constat : quel teint ! L'effet coup de flash se ressent d'autant plus un lendemain de veille ou quand a nuit n'a pas été réparatrice
  • Troisième constat : ce sérum a resserré mes pores encore plus, surtout au niveau des ailes du nez
  • Quatrième constat : sur peau lésée ça pique, et le bouton met trois plombes à s'en remettre :: mieux vaut éviter la zone et privilégier la cicalfate pour la guérison initiale, et le sérum pour la deuxième phase de dégommage de mélanine
  • Cinquième constat : les plus vieilles taches ressortent, et c'est là le plus étrange parce que la vitamine C ne fait pas un effet peeling sur la peau, donc rien à voir avec des acides de fruits, elle devrait zigouiller toutes les taches en stoppant l'hyperpigmentation. Ou alors, le fait d'avoir le teint plus clair me donne peut-être cette impression de contraste (oh bon ça va, je suis myope comme le cul d'une taupe)

 

ph.jpg

En peau de départ, en commençant ce sérum j'avais :
- une peau mixte

- trois boutons de fin de mois
- des cicatrices, la majorité datant de l'an passé
- une peau en bonne forme, sans plus

En peau de fin (30/03/2014)
- j'ai toujours ma peau mixte (ouf !)
- taches moins présentes

- beau teint, c'est fou ! Et quelle douuuuuuuuceur !

- les boutons que j'avais fin février ont laissé des cicatrices qui se voient à peine aujourd'hui, good job


Même si le sérum promet un effet sur les points noirs, j'en ai, bien sûr, mais mes pores sont tellement petits que soit je n'ai pas vu la différence, soit il a bel et bien agit dessus, mais la blogueuse en carton que je suis ne peut se prononcer sur le sujet (limite tu espérais que je sois infestée de noirauds en début de test, je sais).
(Hé bien non)


Pour conclure, Guldure !


C'est un sérum qu'il te faut si tu frôles l'âge mature ou que tu psychotes comme moi sur les hypothétiques effets du temps (dans tous les sens du terme, temps qu'il fait, temps qui passe, temps de chien, temps de sa race), que tu cherches un coup de flash et un bon effet cicatrisant ciblé.
Il convient à tous les types de peaux, mais pour les sensibles/réactives, faites un test dans le creux du coude pour plus de sûreté car le OST C20 est fortement dosé.

Le prix est quasiment un cadeau, il coûte 14 euros et dure un bon bout de temps si on ne l'utilise que le soir (3 à 4 gouttes sont suffisantes pour le visage et le cou), à mon avis il faut pousser jusque trois mois pour commencer à avoir un résultat optimal.

Même s'il me reste du produit, je pense que le fait d'avoir fait l'idiote maladroite altère un peu plus vite le soin car je suis obligée de le verser sur le dos de ma main, sûr que ce contact n'est pas ce qu'il y a de mieux pour le préserver.

cua.jpg
Depuis quelques jours j'utilise de nouveaux produits de chez Caudalie pour ma routine de jour et qui jouent sur le même créneau, mais avec la carte raisin-zinzin en plus.
On verra bien ce que ça donne !

 

Des bisous les Caribous !

Produit offert par Wishtrend, 19.99USD

 

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 15:23

PR4.jpg

 

J'ai cru que je ne mettrais jamais la main sur ce pot rouge.
Après ma séance de peau parfaite chez Bobbi, j'avais quelque chose qui me travaillait dans le grenier de ma pensée, une envie indécente qui n'arrêtait pas de passer furtivement dans mon champ de réflexion : à force ça me rendait dingue, je ne voyais que ça, je voulais le pot rouge, le posséder.

Celui que j'avais essayé me hantait, je me souvenais de son effet rafraîchissant sur le teint qui m'avait tout de suite plu, mais il fallait me modérer.

J'ai attendu quelques semaines quand même, en bonne psychopate qui se respecte, pour voir si après autant de jours il restait encore collé à mon esprit.
Et comme de juste, j'ai fini par en rêver (il dansait avec des melons en chantant "fresh she's so fresh", obsédant).

 

Et quand tu fantasmes autant à propos de quelque chose, c'est qu'au-delà de la conscience, il y a bonhomme qui tire sur tes neurones pour diriger ton cerveau vers ce que tu n'oses pas avouer.

J'étais dans un déni de blush, je faisais comme si je pouvais vivre sans, mais force est de constater que, quelque jours plus tard, quand j'ai enfin pu avoir l'objet entre mes doigts, je ne pouvais plus qu'exister AVEC.

 

C'était Mona et son Pot Rouge, OU RIEN.

 


Le pot rouge par Bobbi Brown

 

Le Pot Rouge est un fard crème pour les lèvres et les joues. Bobbi a été inspirée par le souvenir de sa grand-mère qui se servait de son rouge à lèvres comme d’un fard joues.

 

La technique de se passer le raisin d'un rouge sur les joues pour se donner bonne mine ne date pas d'hier, mais l'histoire fait le charme de ce blush.

PR6.jpg
Le premier truc que j'ai remarqué c'est qu'il n'y avait pas énormément de revues sur cette teinte, notamment du côté français de la force, et j'ai vite compris pourquoi : Séphora ne vend que 4 teintes alors que les boutiques Bobbi Brown en vendent 11 (dont la toute nouvelle, hibiscus, qui est un corail bien flash !).

Dans le petit pot il y a un miroir et 3.7g de produit depuis le dernier changement du packaging, l'ancienne version contenait...11g pour le même prix.
Mais sans miroir. Faut faire des choix.

La composition est plutôt bien pour un blush premium : pas de silicone, de l'huile de ricin, très adoucissante mais qui garantit que les pigments restent en place jusqu'au soir, et des agents émollients, le tout avec un facteur comédogène proche de 0 (notons quand même la présence bismuth oxychloride en fin de liste qui est souvent utilisé chez bare minerals en forte quantité et est irritant selon le dosage).


Ricinus Communis Seed Oil, Octyldodecanol, bisdiglyceryl Polyacyladipate-2, dipentaerythrityl hexahydroxystereate, euphorbia cerifera wax, glyceryl triacetyl ricinoleate, polyethylene, alumina, bisabol, tocopheryl acetate, lecithin, trihydroxystearin, calcium aluminum borosilicate, barium sulfate, fragrance, bht, mica, titanium dioxide, iron oxydes, yellow 5 lake, red 7 lake, blue 1 lake, red 6, red 30 lake, manganese violet, red 22 lake, carmine, red 28 lake, red 33 lake, bismuth oxychloride, yellow 6 lake


PR5.jpg

PR1-copie-1

 

La couleur est TRÈS compliquée à décrire, elle se rapproche de l'idée de la chair d'un melon, mais avec une pointe de rose qui en fait un corail-pêche magnifique (avoues, t'as pas tout suivi).
Au niveau de la texture, plus crémeux tu meurs, c'est un vrai plaisir à appliquer au doigt comme avec un pinceau, et une fois sur la peau on en entend plus parler jusqu'au démaquillage en fin de journée.

PR7.jpgPR2.jpg

 

Malgré sa texture crémeuse, le blush garde un côté très satiné car il contient...des paillettes.
Ca ne se voit pas dans une ambiance naturelle sans soleil direct, mais une fois qu'on capte un rayon sur sa joue on comprend que l'effet lumineux du blush vient surtout de très très fines particules brillantes qui renvoient la lumière de manière subtile, donc pas de côté "hey bitch, je vais à la plage avec mon huile qui brille", on reste classe mais pimpante.

 

Pour le "lips" du lips & cheeks, on repassera, la couleur ne va pas à mes lèvres et il a tendance à avoir du mal à s'agripper vu leur sécheresse.
Mais pas de regrets, je ne porte jamais rien dessus, je l'avais surtout acheté pour donner un coup de boost à mon teint clair, et il joue parfaitement son rôle.


Je le conseille

A celles qui veulent un blush passe partout qui dure longtemps, tient pendant des heures et ravive le teint même les jours où vous avez la tête dans le coltard.

Je pense qu'il peut aller aux peaux très claires jusqu'aux peaux mates, pour les peaux foncées il faudra essayer en boutique, l'effet glowy pourrait ne pas vous plaire.
Mais en tout cas, si vous avez faim de couleurs et de peps, fresh melon est la couleur parfaite pour la saison.

 

Des bisous les Caribous !

Acheté 27 euros en Boutique Bobbi Brown

 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Beauté
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 15:09

clari.jpg
Clarisonic Index

Tome 1 déballage

Tome 2 bilan 1 mois et demi

Tome 3 Bilan à 5 mois

Je suis énervée depuis que j'ai lu cet article (et vraiment désolée pour la jeune fille, faut dire)(et pour comprendre pourquoi je suis embêtée, lis les commentaires avant de commenter).

Alors, j'en ai vu de toutes les couleurs sur le net, à propos de la clarisonic, de gens qui l'utilisaient matin et soir, d'autres une fois par mois, ceux qui l'utilisait pour gommer leur cou, et des zinzins qui la frottaient sur la peau comme s'il s'agissait de polir la surface à outrance.


Je suis donc à chaque fois atterrée quand je vois que les gens ne comprennent pas que la Clarisonic n'est pas un MIRACLE, un outil qui va régler tous les problèmes de peau.
Tout ce qu'elle fait c'est nettoyer (QUOI, COMMENT CE FESSE ?).

En faisant des micro-oscillations, elle entraîne l'eau et la dirige d'une manière puissante vers les pores, ce qui va déloger les impuretés.

Première chose : si vous êtes du genre à appuyer comme une malade, arrêtez tout de suite :: la clarisonic sait faire le boulot toute seule.

Secundo, on n'utilise pas la Clarisonic sur une peau OBJECTIVEMENT à la dérive : les imperfections passagères sont une chose, mais si l'on observe que le phénomène empire de manière inconsidérée, comme chez la demoiselle, ou que l'on a de l'acné, la vraie (celle qui est induite par la purulente bactérie, par des hormones en pagaille ou autre raison interne), on arrête de suite !

 

Si vous retournez aux hormones naturelles, les vôtres, il faut compter environ 3 à 6 mois pour apercevoir une lueur de stabilisation. Si l'acné qui en résulte n'est pas de l'ordre "j'ai la peau merdique ces derniers temps" mais plutôt "hey dis, si j'allais me fourrer la tête sous un coussin, là où personne ne peut la voir", alors c'est qu'il est temps d'aller faire un bilan.
Chez le dermato.
Le médecin.
La gynécologue.

Quelqu'un qui TRAITERA ce problème (et dieu sait que je n'aime pas les dermatologues et certaines de leurs recommandations, mais il y a un moment où il faut écouter sa peau et admettre la réalité ma p'tite dame !)

 

Soyez intelligents, lisez des revues mais cherchez des informations particulières et n'interprétez pas ce que dit une marque, les faits sont des faits, si elle dit qu'une voiture n'a pas de micro-ondes intégré, ça ne veut pas dire qu'il y a un four à la place !(Oui j'ai faim !)
Par contre, on s'adapte, on fait selon son mode de vie, ses habitudes de maquillage et l'état initial de la peau.


Clarisonic vend des produits de nettoyage, qui nécessitent un DEMAQUILLAGE, qui ne sont pas là pour remplacer l'oeil d'un professionnel quand celui-ci est nécessaire, et sont juste là pour bien libérer l'épiderme de ce qui s'y est mis pendant la journée.
Quant à l'usage de ce bidule sur peau lésée, c'est NON, la marque le signifie dans sa notice.

La Mia 2 m'a été bénéfique, car elle permet de ne plus avoir la peau aussi encombrée qu'avant.
Mais je suis sous pilule.
Plus ou moins stable hormonalement.
Et j'essaye (sauf cette semaine, grosse junkie de la malbouffe) de manger des fruits, des aliments sains.

 

Je pense que si vous êtes assez réceptive à l'état de votre peau, et que vous savez l'observer, faire des liens de cause à effets (ah tiens, j'ai bu un cageot de lait entier, j'ai trois boutons sur le menton, est-ce la faute de la clarisonic ?), ce sera plus constructif.
Et surtout, SURTOUT, faites une très grande place dans votre salle de bains à des produits doux, parce qu'utiliser un nettoyant anti-acné avec ce genre de brosse, c'est se mettre la tête sous l'eau (et appuyer dessus avec sa propre main).

 

Je ne travaille pas pour la marque, mais si je pouvais, j'aurais déjà fait une bannière qui dirait "My Mia removes impurities, but that's all she does".

Et c'est déjà bien comme ça.

Des bisous les Caribous !


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 09:29

dd-copie-1.jpg
Cet article risque d'être très larmoyant émouvant pour la troupe de caribous que vous êtes autant que pour moi, mais IL FAUT BIEN PASSER PAR-LÀ, un anniversaire ce n'est pas seulement souffler des bougies, c'est aussi se rappeler et remercier ceux qui participent à cette aventure.


Rose Cocoon est sûrement mon sixième ou septième blog, je suis donc, à proprement parler, un dinosaure de la blogosphère, même si j'erre depuis des années plus que je ne m'installe.

En mars 2011, j'ai eu un besoin de légèreté, mes études d'art me prenaient la tête, et mon (trop long) traitement orthodontique se terminait enfin, il me fallait une porte de sortie, un univers dans lequel je pourrais parler de choses douillettes, cocoon, où tout le monde se sentirait comme à la maison.

Je savais que je voulais faire des articles en rapport avec la beauté et même si l'idée a mis du temps à mûrir, j'ai de plus en plus pu me concentrer sur ce sujet.

Mais je n'ai jamais eu cette envie de faire dans le jolies photos sans fond, je voulais écrire des articles précis, complets, faire des recherches poussées, apprendre un peu plus sur le monde des cosmétiques mais surtout partager la vérité.

Les plus fidèles le savent, ce n'est pas seulement des revues produits qu'on vient chercher par ici, mais une réelle interrogation sur le bio/la cosmétique traditionnelle, ce que l'on peut trouver de mieux dans les deux camps, et surtout une manière d'être plus au courant avant d'aller acheter un produit qui rend bien en boutique mais qui au final n'offre pas grand chose à part un rêve inaccessible.

Donc merci du fond du coeur, pour le soutien indéfectible de certaines, les critiques constructives des autres, d'être toujours là et de permettre au blog, chaque année, de passer un nouveau cap.

Merci à tous ceux qui me font sourire chaque matin, ou prennent la peine de m'écrire un mail à m'en donner la larmichette.
Merci à tous ceux qui me lisent pendant leur pause au boulot, ceux qui trouvent un peu d'humour par ici à leur en redonner la banane.
Merci de faire vivre ce cocon rose depuis sa création et d'y croire encore (comme dirait Lara).

 

Je vous promets rien pour la suite, on verra comment tout roule et s'agence, mais il est certain que je n'ai rien perdu de mon exigence ni du désir de donner le plus d'informations possible à chaque nouveau post.
Et même si je ne suis pas une professionnelle de la beauté, j'espère qu'à mon niveau j'arrive à vous guider au mieux dans tout cet imbroglio.

 

UN BIG BISOU ET GRAND MERCI  À VOUS, LES PETITS CARIBOUS !

 


A l'occasion des 3 bougies du blog, les marques que j'apprécie le plus ont gentiment accepté de vous faire gagner des produits !

 

Et pour ce premier concours, c'est Avène qui va vous gâter (tu ne l'aurais pas deviné, hein ? :D ).

Avène c'est un peu ma source d'eau, mon doudou, des indispensables qui me suivront sûrement jusqu'à la fin de ma vie dans mes galères épidermiques comme mes déboires cosmétiques.

Toujours au taquet, je tiens à remercier la RP de la marque, Roseline, qui fait un travail incroyable avec les blogs pour répondre aux mieux aux attentes des lectrices et des testeuses, un vrai rayon de soleil !

J'avais dans l'idée de choisir pour vous des produits Avène que j'ai pu tester au fur et à mesure du temps et qui sont désormais des basiques ou soins que je conseille naturellement.


Let me introduce you to ze....



monavenebox-copie-1.jpg

 

UNE BOX est à gagner avec mes indispensables visage de la marque :

  • une eau nettoyante cleanance, un must have pour le matin !
  • une mousse nettoyante matifiante pour un nettoyage sans s'arracher le derme
  • une eau thermale pour apaiser la peau
  • une crème hydrance légère pour hydrater sans graisser
  • un masque apaisant hydratant pour remettre sa peau sur le droit chemin
  • un baume lèvres au cold cream pour des lèvres de déesse

Donc, avec tout ça, vous avez de quoi vous faire une routine simple mais qui tient la route, et a priori, les produits conviennent à  tous les types de peaux !

Pour gagner la MonAvène Box (Mona + Avène, oui j'ai osé), il vous suffit de répondre à cette question :

 

Un coq entre dans un poulailler dans lequel vivent 30 poules.

Chaque poule pond un oeuf par nuit, combien d'oeufs vient ramasser le fermier chaque matin ?

 

Le concours est ouvert à la Belgique, la France, les Pays-Bas et l'Angleterre et se terminera le 2 avril 2014 à 18h (le gagnant sera tiré au sort).
N'oubliez pas de laisser une adresse mail valide sinon pas de gain !


PS : Je n'accepte que les commentaires SOUS CET ARTICLE, pas de réponses sur les réseaux sociaux/mon mail/instagram/twitter ;)


 

CONCOURS TERMINÉ,

la gagnante eeeeeeeeeeest....
na.jpgBravo Nawele, je te fais parvenir mon mail par pigeon voyageur !

Et merci à vous tous pour avoir mis tant d'ardeur à compter les oeufs, c'était juste une blague pour Pâques, tout le monde a eu sa réponse validée évidemment, parce que oui, une poule à la retraite ne donne pas autant d'oeufs qu'une poule naine, et puis le coq, on ne sait pas quel âge il a, si ça se trouve il était stérile et homosexuel. Enfin, cocosexuel (nom de dieu).
Tu me suis ?

Merci énormément pour vos participations, et vos compliments ! Longue vie au blog, les zamis, longue vie !

Que la force soit avec vous, et pour de vrai, je vous aime beaucoup !

Bonne m**** les Caribous !

 


Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 12:56

cattier1.jpg
Psychopa-ta-te a encore frappé, après un tour en magasin pour me trouver une nouvelle mousse nettoyante, j'ai craqué il y a un mois et demi pour celle de Cattier.


Autant vous dire que la marque rimait fortement avec "doute" dans mon esprit, parce que je sortais d'une cure de quatre mois avec celle de Nominoë (tu sais bien, celle qui rend foufou), et que j'avais besoin de BEAUCOUP de douceur.
J'étais en rade, il ne me restait que deux utilisations du nettoyant breton et il me fallait un remplaçant au plus vite sous peine de suicide épidermique.

 

J'ai donc acheté le Nuage céleste, et dès le premier soir je voulais en parler à la terre entière.
SAUF QUE
mes tests prennent en général un mois, donc j'ai mordu sur ma chique en attendant de pouvoir vous présenter mon précieux, et je vous jure que ce fut dur !

 

Cattier Paris et son Nuage Céleste

 

(Mire le nom, MIRE-LE)

Cattier est une marque créée en 1987 (aussi vieille que moi)(info à oublier) et qui propose des cosmétiques bio à des prix tout à fait raisonnables.

"Ils ne contiennent ni paraben, ni phenoxyethanol, ni colorant et parfum de synthèse, ni aucun dérivé d’origine pétrochimique".

 

Donc pas de paraffine, pas de silicones, des emballages non polluants et recyclables, tout est dirigé vers une éthique responsable et écologique et j'adhère totalement ! 



Packaging et composition

 

Le nettoyant se présente dans un flacon pompe classique avec lequel je n'ai jamais eu de problème (il y a des gens qui arrivent à se battre avec des pompes, et c'est toujours la pompe qui gagne, crois-moi).
Il délivre la juste dose de produit, donc pas besoin d'une double ration, on pousse une fois (sur la pompe)(non mais parce que tu pensais à autre chose) et on peut attaquer le nettoyage de façade.

 

cattier0.jpg

 

La composition de ce produit est juste parfaite, sans sulfates ni alcool : il y a de l'eau, de la glycérine, de l'hydrolat de rose (miamioum), de bleuet, et puis seulement après viennent deux agents lavants très doux, le benzyl alcohol comme conservateur, et de la protéine de blé en grande quantité (selon Cattier) pour hydrater la peau un maximum.

Aqua, Glycerin, Rosa Damescena flower water, Centaurea Cyanus flower water, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoamphoacetate, Lauryl Glucoside, Lactic Acid, Sodium Lauryl Glucose Carboxylate, Benzyl Alcohol, Sodium Benzoate, Potassium Sorbate, Parfum, Hydrolyzed Wheat Protein, Limonene, Linalool

 


Les promesses, mon ascension vers le ciel

 

"La Mousse Nuage Céleste nettoie en profondeur la peau délicate du visage. Sa texture ultra-légère se transforme en une mousse fine et aérienne pour le plaisir d’un nettoyage doux et sans savon. Riche en protéines de Blé, puissants actifs hydratants et nourrissants, et en Eaux Florales de Rose et de Bleuet bio, cette mousse, au parfum frais et délicat, hydrate, purifie et adoucit la peau tout en respectant son équilibre naturel. Parfaitement nettoyée, la peau est saine, nette et oxygénée."


cattier2.jpg

Flash Back : la première fois que j'ai utilisé cette mousse, j'étais sous la douche, j'ai laissé bosser la clarisonic pendant une minute sur mon visage.
Puis j'ai rincé.
Et j'en croyais pas la pulpe de mes doigts.


Il y a des nettoyants avec lesquels on ne voit le résultat qu'une fois la peau sèche, mais avec ce petit  bijou, je me palpais le visage trempé en hurlant intérieurement qu'il m'en fallait un stock d'avance vu la douceur incroyable de mon minois.

Un rendu comme celui-là, je ne l'avais connu qu'avec les cleansing balms jusqu'ici, donc j'avoue que depuis que je l'utilise, je suis scotchée, même si l'effet filmogène est moindre qu'avec ces-derniers (phrase trop longue).
Il y a un truc, quelque chose qui ne s'explique pas, une affinité particulière et addictive entre ma peau et ce nettoyant, ou peut-être que je me met la fièvre toute seule comme un alchimiste qui se tape des délires dans un sous-sol en transformant l'or en goudron fluo.

Autre point très positif, c'est son odeur.
Et là je m'adresse tout particulièrement aux personnes qui utilisent souvent des synergies d'huiles essentielles en diffusion, car le parfum est celui de l'HE d'orange douce.
Une vraie cascade d'agrumes à croquer, qui réveille le matin et stimule les naseaux le soir, rien à revoir de ce côté-là, c'est de la bombe.

Ce que j'ai le plus aimé  :

  • son odeur, sa douceur, les deux combinés laissent la peau propre et fraîche sans qu'on ait l'impression d'avoir utilisé un nettoyant - c'est tellement doux que ça passe comme un nuage dans le ciel)
  • l'effet très hydratant sur la peau : je n'avais jamais connu ça, même pas avec la mousse Nominoë, qui nettoyait et laissait la peau juste bien, mais sans ce petit truc qui fait la différence et dirige ma préférence vers la mousse de cattier
  • le prix : 10 euros pour 150ml, après 1mois et demi j'en suis à la moitié, mais je l'utilise aussi le matin quelques fois, donc elle peut facilement durer 3 mois
  • l'accessibilité : je peux la trouver un peu partout en Belgique, ça joue en sa faveur

 

Ce que je n'ai pas trop aimé

  • la mousse se réduit un peu une fois au contact de la peau : elle est extrêmement légère, comme le décrit la marque, donc pour les fana de produit dense, il faudra aller voir ailleurs

 

 

Je recommande totalement cette mousse


A tous les gens qui recherchent un produit doux mais efficace pour l'étape du nettoyage, qui ont une peau réactive comme la mienne (même sensible), ou qui veulent un bon produit bio quotidien.
A tous ceux qui ont la peau qui tire après un nettoyage à l'eau, qui désespèrent de trouver un nettoyant compatible avec leur clarisonic, ou qui ne veulent pas dépenser trop d'argent.

Je pense que pour ce prix-là, c'est difficile de faire mieux, elle est devenue ma mousse préférée ces derniers-temps et peut être considérée comme un basique sans aucun problème.

Alors, prêts pour un nettoyage de printemps et un plongeon dans un nuage céleste ?

 

Des bisous les Caribous !

Achetée 9.99 euros chez Di en Belgique
Ici pour la France

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Skin care
commenter cet article

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie