24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 18:46

Totoche c'est moi.

C'est "sale caboche, tu vas bouger tes fesses oui ou merde ?".

Parfois je me répondais "merde", pour faire dans le ton.

Mais depuis que je suis devenue une boule de feu, qui ne fait qu'être sur les nerfs les trois quarts du temps parce que :

- pas d'emploi pour bitcher sur les collègues

- pas de rebonds de fou furieux dans ma vie personnelle

- mon chien mange mes vieux mouchoirs en papier
- et puduku le colloc continue à faire un élevage de vieux sachets de thé dans la cuisine sans trouver le chemin de la poubelle

J'ai décidé que c'était fini, que si Totoche elle voulait être zen, avoir de belles jambes et un ventre un peu plus tonique, il faudrait qu'elle se remette à courir.
Et que surtout ça lui servirait à être plus tolérante et moins tendue au quotidien.

Okay.

Ni une ni deux (ni trois d'ailleurs), j'ai chaussé mes espadrilles de sport à 100 balles le 22 juin, et je suis partie avaler du terrain sans penser à rien.

nike-.jpg

 

Trois kilomètres plus tard, après un fractionné de 5mn de course pour 2mn de marche, je suis rentrée chez moi et j'avais la sensation d'avoir rempli l'espace entre mon corps et mon esprit.

 

Ça faisait du BIEN.



Pourquoi j'avais arrêté
J'avais commencé la course à pied en novembre 2010, j'y allais même plutôt régulièrement, tous les deux jours j'affrontais les éléments jusque fin décembre.
Je ne faisais jamais de très grosse sorties, ça tournait toujours entre trois et 4 kilomètres.

Puis c'est devenu plus sporadique.
Peut-être parce que j'avais moins de temps pour penser à moi, parce que la fin de mes études et les échecs probables me prenaient plus de temps à régler que mes bourrelets.

J'ai donc arrêté de courir.


sleek-mag.com-wp-content-uploads-2013-04-NIKE_SU13_WE-OWN-T.jpg
Si j'y suis revenue de temps en temps depuis deux ans maintenant, c'est sûrement parce qu'il y a quelque chose au fond de moi qui a besoin de se surpasser, de prouver que je peux au moins réussir à repousser mes limites en courant, qu'il n'y a pas grand chose qui peut m'arrêter à part mon mental.

Je ne suis donc plus dans une optique de réussir pour réussir, mais m'engager pour m'accomplir, c'est sensiblement différent.


La vidéo de LNRUN
C'est en tombant sur le témoignage de LNRUN que j'ai eu un flash.

 

Parce que ce qu'elle éprouve prouve qu'un sport comme la course à pied ce n'est pas seulement se traîner sur le bitume et essayer d'aligner quelques foulées sur des kilomètres, c'est aussi un moyen de renouer avec des choses essentielles : reprendre conscience de son corps, avoir un regain d'énergie à chaque fois qu'on arrive un peu plus loin, jouir d'un développement intellectuel d'un autre genre.

C'est moins la performance qui m'intéresse que l'idée de pouvoir me vider totalement et de terminer une séance sans que j'ai eu à faire face à qui que ce soit.

Je suis juste face à moi-même dans ce genre d'exercice, et c'est ça qui me plaît.


Le plus dur ?

C'est de se lancer à nouveau.
Je me souviens que les premières fois, je me demandais bêtement ce que les passants penseraient de moi. 

S'ils me riraient au nez, s'ils seraient compatissants ou encore condescendants en me voyant me traîner comme une aubergine pas cuite sur le macadam.

Sachez que personne ne vous regarde quand vous courez.

C'est un peu comme la femme qui passe avec sa poussette, le gars en combi sur son vélo, ou les ouvriers des travaux publics, ça fait partie du paysage et personne ne regarde le paysage.

nikee.jpg
Sauf ceux qui courent.

Après, bien sûr, il faut aussi avoir une motivation, un déclic, une envie sous-jacente qui pousse à mettre ses chaussures de run pour aller courir.

 

Ça peut être très personnel, ça peut être général, ça peut être parce qu'on a envie de se prouver qu'on peut accomplir un bon temps au prochain marathon que notre ville organise, que sais-je.
Il y a toujours une raison plus profonde ; j'ai rarement vu des coureurs déclarer : "je vais faire mon jogging pour regarder les oies se baigner".
Non.

Me concernant, j'ai décidé que ce serait ma thérapie anti-stress, histoire d'éviter de retomber dans un traitement médicamenteux longue durée pour ma migraine.
Je vois ça comme un engagement envers mon corps pour combattre mes maux de tête chroniques en étant dans un meilleur état d'esprit.


Ce que j'ai découvert sur la course à pied

J'ai vu un reportage sur Arte expliquant pourquoi l'homme était fait pour courir, et qui remontait l'histoire pour arriver aux temps modernes et analyser l'impact du port d'une chaussure de sport dans le cadre d'une pratique régulière d'un exercice physique comme la course.

Ca a un peu remis en question mon usage des bonne vieilles baskets qui se donnent à force de les mettre et il se pourrait que j'essaye le bare foot (course à pied "nus") pour voir l'effet que ça fait quand j'aurai un meilleur niveau.


Donc Totoche, elle va continuer

J'ai couru 3 kilomètres ce midi sans aucun fractionné cette fois (juste un temps de marche au début et à la fin de la sortie pour s'échauffer et récupérer).

Ça me fait déjà deux courses dans les jambes depuis la reprise, et même si je m'étais jurée d'y aller mollo, je reconnais cet effet addictif sur moi les premières fois.

C'est après que je lâche en général, mais avant je n'avais pas d'objectif, c'est peut-être ça qui fera la différence.

nikeee.jpg
Comme cette fois j'ai fais un peu plus de recherches sur les différents plans d'entraînement pour débutant, tout ce qu'on peut espérer comme évolution quand on recommence à s'entraîner, je pense que je ne vais pas trop m'ennuyer.

J'utilise toujours mon kit Nike+ Ipod, ça me permet de mieux suivre mon évolution, et ça m'avait bien servi il y a deux ans (je n'ai d'ailleurs toujours pas changé le capteur, que j'éteins entre chaque séance pour ne pas qu'il pompe pour rien sur la pile).

J'essaye de manger mieux aussi, histoire d'être cohérente dans ma démarche, même si au départ c'est plus une recherche de bien-être que de fonte corporelle.


Enfin voilà

Je ne sais pas trop pourquoi j'ai voulu m'expliquer comme ça, il y a des gens qui se prennent moins la tête, je suppose, quand ils entament un sport.
J'ai toujours besoin de m'investir et d'avoir un but, sinon je zigzague comme une taureau drogué dans une arène et je m'égare.

Il me faut un cadre.

Je vous recommande les sites LOVELIFERUNNING, COURSEAPIED, ATHLETE-ENDURANCE, qui restent les trois références que je conseille le plus souvent aux gens qui veulent se renseigner sur la course à pied.
J'arrête pas de bouquiner le net pour éviter les blessures, savoir quoi manger, comment m'équiper et quels parcours de course valent la peine.

Bref, je fais la même chose que quand j'avais accueilli mon chihuahua à la maison, je m'éduque.

J'arrête pas.


Bisous les Caribous !
Saison 1 épisode 1
Saison 2 épisode 1

Partager cet article

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Violaine 07/09/2013 22:05

J'aimerais bien commencer mais ce qui me frêne c'est... les sous ! j'ai peur de ne pas être assez équipée : pas de belles baskets (des trucs pourris et rigides), pas de smartphone pour
comptabiliser ce que je compte, même pas de lecteur mp3 !...

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 08/09/2013 22:15



profites des soldes pour t'acheter une paire de basket, c'est vraiment tout ce dont tu as besoin !!



Laura 29/07/2013 10:47

salut, je découvre ton blog et je viens de passer en revue plusieurs articles. Et je dois dire que celui ci me touche particulièrement !
Je sais que j'aime courir depuis toute petite, sauf que j'ai toujours détesté les cours d'endurance à l'école. Peut être qu'en courant par moi même j'y trouverai du plaisir.
Tu parles également de migraines, je suis sujette aux migraines et je suis un traitement de fond. Si tu as trouvé comment t'en passer ça pourrait m'intéresser ! Si tu n'en parles pas sur ton blog
j'aimerais beaucoup que tu m'en parles :)
Laura

rosecocoon 01/08/2013 12:10



Quand tu coures par toi-même, faut y aller les jours où t'as besoin de dégager un surplus d'énergie de ton cerveau : si on t'as énervée, tu as des soucis, etc. J'avais commencé par-là au début,
et ça m'a permise de me "calmer" et de ne pas devenir une vrai boule de nerfs. Puis au fur et à mesure tu trouves ton rythme, ça vient tout seul l'envie de courir, mais c'est certain qu'il faut
le faire en ayant une vision positive de ce sport.

J'ai déjà suivi deux traitements de fond dont j'ai un peu parlé sur mon blog (cherche migraine, il y a un ou deux articles sur le sujet), et là je me suis sevrée du dernier, mais les migraines
reprennent.

La chaleur qui perdure est peut-être en cause, mais je n'ai pas de solution. Je suppose qu'on ne peut rien contre ce qui est héréditaire :/



Sabrina 24/07/2013 01:20

Super cet article! Je m'y retrouve un peu. Moi j'ai jamais réussi à courir régulièrement, déjà parce que j'en voyais pas l’intérêt (courir dans le vide, a contrario de certains sports où il y a un
objectif, de l'amusement etc) et parce que j'avais peur aussi du regard des autres. Je suis du genre à être vite en nage et rouge comme une tomate. Et puis j'ai jamais vu quelqu'un courir par
fractionnement lol. Récemment, j'ai essayé (j'habite depuis peu dans un ptit village près de jolis bois, donc ça aide psychologiquement) et c'est fou comme c'est libérateur! J'espère pouvoir
bientot courir non-stop et surtout j'ai décidé de participer à une course locale en novembre, un petit challenge! Je ne cours plus pour maigrir ou faire du sport mais vraiment pour accomplir
quelque chose, me surpasser et mine de rien ça change tout. J'espère aussi que tu continueras à nous raconter ton évolution, partager tes autres trouvailles, même en terme d'équipement :) A
bientot!

rosecocoon 25/07/2013 23:24



Bon c'est vrai que moi, j'ai à peine fait deux séances en fractionné depuis qe je m'y suis remise, mais il paraît que c'est le meilleur moyen de débuter quand on a pas de niveau en course.


c'est bien que tu te fixes des challenge, ça te permettra aussi d'atteindre des objectifs et de te valoriser.
les sorties les plus libératrices sont quand même celles qui font le plus de bien : quand on démarre une course avec l'impression d'avoir un trop-plein à expulser, et la finir avec un bien-être
salvateur.

Je ferais des mise au point sur mon entraînement, no soucis :)



adeline 11/07/2013 10:01

Pas sportive pour un sous, je me suis inscrite dans une salle de sport il y'a 5 mois pour faire du fitness. 2 mois après mon inscription elle a fait faillite emmenant avec elle mon budget
(l'inscription n'était pas donnée). Bref j'adorais ça ! Maintenant je ne bouge plus mes fesse, enfin 1 fois toutes les 3 semaines je cours mais après avoir lu cet article, tu m'as donné envie de
courir plus souvent ! Alors merci :)

rosecocoon 16/07/2013 10:09



de rien, et j'espère que tu t'y es remises pour de bon cette fois !



le club des commères 10/07/2013 13:27

résolution number one:
- être une bonne cuisinière et savoir mener une soirée

puis:

- être une sportive
- être cultivée
- avoir une maison des bisounours soit qui sent bon et agréable à vivre
- faire des B-A

J'en parlais sur mon blog...:-)...dans le but ulyime d'être bonne à marier...

j'ai essayé le canoe kayak, cette semaine....glouppsss

A très bientôt!

rosecocoon 16/07/2013 09:58



très bonnes résolutions, en espérant que tu arrives à honorer tous ces objectifs !


le canoë kayak n'a jamais été un très bon souvenir pour moi :D



 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie