18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 18:41

dovewomen.jpg
Elle a besoin d'une petite cure détox

Je sens très vite quand elle va mal

Ma peau  n'aime pas trop quand je mange du chocolat et je le sens passer

Elle se sent agressée si je la gomme

Elle a son mot à dire dans le choix de mes soins

Ma peau me dit merci

Elle ne supporte pas que je ne change pas mes taies d'oreiller assez souvent

Elle n'est pas trop capricieuse, malbouffe ou grosse bouffe, tout lui va

Ma peau a besoin de beaucoup de douceur

L'acné lui fait du mal, elle ne peut pas combattre ce fléau toute seule

Ma peau a une histoire
Elle délire complètement à coup de boutonnage intense

Ma peau est sur la voie de la guérison

J'écoute les besoins de ma peau

Elle a besoin de boire, de se nourrir

Si je ne la lave pas, elle râle le lendemain matin

Elle parvient à trahir mon âge sans parler

Elle n'en fait qu'à sa tête

Elle a décidé que du jour au lendemain, elle ne répondait plus à rien

Ma peau et moi, on est souvent d'accord

Elle aime bien quand je la masse

Elle aime quand je la chouchoute

Plus je m'occupe d'elle, plus je la sens soulagée

Si elle va bien, je me sens bien.

C'est dingue, plus le phénomène du soin prend de l'ampleur, plus tout le monde parle de son épiderme comme s'il s'agissait d'un troisième homme, un être à part qui a toute son importance.

Alors bien sûr, je suis aussi touchée par le phénomène, mais comme un gosse sur un manège, je n'avais pas la vue d'ensemble.

J'ai commencé à tiquer en voyant des filles parler en ces termes sur youtube, être dans une totale dévotion pour un ami imaginaire qui a son avis, ses humeurs, ses petits caprices qui changent chaque jour.

Le "ma peau me dit merci" m'horripile en un clin d'oeil, toute cette phrase résume entièrement ce dédoublement de personnalité qui n'accepte le corps que comme un patchwork ou chaque entité (jambe, lèvres, vagin) a son mot à dire. Bientôt les cuticules raconteront leurs histoires rocambolesques au bout des mains, les ongles pipelettes comment ils ont griffé le tableau noir.

Je suis en plein dedans, donc, mais un peu à part, plus dans le "moi-je" que dans le "ma-peau", puisque finalement, c'est MOI la planche à billets dans l'histoire, et la tête pensante de toute cette entreprise.

Je me demande si le marché des cosmétiques est en train d'atteindre son paroxysme en changeant carrément l'optique des acheteuses potentielles quand je lis des articles qui m'évoquent l'histoire de deux meilleures ennemies alors qu'on parle bien d'une personne et de son acné

 

Le sujet dévie toujours en société, sur la superficialité d'un tel engouement, que l'apparence n'est finalement qu'une porte ouverte sur toutes les conneries d'une fille en proie à ses états d'âmes de gamine.

Qu'est-ce qu'elles ont toutes à parler de leur peau ?

Il est nécessaire d'avoir une vision qui va plus loin que la beauté, plus loin que le cocooning, plus loin que le bien-être, et rattacher ce recentrement sur soi à une manière d'arriver à concilier toutes les parties d'un corps pour mieux être à son écoute.

Une sorte d'ouverture des chakras made in toi-même, un pass pour te donner le sentiment que tu as réussi à prendre le contrôle de ton derme, et que la résolution d'un problème TE
(et non LUI) fait du bien .

Il faut voir l'espoir dans les petites victoires même si on est clairement pas sortis de l'auberge.

Ca pue encore le foin et la tête dans la paille, pour résoudre une telle pagaille il nous faudrait le routard cosméto-pratique, de quoi ne pas passer pour une donzelle à enfermer quand on affirme (en parlant de notre peau) "qu'elle ne va vraiment pas bien en ce moment".

 

Mais on est un peu tous comme des boussoles, dermo-centrées, sans que cela nous pose un problème, puisqu'on n'est pas les premiers à se tartiner de crème et que l'image que l'on a de nous a toujours été évolutive et démembrée (un jour tu n'aimes que ton gros orteil, le lendemain tes fesses).

En quête d'un produit, votre corps déambule dans les rayons, mais votre, peau, ses petites crises du moment, vous essaierez de les apaiser en tentant l'impossible pour la satisfaire momentanément. Donc finalement, il y a bien deux décisionnaires ? Ou juste une fille schizodermique qui prend son temps ?

Cette histoire est trop perturbante pour MOI, MA PEAU a besoin d'un calmant.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Marine 25/05/2014 18:34

Selon moi, cette façon de faire de son corps une entité autre que soit est un soucis psychologique. La plupart du temps, ça vient d'un complexe. On aime pas son corps, alors on refuse de le
considérer comme étant soi. Et évidemment,pour les marques, toucher aux complexes en faisant miroiter une amélioration, c'est jackpot pour eux.

J'ai souffert de se problème à l'âge de 19 ans. Depuis le jour où un médecin m'a dit que j'avais un cancer et que (je cite) mon "poumon est mort, il va falloir le retirer". Difficile de se dire que
mon poumon meurt sans mon autorisation. A partir de là je me suis sentie dissocié. J'allais bien, mais mon corps refusait de suivre, il n'était plus qu'un amas de cellule, juste devenue un moyen de
locomotion, et encore même pour il n'obéissait pas.

J'en parle comme d'une personne à part, mais c'était vraiment ça que je ressentais. Jusqu'au jour où j'ai compris qu'il n'était pas le responsable de mes maux. Depuis la guérison ce sentiment est
passé petit à petit. Le terme Intégrité Physique prend alors tout son sens.

Je pense problème de dissociation vient d'une douleur chronique physique ou morale lié à son corps. Ce qui est donc une bonne chose de ne pas connaitre ce sentiment. :)

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 27/05/2014 21:06



Ton commentaire me touche beaucoup, et j'espère que tu as su faire de cette épreuve une force !


Et oui, je pense que dissocier certaines parties de son corps, c'est s'accorder à dire que quelque chose ne va pas, sans vouloir le relier à soi.



Mathilda 21/05/2014 09:08

Autant pour les conseils pour prendre soin de sa peau que pour toutes ces pensées liées à la beauté, tu es certainement une des bloggueuses les plus intéressantes et qui ne se prend pas au
sérieux!
C'est vrai qu'il y a un grand phénomène de mode autour du soin et de la beauté, cette manière de rejeter notre corps dans une autre personne, c'est peut -etre aussi une manière d'essayer de tendre
vers un autre soi, celle qu'on voudrait dans les magazines... mais que l'on est pas.
Bonne journée Mona

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 21/05/2014 15:39



Très très bon commentaire et merci d'être passée Mathilda :)



cosmeled 20/05/2014 14:01

Merci pour cet article tout plein de bon sens.
Oui, notre peau a besoin de soin digne d'elle, mais c'est pas pour autant qu'elle va devenir une vraie obsession pour nous.
Prenons toutes conscience que chaque peau a son rythme.

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 21/05/2014 15:31



de rien :)



MsOriginalDoll 19/05/2014 19:17

Très bon article, j'ai vraiment adorée, parce que c'est vraiment ça parfois ;).

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 19/05/2014 21:02



Merci pour le petit mot :)



aix parisienne 19/05/2014 11:45

Bravo !!! Je plussoye ce post de manière inconsidérée..Merci ;-)

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 19/05/2014 21:02



De manière inconsidérée, carrément ? :D



 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie