8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 08:34

Travailler dans une plaine de jeu grand format, c'est comme offrir Disney au citoyen, il pense qu'il a droit à Mickey, Minnie, et un chant de noël avec bougies crépitantes.

Que même toi, pauvre serveuse, tu devrais lui dérouler un tapis rouge et danser la cucaracha, sauf que non, moi je ne danse que le tango, et encore j'aime pas ça.

 

Quand les clients arrivent, ils passent par l'entrée, lâchent leur enfants dans l'énorme espace de jeu, font des coucou, puis se dirigent vers l'espace restaurant pour boire un verre.

Donc à priori tout le monde devrait avoir le même traitement.

 

diid.jpg

 

Grave erreur.

 

Les clients ont toujours tendance à se diviser en deux camps : ceux qui comprennent que seule derrière le bar, tu ne peux vraiment pas te transformer en vishnou à 10 bras en deux temps trois mouvements, et qui donc patientent sagement.

Et les autres, qui ont l'intention de te construire un lance-roquette avec des pailles, de laisser leurs enfants défoncer les sièges avec des fourchettes, puis surtout, de faire une commande de plat aussi grosse que la réserve d'un fast-food, mais bien plus compliquée qu'un plan ikea.

 

Ces autres, ce sont les godzillas de ma journée.

J'ai un radar, je les vois arriver à des kilomètres, je sens que je vais passer un sale quart d'heure avant même qu'ils soient derrière le bar, mais je prends sur moi.

Leur enfant est toujours le seul qui tombe dans l'eau du bassin, c'est toujours celui qui a voulu courir sur l'espace des auto-tamponneuses alors qu'elles étaient en marche.

Quant aux parents, ils ont décidé que la journée qu'ils passent se devait être l'équivalent d'un séjour club med all inclusive, et que s'il manque un mot dans ta phrase, ils vont te faire vivre un enfer.

En gros, c'est la famille Foulamerde au complet.

Avec en prime mini kid qui braille.

 

Les Foulamerde te commandent toujours une pizza, et une fois qu'elle est cuite, viennent finalement changer la commande pour une lasagne végétarienne avec supplément de viande.

Ils exigent toujours à ce qu'on débarrasse leur table avant de payer, sauf que nous on fait payer avant de servir, du coup on joue à l’œuf ou la poule pendant 10 minutes au comptoir.

Ils viennent prendre des boissons, et une fois que tu les a toutes sorties des frigos, ils te disent qu'ils aimeraient plutôt les avoir tempérées et avec des pailles roses à paillettes.

 

Les Foulamerde te payent toujours cash, avec un billet de  100 quand ils doivent régler un montant de 1 euro 75.

Et quand ils ont un ticket gratuit pour une boisson enfant, ils arrivent quand même à te sortir "est-ce que je peux prendre une bière avec ce ticket ?"

Bah non, Duchmol, à moins que ton gosse soit fort précoce niveau descente d'alcool, il n'y a PAS MOYEN.

 

qiupo.jpg

 

Puis, avec l’après-midi qui s'installe, les esprits s'échauffent, et tout devient étrange.

 

Des fois les parents se transforment en zombies, du côté des gentils comme des méchants.

Ils arrivent en faisant "rhaaaaaaa, grouniouf", et en pointant du doigt quelque chose derrière toi.

Apparemment, ils aimeraient des chips, mais ils te laissent toujours deviner le goût (sans ça la commande serait moins excitante).

 

Alors oui, parfois j'aime bien travailler en plaine de jeu.

T'as l'impression d'être le roi de la jungle, c'est toi qui abreuve la patrie, tu reçois des sous en cachette quand t'as été adorable, et tu fais mine de rien quand un parent écoute crier son enfant sous la table.

 

Mais même quand les Foulamerde ont quitté la plaine de jeu, ils te laissent un champ de bataille derrière eux, une table dévastée, défigurée, avec des glaces fondues qui ont servi à faire des dessins sur les sièges, des morceaux de chips collés dans les verres, et une vague impression de Tchernobyl qui traîne dans l'air.

Ils ont explosé quatre verres sur le sol, ça fait plein de petits points qui brillent, du blanc sur un sol blanc, avec des enfants qui courent pieds nus juste là où il y a un morceau de verre tranchant pointé vers le ciel.

Pour couronner le tout, il y a, collé sous une chaise, une couche culotte usagée version "mini-bombe" qui me laisse perplexe.

 

Ces gens sont vraiment des pros du bizutage de serveuse, des oufdingues de grand niveau.

Tu peux me croire sur parole.

Partager cet article

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Clara :) 10/04/2012 18:08

Oui mais je ne suis pas adulte :D Et pour les boutons, personellement avec de l'eau brûlante ils rétrécissent vraiment

Arsinoe la Crapaude 09/04/2012 09:08

Les enfoirés...

Mimilady 08/04/2012 21:45

Excellent! Enfin ton article hein? pas les Familles Foulamerde!

 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie