13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 23:37

J'avais envie de nostalgie, ce matin.

Sans fioritures.

 

Alors que j'errais dans la maison à la recherche d'une inspiration divine, puis surtout d'une madeleine à tremper dans mon café, on m'a lâché comme une bombe que la starac avait recommencé.

 

http://www.telestar.fr/wp-content/uploads/2012/11/52918550jpeg_preview_source.jpg

 

Il s'est passé un tremblement dans mon petit orteil, j'ai cligné de l'oeil en saccade, je me sentais bancale, j'avais le coeur qui battait la chamade.
J'étais bien en somme mais avec un expression de gremlin qui me donnait un air quelque peu secoué.

Du coup, dans l'euphorie, on a allumé la télévision pour regarder la rediffusion d'une quotidienne.

Et vint la première déception.


J'ai vu que les anciens profs n'étaient plus que des fantômes, qu'on avait remplacé le château par un autre, avec la même butte mais moins de couleurs dans les pièces.
Que le prof de sport ressemblait vachement à Pascal le Grand Frère et que les cours de danse avaient l'air aussi faciles qu'un niveau 1 à Just Dance.

A la fin du programme, il me restait un fait qui me mordait la langue : j'étais incapable de dire si ces jeunes savaient chanter ou non.


Il y avait des espèces de pingouins qui essayaient de séduire des filles avec des ongles en forme de griffes et des tignasses trop longues.

L'atmosphère était électrique, on pouvait sentir la vraie passion (celle pour les jupes courtes) mais au-delà de ça, aucun son ne sortait de leur gorge.

Pourquoi ?


Je me disais que, PEUT-ÊTRE, l'histoire d'amour naissante entre deux personnes prime toujours sur la créativité et que d'être une STAR c'est aussi savoir jouer de son fessier.

Et que sûrement, dans un soucis de toujours mieux manipuler le spectateur, la prod avait choisi de nous montrer des gens torturés par leurs sentiments plutôt que par l'idée de ne pas atteindre la note la plus haute de I will Always Love You.


Une autre génération, d'autres combats.


J'ai donc attendu le prime comme on attend une révélation.

Et là, j'ai entendu des gens chanter des notes qui n'existent pas.

 

Ça a commencé comme un brouhaha incandescent, ça n'en finissait pas de faire exploser les leds de ma télévision tellement les pros son et lumière avaient mis le paquet pour aveugler les cameraman et leurs engins.
Quand j'arrivais à voir quelque chose, ça se dandinait comme jamais, avec un pas vers la droite puis le même vers la gauche, de quoi faire pâlir Kamel Ouali derrière son écran.


Y en avait une qui se prenait à hurler comme si on lui avait coincé le pied dans une broyeuse à viande. Et Amel Bent renchérissait par dessus ce carnage pour savoir si elle avait vraiment mal, en lui disant de surtout "ne pas retenir ses larmes".


C'était indécent de faire souffrir ces jeunes gens, de les laisser s'époumoner comme de petites âmes perdues qui se pensent stars modernes alors qu'ils ne sont que des inconnus.

Il n'y avait pas de talent dans tout ce mic-mac, beaucoup de "je chante comme untel", j'imite cette chanteuse, j'ai de la vibe dans la voix et je t'en mets à chaque lettre de chaque mot de chaque phrase jusqu'à faire de la chanson une montagne russe auditive.

Ils avaient tiré le gros lot avec les présentateurs, la femme blonde ressemblait beaucoup à celle de Sous le Soleil et parlait comme une "améwicaine", avec autant d'extensions accrochées au crâne que Kim Kardashian.

Puis elle était chiante.

 

Quant aux choix musicaux ils auraient pu relever le niveau s'ils avaient été portés par des remixs autrement faits qu'à la truelle et au marteau, sans grande envie de perfection.

 

J'ai zappé dans ma tête et je suis retombée quelques années en arrière, quand je regardais la "vraie" starac.

Celle qui avait un gros budget, un plateau de plus en plus grand, des coachs qui voulaient tellement vendre de la star au public qu'ils n'hésitaient pas à claquer un oeuf sur la tête des candidats, dans un soucis "d'expérience artistique enrichissante".

 

Nikos nous menait tous à la baguette, faisait des pirouettes sur le sol miroitant, et chaque fois ses yeux brillaient comme un soleil grec qui vous envoie du rêve.

 

Je voulais de cette starac là, avec un château remplit de chants, de danse, de candidats qui suent, et tout ce que j'ai vu c'est des jeunes mous comme des moules en mal de vivre.

Je suis déçue.

Partager cet article

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

LillyGrace 21/12/2012 20:20

Ah nan mais c'est clairement plus la même chose. Ils ont juste pris le nom mais la c'est la Plouc Academy --'' au bout de deux jours, on nous parlait plus que de l'histoire d'amour naissante entre
machin truc et machine truc.

Sinon la blonde présentatrice c'est vraiment l'autre de Sous le soleil. Déjà que je la supportais pas mais alors là

rosecocoon 21/12/2012 20:30



(c'était une boutade, je sais très bien que c'est la femme de sous le soleil ;) )



Elisa 14/12/2012 12:35

J'ai regardé dix minutes hier et c'était tellement insupportable que j'ai zappé...

Je pense que ce programme est sociologiquement très intéressant, déjà en 2008 (dernière « vraie » Star Ac'), les jeunes étaient vraiment différents de Jenifer, Olivia, Mario et les autres, il y
avait plus de bling bling que de talent, mais là je trouve que cette émission s'apparente davantage à Secret Story qu'à un concours de chant.

Tous des cas sociaux défiant la mort du père, des tire-larmes, on est vraiment tombé dans la patos à coup de love stories probablement mises en scènes par la prod, et pourtant j'aime ce genre de
divertissements très peu intellectuels mais là c'est même pas divertissant, c'est affligeant.

Voilà, la Star Ac' c'est fini.

rosecocoon 21/12/2012 00:38



ha bah oui, pour être fini c'est fini.



stella 14/12/2012 10:00

Euh je trouve que la star Ac' ça a toujours été comme ce que tu décris! C'est juste que depuis tu as grandis et tu rends compte! Et que ce n'est plus la même équipe ya m^me pas le côté nostalgique
qui te fait aimer ce casting!

rosecocoon 21/12/2012 00:38



mais en fait je me ne me sentais pas si aveuglée par l'émission dans ses premières années, ça me semblait plutôt...pas trop naze.
Les profs étaient bien et tout.

La c'est vraiment devenu kitch et insupportable.



Lulu 14/12/2012 06:23

J'ai toujours trouvé (je ne veux blesser personne) cette "émission" d'une profonde bêtise et triste à pleurer d'une représentation et révelation d'une partie d'une génération vide, narcissique et
égocentrée... bah, c'est un programme de plus qui le confirme. Beurk.

rosecocoon 21/12/2012 00:37



Boh.


TU ME BLESSES. (Pour de faux :p)


 



iwebgirl 14/12/2012 01:07

PS : Par contre, malgré la gentillesse de l'homme, les commentaires type "footballistiques" de Nikos ne me manquent pas du tout! ^^

rosecocoon 21/12/2012 00:36



ha mais Nikos il est mythique. On l'aime ou on l'aime pas, mais il était le roi de la Star ac avec ses pirouettes :D



 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie