9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 08:50

Depuis le premier épisode, rien n'a changé.

Enfin si, moi j'ai fait des efforts pour être encore plus agréable avec les inconnus qui me bousculent à l'entrée du magasin, mais pour le reste, tout est sensiblement pareil.

Bataille de ketchup au rayon sauce et salade mal placée sur les dalles du supermarché, j'ai encore des conseils à donner pour vous éviter des surprises.


tumblr_lo8d8pMK3l1qj07ayo1_500_large.jpg

Step one : tuer l'adorable enfant qui crie comme un porc

 

Y a pas d'horaire particulier, mais c'est plutôt le soir qu'on croise ce genre de spécimen.

J'arrive comme une fleur au supermarché, je me suis fais une séance de Yoga maison, y a rien qui peut m'atteindre, j'ai le front lisse et les plis du jean incroyablement bien faits.

 

Et alors que je regarde un gros pot de Nute-choco-lla qui me fait de l'oeil, à deux mètres de moi une alarme se met en marche.

La maman, aussi sereine que moi, a une couette sur le côté, un chewing-gum de trois jours dans la bouche parce qu'elle veut faire des économies, et son môme lui tire la jupe jusqu'à terre pour avoir des carambars.

 

Elle est complètement anesthésiée, tous les gens du magasin passent devant le rayon, me regardent pour savoir si je vais réagir, lancer une boîte de conserve sur le pied du gosse pour qu'il crie pour une bonne raison.

Mais moi je fais rien.

 

La mère non plus, elle réagit pas.

Elle continue à faire ses courses, sa loque de fils essuyant tout le supermarché avec ses fesses qui glissent sur le sol.

Et moi après ça, je sais toujours pas si j'ai envie de Nutella.


Step two : couper les mains du client

 

Je pense que, parfois, les gens oublient qu'ils ne sont plus chez eux, qu'ils ont pris leur carlingue pour venir jusqu'au magasin.

Ils arrivent dans la grande surface avec un air hagard, comme quelqu'un qui cherche le chemin de la cuisine pour se verser des corn flakes dans un bol et les noyer dans du lait.

Ils envisagent le rayon fruit et légumes, s'arrêtent devant les poires, reniflent, passent un doigt dans leur nez, touchent tous les fruits du cageot, puis repartent.

Sans rien.

 

(WTF)

 

Parfois ils ouvrent tous les packs de six bouteilles, ce qui fait que, bien que je sois en colère, j'écris un mot gentil sur le carton de la palette, type : "bande de sagouins, prendre une bouteille dans un pack déjà ouvert, ça vous pète dans la raie du cul ça vous ennuie ?".
Puis je fais un sourire au type du rayon, et je repars avec mes 3 tiers de pack pour avoir six bouteilles, tout en fusillant du regard ceux qui croisent le mien.

Faut pas pousser bobonne, comme on dit.


Step three : envisager de remplacer la caissière

 

Choisir sa caisse, c'est toujours un moment délicat et très important.
Je regarde la tête de la caissière, l'allure à laquelle elle va, puis seulement je décide de poser mes affaires sur le tapis roulant.
MAIS, parfois, il est vrai, je n'ai pas le temps de faire du scan de faciès, et je me pointe dans une file sans avoir trop fait attention.

 

Grossière erreur.

La dernière caissière que j'ai eu, c'était un bonheur d'absurdité.

Je suis restée 25 mn dans une file de quatre personnes, et j'en ai pas bougé, parce que le magasin était grand et que j'avais peur de tomber sur pire à la caisse d'à-côté.

 

Elle avait une choucroute de la taille de celle de la reine d'Angleterre, notait tous les bons qu'on lui donnait, archivait tout ça dans un classeur, rangeait son classeur, comptait un à un les timbres cadeaux qu'elle allait donner au client. Rebelotte avec le client suivant.

Elle faisait des appels au micro, acceptait le payement de cinq étudiants d'un montant de 35 euros en pièce de cinq cent (véridique), et moi j'avais juste envie de lui taper la tête contre sa caisse enregistreuse.

Plus jamais je vais à la caisse d'une dame choucroutée.

D'ailleus tout mon sac de frites de 5 kilos avait eu le temps de décongeler. Ca a dégouliné partout sur ses mains.

Oui, là, j'ai trouvé ça drôle.

 

Step four : pousser mamy dans les rhododendrons

 

J'aime les mamies.

Elles sont adorables, te donnent un caramel, te posent des questions du genre "alooo-hoho-rs, ça va bien la maternelle ?".

Mais celles du supermarché, elles jouent dans deux autres/hautes catégories : les teignes et les je-suis-quelque-part-mais-je-sais-pas-trop-où.

 

La teigne c'est la mamie tout juste pensionnée, qui a décidé de te chourraver tout les dernier articles en rayon alors que t'avais le bras tendu.
Elle te sourit et fait "oh désolée, c'était le dernier", et tu la regardes partir en te jurant de la lui faire à l'envers la prochaine fois.

 

Puis il y a la mamie chamboulée, celle qui te colle à la caisse, te regarde mais tu n'es pas vraiment sûre si elle TE regarde, ou si elle regarde juste dans ta direction.

Bref.

C'est le genre à avoir la tête par dessus ton épaule quand tu dois taper le code secret de ta carte, et comme t'en fais un cérémonial, t'aimerais bien qu'elle recule un peu, mais elle a pas l'air de comprendre.

Tu te dis qu'au pire, si elle capte ton code, elle va sûrement pas le retenir.

Et même si elle le retenait,tu vois pas trop ce qu'elle en ferait.

 

Mais quand même, j'aime pas trop les mamies qui font du rentre-dedans.

 

Pour conclure

Ça sert à rien de se la jouer gros dur, c'est toujours l'anguille qui gagne.
Être un pro du supermarché ça demande des années de pratique, mais si moi j'y arrive, il n'y a pas de raison que vous échouiez.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Malou 13/08/2012 19:10

J'ai bien ri en lisant ton article! Un peu moins au sujet de la caissière (mon job d'été)... Elles (nous, les caissières) sont obligées de faire tout ça, les bons d'achat, les tickets de fidélité,
les vignettes et tout le tintouin, j'ai eu le cas de ma direction de supermarché qui m'a fait un scandale parce que j'avais perdu un bon d'achat de 10 cts... Sinon article très drôle, et je dois
avouer que bosser la bas , me donne aussi pas mal de situation cocasse!

rosecocoon 14/08/2012 23:45



Non mais, j'aimerais vraiment un jour être caissière, juste pour voir comment on ressent les choses de l'autre côté de la caisse enregistreuse.


(et même si t'as envie de m'en parler tu peux, y a mon mail en haut à gauche, ça pourrait m'inspirer pour le 3ème volet :D )

bisous malou



Ellie 10/08/2012 20:56

Pour faire les courses il vaut mieux être zen. Je ne le suis pas, mais je suis bien obligée de manger... Et pour la bouffe je veux bien sacrifier le peu de self control qui me reste ! ^^

Clara :) 10/08/2012 18:11

"sa loque de fils essuyant tout le supermarché avec ses fesses qui glissent sur le sol." *dead* Tu me fais trop rire :') Je vais aller lire la partie 1 :D *joie & bonheur*

rosecocoon 14/08/2012 14:56



J'étais très inspirée en écrivant cette phrase, il est vrai. :D



Avatar 3d 10/08/2012 12:11

Je vais repenser à ton billet lors de mes prochaines courses et je vais bien rigoler en regardant la caissière, le mioche qui pleure :)

rosecocoon 14/08/2012 14:56



Ris pas trop fort, il y a des gens que ça dérange :D



Scherbat' 10/08/2012 10:28

Je me souviens d'un vieux, un jour à une caisse, il me passe devant comme si de rien n'était:
- Huuuh, ça va là, j'vous dérange pas trop ?
- Ben, je suis vieux (et alcoolisé; ndlr), ça se voit pas ?
- Ben, je suis avant vous, mes courses sur le tapis, ça se voit pas ? Alors derrière (gueux) !

On paye déjà leurs retraites, manquerait plus qu'ils nous passent devant. Malotrus.

Sinon, j'aime bien les vieux.

rosecocoon 14/08/2012 14:55



Ah oui, t'es comme moi toi. On ira faire les courses ensemble.



 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie