7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 08:21

kobo.jpg
"Je suis une fille de papier, roulée dans le papyrus, je hume la feuille, je la sens fléchir sous mes doigts, le plaisir tactile fait partie de mes sens les plus aiguisés.

Toucher un livre et je suis comblée."

Il y a deux ans encore, j'avais ce genre de discours, complètement obnubilée par le pouvoir du papier sur mon psychisme, une droguée de l'écrit, du ressenti, de la matière.

Quand j'ai découvert les liseuses, j'ai d'abord eu un mouvement de recul, une pulsion de vie qui m'empêchait de me pencher sur le sujet, un désintérêt qui s'est vite mué en complète fascination, j'ai la volonté d'une gosse quand je veux.

J'ai mis un an à me décider à acheter ma kobo, je me sentais comme une chrétienne qui vient de commettre un péché, un ver dans une pomme, une verrue sur un pied, je pensais que d'une manière ou d'une autre j'allais tuer le papier.

 

 

A l'époque, les premiers jours se sont bien passés, j'avais une sorte d'engouement progressif qui s'est transformé en addiction, je sortais ma liseuse au moindre arrêt de bus, en attendant le train, mes mains glacées dans les gants la buée dirigée vers l'écran, je restais dans ma bulle sur un bout de quai.

 

Puis, une fois mon "stock d'e-books" fini, j'ai été confrontée à la plate-forme de vente d'epub. Qui dit plate-forme dit lieu sans personne pour te conseiller, pas de libraire, pas de discussion autour des romans, beaux-livres, pas de tergiversation dans les rayons.

J'ai eu ma première déception avec la Fnac, ayant acheté leur appareil pour spécifiquement disposer de leur bibliothèque en ligne, je me suis vue refuser l'accès parce que "les résidents belges n'ont droit qu'au catalogue kobobooks". J'ai mis des mois à digérer l'entourloupe, en choisissant de méthodes alternatives pour faire un pied de nez au système. Cliente oui, mais pas pigeonne, le site kobo n'offrait qu'un choix réduit, et à l'heure d'aujourd'hui, sa fonction recherche est toujours aussi bancale qu'à ses débuts, rédhibitoire.

 

 

Avec le temps, mon avis sur le sujet devenait un argumentaire à la faveur de l'objet quand j'essayais de convaincre quelqu'un du bien fondé de ce nouveau-né dans l'univers culturel européen.
Un petit bout de plastique, plus esthétique et pratique que nostalgique qui était devenu, en quelques jours seulement, mon compagnon de banc public.

 

Une petite technologie pratique qui a abattu mes idées reçues une à une:

 

  • tu perds tout plaisir sans papier à froisser : ça dépend des points de vue, je trouve qu'à force d'avoir pu personnaliser la typographie et l'interligne, j'ai entre les mains un écrit qui se lit plus facilement parce que je lui ai donné une forme plus personnelle. Donc le confort apporte une autre dimension.
  • au fond, ça revient au même que de lire sur une tablette : NON QUOI, une liseuse n'a rien à voir avec une tablette, l'e-ink ressemble énormément à l'encre papier, pas d'écran qui brille (sauf pour certains nouveaux modèles) et pas d'autonomie en berne après 3h. On oublie le net on se focalise sur le récit, pas de "bip" ou de "tuut" qui t'interrompent toutes les deux minutes, sans compter que la lumière bleue des appareils connectés éveille quand la liseuse n'influe pas sur le sommeil
  • je trouve ça cher pour ce que c'est : ça dépend ça dépasse, si tu lis un livre par an, sûr que tu n'es pas le bon public, mais si, comme moi, tu en lis au moins un à deux par mois, voire plus, l'engin pourrait très bien te servir
  • on ne peut pas annoter, gribouiller des infos dedans : en fait si, tu peux le faire directement sur une liseuse, même marquer des pages
  • un livre ne meurt jamais : en réalités, les écrits ne meurent jamais, les bouquins, eux, finissent par pourrir, sentir le vieux grenier, vieillir tout simplement
  • la technologie tue la nostalgie : la nostalgie reste ce mouvement régressif qui nous retient vers l'arrière quand on tente d'avancer. Il faut savoir manger les madeleines de Proust et ne garder que les plus précieuses, une fleur vaut mieux qu'un bouquet tu sais

 

Les gens sont effrayés, pensent que le livre électronique annonce la mort du livre papier (hum), alors que finalement, même en étant une addicte de ma liseuse, je n'arrête pas pour autant mon achat de bouquins physiques.
 

 

Pour le plaisir de remplir ma bibliothèque, d'avoir des collections complètes, de posséder l'oeuvre d'un auteur, de se rappeler en un coup d'oeil, je suis née dans une bassine remplie de journaux, j'ai de l'encre sur les doigts et le parfum d'une imprimerie qui me colle aux naseaux.

 

Je n'oublie pas d'où je viens, et je pense contribuer au partage des paroles d'un écrivain quand je conseille une lecture à un ami, quand je glisse dans une conversation qu'il y a des auteurs à découvrir.

Je suis une lectrice sur liseuse pourtant je ne me considère pas comme une dissidente dans le monde littéraire, je me cultive, d'une manière plus nomade, plus rapide, plus pratique, mais JE LIS.

 

Au fond, la nouveauté divise toujours, mais dans le débat électronique versus papier, est-ce que quelqu'un a pensé à ne parler que du récit commun aux deux supports ? 

 

C'est l'histoire qui importe, le reste se lie aux souvenirs d'une époque dont on vient, où le tout papier avait ses droits.
Je préfère me dire que je suis la lectrice d'une période transitoire, vu que dans 30 ou 40 ans, nous lirons sûrement la majorité des contenus sur des supports électroniques.

Un mal pour un bien, on tue moins d'arbres, on vit plus vite, mais quand je m'assied avec mon bouquin numérique, je profite du moment avec une tasse de café ou de thé fumant.

 

Pour ça, rien ne change, je me sens bien dans ma bulle, fantastique interlude dans un quotidien pressé, et qu'on ne vienne plus me dire que je suis une paria, une lectrice de seconde zone.
Ce serait mal me connaître, m'offenser.

Je suis une lectrice comme les autres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge - dans Culture
commenter cet article

commentaires

luciole 02/09/2014 15:18

En ce qui me concerne je suis une amoureuse du livre et travaillant en tant que graphiste en print ça aide pas. L'imprimerie n'est pas toujours écolo, mais certains imprimeur jouent le jeu du
papier vert.

Je me suis mise aussi au e.pub mais sur tablette parce que je ne suis surtout pas prête à me payer une liseuse je trouve ça pas utile pour moi j'ai une tablette. Je ne lis dessus que les bouquins
que je n'ai vraiment pas l'intention d'acheter. Et quand c'est un navet c'est beaucoup moins rageant que d'avoir payé (oui je les dl gratos les e.pubs).

La liseuse a une utilité ça prend moins de place dans une maison, dans son sac à main, il donne un certain confort de lecteur en choisissant la configuration de ta typo (ça doit être super pour les
personnes avec une forte perte visuelle) mais le fichier numérique fini par se détériorer à la longue donc au final on finit par en perdre sa trace alors qu'un bouquin, même si il sent le vieux
grenier, est toujours là dans le temps. La preuve avec la toute première bible imprimait ou bien les anciens écrits qui existe. Bon ok ils sont plus ou moins gros, se cornent, pèsent lourd,
prennent de la place mais c'est plus fort que moi j'aime le papier, les rayonnages de livres, leur odeur.

Bref du moment que tu lises, qu'importe la façon, tu remplis ton cerveau de chose sensé ou pas. Tu t'instruis, te cultive, découvre, voyage, rêve. Bref tu t'évades et ça c'est le principal.

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 03/09/2014 11:47



merci pour ce commentaire complet :)



Imogen 12/08/2014 18:53

Je lis énormément, un peu de tout, aussi bien en français qu'en anglais (et trouver des livres en version originale qui ne coûte pas le prix de la version française, c'est dur). Et je pense que les
livres papiers et les liseuses sont complémentaires. Bon, je ne possède pas de liseuses, je lis sur mon smartphone (un Note 2, donc grand écran, mais pas d'encre spéciale, et lumière "qui maintient
éveillé", même si je n'ai jamais eu de problème de ce côté, et que j'apprécie de pouvoir choisir la couleur précise de l'écriture et du fond par exemple !). Mais j'apprécie beaucoup de pouvoir
avoir énormément de livres en permanence avec moi, ou en vacances. Quand j'étais enfant, et que je prenais l'avion pour aller voir ma famille, avec 20 kg de valise en soute, c'était courant d'avoir
7-8 kg de livres pour 1 mois. Et je les lisais tous ! Clairement, pour lire de temps en temps, pendant les moments d'attente (transports, queue au supermarché ...) ou pendant les vacances, c'est
très pratique ! Mais j'ai toujours autant de plaisir à avoir un vrai livre papier. La relation "physique" et non virtuelle. Les étagères remplies ... C'est beau, c'est agréable. Mais c'est lourd et
encombrant. Les liseuses sont + nomades, alors que les livres papiers sont géniaux pour lire chez soi, ou un livre de poche à la fois à l'extérieur (ce qui n'est pas tellement mon genre).

Ce que je regrette, c'est que les ebooks restent chers alors qu'on économise pas mal en papier et compagnie. Mais ça permet d'avoir un catalogue + vaste (livres en version originale par ex). Pour
les livres que j'ai déjà en physique, je ne me cache pas, je ne veux pas payer encore le prix du livre ... Une bonne solution pour moi pourrait être de payer un supplément (10 ou 20% du livre) pour
avoir le livre physique + ebook ...

Chacun peut y voir son compte pour les 2 supports, et franchement comme tu dis, c'est l'histoire qui importe. Un lecteur reste un lecteur, il lit une histoire. Le support change, c'est tout. Avant
on avait bien des tablettes de pierre, des papyrus, ce genre de choses !

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 13/08/2014 19:56



J'espère en fait, concernant le prix des ebooks, que l'accroissement du nombre de lecteurs sur liseuse incitera les biblis en ligne à baisser leurs prix.

Mais comme dit dans d'autres commentaires, on peut acheter partout, sans se cantonner aux grands noms européens (comme la fnac). Outre-atlantique, ils sont bien plus avancés que nous dans ce
domaine. :)



Pin-Up Moderne 11/08/2014 09:33

Très chouette article qui tombe à pic au moment où moi-même j'hésite. Les livres c'est ma passion mais mon appartement ne contiendra pas une bibliothèque de plus. Mes étagères ploient et mon sac à
main me fait mal à l'épaule. Je pense demander une liseuse à Noël :)

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 13/08/2014 19:48



j'adoooore les appartements remplis de bouquins :D (c'est une misère d'attrape-poussières mais tellement beau !)


Du coup, oui, pour ton bien, une liseuse ne serait pas du luxe.



Mademoiselle 10/08/2014 15:42

Dans mon cas, je pense investir un jour prochain afin de pouvoir lire correctement tout les pdf relatif à mon travail (costumière historiques). J'ai un nombre incalculable de livres d'archives que
je ne peut pas lire, car il faut le dire sur un PC ce n'est pas l'idéal :/

Et puis,l'idée de pouvoir emmener plus d'une centaine de livre c'est quand même bien pratique !

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 13/08/2014 19:45



ton travail doit être passionnant !
Et m'est avis que oui, une liseuse pourrait t'être fort utile :)



Sharon 10/08/2014 12:39

A la fin de l'année scolaire, ayant rangé ma salle de classe et passant parfois des heures sans élève, j'ai amené ma liseuse au collège - je l'ai depuis un an, et j'en suis très heureuse. Je n'ai
pas eu de complexe en l'achetant, parce que c'est la bibliothécaire de mon village qui m'a initiée à ce type de lecture. Mes collègues l'ont vu, m'ont posé des questions, ont demandé "à voir de
plus prêt", et je crois qu'elle a convaincu plusieurs d'entre eux de sauter le pas.

Rose Cocoon, Blog Beauté 100% Belge 10/08/2014 13:44



c'est sûr que ça intrigue, j'aime bien quand les gens me demandent si c'est une tablette, et qu eje réponds "non non non, un liseuse !".



 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie