15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 13:35

Il y a des gens chez qui les connections entre les neurones ont du mal à se faire, il y a court-circuit quelque part sous la caboche, et ça te donne envie de créer nouveau jeu concurrent de “où est charlie”,  intitulé “mais où est ton QI ?”


patrick.jpg

 

Je sais qu'il y a comme une frontière entre la sphère intellectuelle et manuelle, que parfois passer d'un monde à l'autre, c'est comme de parler chinois puis français, c'est difficilement faisaible pour tout un chacun.

[Enfin moi ça va, j'y arrive. Mais je suis une wonderwoman.]


A mon petit job étudiant, il y a un jeune homme, qu'on appellera J., pour qui l'adaptation au milieu est aussi difficile qu'un accouchement de triplés : il pense à beaucoup de choses en soufflant, mais y a rien qui sort.

(Je vous passe le cliché qui va avec)
 

Quand on commence la journée, on doit remplir les frigos, vérifier que tous les gâteaux sont là pour les anniversaires de l'après-midi, que la plaine de jeu est clean, et qu'il n'y a pas un couteau qui traîne à terre.
Une fois que tout est en place, on ouvre, et les clients commencent à affluer.  

 

Moi je reste au bar, c'est mon espace, c'est là que je règne, parfois je cours après un client, mais comme mes pamplemousses m'assomment à plus de 2km/h, souvent j'abandonne.
 

Lui, J., il traîne la patte.
Il commence sa journée à 12h, comme tout le monde, mais il fait déjà une pause à 12h01.
Tu te dis qu'arrivant sur la fin de son adolescence, il est possible qu'il soit encore un peu lent, le gamin.
 

Tu tolères.  

 

Trente minutes plus tard, il est toujours assis sur son tabouret moelleux, il attend patiemment que sa pizza cuise dans le four tout en  tapant la discute avec le patron (qui n'a pas capté pour un sou que le J. n'a encore rien foutu de la matinée).
 

Et plutôt que de m'aider à faire les vidanges et à porter quelques fournitures qui pèsent sur mes biceps (j'ai les bras comme des brindilles pas forcément adaptés à la tâche), il m'observe 20 longues minutes avant de me lâcher un "c'est lourd, non?".

“Non. C'est super léger, regarde, avec un doigt je peux tenir le bac de 40 cocas et même faire une culbute avec”.
Après ce grand moment de rigolade (parce qu'il n'a pas saisi le second degré, c'est évident), il reçoit enfin son assiette devant lui et commence à manger.
 

Lentement.

tumblr_l02gq2M7N11qasdemo1_500_large-copie-1.jpg

 

Ça mastique large pendant que je m'applique à servir les clients affamés, que je sue, que moi aussi j'ai tout à coup vraiment faim. Il prend le temps de s'essuyer la bouche d'un coin à l'autre, moi j'ai juste envie de le pendre haut et court avec sa serviette.

C'est un manège  qui se répète souvent.
À quatre heures, alors qu'il devrait être occupé à animer un anniversaire, il est posté devant les frigidaires, à chercher la boisson qu'il va bien pouvoir prendre pour s'hydrater un peu (moi, depuis le matin, j'ai viré papyrus craquant tellement je manque d'eau), me bouchant le passage derrière le bar,  OSANT me demander si ça va.
 

“Oui oui ça va, mais t'es dans le chemin”.
 

Encore un grand moment de rigolade, je renverse deux cafés parce qu'il me bouscule en retournant “travailler”.
Là, je pense plutôt à le manger, tout cru, ou roulé dans une crêpe Nutella et rôti à la broche. La violence peut me faire virer cannibale, mais j'arrive encore à prendre sur moi.

Parce qu'il me fait penser à Patrick l'étoile de mer, dans Bob l'éponge. Tellement nouille, tellement tarte, avec aucun éclair de lucidité sur son inactivité latente, il passe et repasse dans mon champ de vision comme un nounours malingre qui ne trouve pas son chemin.


todo_liste_spongebob_patrick-hd-wallpaper-kostenlos--1920x1.jpg

 

Parfois il me fait des frayeurs en me disant qu'il manque un cake, alors qu'en fait il ne l'a pas vu parce qu'il n'a pas bifurqué la tête.
Je lui dis bifurque la tête, et il me regarde comme si je lui avait parlé de me présenter comme présidente des bouffons sur Mars.
Je lui dis de regarder plus à droite en cuisine, ça percute un peu mieux.

Du coup il repart pour la salle d'anniversaire. Sans le gâteau.
Tu penses bien, il l'a trouvé, c'est pas une raison pour le prendre avec lui.

inter-copie-1Je pourrais écrire un roman sur J. tellement il me divertit au boulot sans le savoir.
Il paraît qu'il a commencé des études d'ingénieur, “qu'il est calé” dans son domaine, moi je l'imagine plutôt bloqué quelque part entre Idiot-ville et Incapable-land.

Et dire qu'une semaine me sépare à chaque fois de lui.
[Pitié, priez pour les neurones qu'il lui reste.]

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by rosecocoon - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Lady A 18/06/2012 01:33

Ah j'adore! Tellement vrai ! Y'a des gens comme ça, on n'y peut rien, ils ont un grain...
Ca me rappelle quand j'étais en cours, le premier cour d'anglais y'avait un gars qui avait du redoubler plusieurs fois, il m'a demander comment on disai maman en anglais. Il avait 17 ans, ont
étaient en seconde.

Bref, courage ! :)

rosecocoon 04/07/2012 19:21



Haha, merci pour ce commentaire :D



Strangeredhaired 16/06/2012 01:13

Pfouahahaha! J'ai trop ri en lisant ton article!
Ode à Patrick.

rosecocoon 16/06/2012 23:08



Mais de rien pour le rire :D



Bull'Elodie 15/06/2012 21:37

J'adore !
Enfin c'est pas drôle pour toi
Je peux te dire que tu n'es pas seule, je crois qu'on à tous un J. à son boulot :)

rosecocoon 16/06/2012 23:05



C'est drôle et pas drôle en même temps : parce que ça touche au surréalisme.



Kimie (de Mots et Emaux) 15/06/2012 20:25

Rhô, tu es dure avec ce pauvre J. Non, tout simplement, c'est un gros flemmard, c'est tout ! ;-)
Courage et diplomatie... perso, je crois que je lui aurais déjà tordu son cou de poule !

rosecocoon 16/06/2012 23:04



Oui mais moi, j'ai cette tendance à vouloir croire en la nature humaine, et à vouloir l'améliorer.
Du coup je l'encourage et tout, mais il croit peut-être du coup que je l'aime.

Sauf que non.
J'ai peur qu'il devienne mon boulet XD



Odile 15/06/2012 16:16

T'es folle choupi !

rosecocoon 16/06/2012 23:03



I know. Tant que ça ne te fait pas peur :p



 blogawards 2014 winner transparant

reseaucontact.jpgpresentation.jpg

  

 

 Pour toute question, envoyez-moi un mail

[Info : les photos qui ne m'appartiennent pas ont un lien. Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur la page source]

 

 

 

Image Map
 

 

 
 

listeblog.jpg

annuaire.jpg

  categories.jpg

Image Map
 

adresses.jpg

listesmagas.jpg

blogroll.jpg

blogroll-copie-1.jpg

 

jaime.jpg

 

nominoe.jpg

kiehls.jpg  

avene2.jpg

  mc2b.jpg

caudalie